P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

tissularité

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n°29

Protocole

IPS

Debout

Conscience de la peau (vêtements, air, température, mains)

Assis SDN par système

Posture Rotation guidée de la conscience comme une caresse imaginaire de la pulpe des doigts, puis parcours libre d’une main ou de 2 mains imaginaires

Assis approfondissement externe (peau) vers l’interne (muscles, os, organes, tissus) et respiration en étoile adaptée

Posture percussion sonore des tissus puis avec la force de la pensée

Assis

Totalisation et VIPHI

Dialogue post-sophronique

 

Information présophronique

Le choix de ce titre « Tissularité » vient du fait que je vous propose de travailler ce soir à travers cette pratique dans les tissus, le tissulaire, de se projeter dans tous nos tissus.

Le protocole est le suivant : commencer en posture debout et d’aller dans un premier temps réaliser une relaxation sur le schéma de la forme et s’intéresser à l’enveloppe tissulaire de notre corps, la peau selon différentes modalités ; puis nous passerons en posture assise type 2ème degré pour effectuer un peu de déplacement du négatif systèmes par systèmes ; nous prendrons ensuite la posture dite Isocay, d’interaction, d’intégration ou du pharaon et pour cette posture soit vous la connaissez bien, vous la maîtrisez bien et vous la prendrez directement, soit vous passerez par la posture de distension, celle du cocher de fiacre pour ensuite à l’inspire s mettre en tension et grandissement avec appui des mains sur les genoux et des pieds au sol pour à l’expire prendre la posture, n’hésitez pas d’ailleurs à le refaire si nécessaire pendant la pratique si vous souhaitez ajuster votre posture ; dans cette posture, nous effectuerons un exercice que je vais intituler la rotation de la conscience (aussi appelé conscience enveloppante) que nous vivrons là aussi selon différentes modalités ; nous passerons à nouveau en posture assise du 2nd degré pour aller approfondir notre sophronisation en allant contacter les tissus de la partie externe, la peau à la partie la plus interne de nos tissus, de l’extérieur vers l’intérieur et toujours pour vivre l’expérience de différentes modalités nous pourrons également prolonger par un exercice respiratoire inspiré de la respiration dite « en étoile » pour celles et ceux qui connaissent et qui nous permettra peut-être de contacter la biologie tissulaire à travers la respiration des tissus ; nous repasserons une deuxième fois dans la posture pour aller cette fois-ci de nouveau contacter nos tissus mais selon le mode de la percussion sonore avec l’utilisation possible (chacun est libre de son propre choix des sons) des phonèmes É-OU-MO-TRI-A en vous proposant aujourd’hui de l’expérimenter avec un son particulier attaché à chaque système (É-1 OU-2 MO-3 TRI-4 et A-5) en prenant chaque fois de prolonger ce son sur le système choisi, puis nous effectuerons ensuite une séquence de balayage en continu des systèmes dans la continuité du mot EOUMOTRIA, enfin en effectuant un dernier parcours par la force de la pensée avec les mêmes sons ; nous terminerons bien évidemment en posture 2nd degré pour une pause de totalisation (avec un espace VIPHI) que suivra une restitution. Voilà donc le protocole de cette séance dans laquelle je vous propose d’aller vivre la présence des tissus et d’activer la vie en eux au travers de différentes modalités. Est-ce bien clair pour tout chacune et chacun d’entre vous ? Pas de question particulière ?

 

Pratique

Alors à partir de là, ici et maintenant pour vous permettre d’être plus facilement dans cette intériorisation, je vais baisser légèrement la luminosité, et je vous propose de laisser ce dialogue présophronique de côté, le mettre entre parenthèse, de le laisser aller dans un coin de votre inconscient, dans l’inactualité, il ne fait plus partie de votre conscience d’être ici et maintenant ; je vous propose donc d’être déjà dans cette état de conscience particulier que nous recherchons souvent en sophrologie, c’est cet état de conscience « éveillé », très aiguisé, comme un état d’« hyper conscience » doté d’une attention soutenue, nous y mettons le mot que nous souhaitons afin d’être pleinement dans la conscience, je vous propose donc dans cette attitude phénoménologique de nous installer dans la posture debout devant notre chaise.

Je m’installe dans la posture debout, le regard horizontal et lorsque je le souhaite j’intériorise le regard de ma conscience en fermant les yeux... Conscience de mes appuis, contact avec la terre... Présence de la gravitation... L’équilibre du corps... Les mouvements d’oscillation dans l’équilibre... L’équilibre de la tête au sommet du corps... Avec les justes tensions... Et la présence de la respiration... ... Avec la relâchement de la tête et du visage, je prends conscience de la forme de la tête et du visage en train de se relaxer... ... En relâchant les tensions inutiles, je prends conscience de la forme du cou, de la nuque, des trapèzes et des épaules en train de se relaxer... ... En libérant les bras jusqu’au bout des doigts, je prends conscience de la forme de mes membres supérieurs sans tension... Je relâche le dos, la poitrine, le ventre et le bassin et je prends conscience de la forme du tronc en train de se relaxer... Je libère autant que possible mes tensions dans les membres inférieurs et je prends conscience de la forme des membres supérieurs en train de se relaxer... Je prends conscience de la forme globale du corps dans la posture debout... en train de respirer...

Je prends conscience de l’enveloppe, de la peau... de la partie externe à travers le contact avec l’air... la présence de la température... le contact avec les vêtements... ... ... Maintenant, avec mes mains, je vais prendre contact avec ma peau pour commencer au niveau de ma tête et de mon visage et à mon rythme, je vais progressivement explorer, éprouver l’ensemble de ma peau, conscience de contact avec mes mains, les sensations, je peux caresser ma peau, la modeler, la palper, la pétrir, la frictionner librement comme je le sens... ... Je prends contact avec les différentes régions de ma peau... jusque dans les extrémités... enveloppe externe... je prends le temps nécessaire pour parcourir, reparcourir, dynamiser encore un peu plus la peau... et lorsque je le souhaite, je prends le temps d’une pause d’intégration, j’accueille la présence de l’enveloppe externe, la peau... je prends conscience de la présence de la vie dans la peau... cette limite, ce lieu de contact et d’échange... ... ...

Lorsque c’est le bon moment pour moi, je m’installe en posture assise, confortablement installé contre le dossier... et toujours dans la conscience de la peau, je prends conscience des appuis de la peau, les appuis au sol, la voûte plantaire, les fesses et les cuisses sur le siège, le dos contre le dossier, mes bras ou mes mains sur moi-même... et toujours avec cette conscience « aiguisée », je porte toute mon attention sur mon 1er système, la tête et le visage avec un espace d’intégration situé au milieu du front... et à chaque expire j’expulse l’air et les tensions de mon 1er système... Je porte toute mon attention sur mon 2ème système, le cou, la nuque et la partie externe des bras avec un espace d’intégration situé à la base du cou au niveau de la thyroïde... et à chaque expire j’expulse l’air et les tensions de mon 2ème système... Je porte toute mon attention sur mon 3ème système, la poitrine, partie interne des bras et avec un espace d’intégration situé au milieu du sternum... et à chaque expire j’expulse l’air et les tensions de mon 3ème système... Je porte toute mon attention sur mon 4ème système, l région lombaire, la région abdominale au dessus du nombril avec un espace d’intégration situé quelques centimètres au dessus du nombril, le plexus solaire... et à chaque expire j’expulse l’air et les tensions de mon 4ème système... Je porte toute mon attention sur mon 5ème système, la moitié inférieure du corps, le bas ventre, le bassin et les membres inférieurs avec un espace d’intégration situé quelques centimètres en dessous du nombril au niveau des organes... et à chaque expire j’expulse l’air et les tensions de mon 5ème système... S’il reste encore quelques tensions dans la globalité du corps à chaque expire j’expulse l’air et ces tensions qui restent en moi...

Je me prépare maintenant à prendre la posture, en avançant sur mon siège, soit directement, soit en passant par la posture de distension, du cocher et en faisant ensuite une extension à l’inspire, en appuyant avec mes mains sur les genoux, les pieds dans le sol, ma tête vers le haut et à l’expire je prends la posture... Je prends conscience du corps dans la posture... conscience de l’équilibre du corps dans la posture... conscience de la respiration douce et tranquille au niveau abdominal... et je vais porter toute mon attention sur le sommet de mon crâne... Je vais imaginer simplement la pulpe des doigts d’une main qui va caresser ma peau, je vais laisser la pulpe de ces doigts descendre sur le côté droit de ma tête vers mon oreille droite, puis le cou, la nuque, le trapèze droit en direction de l’épaule, descendre tranquillement le long externe du bras puis de l’avant-bras vers le dos de la main droite, la pulpe des doigts continue de caresser la peau à la partie palmaire de la main, la paume, remontant l’avant-bras et le bras vers l’aisselle droite, descendre ensuite le long du flanc droit du thorax, de l’abdomen vers la hanche droite, partie externe de la cuisse, de la jambe droite pour atteindre la malléole externe de la cheville droite, passer sous le talon et remonter à la partie interne de la jambe, de la cuisse vers le pubis, puis redescente à la partie interne de la cuisse gauche, de la jambe,la malléole interne, passage sous le talon, remonter à la partie externe de la jambe gauche, de la cuisse en direction de la hanche gauche, la caresse continue sur le flanc gauche de l’abdomen, du thorax vers l’aisselle gauche, descente à la partie interne du bras gauche, de l’avant-bras, la paume de la main, le dos de la main, remonte la partie externe du membre supérieur vers l’épaule gauche, le trapèze le cou, l’oreille gauche le crâne pour se retrouver à nouveau au sommet de la tête... Cette caresse va maintenant descendre vers l’arrière du crâne, de la nuque, de toute la colonne vertébrale en direction du sacrum, de là elle prend la direction de la fesse droite puis descend derrière la cuisse et la jambe droite, passe sous le talon, sous la voûte plantaire, passe sur le dessus du pied, puis remonte devant la jambe droite, la cuisse droite pour se diriger vers le pubis et passer en dessous et se retrouver vers le sacrum et prendre la direction de la fesse gauche, redescendre derrière la cuisse gauche, le mollet, sous le talon et la voûte plantaire, passer sur le dessus du pied gauche, remonter ensuite la jambe, la cuisse et se retrouver au niveau du pubis, de là la caresse va s’arrêter quelques instants sur l’espace d’interaction du 5ème système, quelques centimètres au dessous du nombril... puis remonter et s’arrêter quelques instants sur l’espace d’interaction du 4ème système, le plexus solaire... puis remonter et s’arrêter quelques instants sur l’espace d’interaction du 3ème système, au milieu du sternum... puis remonter et s’arrêter quelques instants sur l’espace d’interaction du 2ème système, la thyroïde... puis remonter et s’arrêter quelques instants sur l’espace d’interaction du 1er système, au milieu du front... et se retrouver à nouveau au sommet du crâne... et je vous propose maintenant d’imaginer que c’est une main ou deux mains qui vont maintenant parcourir plus pleinement en contact, dans un plein contact la peau, et d’effectuer librement ce parcours là ou tout autre parcours à votre rythme, simplement avec comme objectif ensuite de nous retrouver au niveau de l’espace d’interaction de notre 5ème système, chacun dans son propre parcours... ... ... ... et je vais maintenant en terminant mon parcours me diriger tranquillement vers le pubis et prendre le temps de me poser, soit en imaginant une main ou deux mains, soit en l’effectuant réellement avec ses propres mains, quelques instants au niveau de l’espace d’interaction du 5ème système... remonter ensuite vers le plexus... vers le sternum... vers la thyroïde... le front... je relâche l’exercice et je laisse ma conscience se placer très tranquillement juste au dessus du crâne, quelques centimètres au dessus... ...

Je vous propose de relâcher la posture et s’installer confortablement en posture assise du 2nd degré, relaxe... je me relaxe un peu plus profondément maintenant, les parties externe de mon visage, de ma peau de mon 1er système, je me relaxe dans les tissus sous-jacents, les muscles... les os... les organes comme le cerveau et les organes des sens... je me relaxe dans mon 2ème système, je me libère des tensions depuis la partie externe, la peau... vers l’intérieur, les muscles... du cou, de la nuque, les trapèzes, la partie externe des bras... les os... les organes comme la thyroïde... dans tous les tissus... je prends conscience de mon 3ème système, la peau de la poitrine, du dos, de la partie interne des bras, depuis la peau vers les muscles... puis plus profondément les os... les organes, les poumons, le cœur, le thymus... conscience de mon 4ème système depuis la partie externe, la peau... vers l’interne les muscles, abdominaux et lombaires... les os... les organes nombreux présents comme l’estomac, le foie, la pancréas, les reins, les surrénales sans oublier le plexus solaire, tous les tissus... conscience du 5ème système depuis la partie externe vers la partie interne, depuis la peau vers les muscles du bas-ventre, du bassin et des membres inférieurs... les os... les organes et également très profondément la moelle osseuse des deux fémurs... dans tous les tissus...

Pour activer encore ce processus, je vous propose maintenant de porter toute notre attention sur la respiration ventrale, respiration centrale... et de laisser cette respiration centrale aller remplir le 1er système, la tête et le visage, à chaque inspire, à chaque expire, je respire dans les tissus de mon 1er système... dans mon 2ème système... dans mon 3ème système... dans mon 4ème système... dans mon 5ème système... je laisse ma respiration envahir tous les systèmes, tous les tissus... ...

C’est avec la respiration, tissulaire ou ventrale, et en m’appuyant sur sa présence, que je vais me préparer à prendre la posture au bord de la chaise, je prends la posture soit directement soit par la posture de distension préalable, conscience de la forme... conscience de l’équilibre... conscience de la respiration... Je porte mon attention sur mon 1er système et avec l’aide du son É et la force de la percussion sonore, je vais percuter le 1er système, nous commençons : ÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ  ÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ  ÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ...  nous arrêtons la voix... Je porte mon attention sur mon 2ème système et avec l’aide du son OU et la force de la percussion sonore, je vais percuter le 2ème système, nous commençons : OUUUUUUUUU  OUUUUUUUUU  OUUUUUUUUU...  nous arrêtons la voix... Je porte mon attention sur mon 3ème système et avec l’aide du phonème MO et la force de la percussion sonore, je vais percuter le 3ème système, nous commençons : MOOOOOOOOO  MOOOOOOOOO  MOOOOOOOOO...  nous arrêtons la voix... ... Je porte mon attention sur mon 4ème système et avec l’aide du phonème TRI et la force de la percussion sonore, je vais percuter le 4ème système, nous commençons : TRIIIIIIIIIIIIIIIIII  TRIIIIIIIIIIIIIIIIII  TRIIIIIIIIIIIIIIIIII...  nous arrêtons la voix... Je porte mon attention sur mon 5ème système et avec l’aide du son A et la force de la percussion sonore, je vais percuter le 5ème système, nous commençons : AAAAAAAAAAAA  AAAAAAAAAAAA  AAAAAAAAAAAA...  nous arrêtons la voix... Je vous propose maintenant, chacun à son rythme, de balayer l’ensemble de nos systèmes avec le mot réunissant les sons É-OU-MO-TRI-A, nous commençons : É-OU-MO-TRI-A  É-OU-MO-TRI-A  É-OU-MO-TRI-A... nous arrêtons la voix... Je vous propose maintenant avec la force de la pensée de percuter chacun de nos systèmes avec les mêmes sons, nous commençons... ... ... ...

Nous relâchons l’exercice et nous retrouvons la posture assise du 2nd degré, confortablement installé, nous nous installons plus profondément dans la détente, nous relaxons un peu plus notre tête, notre visage, nos épaules, nos bras, nous nous laissons aller un peu plus profondément dans la conscience, toujours dans un état de conscience éveillé, aux portes du sommeil, pause de totalisation... j’accueille tous les phénomènes qui apparaissent, ils sont tous les bienvenus... ... ...

Je peux éprouver ici et maintenant, comme une réalité consciente la présence de la vie dans mes tissus... ... Dans ce contact de la présence de la vie en moi, je peux également, si je le souhaite, avec une respiration, douce et légèrement amplifiée, activer à l’inspire la présence de la vie dans les tissus et à chaque expire « éprouver » la vie des tissus, à l’inspire j’active le sentiment de vie, à l’expire j’éprouve la vie... ...

Dans cette pause de totalisation je prends le temps nécessaire pour que se déroulent les phénomènes, qu’ils s’achèvent naturellement... Je peux également activer un sentiment d’harmonie, d’harmonie tissulaire, d’harmonie vitale de mes tissus... activer également un sentiment de confiance dans la présence de la vie tissulaire, dans cette biologie présente au plus profond de mes tissus... développer enfin un sentiment d’espérance dans la projection dans mon quotidien, dans mon existence de cette vie tissulaire sur laquelle je peux m’appuyer... Chacun prend librement le temps du retour, de la désophronisation avec ces différentes étapes, à l’écoute de son corps, à l’écoute de ses tissus, dans les différentes parties de son corps, à l’écoute de sa chair, en prenant le temps de recontacter le monde extérieur, à travers les sons, la luminosité, puis à son rythme d’ouvrir les yeux et retrouver l’espace de cette pièce parmi les autres et dans un premier temps en restant bien au contact de soi, centré sur soi encore afin de pouvoir exprimer si vous le souhaitez une restitution de cette expérience.

Dialogue post-sophronique

Michel Billard 63ème soirée du 09/11/2007

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr