P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

voyage au coeur d'une cellule

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 37 du 10/10/2009

 

ETIREMENTS DEBOUT

SBV DEBOUT

SDN

POMPAGES

ASSIS

Conscience des points d’appui de notre corps

Détente globale de tout notre corps

Nous pensons à notre corps dans sa globalité, à son activité, puis à chaque partie de notre corps, à leur activité grâce à laquelle nous sommes en bonne santé.

Cependant il arrive parfois qu’une partie de notre corps ralentisse son activité, ou au contraire l’accélère de trop produisant ainsi un dysfonctionnement général perturbant notre santé.

Ce moment de pause va nous permettre d’aller à la rencontre d’un organe ou d’une cellule avec lequel ou laquelle nous pensons avoir un message à recevoir, et un dialogue à engager.

Nous respirons lentement, consciemment et profondément, nous expirons tout aussi lentement et consciemment.

A chaque inspir, à chaque expir nous ressentons le trajet de l’air, l’énergie qui circule, le transport de l’oxygène dans notre sang, puis dans nos organes et enfin dans chacune de nos cellules.

Nous sommes comme un chef d’orchestre, à l’écoute de notre corps, à l’écoute de la note dissonante qu’il faut identifier pour corriger et harmoniser tout l’ensemble instrumental.

A l’image de ce chef d’orchestre nous partons vers cette cellule, en souffrance, et nous l’observons pour comprendre ce qui se passe …

Chacun reste libre avec son ressenti dans cette démarche personnelle, peut être n’y a-t’il pas de souffrance et de dysfonctionnement, peut être pouvez vous vous imaginer dans une démarche d’aide à autrui dans ce cas, dans vos groupes ou vos entretiens individuel,

Laissons simplement venir à notre conscience cette cellule perturbée quelle image nous transmet-elle, que pouvons reconnaître dans son fonctionnement, pourquoi fonctionne-t-elle ainsi ? Écoutons-la avec respect et entamons le dialogue avec elle, acceptons cette vivance, qui peut réveiller quelque chose de profond en nous,

N’hésitons pas à faire une SDN si nécessaire pour ne pas rester sur une impression négative, pour regarder et écouter dans la neutralité et avec bienveillance le message qu’elle nous enseigne…

Et posons-nous la question : comment aujourd’hui je peux faire pour améliorer la conduite de ma vie nécessaire à son bon fonctionnement

Imaginons que je sois musicien perdu dans ma partition, je regarde le chef d’orchestre qui de sa baguette relance l’harmonie et l’équilibre des notes, il est présent à tous et à chacun il veille consciencieusement à cette HARMONIE

Ainsi devrions-nous regarder notre organe ou notre cellule pour trouver la solution de réharmonisation de nos énergies, de notre santé

Comprendre, accepter, transformer pour guérir de nos doutes, de nos peurs internes parfois héréditaires et inconscientes, conscientisées au plus profond de nos cellules archaïques et ancestrales,

Apprendre à Lâcher-prise face à la maladie, lui reconnaître son existence pour entendre ses messages, car la solution vient de notre propre INTERIER, de notre MOI le plus profond

Soyons humbles avec nous même

Si nous avons des cellules en surnombre, voire même agressives transmettons alors un message d’amour et de respect à ces cellules, demandons leur de lâcher prise et de ne plus nous auto agresser, respirons nos cellules apportons leur de l’oxygène et de l’énergie afin qu’elles se régénèrent, et pourquoi apportons leur mentalement une musique que nous aimons particulièrement, ou une couleur ou tout autre chose de positif…

Puis instaurons un climat de confiance avec notre cellule, demandons lui de nous écouter et d’accepter de travailler en bonne organisation pour notre corps tout entier, même si ce parcours doit être long, l’essentiel étant le résultat, la guérison

Visualisons de nouveau notre cellule et voyons là cette fois ci ordonnée, gracieuse dans son élément, parfaitement équilibrée

Cette rencontre cellulaire c’est un peu une autoscopie de notre organisme dont nous sommes le veilleur attentif, le chef d’orchestre avisé qui sait s’arrêter au bon moment quand ses musiciens sont fatigués, qui sait redynamiser et harmoniser le tout qui n’est qu’UN, et ici, maintenant cette UNITE je l’appelle la SANTE, ma santé physique et ma santé spirituelle s’harmonisant sur la même onde énergétique pour équilibrer mon corps, notre corps

Si nous étions malades, voyons-nous maintenant guéris, heureux de vivre pleinement à 100 % chaque minute, chaque seconde, voyons notre organe, notre cellule parfaitement en harmonie avec l’ensemble des autres cellules, des autres organes de tout notre corps, en symbiose avec l’être humain que nous sommes maintenant, dans cet instant précis

Peut être le chemin est il encore un peu long, simplement gardons confiance en notre capacité à nous régénérer en sachant écouter notre voie intérieure, puis adressons un SOURIRE aimant à cet intérieur, cultivons ce sourire comme un jardin extraordinaire, écoutons la musique de la VIE diriger par ce chef d’orchestre UNIQUE et nous ressentirons alors de la compassion, de la joie et de la reconnaissance envers nous mêmes

A notre rythme, nous revenons à la présence de notre corps physique, nous pouvons toucher notre corps, nos vêtements, la chaise,

Nous respirons lentement profondément,

Nous nous étirons

Jocelyne Lacour-Chainard - journée du 10/10/09

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr