P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

stress

 

 

dernière modification de cette page le 28-juin-2015

journal n° 7 / journée du 16/10/1999

Il nous a paru important en tout début de se mettre d'accord sur le sens du mot stress. Nous sommes tombés d'accord pour dire que le stress est une pression et une réponse physiologique et psychologique à des stimuli, des pressions extérieures ou/et intérieures qui peuvent être positives ou négatives.

Gérer son stress ce serait retrouver un équilibre.

La sophrologie va permettre de limiter les effets négatifs du stress, elle permet de travailler aussi tant sur les conséquences que sur notre réceptivité au stress.

On peut travailler :

Sur le stress à tout moment : avant, pendant et après

Sur la réaction physiologique

Sur la représentation mentale tant en anticipation qu'en après coup

Sur de l'événementiel ou en continu (entraînement)

Sur le fond, c'est une "hygiène de vie".

Nous avons évoqué le syndrome général d'adaptation (H. SELYE) et plus particulièrement les 3 phases :

1) phase d'alarme

2) phase de résistance

3) phase d'épuisement

Pour ne pas déstabiliser le sophronisé, il faut utiliser la sophrologie très progressivement.

Il faudra d'abord, après l'anamnèse, définir les besoins qui peuvent être abordés différemment en groupe ou en individuel.

Faire prendre conscience à la personne de ses 3 états : physique, mental, émotionnel. Lui faire faire un état des lieux.

Faire prendre conscience à la personne de sa respiration, lui apprendre à respirer.

Accentuer les tensions musculaires (contractions volontaires) pour mieux prendre conscience de la détente musculaire.

Travailler sur l'enracinement, l'ancrage.

Adapter la durée, la forme des exercices à l'état de la personne.

Proposer du positif pour compenser le vide : sophro présence immédiate, image neutre.

Les techniques de sophro respiration synchronique et de sophro déplacement du négatif ont toute leur place.

Tous les exercices dynamiques de la RDC1 peuvent-être utilisés.

Par manque de temps nous ne sommes pas allés plus loin dans l'aspect techniques sophrologiques.

Par contre nous avons également été amené à nous dire :

Que la sophrologie est une des techniques pour gérer le stress.

Que le sophrologue doit aussi se protéger lui même: par des exercices d'enracinement, par l'exercice de la bulle (imaginer une bulle autour de soi), avoir à portée du regard une photo rassurante.

Qu'il est important de fixer le cadre avant de débuter le travail et d'établir une alliance pour une relation sujet/sujet.

Qu'après les séances certaines techniques sont tout à fait importantes :

Se laver les mains

Faire le mouvement du bûcheron

Imaginer une douche de lumière

Techniques de balayage ou d'époussetage

Le do-in permet aussi de se recharger en énergie.

Il nous est apparu très important d'être toujours conscient de ses propres limites et de ses compétences.

En espérant avoir été le plus fidèle possible à ce qui a été dit dans ce groupe.

Pascal ZIMMERMANN (16/10/1999)

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr