P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

voyage vers le soleil

 

 

 dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 2 du 27/04/1997

De nouveau et comme chaque fois dans une position assise libre. Nous pouvons jouer librement pour nous avec la position assise libre et le passage en posture du 3ème degré si nous en ressentons le besoin pour les niveaux intégratifs.

S'il y a des tensions qui apparaissent et peuvent être gênantes, considérées comme négatives ou désagréables, nous pouvons sortir de la pratique, activer et revenir au déplacement du négatif. Ou si à travers les parties intégratives, il y a quelque chose qui résonne en nous, de très positif, arrêtons-vous dessus et utilisons la respiration dans la ligne de la Présence Immédiate. Donnons-nous ici toutes les libertés que nous souhaitons pour jouer à travers ces éléments simples avec la pratique.

En position assise libre, nous allons fermer les yeux, réancrer la présence de nos points d'appuis, l'équilibre de notre tête. En prenant conscience de la forme de notre tête et de notre visage sans tension ; conscience de la forme de notre cou, de nos épaules et de nos bras, sans tension ; la forme du dos ; de la cage thoracique, du ventre et du bassin ; la forme de la globalité de notre tronc en train de se relâcher ; prenons également conscience de la forme des membres inférieurs. Pour nous situer progressivement et librement dans cette conscience de la forme de la totalité de notre corps, dans cet espace, dans ce temps.

Et doucement, nous activons légèrement notre respiration au rythme qui nous convient ; respiration que nous pouvons ressentir au niveau abdominal ou et au niveau thoracique ; et passer à travers cet exercice, de la respiration à notre souffle, à cette capacité énergétique qui est mobilisée à travers notre respiration. Et progressivement, laisser la respiration, le souffle, gagner tout notre corps, gagner nos membres, notre tête, notre dos.

C'est à travers le souffle que nous pouvons avoir une prise de conscience des plus aisée, des plus immédiates de la conscience en tant que force, en tant qu'énergie, pour laisser cette respiration dépasser les limites de notre corps, comme si nous respirions à la fois en dedans et tout autour de nous.

Et à travers ce souffle, donner à notre conscience, la forme d'un magnifique oiseau blanc ; un magnifique oiseau blanc que nous allons laisser se détacher de nous, comme si pendant quelques instants, nous reposions ici dans cet endroit, l'aspect quantitatif et matériel de notre corps, pour rester en contact plus librement avec l'aspect qualitatif et cosmique de la conscience ; la conscience est de tous les espaces, de tous les temps, sans début, ni fin.

Et à travers l'image de cet oiseau, le laisser s'envoler, nous laisser nous envoler, quitter les limites de cette pièce ; nous élever au-dessus de cette rue, de cette maison. Peut-être en tournant le regard vers le bas, nous voir à l'endroit où nous sommes, ici ; puis résolument, laisser encore cet oiseau de la conscience s'élever ; s'élever de plus en plus haut dans les airs ; distinguer progressivement la forme de cette ville, de cette région, apercevoir dans nos yeux la forme ronde de notre planète ; voir cette planète s'éloigner de plus en plus et tourner notre regard vers le cosmos, vers l'espace ; et à travers les planètes, à travers l'espace, entreprendre le voyage de notre conscience vers cette source infinie d'énergie qu'est le soleil ; voir défiler tout autour de nous des planètes, d'autres systèmes ; et laisser cet oiseau de la conscience se rapprocher du soleil ; de plus en plus.

Puis, arriver dans sa proximité, ressentir cette puissance de l'attraction du soleil, sa puissance d'énergie infinie ; le pénétrer ; en traverser la matière jusqu'en son centre ; et en arrivant au centre du soleil...

En arrivant au centre du soleil, c'est comme s'il y avait une vasque du cristal le plus pur ; dans laquelle nous allons pouvoir reposer cet oiseau, qui va alors prendre la forme d'un oeuf, ce qu'on pourrait appeler un oeuf primordial, très blanc et très lumineux.

Et à cet endroit, c'est comme si toutes les forces d'énergie du soleil se rassemblaient, se concentraient et se dirigeaient vers cet oeuf, pour lui apporter la force, l'énergie, la puissance, l'amour ; et chacun, librement, peut tout à fait vivre ce moment de recharge dans la position qui lui est la plus confortable (3' à 4').

Puis de cet oeuf peut se reformer maintenant cet oiseau blanc de la conscience ; qui reprend son envol du centre du soleil, en retraverse la matière ; et va reprendre son vol en direction de la terre à travers l'espace, mais aussi à travers le temps, en direction de notre vie, de tous les aspects de notre vie ; cet oiseau blanc de la conscience va se rapprocher progressivement de la planète que nous habitons, la survoler, en faire le tour et à chaque endroit qui vous paraît utile, laisser un peu de cette énergie se répandre comme de la poussière d'étoiles, en sachant qu'à chaque endroit où cette poussière d'étoiles se posera, c'est un peu plus de conscience, un peu plus d'amour qu'elle pourra apporter à celui ou celle qui la recevra (1' 30" à 2').

Pour revenir finalement réintégrer la matière, la place, l'espace de notre corps, en reprenant place la tête dans la tête, les bras dans les bras, le tronc dans le tronc, les jambes dans les jambes.

Et librement pour nous, activer et réintégrer tout le positif que nous souhaitons conserver de cet exercice (30").

Et en continuant à activer notre respiration, mais en lui donnant maintenant un tour plus actif sur l'inspire, nous allons nous préparer à conclure ce voyage, en remobilisant notre corps. Nous allons nous préparer à retrouver le monde habituel, le monde extérieur, le nôtre ; en nous donnant le temps nécessaire, jusqu'à ce que nous ayons envie de rouvrir les yeux ; simplement, librement pour nous quand nous le souhaiterons.

Michel Billard

(adaptation d'une pratique transmise en post-formation au cours d'un stage sur l'Imaginaire)

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr