P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

s'enraciner et renforcer le plexus

 

 

dernière modification de cette page le 21-déc.-2013

journal n° 53 du 12/2013

Installer l’énergie et la confiance en nous

Installez-vous dans la position debout, pieds largeur du bassin, la tête droite comme si vous regardiez loin à l’horizon, imaginez un fil invisible qui vous relie du sommet de la tête jusqu’au plafond. Les épaules sont relâchées et vous écoutez votre respiration. Vous poussez un profond soupir.

Vous avez conscience de votre posture debout et de vos points d’appuis sur le sol. Sentez le sol sous vos pieds, la plante de vos pieds, les parties qui touchent le sol ou pas. Amenez toute votre conscience sur la plante de vos pieds. Essayez de sentir où se situe le poids de votre corps. Est-il bien réparti sur toute la plante des pieds, est-il plus sur l’avant, les orteils ou plus sur l’arrière, sur le talon ? Prenez le temps de sentir, sans juger, sans interpréter.

Tout doucement vous allez vous mettre en mouvement, vous allez basculer le poids de votre corps de l’avant à l’arrière du pied. Sentez le poids du corps qui va des orteils aux talons et des talons aux orteils… Revenez au centre, prenez une grande inspiration et expirez tranquillement. A présent vous allez basculer le poids de votre corps du pied droit au pied gauche, sentez l’intérieur, l’extérieur du pied…Revenez au centre. Essayer de  percevoir où se situe le poids de votre corps, si il y a une différence entre tout à l’heure et maintenant, juste observer, sans juger.

Votre respiration est calme tranquille, votre tête droite, vous avez conscience de votre posture debout, vous êtes entre le ciel et la terre. Prenez une grande inspiration en montant les bras au-dessus de votre tête et poumons pleins vous aller toucher le ciel du bout des doigts. Les pieds sont bien ancrés à la terre et les doigts touchent le ciel, et vous expirez en relâchant les bras, en les ramenant le long du corps. Accueillez toutes les sensations qui vous viennent.

De nouveau vous ramenez votre conscience sur la plante des pieds, plus particulièrement sur le pied droit, puis vous allez décoller le talon pour venir vous mettre sur la pointe du pied. Tout doucement, en prenant conscience des parties qui se décollent du sol au fur et à mesure…sentez bien le poids de votre corps sur les orteils… et vous redescendez tout doucement, toujours en ayant conscience de la plante du pied qui touche le sol au fur et à mesure. Encore une fois…une dernière fois.

Peut-être sentez-vous une différence entre le pied droit et le pied gauche… A présent, vous amenez votre attention sur le pied gauche. Vous allez décoller le talon pour venir vous mettre sur la pointe du pied. Tout doucement, en prenant conscience des parties qui se décollent du sol au fur et à mesure, sentez bien le poids de votre corps sur les orteils et vous redescendez tout doucement, toujours en ayant conscience de la plante du pied qui touche le sol au fur et à mesure. Encore une fois, une dernière fois.

Prenez le temps de sentir les sensations sous la plante de vos pieds. Vous pouvez même imaginer des racines qui s’enfoncent profondément dans le sol. Prenez le temps de les observer, sont-elles longues, courtes, fines ou épaisses ?...

Vous êtes bien enracinés, vous avez conscience de votre place. De la place que vous vous donnez, de la place que l’on vous donne.

Préparez-vous mentalement à venir vous assoir, doucement avec des gestes souples, les yeux mi-clos. Quand vous vous sentez prêts, vous vous mettez en mouvement.

Asseyez-vous confortablement, les pieds posés bien à plat sur le sol. Fermez les yeux, sentez vos points d’appui et concentrez-vous quelques instants sur votre respiration. Installez progressivement une respiration harmonieuse et fluide. Imaginez votre souffle comme une vague qui monte, roule et vient s’échouer lentement sur la plage. Suivez le mouvement de ces vagues qui se succèdent dans un rythme immuable et cadencé ; vous lâchez prise, vous vous laissez doucement conduire vers plus de calme. Sentez que votre mental se détend. Mettez de côté, pour un instant, vous soucis et vos préoccupations. .

Détendez progressivement votre corps en commençant par relâcher votre front qui devient lisse. Gommez-y toute trace de souci. Votre visage est serein.

Laissez bien tomber vos épaules et desserrez votre ventre. Sentez le devenir calme et tranquille.

Prenez conscience de vos pieds posés sur le sol. Ressentez la plante de vos pieds en contact avec le sol. Vous pouvez imaginer l’empreinte que forme votre pied.

Vous allez à présent retrouver vos racines. Comme une plante ou un arbre qui s’accrochent à la terre, sentez ces racines pousser et s’enfoncer dans le sol. Vous pouvez ressentir des picotements ou des fourmillements au niveau de la plante de vos pieds. Visualisez ces racines qui  poussent de plus en plus profondément. Sentez que ces racines vous ancrent à la terre. Elles peuvent aller toujours plus loin, toujours plus profond, elles se développent, elles forment un réseau vaste et de plus en plus fort qui vous relie à la terre.

Imaginez maintenant que vous puisez, à l’aide de ces racines, toute l’énergie de la terre (pensez au magma rouge et bouillonnant). Comme l’arbre puise sa sève, puisez l’énergie de la terre avec vos racines. Sentez cette énergie remonter vers vous, parcourir le réseau dense de vos racines et monter jusqu’à vos pieds.

Laissez l’énergie progresser naturellement le long de vos  pieds, de vos chevilles. Chaque fois que vous inspirez, vous puisez un peu plus d’énergie, un peu plus de force. Sentez-la parcourir vos mollets, vos genoux. Elle remonte le long de vos jambes, c’est une force, tirée de la terre que vous laissez remonter jusqu’à votre bassin, jusqu’à votre ventre. Percevez cette lumière au niveau de votre plexus solaire.

Installez toute l’énergie que vous puisez au niveau de votre plexus solaire, votre plexus qui est le centre de votre confiance en vous. Sentez que vous vous rechargez de cette énergie. Accumulez le plus de lumière, le plus de force possible au niveau de votre plexus ; c’est comme une bulle d’énergie qui se forme, une réserve dans laquelle vous pouvez puiser à tout moment.

Ressentez cette énergie. Votre plexus est chaud, de plus en plus chaud, vous pouvez visualisez votre plexus comme une boule de feu, chaude, rayonnante, qui diffuse sa force dans tout votre corps. Vous rayonnez, vous vous sentez réconfortée. Cette énergie est bien présente en vous, disponible pour toutes les fois où vous en aurez besoin.

C’est avec cette énergie et cette confiance qu’il y a en vous, que vous allez vous projeter cet après-midi, lors de l’atelier auquel vous allez participer, disponible pour faire une expérience nouvelle…

Vous vous préparez à vous reconnecter au monde extérieur, à reprendre le cours de votre journée en profitant des bienfaits de cette séance pour les heures et les jours qui viennent.

Tout doucement vous prenez une respiration plus ample, vous bougez les mains, les pieds, vous vous étirez, baillez et vous ouvrez les yeux quand vous vous sentez prêts

Cette pratique est inspirée de Laurence Roux-Fouillet

Corinne GAUTHERON, 30ème journée du 09/11/13

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr