P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

progression pour enfants

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n°38 du 01/03/2010

 

 

SÉANCE N° 1

 

 

TITRE

DESCRIPTION DU JEU - CONSIGNES - BUT

ORGANISATION

OBJECTIF

 

 

 

 

1

ACCÉLÈRE

RALENTI

- A l'aide d'un montage audio : musique rapide-musique lente les enfants se déplacent alternativement de façon très tonique (à la « Charlot », films muets) puis au ralenti, très relâchés (sensation d'évoluer dans l'eau, comme un cosmonaute sur la lune, film au ralenti).

- Variante : Idem, mais jouer à deux, un chef d'orchestre, l'autre qui suit et reproduit les mêmes gestes, puis permuter les rôles.

TOUT LE GROUPE

JEU INDIVIDUEL

RELAXATION

 

 

 

 

2

LA

MARIONNETTE

- Par 2 ; la marionnette (un enfant), est animée par un partenaire qui mobilisera une partie du corps à l'aide d'un fil imaginaire (mouvements conduits). De temps à autre, le fil est lâché ou cassé (recherche du mouvement relâché instantané)

- Animation de deux segments en même temps et relâchement dissocié.

- Faire marcher la marionnette

PAR DEUX

-

VIVRE

ENSEMBLE

+

RELAX

 

 

 

 

 

 

 

 

3

L'AVEUGLE

ET SON

GUIDE

- Un enfant guide un autre enfant, une main sur l'épaule, une main sur les yeux, et lui fait toucher successivement trois objets ou supports (fer, bois, plastique) dans la salle.

- A la fin du parcours et revenu à son point de départ, l'aveugle doit nommer dans l'ordre ce qu'il a touché et le trajet qu'il a suivi.

- Variante sonore : Les enfants sont par deux. Chaque couple se donne un bruitage repère différent des autres.

Le "voyant" va guider son "aveugle" à l'aide du bruitage en prévenant tout heurt avec les autres ou objets de l'espace.

PAR DEUX

VIVRE

ENSEMBLE

+

CONCENTRATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

L'ASCENSEUR

- Par deux, assis face à face, pieds contre pieds, mains dans mains, jambes fléchies, remonter et redescendre ensemble en faisant contrepoids.

- Idem mais dos contre dos, coudes crochetés.

PAR DEUX

POSTURES

+

VIVRE

ENSEMBLE

 

 

 

 

 

 

5

LA TOUPIE

- Seul, assis, plantes de pieds en contact, genoux écartés, mains sur les orteils, dos rond, se laisser rouler au sol en commençant par une cuisse puis le dos, les épaules, pour remonter en sens inverse de l'autre côté et se retrouver assis.

- Cet exercice demande une certaine coordination, et lorsque celle-ci est maîtrisée on peut enchaîner plusieurs tours de "toupie" et changer de sens.

SEUL

POSTURES

 

 

 

 

 

 

6

LE SCULPTEUR

ET LA

STATUE

- Les enfants sont par deux : 1 sculpteur, une statue.

- L’animateur démontre une posture ; la statue ferme les yeux et tourne le dos au modèle ; le sculpteur doit modeler sa statue en la manipulant doucement jusqu'à ce qu'il reproduise fidèlement le modèle proposé.

- Puis les statues quittent la posture et ouvrent les yeux.

- L’animateur propose alors 3 postures dont une correspondante au modèle exécuté, plus 2 très approchantes.

- Les enfants statues doivent dire quelle est la bonne posture (n° 1, 2 ou 3).

- Expérimenter tous ensemble les 3 postures.

- Échanger les rôles et choisir une nouvelle posture.

PAR DEUX

POSTURES

+

CONCENTRATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7

LA

CIGOGNE

- Sur une musique lente et scandée, marcher librement : au signal tout le monde se perche comme une cigogne et s'immobilise sur une jambe, l'autre jambe crochetée au genou par les deux mains. Au prochain signal défaire la posture doucement et recommencer la marche jusqu'au prochain signal.

- On peut varier à chaque fois les postures d'équilibre sur une jambe ( le joueur de flûte, l'arbre, la danse, l'aigle, posture du bout du pied, le corbeau...).

SEUL

POSTURES

+

CONCENTRATION

 

 

8

LE PETIT

CHEF

INDIEN

- Sur l’Expire, les enfants debout baissent la tête, enroulent le dos, laissent pendre les bras relâchés vers le sol = poupée cassée.

- A l'Inspire, lis déroulent le dos, redressent la tète , baissent légèrement le menton, poussent le sommet du crâne vers le ciel, enfoncent bien leurs talons dans le sol, comme un petit chef Indien très fier.

SEUL

RELAX

+

POSTURES,

 

 

9

LE

TABLEAU

MAGIQUE

- Les enfants sont par deux ; un assis dos droit, sert de tableau, l'autre placé derrière lui écrit un chiffre, une lettre, un nombre, un mot ... avec son doigt sur son dos.

- L'enfant assis doit deviner ce qui vient d'être tracé puis l'autre efface avec sa main le tableau Imaginaire (massage du dos).

- Changer de rôle.

PAR DEUX

CONCENTRATION

+

VIVRE ENSEMBLE

 

 

10

DUR

MOU

- Par deux : un enfant est couché au sol sur le dos en position de détente, son partenaire est à genou à côté de lui et lui donne une impulsion en le touchant du doigt à l'épaule. Celui qui est allongé doit réagir à ces  impulsions de façon :

- Globale : 1ère impulsion, il devient très dur, 2ème impulsion, tout mou.

- Globale modulée : l'intensité du "toucher" détermine l'intensité de la contraction ou du relâchement.

- Dissociée : seule la partie du corps touchée change d'état.

PAR DEUX

RELAX

+

VIVRE ENSEMBLE

 

 

                     

 

 

 

                                                             SÉANCE N°2

TITRE

DESCRIPTION DU JEU - CONSIGNES - BUT

ORGANISATION

OBJECTIF

 

1

 

ACCÉLÈRE

RALENTI

IDEM SÉANCE N° 1

IDEM

IDEM

 

2

SE DÉPLACER

ET REGARDER

Se déplacer dans la salle, s'arrêter, repérer la salle, l'environnement.

- Se déplacer en regardant devant soi ; quand on croise un autre enfant, on le regarde dans les yeux, on lui sourit.

- Idem, arrêt, repérage de la sale, fermer les yeux.

- Au signal, tout le monde se dirige, les yeux fermés vers un repère (ex : porte, l'horloge...) Indiqué par renseignant (ne pas gêner les autres, ne pas bousculer).

-Chaque situation mais les enfants se mettent par deux ; lors du déplacement, chaque couple se sépare sans se perdre de vue. Au signal, on ferme les yeux et les deux partenaires essayent de se rejoindre en tenant compte du déplacement des autres.

SEUL

+

PAR DEUX

VIVRE

ENSEMBLE

 

3

LE CHEF D'ORCHESTRE

- Exercice difficile qui demande une bonne latéralisation de l’enfant.

- Les enfants doivent se déplacer en fonction des consignes données par l’animateur

- Consignes visuelles : l’animateur se déplace ou montre du bras en avant, en arrière, à droite, à gauche.

- Consignes orales : renseignant annonce en avant, à gauche...

- Variantes : les enfants doivent se déplacer dans la direction opposée à celle que donne le meneur par des consignes orales ou visuelles.., ou encore plus difficile, les enfants doivent exécuter un des deux signaux donnés simultanément par le meneur.

-« Vous faites ce que je montre... pas ce que je dis ».

-« Vous faites ce que je dis ... pas ce que je montre ».

SEUL

CONCENTRATION

 

4

LA SCIE

- Deux par deux, assis en tailleur face à face, un enfant croise les bras, l'autre non.

- Mains dans mains, tirer d'un côté et tourner en même temps le buste ensemble dans cette direction.

- Aller doucement, ne pas faire mal à l'autre en allant trop vite ou trop loin dans la torsion; être à l'écoute de l'autre.

- Essayer l'exercice sans la respiration puis placer le souffle (expirer dans la torsion) ensemble.

PAR DEUX

VIVRE

ENSEMBLE

+RESPIR.

 

5

L'AVIRON

- Les enfants deux par deux, pieds contre pieds, jambes tendues ou serai fléchies, mains dans mains, se penchent en arrière doucement pour l'un en tirant l'autre qui lui se penche en avant dans le même temps, puis on inverse le mouvement, le premier se laisse fléchir en avant sous la traction douce et continue de son partenaire (étirement du dos et des jambes, abandon à l'expie, le ventre se creuse).

- Essayer d'abord sans la respiration puis demander de la placer (expire quand on se penche en avant, inspire quand on se penche en arrière) et de synchroniser le mouvement à deux sans faire mal à l'autre.

PAR DEUX

VIVRE

ENSEMBLE

+POSTURE

+RESPIR.

 

6

LA PHOTOCOPIE

 

-L’animateur prend une pose comme dans le sculpteur et la statue, les enfants la reproduisent le plus fidèlement possible.

- Idem, mais l’animateur défait au bout d'un instant le modèle, les enfants mémorisent la posture les yeux fermés puis essayent de la reproduire de mémoire.

- On vérifie si les photocopie sont fidèles au modèle de départ.

SEUL

POSTURES

+CONCENTRATION

 

             

7

CHANT DES VOYELLES

- Debout, les jambes légèrement écartées, les enfants lèvent les bras à l'inspire, les abaissent à l'expire en chantant à chaque fois une voyelle différente sur toute la durée de l'expiration A, É, I, O, U.

- Recommencer chacun pour sol, à son rythme, les yeux fermés et en silence, en chantant mentalement les voyelles sur chaque expiration.

SEUL

RESPIRATION

8

LA

CIGOGNE

cf. JEU n° 7 - séance n° 1

IDEM

POSTURES

+

CONCENTRATION

9

COMMENT

JE

M'APPELLE

- Un enfant assis dos aux autres enfants du groupe doit deviner le nom de celui qui aura demandé la parole par un signe à l’animateur ou à un meneur du jeu.

- La phrase énoncée à tour de rôle par les différents enfants sera toujours la même « comment je m'appelle ».

TOUT LE GROUPE

REGROUPEE ASSIS

CONCENTRATION

10

DUR-MOU

cf. JEU n° 10 - séance n° 1  (essayer de dissocier ; ne contracter qu'une partie du corps à la fois).

+  Masser son partenaire (le cuir chevelu, le front, les mains ...)

PAR DEUX

RELAX

11

FEUILLE

PLIÉE

- Un enfant est en position de feuille pliée, l'autre se place à genou les mains à plat sur le dos de son partenaire.

-Celui qui est à genoux essaye de sentir sous ses mains la respiration de l'autre et peut essayer de respirer en même temps.

- Changer de rôle.

 

RESPIRATION

12

JEU DE LA

MÉMOIRE

- A la fin d'une séance, lors de la relaxation, l’animateur raconte une petite histoire aux enfants allongés sur le sol, les yeux fermés.

- Cette histoire doit comporter des éléments à mémoriser, par exemple :

- On imagine qu'on accompagne sa maman au marché et qu'on l'aide à porter le panier dans lequel on place tour à tour  différents fruits et légumes...

- On imagine le Père Noël qui fait sa distribution de cadeaux et l'on énumère les jouets qui sont dans sa hotte ; un train avec une locomotive noire et trois wagons, un jaune, u n bleu, un rouge... une panoplie d'indien avec un arc et cinq flèches, un ours en peluche blanc avec les oreilles marrons et les yeux bleus...

- Au fur et à mesure l'enfant imagine ces objets dans sa tète et les mémorise.

- A la fin, les enfants s'assoient, et disent à tour de rôle ce qu'ils ont retenu ; demander d'être précis sur tous les détails et même de citer les éléments dans l'ordre . On peut aussi demander de restituer la liste par écrit.

TOUT LE GROUPE

ALLONGEE

EN RELAXATION

 

CONCENTRATION


 

 

 

SÉANCE N°3

TITRE

DESCRIPTION DU JEU - CONSIGNES - BUT

ORGANISATION

OBJECTIF

 

 

1

ACCÉLÈRE

RALENTI

IDEM séances n°1 et 2 mais demander de mimer des gestes sportifs ou gestes de la vie quotidienne, rapide et tonique sur musique rapide. lent et relâché sur la musique lente.

Proposer un mouvement de coordination : bras et jambes s'écartent et s'ouvrent en même temps sur un saut, puis on dissocie le mouvement, les jambes s'écartent pendant que les bras s'abaissent, mains sur les cuisses et inversement. Enchaîner alternativement au signal du meneur les deux différents mouvements.

TOUT LE GROUPE

JEU INDIVIDUEL

RELAX

+

CONCENTRATION

 

 

2

 

MARCHER

ET

RESPIRER

EN

RYTHME

Il s'agit ici de prendre conscience de son rythme respiratoire et de pouvoir le modifier. On demandera aux enfants de marcher en suivant une pulsation (métronome ou pulsation de la musique) et de compter le nombre de pas qu'ils font pour inspirer, de même pour l'expiration. Après un temps de recherche, on demande les différents rythmes observés, les enfants font part de leurs remarques et essayent de repérer les trois cas possibles :

1. inspire = expire      2. L'inspire est plus long que l'expie.    3. L'inspire est plus court que l'expire.

- On demande ensuite aux enfants de refaire l'exercice en montant les bras à l'inspire, en les baissant sur l'expire tout en marchant (coordination du geste et du souffle qui permet de visualiser la durée de chaque phase de la respiration)

- Idem, mais on demande aux enfants d'égaliser l'inspire et l'expire (choisie des durées confortables) puis faire le point sur les difficultés rencontrées.

- Puis introduire la notion de suspension du souffle, on marche sur l'inspire avec les bras qui accompagnent ce premier temps puis on s'immobilise sur une petite pause respiratoire 1 ou 2 secondes) et on continue sa marche en expirant et en abaissant les bras et on s'immobilise à nouveau (brève rétention, poumons vides) et on recommence tout le cycle plusieurs fois de suite.

- Enfin, en gardant la même structure, on peut faite varier les rythmes et les proportions de chaque temps (4 temps à distinguer : 1. inspire 2. Rétention poumons pleins 3. Expire. 4. Rétention poumons vides) par exemple, on peut proposer le rythme 1.1.2.1 (on inspire sur 2 secondes, on retient son souffle 2 secondes, on expire 4 secondes, on retient son souffle 2 secondes.) puis jouer avec différents rythmes afin de maîtriser sa respiration.

- Cet exercice est à développer sur plusieurs séances, il est assez exigeant pour des enfants. Dans tous les cas, il faut laisser libre les enfants de choisie eux-mêmes la durée des différentes phases de la respiration (on ne leur propose qu'une trame rythmique) et insister auprès d'eux pour qu'il ne forcent jamais et qu'ils soient toujours dans un confort respiratoire.

TOUT LE GROUPE

OU SEUL

RESPIRATION

+

CONCENTRATION

 

 

3

CRÉATION

DE

POSTURES

- Par groupes de 5 enfants, demander de trouver toutes les postures possibles en ayant toujours les deux fesses au sol et le dos plat.

- Chaque groupe démontre aux autres les postures inventées ; on peut à chaque fois expérimenter tous ensemble chaque trouvaille.

- On peut demander un enchaînement harmonieux de toutes les postures inventées par le groupe, à l'unisson sur une musique lente.

- On peut faire varier les critères de réalisation (ex : à genou et au moins une main au sol etc ...)

 

 

 

 

PAR GROUPES

DE 5

POSTURES

 

 

 

 

4

LA QUILLE

SAOULE

- En cercle (à 5), une quille (un enfant) est au centre les yeux fermée, pieds fixés au sol. Il se laisse déséquilibrer dans une direction, est accueilli par ses partenaires et remis dans sa verticale ; il choisit une autre direction...

- Prévoir l'accueil (aller chercher), s'aider du souffle (inspire : accueil - expire : renvoi). Chaque enfant expérimente à tour de rôle la place de la quille.

PAR GROUPES

VIVRE ENSEMBLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5

EMMÊLAGE

DEMÊLAGE

- Six enfants au maximum reliés par un foulard à la main forment une ronde.

- Dans un premier temps, les yeux ouverts, les enfants s'emmêlent sans jamais lécher leurs liens, puis de la même façon cherchent à se démêler.

- Dans un deuxième temps, ils feront le jeu, les yeux fermés. Le démêlage doit se faire en douceur, en ressentant les tensions des foulards (information kinesthésique)

- Chaque ronde peut montrer aux autres, sur une musique douce, son "emmêlage-démêlage" (discussion sur les qualités des mouvements observés).

PAR GROUPES

DE 5

VIVRE

ENSEMBLE

 

6

LES POMPIERS

- Groupes de 5 enfants : un enfant debout (tonique) se laisse tomber dans les bras de 2x2 enfants qui le récupèrent en formant un brancard avec leurs bras.

- Essayer plusieurs variantes : tomber devant, en arrière, les yeux. ouverts, les yeux fermés, surplace, avec élan (plongeon) ; tapis pour la sécurité

- Faire une rotation dans les différents rôles.

PAR GROUPES

DE 5 '

VIVRE

ENSEMBLE

 

7

LA TOUPIE

IDEM séance n•1- jeu n°5.

SEUL

POSTURES

 

8

LE  TABLEAU

+

RESPIRATION

A DEUX

IDEM séance n•1-jeu n° 9

+

- Se mettre par deux : un enfant assis jambes croisées, dos droit, l'autre debout derrière lui qui lui sert de dossier avec ses jambes.

- L'enfant assis lève les bras à l'inspire, les baisse à l'Expire.

- Celui qui est debout accompagne ce geste en tenant les poignets de son partenaire, il l'étire doucement en fin d'inspire.

- On peut aussi demander à l'enfant debout de calquer sa respiration sur celle de son partenaire ou bien l'inverse.

PAR DEUX

RESPIRATION

+

CONCENTRATION

 

9

L'ABEILLE

- Les enfants assis, dos droit, les mains placées ou non sur les oreilles, chantent "Mmm" bouche fermée sur toute la durée de l'expire (massage interne de la boîte crânienne par les vibrations et allongement de l'expire).

SEUL

CONCENTRATION

 

10

LA

MUSIQUE

QUI

S'ÉTEINT

- Les enfants, assis ou couchés, essaient de capter, les yeux fermés, le plus longtemps possible une musique que l’animateur baisse peu à peu au magnéto jusqu'à là rendre pratiquement inaudible. Les enfants lèvent le bras quand ils n'entendent plus rien.

SEUL

CONCENTRATION

+

RELAX.

 

             

 


 

 

 

SÉANCE N°4

 

TITRE

DESCRIPTION DU JEU - CONSIGNES - BUT

ORGANISATION

OBJECTIF

 

1

LE PETIT

TRAIN

- Faire des trains de 8 ou 10 enfants. Chaque enfant a les mains sur les coudes de l'enfant qui le précède.

L'histoire se passe en Afrique.

-1er déplacement : expire par la bouche ...tch tch,  avec mouvement de rotation des bras au niveau des coudes pour simuler la mécanique du train.

- 1ère station : on ralentit la vapeur à l'arrêt.

- 2ème déplacement : on accélère, on chasse l'air plus fort.

- 2ème station : expira très longs sur TCHH..., la locomotive s'arrête, tout le monde descend.

PAR GROUPES

DES OU 10

ENFANTS

RESPIRATION

 

2

LE SALUT

SUR LA

PLACE DU

VILLAGE

On se promène sur la place du village et quand on rencontre un autre voyageur, on le salue en disant Hé, Hé,

Hé! (bien dans le ventre au moment de l'expiration). La musique qui accompagne cette situation est composée de percussions africaines pour rythmer les déplacements et la respiration.

TOUT LE GROUPE

SEUL

RESPIRATION

 

3

LA DANSE

- On danse ensemble en chantant EH, AH ! (travail du diaphragme). On essaie de suivre avec les pas (appuis alternatifs en balancement) la pulsation de la musique. Puis essayer deux par deux en miroir d'expirer en même

temps.

SEUL PUIS A DEUX

RESPIRATION

 

4

LA RONDE

- Faire une grande ronde sur la place du village en plaçant les mains sur son ventre. On écoute, ressent sa respiration qui s'apaise, on écoute les autres respirer. On peut essayer de respirer tous ensemble à l'unisson.

TOUT LE

GROUPE

RESPIRATION

+

VIVRE ENSEMBLE

 

5

LES BUCHERONS

- INSPIRE, on prend sa hache à deux mains, on la monte très haut.

- EXPIRE, on frappe d'un coup sec vers le bas sur une expiration brève et complète sur AH !

SEUL

RESPIRATION

 

6

LE FEU

d'ARTIFICE

- C'est la tête après le travail, on fête çà ! INSPIRE, on monte un bras, poing fermé comme si on tenait une balle.

Puis EXPIRE, on lance une fusée de la couleur de son choix en ouvrant la main et en expulsant l'air des poumons très haut dans le ciel (allonger l'expire en imitant le son d'une fusée qui s'envole : Oh ! La belle bleue!

Recommencer plusieurs fois en imaginant à chaque fois une nouvelle couleur dans sa main.

SEUL

OU

TOUT LE GROUPE

RESPIRATION

 

7

LES FONTAINES

- Faire des rondes de 5 à 6 enfants (autour d'une fontaine imaginaire). Puis se baisser ensemble pour puiser de l'eau. A l'inspire on monte tous les bras, paumes de mains ouvertes vers le ciel, doigts écartés. A l'expire, l'eau retombe en fines gouttelettes, on baisse ensemble les bras, les doigts bougent doucement pour simuler les gouttes d'eau, jusqu'au sol ou à la source du ventre (fin de l'expiration). On recommence plusieurs fois ensemble en suivant la respiration des autres.

PAR GROUPES

DE 5

RESPIRATION

+

VIVRE ENSEMBLE

 

8

LE PETIT

LAPIN

- Assis sur les talons, on respire par petits coups secs comme un petit lapin qui remue son nez pour renifler.

SEUL

RESPIRATION

 

9

LA

CHEMINEE

DU NEZ

- On cesse l'exercice précédent, on respire doucement par le nez en fermant les yeux, on sent la légèreté de

l'air dans les narines. On suit tout le trajet de son souffle.

SEUL

RESPIRATION

 

               

10

LE BOUQUET

DE FLEURS

-On ferme les yeux, on visualise un beau bouquet (on peut réellement placer un objet odorant : fleur, écorce de citron, d'orange etc...) au milieu du cercle formé par les enfants.

- On hume, on sent, on respire ce parfum délicat. (parler aux enfants des jardins des odeurs qui ont été créée spécialement pour les non voyants).

PAR GROUPES

DE 5

RESPIRATION

 

 

11

LE CHAT

ET LE

CHIEN

- A quatre pattes, on fait le gros dos en expirant = le chat.

- puis on creuse le dos en inspirant = le chien qui lève la tête.

SEUL

OU A DEUX

POSTURES

 

12

L'ESCARGOT

- A l'expire, l'air sort, on enroule tout le haut du corps vers le bas.

- A l'inspire, l'air entre, on déroule tout le corps vers le haut.

SEUL

RESPIRATION

+

POSTURES

 
 

13

LA FLEUR QUI

RESPIRE

- Assis en tailleur le dos des mains sur les genoux.

- Ouvrir les doigts à l'inspire comme une fleur qui s'épanouit (on peut imaginer humer le parfum de cette fleur).

- Refermer délicatement les mains à l'expire comme une fleur en bouton sans froisser les pétales.

- Refaire ce geste (ouvrir, fermer) plusieurs fois sur la respiration puis rester enfin les mains ouvertes et les laisser respirer, sentir ce qui se passe (respiration abdominale).

SEUL

RESPIRATION

 

 
 

14

LE BONHOMME

DE NEIGE

- En position debout, imaginer qu'on est un bonhomme de neige qui fond doucement au soleil jusqu'au sol où l'on s'allonge pour finir de fondre complètement en s'immobilisant petit à petit pour se relaxer.

SEUL

RELAX

 
 

15

LE RADAR

- Les enfants sont couchés sur le dos, l’animateur se déplace le plus silencieusement possible dans la salle et émet de temps en temps un son que les enfants doivent localiser en tendant le bras dans se direction sans ouvrir les yeux. A chaque fois les enfants vérifient leur perception en ouvrant les yeux avant de recommencer avec une nouvelle direction donnée par l’animateur qui se déplace à chaque fois.

SEUL

CONCENTRATION

 
 

1 6

PAYSAGE

IMAGINAIRE

- En position allongée de relaxation, ou en position assise, fermer les yeux et sur la musique imaginer un paysage dans sa tète.

SEUL

CONCENTRATION

 
 
 

 

 


 

 

 

SÉANCE N°5

TITRE

DESCRIPTION DU JEU - CONSIGNES - BUT

ORGANISATION

OBJECTIF

 

1

ACCÉLÈRE

RALENTI

-A l'aide d'un montage audio : musique rapide-musique lente, les enfants se déplacent alternativement de façon très tonique (à la « Charlot », filme muets) puis au ralenti, très relâchés (sensation d'évoluer dans l'eau, comme un cosmonaute sur la lune, film au ralenti).

- Variante : Idem, mais jouer à deux, un chef d'orchestre, l'autre qui suit et reproduit les mêmes gestes, puis permuter les rôles.

TOUT LE GROUPE

JEU INDIVIDUEL

RELAXATION

 

2

EMMÊLAGE   

DEMÊLAGE

- Six enfants au maximum reliés par un foulard à la main forment une ronde.

- Dans un premier temps, tee yeux ouverts, les enfants s'emmêlent sans jamais lâcher leurs liens, puis de la même façon cherchent à se démêler.

- Dans un deuxième temps, ils feront le jeu, les yeux fermés. Le démêlage doit se faire en douceur, en ressentant les tensions des foulards (information kinesthésique)

- Chaque ronde peut montrer aux autres, sur une musique douce, son "emmêlage-démêlage" (discussion sur les qualités des mouvements observés).

PAR GROUPES DE 5

VIVRE

ENSEMBLE

 

3

LA QUILLE SAOULE

- En cercle (à 5), une quille (un enfant) est au centre les yeux fermée, pieds fixés au sol. Il se laisse déséquilibrer dans une direction, est accueilli par ses partenaires et remis dans sa verticale ; Il choisit une autre direction...

- Prévoir l'accueil (aller chercher), s'aider du souffle (inspire : accueil - expire : renvoi). Chaque enfant expérimente à tour de rôle la place de la quille.

PAR GROUPES DE 5

VIVRE

ENSEMBLE

 

4

LES POMPIERS

- Groupes de 5 enfants : un enfant debout (tonique) se laisse tomber dans les bras de 2x2 enfants qui le récupèrent en formant un brancard avec leurs bras.

- Essayer plusieurs variantes : tomber devant, en arrière, les yeux ouverts, les yeux fermés, sur place, avec élan (plongeon ; tapis pour la sécurité)

- Faire une rotation dans les différents rôles.

PAR GROUPES DE 5

VIVRE

ENSEMBLE

 

5

LA TOUPIE

IDEM séance n°1-Jeu n°5.

SEUL

POSTURES

 

6

LA CIGOGNE

- Sur une musique lente et scandée, marcher librement : au signal tout le monde se perche comme une cigogne et s'immobilise sur une jambe, l'autre jambe crochetée au genou par les deux mains. Au prochain signal défaire la posture doucement et recommencer la marche jusqu'au prochain signal.

- On peut varier à chaque fois les postures d'équilibre sur une jambe (le joueur de flûte, l'arbre, la danse, l'aigle, posture du bout du pied, le corbeau...).

SEUL

POSTURES

CONCENTRATION

 

             

7

L'AVEUGLE ET SON

GUIDE

- Un enfant guide un autre enfant, une main sur l'épaule, une main sur les yeux, et lui fait toucher successivement trois  objets ou supports (fer, bois, plastique) dans la salle.

- A la fin du parcours et revenu à son point de départ, l'aveugle doit nommer dans l'ordre ce qu'il a touché et le trajet qu'il a suivi.

- Variante sonore : les enfants sont par deux. Chaque couple se donne un bruitage repère différent des autres. Le "voyant" va guider son "aveugle" à l'aide du bruitage en prévenant tout heurt avec les autres ou objets de l'espace.

PAR DEUX

VIVRE

EN SEMBLE

+

CONCENTRATION

8

LA    MARIONNETTE

- Par 2 ; la marionnette (un enfant), est animée par un partenaire qui mobilisera une partie du corps à l'aide d'un fil imaginaire (mouvements conduits). De temps à autre, le fil est lâché ou cassé (recherche du mouvement relâché instantané)

-Animation de deux segments en même temps et relâchement dissocié.

- Faire marcher la marionnette

PAR DEUX

VIVRE

ENSEMBLE

+

RELAX

9

LE CHEF D'ORCHESTRE

- Exercice difficile qui demande une bonne latéralisation de l'enfant.

- Les enfants doivent se déplacer en fonction des consignes données par l’animateur

- Consignes visuelles : l’animateur se déplace ou montre du bras en avant, en arrière, à droite, à gauche.

- Consignes orales : l’animateur annonce en avant, à gauche...

- Variantes : les enfants doivent se déplacer dans la direction opposée à celle que donne le meneur par des consignes orales ou visuelles.., ou encore plus difficile, les enfants doivent exécuter un des deux signaux donnés simultanément par le meneur.

-« Vous faites ce que je montre... pas ce que je dis ».

-« Vous faites ce que je dis ... pas ce que je montre ».

SEUL

CONCENTRATION

10

LE

TABLEAU MAGIQUE

- Les enfants sont par deux ; un assis dos droit, sert de tableau, l'autre placé derrière lui écrit un chiffre, une lettre, un nombre, un mot ... avec son doigt sur son dos.

- L'enfant assis doit deviner ce qui vient d'être tracé puis l'autre efface avec sa main le tableau imaginaire (massage du dos).

- Changer de rôle.

PAR DEUX

CONCENTRATION

+

VIVRE

ENSEMBLE

11

LE MANÈGE

Relaxation allongé sur le sol, guidée par la cassette audio composée par Geneviève MANENT (édition LE SOUFFLE D'OR). Trois autres relaxation guidées sont proposées dans ces cassettes.

SEUL

RELAXATION

 

 

 

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr