P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

sophrologie et créativité

 

 

  dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n° 14 / journée du 05/04/2003

 

Compte rendu de l'atelier

accepter ce qu’on a créé, dépasser ses peurs et le regard des autres

reconnaissance de ce qu’on a créé

regarder autrement, sans jugement

liberté : se libérer de la raison jugeante

plus de sensibilité

permet d’être complètement dans la vivance en étant plus dans la matière (peinture, terre etc.)

perte de notion de temps et d’espace

énergie : laisser passer l’énergie, cette force intérieure

tout être créatif (écriture, cuisine, musique, peinture ...)

«peindre de l’intérieur et une toute autre chose que de peindre de l’extérieur» (JUNG)

développer les 5 sens (RDC2)

 

Comment devient-on créatif ?

      être à sa propre écoute

      oser jouer

      se faire plaisir

      laisser apparaître l’imaginaire - le lâcher prise facilite la concentration, la création

      hémisphères droit/gauche : homéostasie (équilibre des forces internes/externes)

 

Créativité :   - développer l’expression de soi,

        - renouer avec l’enfant qui est en nous

        - rester bien ancré

        - prendre conscience des risques de la créativité excessive (génies)

        - l’énergie de l’expression nous revient en tant que nourriture

 

***********

 

Pour étayer ces propos, je vous propose les quelques passages recueillis dans le livre de A. Chevallier et Danielle Guillot « Sophro et créativité » - Edition du Puits Fleuri :

« préambule : les personnes font référence à une difficulté à se concentrer sur leurs problèmes et à en trouver rapidement une solution originale »

« les freins culturels, psychologiques, éducatifs sont d’autant d’obstacles à l’imagination constructive »

« le stress est un des freins majeurs à l’expression de la créativité naturelle »

« la créativité ne peut se manifester que dans un état de conscience calme, détendue »

« la pensée créative nécessite une attitude mentale positive, pleine de confiance. L’hémisphère gauche plus souvent sollicité, cela limite notre imagination »

« L’hémisphère droit du cerveau : fonctions émotionnelles intuitives, affectives, etc.»

« le potentiel créatif est incommensurable, seules les limites que nous nous imposons font obstacle à notre créativité. Chaque individu est doté d’un potentiel créatif trop souvent maintenu en « veilleuse ».

p.21 : Le portrait du créatif : il est réceptif, il sait en permanence s’imprégner de son environnement, il écoute, reçoit et capte facilement ce qui l’entoure, il a un sens développé de l’observation, une grande curiosité. Devenir créatif passe par un développement des capacités à ressentir, à éprouver des sensations et des émotions, avoir une attitude phénoménologique.

p.58 : apprenez à voir autrement : c’est poser un autre regard sur le monde, c’est quitter les autoroutes de pensée pour explorer d’autres chemins, d’autres raisonnements : regarder le fond plus que la forme, changer de point de vue, tourner autour, se placer ailleurs, ça permet de découvrir des aspects jusque là cachés d’un sujet ou d’un raisonnement, c’est apprendre à mettre entre parenthèse ses connaissances et ses à priori pour se laisser émouvoir.

p.82 : le potentiel créatif sera progressivement réactivé et apportera des réponses nouvelles et des solutions jusque là inconcevables.

p.83 : les exercices de sophrologie permettent un accroissement et une modification des champs de conscience - permettent de développer détente et concentration.

p.105 : pratiquez les techniques de créativité : elles ont pour fonction de solliciter et de stimuler le potentiel créatif de chacun.

p.153 conclusion : l’amélioration de nos capacités et notre aptitude à résoudre les problèmes de notre vie passent par un élargissement de notre champ de conscience.

p.154 : légende hindoue : « Dieu fit le triste constat que l’Homme qu’il avait créé à son image, n’avait su conserver sa « nature divine » et s’était fourvoyé dans le péché. C’est ainsi qu’il fut chassé de l’Eden et son « esprit divin » lui fut « confisqué » par Dieu. Ce dernier réunit alors ses archanges et leur posa le problème suivant : où dissimuler la « nature divine » des Hommes, en attendant qu’ils s’améliorent ?

Certains archanges suggèrent :« au fond de l’océan ! » « non ! » répondit Dieu, l’Homme explorera un jour le fond des mers ! » « dans le plus haut des cieux ! » proposèrent d’autres archanges, « l’Homme investira un jour l’espace ! » leur répondit-il, mais je pense avoir une idée ... Le seul endroit où l’Homme ne cherchera jamais se trouve « au coeur de lui-même ! »

Annie Gallo (05/04/2003)

 

 

TRAVAIL DE L'OBJECTIF

    en cours individuel : personnalisation plus approfondie

    en cours collectif : adaptation à la demande et à la motivation du groupe

plan de travail :

    Dépistage des besoins

    Recentrage des repères

     

L'EXPRESSION PICTURALE

C'est un outil thérapeutique important qui ne se substitue pas à une thérapie classique, et peut permettre de retrouver une confiance en soi, sortir d'un mal être pour aller vers un mieux être.

L'expression picturale est un travail qui ne nécessite pas de connaissances en peinture, et accessible à tout le monde.

Il ne faut pas en avoir peur car c'est une richesse en soi, qui nous permet de libérer nos émotions.

Tout ce que nous mettons en mouvement est basé sur trois principes :

    Le jeu

    L’énergie

    Le hasard

Il faut accepter son oeuvre telle qu'elle se présente à nous, sans y mettre le mental (comme on voudrait que cela soit ), mais simplement comme on la voit.

C'est un cadeau de notre inconscient pour en prendre conscience et nous créer dans la vérité du moment.

Donner la parole à l'enfant intérieur, laisser remonter l'émotion pour se libérer.

La tâche la plus difficile c'est le déchiffrage car ce n'est pas évident de voir les formes qui nous apparaissent.

C'est un gros effort pour une compréhension.

Lorsqu'on a trouvé, on donne du sens pour prendre le " fil " de notre histoire en visualisant avec objectivité ce que l'on voit.

C'est faire remonter à la surface des choses enfouies au plus profond de notre être émotions, peurs...

C'est " lâcher les valises " qui ne nous appartiennent pas, et toutes ces choses enkystées en nous.

À lire : "Créer pour se créer" de Gérald Quitaud aux éditions Jouvence

Geneviève Bolorinos (05/04/2003)

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr