P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

rdc5 abrégée ancienne

 

 

dernière modification de cette page le 30-sept.-2017

journal n° 68 du 09/2017

RDC5 abrégée (version 1995)

 

Un exemple de la capacité du Pr Caycedo à abrégé les séances et permettre ainsi un entrainement plus aisé aux élèves. Michel Billard

 

nous allons pratiquer la RDC5 abrégée de 15'

Avec les yeux fermés, le corps relâché,

nous commençons avec une prise de conscience de la forme

de notre tête sans tension,

nous relâchons le visage doucement,

conscience de la forme

de nos épaules et nos bras en train de se relâcher,

essayons nous de percevoir toute la distension et le relâchement de tous les muscles de nos extrémités supérieures,

conscience de la forme

de notre nuque et notre cou sans tension,

la forme

de notre dos sans tension,

conscience de la forme

de notre abdomen en train de se relâcher,

la forme

de notre respiration douce et calme au niveau abdominal,

la forme de la moitié inférieure du corps sans tension;

pour activer le processus vivantiel dans cette posture du deuxième degré, nous allons faire une petite tension de tout le corps, inspiration rétention, douce tension de tout le corps, expulsion, relax dans cette posture comme cela nous faisons une sophronisation de base vivantielle;

c'est maintenant dans ce moment de pause phronique que nous allons pratiquer quelques moments de sophro déplacement du négatif; au moment d'expulser l'air, essayons nous d'expulser, de déplacer tous les sentiments négatifs que nous pouvons avoir chez nous, soit au niveau musculaire, soit au niveau mental, au moment d'expulser l'air, nous déplaçons le négatif;

et après ce petit déplacement, nous allons faire l'inverse au moment d'inspirer l'air sentiment positif chez nous, nous mobilisons le positif avec la présence des êtres chers, de nos êtres aimés, de nos objets aimés ou bien de nos projets aimés, mobilisons le négatif, vivons le négatif en dehors de nous mais le positif nous le mobilisons, nous l'attirons, nous vivons sa présence, au moment d'inspirer l'air, sentiment positif, d'affection, de confiance pour nos êtres chers, pour nos objets aimés, pour notre projet aimé.

(5')

nous croisons les mains sur le bas ventre et nous cherchons la posture,

maintenant, nous prenons conscience de la forme de notre corps dans la posture,

conscience de l'équilibre,

conscience de la respiration douce,

pour activer le processus, pour activer la vivance phronique, inspiration, rétention, douce tension de tout le corps, expulsion;

maintenant, nous allons adresser notre attention sur l'un de nos cinq systèmes, librement choisi, et que nous pouvons changer ou répéter librement; maintenant, nous allons nous concentrer et toujours avec les phonèmes EUFRONIA essayons nous de percuter doucement, avec un peu plus d'intensité après, nous nous concentrons et nous commençons s'il vous plaît:

 

EEEEEEEEE  UUUUUUUUUU  FROOOOOOOO  NIIIIIIIIIIIIIIII  AAAAAAAAAAAA

 etc...

 

nous arrêtons la voix, nous décroisons les mains, relax, relaxation en posture 2ème degré,

relâchons le visage, les épaules, les bras,

laissons-nous aller au bord même du sommeil, au niveau sophroliminal, pour mieux vivre chacun de nous notre pause phronique de totalisation, de totalisation; toutes les sensations sont les bienvenues; nous vivons, nous percevons tout d'abord la présence de l'énergie dans le système que nous avons stimulé mais près nous pouvons percevoir toutes les sensations, la pause phronique de totalisation c'est un entraînement radical de la conscience, aux portes même du sommeil;  

 

la pause phronique de totalisation finale doit durer le temps nécessaire pour que la vivance termine sa présence, la présence de l'énergie dans le système commence à se produire au fur et à mesure de l'entraînement, des progrès de notre entraînement avec un sentiment d'harmonie et d'énergie vitale, nous allons terminer la séance comme toujours en activant de la confiance, de l'harmonie et de l'espoir ; nous respirons profondément plusieurs fois, nous faisons des mouvements dans nos orteils, dans nos mains, dans notre visage; nous nous étirons doucement d'abord, après avec un peu plus d'intensité, nous donnons le temps nécessaire pour une complète récupération et quand nous voulons nous pouvons ouvrir les yeux;

et bien quelle heure il est, s'il vous plaît, quelle heure ?

FIN

 

Alfonso Caycedo (cycle radical 1995)

 

 

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr