P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

qi gong des 5 éléments

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 43 / journée du 26/03/2011

Qi gong des 5 éléments – Mouvements et Intentionnalité

PLAN DE L’ATELIER

MEDECINE CHINOISE, QI GONG DES CINQ ELEMENTS

*    Douche interne

*    Automassages et digitopuncture

Un peu de théorie !

*    La loi Yin-Yang

*    La Loi des 5 éléments ou des 5 mouvements

Entrons en mouvement !

*    Pratique du Qi Gong (l’organe du foie associé à l’énergie du printemps)

*    Temps d’échanges

Réflexions s/points communs au Qi Gong et à la Sophrologie.

 

untitledEnergie

 

*     Douche interne

 

Debout, corps très détendu, calme, relâche de la tête aux pieds.

Pendant l’inspiration, vous pensez à faire venir l’énergie pure au sommet de la tête (BAI HUI).

Pendant l’expiration, faites descendre cette énergie jusque sous la plante du pied.

 

*     Massages et digitopuncture

 

Les automassages sont faits pour réveiller et recharger l’ensemble du corps, cela prépare à la pratique du Qi Gong. Amélioration de la circulation de votre énergie et déblocage de certaines tensions.

Pour stimuler les différents organes (ici, plus précisément le foie).

Le travail sur le foie peut améliorer les problèmes de vue, les crampes.

·       Mains jointes (pointes vers le haut) au milieu de la poitrine (RM17 vaisseau conception)

Point qui soigne les fatigues physiques et psychiques, troubles respiratoires

·       Savonnage des côtes (points fermés) au dessus de la poitrine, en dessous.

·       Masser obliquement le Dan Tian

inspir, les mains montent de la symphyse pubienne jusqu’aux deux côtés de la taille

expir, trajet inverse (on masse le trajet 25 VB – 26 VB jusqu’à RM2)

·       Faire circuler le Qi dans Ren Mai (vaisseau conception)

inspir, les mains montent jusqu’à la base du cou (RM22)

expir, les mains descendent jusqu’à la symphyse pubienne, expir en conduisant l’énergie par l’intention dans l’utérus. Visualisez le trajet

·       Pétrissage des poignées d’amour

En médecine chinoise, les yeux sont reliés à l’organe du foie.

Cette pratique permet donc de tonifier l’énergie des yeux et du foie. Le massage des yeux défatigue lors d’un travail de concentration ou sur écran informatique.

·       Frottez les mains l’une contre l’autre pour faire venir l’énergie. Attention portée sur la paume de la main et au bout des doigts (points Lao Gong). Massez toute la surface des yeux, paumes à plat sur les paupières, en abaissant et tournant les mains (doigts face à face) pour les éloigner vers les tempes.

·       Massez TR 23 (pointe extérieure du sourcil)

Améliore la vue, affections des yeux, névralgie faciale, migraine.

Inspir, appuyez ; expir, relâchez (7 X)

Tapotements (6 X)

Massez dans le sens des aiguilles d’une montre (8 X)

Massez dans le sens contraire des aiguilles d’une montre (8 X)

·       V1 (angle interne de l’œil)

Soigne la fatigue, l’inflammation des yeux

·       Tête fixe, déplacez le regard vers le haut, vers la gauche, vers le bas, vers la droite

·       Son « Xu) ou « zhu » (prononcez souuuuu !!!!) sur l’expir accompagné des bras – bien ouvrir les yeux en regardant la main tendue vrillée (autre main fermée posée sur côté abdomen). Possible de visualiser la couleur vert et l’organe du foie (ou vésicule biliaire).

 

MEDECINE CHINOISE, QI GONG DES CINQ ELEMENTS

MEDECINE CHINOISE, LOI YIN-YANG, LOI DES 5 ELEMENTS

 

L’homme, situé entre le ciel et la terre (lien), est sous l’influence des énergies du cosmos (saisonnières, climatiques, vibratoires, cosmiques) et celles qui partent de la terre (telluriques, alimentaires, respiratoires).

Le Qi Gong découle de la pensée taoïste, philosophie qui accorde une place privilégiée à l’homme.

 

1.    La Loi Yin-Yang

L’énergie, Qi, se prononce « tchi » ou souffle (par les sinologues[1]) ou énergie vitale (pour les Anglo-Saxons).

L’énergie en idéogramme chinois s’écrit :

untitled

Représente la vapeur, l’air qui monte vers le ciel (yang), l’aspect le moins manifesté : énergie.

Représente une botte de céréales (yin), l’aspect le plus manifesté : la matière.

Les deux caractères associés symbolisent la vapeur qui s’élève (énergie yang) du grain de céréale qui cuit (matière yin).

Depuis l’antiquité, les chinois considèrent que toute chose de l’univers peut être représentée par le concept de l’énergie.

 

Cette énergie est globalement une mais elle est constituée de deux polarités contraires :

·       Polarité yin, qui tend vers l’immobilité absolue, vers la matière,

·       Polarité yang, qui tend vers la mobilité extrême, vers l’énergie la plus subtile, impalpable.

Cette dualité yin-yang de l’énergie, de signes opposés, est génératrice de mouvement et donc d’activité.

En toute chose de l’univers, il existe ainsi du yin et du yang en proportions variables, l’une ne pouvant exister sans l’autre (principe du Tao), c’est la notion de complémentarité.

Il y a un mouvement perpétuel entre ces deux entités qui évoluent dans le temps et l’espace, qui se succèdent dans le temps sans fin.

Il y a ainsi une notion de relativité et de rythmicité dans l’évolution du yin et du yang (heures de concentration énergétique maximale toutes les deux heures dans chaque méridien).

180px-Yin_yang_svg

 

Symbole universel du Yin-Yang : le Tao

 

En médecine chinoise, l’alternance des mouvements yin-yang se retrouve dans la circulation de l’énergie dans les méridiens (ou voies de circulation de l’énergie).

C’est en effet, l’énergie qui anime l’organisme et qui lui permet l’entretien de toutes ses fonctions biologiques.

Il existe quatre principales énergies :

·       l’énergie de défense (Wei Qi) : la plus yang, circule surtout à la superficie du corps (peau et chair),

·       l’énergie nourricière (Yong Qi) : provient du métabolisme des énergies alimentaires et respiratoires (méridiens principaux),

·       l’énergie ancestrale (Yuan Qi) ou originelle : qui est donnée à chacun de nous dès la conception, par l’union des deux énergies venant des parents (potentiel fixe qui diminue au fil de la vie),

·       l’énergie psychique ou mentale (Shen Qi) : les Chinois n’ont jamais dissocié le corps de ses activités mentales. Au contraire, vie fonctionnelle et psychisme sont étroitement liés.

 

2.    La Loi des 5 éléments ou des 5 mouvements : comme celle de la dualité Yin-Yang, est universelle, c’est-à-dire qu’elle peut être adaptée à toute chose fondamentale de la vie et de la nature.

Dès l’Antiquité, les taoïstes ont, grâce à leur sens aigu de l’observation, classé en 5 catégories interdépendantes toute manifestation de l’énergie cosmique et terrestre.

Ces 5 catégories élémentaires sont :

le bois – le feu          – la terre –       le métal – l’eau

        yang               énergie neutre               yin

                                   du centre

                        (le pivot autour duquel gravitent les mutations cycliques de l’univers)

 

printemps – été                                  automne – hiver

 

                          SUD

                                          Feu (été) Cœur (superficialisation)

Zone de Texte:  Terre
(fin de l’été)
rate/estomac
(répartition)

             EST                                                 OUEST

               Bois                                                Métal

(printemps) Foie                                     (automne) Poumons

(extériorisation)                                      (intériorisation)

 

 

                             Eau (hiver) Rein (concentration)

                              NORD         

 

D’après les 5 éléments, c’est le cœur qui gouverne l’esprit (l’intention) et la mobilisation de l’intention agit sur notre énergie interne.

 

Effets bénéfiques :

-         amélioration de la concentration mentale, sens de l’écoute : attention portée pour exécuter correctement les enchaînements,

La concentration favorise la bonne circulation de l’énergie, sinon elle risque d’être dispersée.

-         augmentation de son potentiel : la respiration fine et longue pendant la pratique permet au cerveau d’obtenir un repos encore plus important que pendant le sommeil.

Le Qi Gong est un travail du souffle ; une pratique ou gymnastique traditionnelle chinoise, fondée sur la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale qui associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration.

Une pratique régulière associée à la respiration permet d’harmoniser le Yin et le Yang du corps, et améliorer ainsi la santé.

 

Présentation de la pratique

*    Posture de l’arbre pour tranquilliser l’esprit pendant quelques minutes.

*    Méthode de montée et de descente (X 3)

Inspirez et soulever les bras à l’horizontal, à hauteur des épaules. Expirez, pousser lentement les paumes de mains vers la terre, jusqu’à la hauteur de la hanche.

Intention : à l’inspiration, imaginez que vous aspirez un ballon avec les paumes.

                 à l’expiration, imaginez que vous le poussez lentement dans l’eau.

*    Méthode d’ouverture et de fermeture (X 3)

Inspirez et ouvrez naturellement les bras, en tendant les genoux.

Expirez et fermez lentement les bras, en fléchissant les genoux.

Intention : imaginez que vous avez entre les mains un grand ballon. A l’inspiration, imaginez que le ballon s’agrandit ; à l’expiration, imaginez que vous pressez le ballon et le Qi du ballon propulse les bras.

*    Mouvement associé à l’énergie (Qi) du foie, correspondant à l’élément bois, à la saison du printemps (extériorisation).

Temps d’échanges (feed back)

 

POINTS COMMUNS

ENTRE LE QI GONG ET LA SOPHROLOGIE ?

 

Posture verticale

Positionnement entre terre et ciel

Tient compte de l’environnement

Place de l’homme

Recherche harmonie et équilibre

Observation – écoute de son corps

Ancrage – enracinement

 

Circulation d’énergie – vivance

 

Intentionnalité

Travail en conscience

Effets physiologiques (gestion stress)

Détente, relaxation, calme l’esprit

Prévention – maintien de la santé

 

Respiration synchronique avec les mouvements

Respiration abdominale

Développe attention et concentration

Mémorisation

Augmentation de son potentiel/de ses capacités

Intériorisation

Mouvements lents

 

Entraînement - régularité

 

Groupéité

 

 

 

 

untitledQi Gong des 5 éléments

 

 

Ce Qi Gong est basé sur la théorie des 5 éléments de la Médecine Traditionnelle Chinoise : le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau.

 

Une pratique régulière associée à la respiration permet d’harmoniser le Yin et le Yang du corps et améliorer ainsi la santé.

 

Méditation debout (posture de l’arbre)

 

Avant la pratique du Qi Gong, il est très important de tranquilliser l’esprit pendant quelques minutes en se mettant dans la posture de l’arbre, regard fixant un point devant soi, respiration lente et concentrée.

 

Méthode de montée et de descente

 

Inspirez, soulevez le pied gauche et posez-le à une distance égale à la largeur des épaules.

A l’inspiration, soulevez les bras devant soi à l’horizontal jusqu’à la hauteur des épaules. Imaginez que vous aspirez un ballon avec les paumes de vos mains.

A l’expiration, imaginez que vous poussez lentement ce ballon dans l’eau.

 

Méthode d’ouverture et de fermeture

 

A la fin du mouvement précédent, inspirez, ouvrez naturellement les bras, tendre les genoux. Imaginez qu’entre vos mains, se trouve un grand ballon qui s’agrandit.

Expirez, fermez lentement les bras en fléchissant les genoux. Imaginez que vous pressez le ballon et le Qi du ballon propulse vos bras.

 

Métal/Purification du Qi du Poumon

 

A la fin du mouvement précédent, inspirez et vos bras dessinent deux demi-cercles, des côtés vers le haut de la tête. Imaginez que vous recevez du Qi pur avec l’extrémité des doigts, le long des bras jusqu’au poumon.

A l’expiration, fléchissez vos genoux et les bras dessinent deux demi-cercles vers le bas jusqu’à l’abdomen, les paumes tournées vers le ciel. Relâchez la poitrine, et faire sortir le Qi vicié par le poumon.

 

Eau/Renforcement du Qi du Rein

 

A la fin du mouvement précédent, inspirez et vos bras dessinent deux demi-cercles, des côtés vers le haut de la tête puis tournez lentement le corps à gauche. A l’expiration, baissez-vous en poussant vos bras vers la terre, paumes de mains tournées vers celle-ci. Fléchissez doucement les genoux en décrivant avec vos bras un demi-cercle tout en redressant votre corps.

Puis répétez les mêmes mouvements vers la droite.

Imaginez qu’à l’inspiration, que le Qi circule dans le méridien du rein. A l’expiration, relâchez les épaules, le dos, la taille pour expulser le Qi vicié.

 

Bois/Harmonisation du Qi du Foie

 

A la fin du mouvement précédent, position basse, pendant l’inspiration, tournez et ramenez la taille vers le centre. Montez les bras au dessus de la taille et le corps se redresse, bras tendus vers le ciel. Joindre les paumes des mains et les descendre devant la poitrine (entre les deux seins) sur l’expiration.

 

A l’inspiration, soulevez les mains, les tendre au maximum en direction du ciel. A l’expiration, laissez descendre les bras en dessinant deux demi-cercles. Les mains arrivent devant l’abdomen, les doigts se touchent, les paumes des mains face au ciel.

 

Imaginez que le Qi pur est envoyé dans le méridien du foie, que les mains levées (inspir) font monter le Qi, l’intention portée dans le creux de la main (entre annulaire et majeur).

 

A l’expiration, détendre tout le corps, imaginez que le Qi retourne vers l’abdomen.

 

Feu/Nourrir le Cœur

 

A la fin du mouvement précédent, pendant l’inspiration, montez les mains devant le visage, paumes tournées vers celui-ci. Placez l’intention sur l’extrémité des petits doigts, le long du bras et jusqu’à la poitrine.

 

Pendant l’expiration, poussez naturellement les mains sur les côtés (comme pour pousser un mur – le mouvement reste arrondi). L’intention est placée dans le creux de la main, imaginez que l’air vicié est expulsé du corps à partir de ce point.

 

Terre/Tonifier la rate

 

A la fin du mouvement précédent, tournez la taille vers la droite, tendre les deux bras, un devant, un derrière. A l’inspir, ramenez le corps vers le centre, soulevez les bras au dessus de la tête.

A l’expiration, se penchez en avant.

Inspirez, redressez le corps et soulevez le bras droit. Alternez l’inspiration et l’expiration, avec la montée des mouvements des bras.

 

Recommencez le mouvement, tournez la taille vers la gauche…..

A l’expiration, se penchez en avant.

Inspirez, redressez le corps et soulevez le bras gauche. Répétez, alternés avec l’inspir, l’expir, les mouvements des bras.

 

Pendant l’inspiration, imaginez que le Qi pur est montée par le gros orteil, longe la jambe et arrive à la Rate.

A l’expiration, pensez que le Qi trouble est expulsé par la bouche.

 

Système de distribution du Qi

 

A la fin du mouvement précédent, inspirez, se redressez et tournez les paumes de mains vers le ciel, poussez les mains au dessus de la tête.

 

Expirez, les mains font un cercle et sont poussées vers la terre face à elle. Au moment de pousser, imaginez que vous prenez l’énergie de la terre (mouvement des mains en cercle comme pour cueillir) par le point situé dans le creux de la main.

 

En remontant, à l’inspir, imaginez que vous amenez du Qi pur jusqu’à la plante des pieds. A l’expir, vous faites sortir du Qi vicié par la bouche.

 

Quant vous poussez de nouveau vers la terre, imaginez que vous avez pris le Qi du ciel.

 

Circulation céleste

 

A la fin du mouvement précédent, remontez les mains jusqu’au niveau de l’abdomen. Sur l’inspiration, effectuez un mouvement circulaire (d’ouverture) avec les bras vers l’avant ; Tournez les paumes des mains vers l’avant et poussez sur l’expiration.

Inspirez, ramenez les mains vers l’intérieur et décrivez avec vos bras un demi-cercle de chaque côté, en les soulevant au dessus de la tête. Imaginez que l’énergie (Qi) est rentrée du Dan Tian (2 doigts en dessous du nombril) et dans le point situé au dessus de la tête.

Expirez, fléchissez légèrement les genoux, baissez les bras jusqu’à l’abdomen. Imaginez que le Qi est envoyé du sommet de la tête au Dan Tian.

Recommencez…

 

 

untitledUne pratique régulière du Qi Gong associée à la respiration permet d’harmoniser le Yin et le Yang du corps et améliorer ainsi la santé.

 

Notion de santé…

 

« La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

Définition OMS (1945)

 

« La santé, c’est se sentir bien dans sa vie, son corps, faire des projets, avoir conscience de prendre des risques quand on les prend. »

(Olivier MARIOTTE – Médecin)

 

Notion d’énergie… notamment l’énergie du printemps liée à l’organe du foie (élément bois – couleur : vert, saveur acide, odeur : aigre, fermenté)

 

Méridien du foie : il démarre à l’angle externe du gros orteil, longe le pied, passe devant la malléole interne, longe la jambe et la cuisse ; contourne les organes génitaux pour aboutir en dessous du sein (Foie 14).

 

Quelques infos non exhaustives sur le Foie !

 

Le foie aime s’étendre et ne supporte pas l’abattement.

Il est chargé de stocker le sang.

Le foie assure la circulation libre et harmonieuse du Qi.

Il est le garant de l’aisance de ses mouvements (QI) dans le corps.

Il déploie son énergie dans toutes les directions mais plus vers le haut et dégage les obstructions (fonction de dispersion).

Le foie régit les tendons : ils sont à l’origine des mouvements des membres. Le foie contrôle le mouvement. Les tendons doivent être nourris par le sang du foie pour fonctionner correctement.

Le foie est sensible aux émotions de type contrariété, frustration, colère : montée alors rapide du Qi du foie (dispersion).

Pendant l’activité physique mais aussi en fonction des fluctuations émotionnelles, le sang est véhiculé par le foie aux différentes parties du corps.

Le foie s’ouvre aux yeux : l’œil reflète sa vitalité (yeux brillants, bonne vue).

Le foie se manifeste aux ongles.

Extraordinaire polyvalence métabolique du tissu hépatique :

 

. fonction glycogénique, réglant le taux de glucose sanguin,

. fonction de synthèse des protéines (sérum – albumine – fibrogène – complexe prothrombinique)

. fonction de synthèse et de dégradation des graisses (lipides)

. fonction de détoxication (transformation de poisons, substances chimiques…

. fonction uréogénétique (élimination, sous forme d’urée, de substances produites par la dégradation des acides aminés)

. fonction biliaire.

 

Pratique plus ciblée sur le mouvement lié à l’organe Foie et au Printemps)

 

Martine Couter le 26/03/2011


 

 

[1] Sinologie : étude de la langue et de l’écriture chinoise

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr