P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

profilons-nous

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 27 / journée du 21/04/2007

Pratique de recentrage : assis, ancrages, respiration abdominale, méditation, anticipation de l’atelier à la recherche de mes capacités.

Nous pouvons, si nous le souhaitons, fermer nos yeux tranquillement, nous installer confortablement dans nos appuis, dans nos ancrages, nos pieds au sol en dirigeant notre attention sur les manifestations de la vie, les sensations qui apparaissent …..

Sans analyse, sans jugement, j’observe, j’accueille ….

Le contact de mes fesses, de mes cuisses, l’appui de mon dos, l’appui de mes bras, de mes mains sur moi-même …..

J’éprouve la présence de mon corps à travers la présence des sensations ….

Je peux également prendre conscience de l’équilibre de ma tête, le juste équilibre pour moi, avec cette petite tension permanente qui me permet de rester en équilibre ….

Pendant quelques instants je dirige toute mon attention sur ma respiration …… en prenant conscience des mouvements ……

Je dirige toute ma concentration sur ma respiration abdominale ……..

Je me connecte en permanence à ma respiration sur l’inspiration, sur l’expiration ……

Je peux ainsi, si je le souhaite, me libérer des tensions quelles qu’elles soient … simplement activer la présence ici maintenant à travers ma respiration ……..

Et puis à mon rythme j’effectuerai le retour en me re-tonifiant, en respirant un peu plus et en ouvrant les yeux pour me retrouver dans cette pièce.

 

Les différents tests qui suivent sont destinés à mettre en conscience le profil de chacun ici et maintenant, permettant ensuite éventuellement de se positionner par rapport à ce que l’on découvre de sa personnalité.

Essayons également de nous approcher de notre profil, même si nous avons le sentiment que ce n’est pas exactement la réponse que nous formulerions, nous choisissons celle qui m’est la plus acceptable pour nous.

A chaque étape des tendances peuvent être observées (pas des certitudes). Il est important également de repérer au fur et à mesure, les capacités, les qualités, les compétences mise en jeux ou qui se présentent à notre conscience.

Laissez-vous porter par votre instinct du moment en évitant les temps de réflexion trop longs sur un énoncé, un choix, ne vous jugez pas au fil de ces différents tests. Restez sur ce qui est votre état d’esprit actuel (pas celui que vous aviez et encore moins celui que vous souhaitez).

 

LES DIFFERENTS TESTS

Ø      L’ACTION ET L’INHIBITION

Ø      L'ESTIME DE SOI

Ø      LA PERSONNALITÉ

Ø      LE SYSTEME DE REPRESENTATION

Ø      LA RELATION : INTERVENTIONS VERBALES ET ATTITUDES

Durée approximative de l’atelier 1h45mn à 2h

o       pratique initiale de 5mn

o       test action et inhibition 10mn

o       test estime de soi 10mn

o       test personnalité 10mn

o       test système de représentation 10mn

o       test relation 10mn

o       pratique intégrative de 20mn

o       feedback 15mn à 30mn


 

L’ACTION ET L’INHIBITION

Dans ce test, les énoncés sont regroupés par deux. Répondez aux deux items tout en sachant que votre total doit être équivalent à dix sur une même ligne. Si on a plutôt tendance à jouer à l'autruche qu'à affronter la vérité, on donnera par exemple 7 pour la première affirmation et 3 pour la deuxième.

 

A

 

B

 

J'ai tendance à m'apitoyer sur mon sort

 

J'ai tendance à agir pour améliorer mon sort

 

Même si l'enjeu m'apparaît important pour mon bien-être, je finis par me faire avoir

 

Quand l'enjeu m'apparaît important pour mon bien-être, je sais résister

 

Je règle mes frustrations avec les autres

 

Je ne parle pas de mes frustrations et je garde de la rancune

 

Je garde mes opinions pour moi

 

J'exprime ouvertement mes opinions

 

Quand j'ai des problèmes avec une personne, c'est à elle que j'en parle

 

Quand j'ai des problèmes avec une personne, je me plains à d'autres

 

Quand je me sens lésé(e), j'exprime ma déception et négocie pour améliorer la situation

 

Quand je me sens lésé(e), je me ferme et je boude

 

Je cède pour ne pas faire de chicane, je "laisse faire"

 

Je m'assure activement que les mêmes difficultés ne reviendront plus constamment

 

J'endure longtemps, pique une colère avant de me sentir coupable. Puis, ça recommence

 

Je prends vite la responsabilité de chercher des solutions durables à ce qui me dérange

 

En cas de problème, plutôt une solution à long terme qu'un soulagement à court terme

 

En cas de problème, je me soulage avec de l'alcool, de la drogue, des médicaments, etc.

 

En cas de difficultés, je m'y attaque dans les plus brefs délais

 

En cas de difficultés, je tarde à agir en espérant que ça va finir par passer

 

Je règle les choses de la vie courante au fur et à mesure

 

J'accumule et remets à demain ou à plus tard les choses de la vie courante

 

Je trouve une bonne raison pour renoncer à satisfaire mes désirs

 

Je travaille concrètement à la réalisation de mes désirs

 

Je m'affirme

 

Je m'efface

 

Je me passe volontiers des gens avec qui je m'entends mal ou qui me font mal

 

Je ferais presque n'importe quoi pour être aimé(e)

 

Je peux tout faire pour éviter de faire de la peine aux autres

 

Je communique clairement ce qui me dérange, même au risque de peiner

 

Quand je parle de ce qui ne va pas, c'est surtout pour exprimer ce que je ressens

 

Quand je parle de ce qui ne va pas, c'est surtout pour me plaindre

 

S'il y a occasion de conflit, j'essaie de l'éviter à tout prix

 

S'il y a occasion de conflit, je cherche activement des solutions

 

Quand j'ai de la peine, je ne pleure pas

 

Quand j'ai de la peine, je pleure si j'en ressens le besoin

 

Si j'exprime ma colère, les autres savent que je suis blessé(e), frustré(e)

 

Si je la retiens, les autres ne savent pas que je suis blessé(e), frustré(e)

 

Devant un problème, je cherche d'abord à qui est la faute

 

Devant un problème, je cherche d'abord une solution

Tendances

Les réponses à ce questionnaire donnent une idée de nos tendances à inhiber ou au contraire à agir dans les situations difficiles. Or on sait que le fait de s'attaquer franchement aux problèmes évite que l'on somatise le stress sur base du fameux principe : « l'action tue l'émotion ». Ce n’est évidemment pas le seul moyen d’arriver à ce résultat.

Calculez ce total expression/action en additionnant le nombre de points attribués aux affirmations B.

Au-delà de 80, on estime généralement que la personne réagit sainement face au stress.

En dessous de 60, on lui conseillera de mieux extérioriser ses sentiments.

 

Références           

Questionnaire adapté du livre, Les quatre clés de l'équilibre, de Jacques Lafleur et Robert Béliveau, Editions Logiques.


 

L'ESTIME DE S0I

Lisez la situation et les trois affirmations s'y rapportant. Ensuite, entourez celle qui correspond le mieux à votre personnalité, qui en est la plus proche.

 

1. Une nouvelle activité vous est proposée

A.     Paniqué(e), vous refusez sur-le-champ

B.     Vous acceptez avec un brin de nervosité

C.     La nouveauté vous stimule, vous acceptez avec joie

 

2. Un génie vous propose un voeu. Quel sera-t-il ?

A.     Corriger un défaut physique

B.     Gagner à la loterie

C.     Avoir les qualités d'une personne que vous admirez

 

3. Les gens qui vous décrivent vous trouvent

A.     Généreux(se)

B.     Intéressant(e) et plein(e) de vie

C.     Gentil( e) mais effacé(e)

 

4. Un malentendu vous oppose à un membre de la famille et vous demandez conseil à vos parents

A.     Ils nient le problème

B.     Ils vous écoutent attentivement sans proposer de solutions

C.     Ils cherchent à résoudre le problème avec vous

 

5. On vous reproche une erreur professionnelle que vous avez commise

A.     Faisant toujours de votre mieux, vous acceptez la critique sans vous sentir attaqué(e).

B.     Vous ferez mieux la prochaine fois

C.     Vous remettez votre compétence en question

 

6. En traçant le bilan de votre vie vous en concluez

A.     Vous n'avez pas été très choyé(e) par le destin

B.     Vous faites avec les moyens du bord

C.     Votre vie vaut bien celle des autres

 

7. Comment un proche réagira-t-il à vos conseils

A.     Il les suivra probablement, vous avez généralement de l'influence sur les autres

B.     II n'en fera qu'à sa tête, vous en êtes convaincue

C.     II prendra sa propre décision, mais votre conversation pourrait l'influencer

 

8. Physiquement, comment vous trouvez-vous ?

A.     Pas si mal, ordinaire !

B.     II y aurait nettement place à amélioration !

C.     Plutôt bien, modestie oblige !

 

9. Votre meilleur ami va commettre une bêtise. Mais en intervenant vous pourriez mettre votre amitié en péril

A.     Vous dites toujours le fond de votre pensée et vous lui en parlez

B.     Vous lui faites savoir en évitant toute confrontation

C.     Trop inquiet(e) de perdre son amitié vous vous taisez

 

10. Vous devez tous aider un membre de votre famille souffrant à traverser sa convalescence

A.     Vous pensez que vous serez le plus sollicité(e)

B.     Vous vous assurez de l'équité des taches en décomptant les heures de chacun

C.     Vous êtes sûr(e) que chacun fait de son mieux

 
 

11. Vous postulez pour un travail sans avoir les qualifications des autres candidats

A.     Vous êtes certain(e) d'avoir quand même une chance de l'obtenir

B.     Convaincu(e) de votre compétence, vous parviendrez peut-être à transmettre votre enthousiasme à l'employeur

C.     Peu confiant(e), vous tentez le coup quand même

 

12. Vous vous rendez à une soirée entre amis

A.     Détestant ce genre d'événement, vous restez en retrait toute la soirée

B.     Vous plaisez aux gens parce que vous vous plaisez en leur compagnie

C.     Vous êtes mal à l'aise en présence d'étrangers mais très détendu(e) parmi vos amis

 

13. Les relations avec votre famille sont

A.     Assez agréables

B.     Plutôt dictées par le devoir

C.     Motivées par le pur plaisir de vous retrouver

 

14. En pensant à vos activités professionnelles, vous

A.     Etes fier(ère) et aimez en parler

B.     Etes content(e) mais n'aimez pas en parler en dehors

C.     Détestez votre travail et n'aimez pas en parler

 

15. Lors d'une décision importante à prendre, vous

A.     Ne cessez de ruminer le pour et le contre

B.     Fixez votre choix une fois pour toutes et l'assumez

C.     Etes convaincu(e) d'avoir pris la bonne décision

 

16. II y a dix ans, comment imaginiez-vous votre avenir ? Avez-vous atteint vos objectifs ?    

A.     En partie

B.     Votre cheminement vous satisfait pleinement

C.     Vous n'êtes pas du tout là où vous auriez aimé être

 

17. Quel dicton traduit le mieux votre pensée ? 

A.     II n'y a que les fous qui ne changent pas d'idées

B.     Dans le doute, abstiens-toi

C.     A cœur vaillant, rien d'impossible

 

18. On vous présente à un groupe d'inconnus

A.     Vous êtes timide et mal à l'aise en présence d'étrangers

B.     II faut un peu de temps pour briser la glace

C.     Vous vous sentez immédiatement en confiance

 

19. Qu'est-ce qui vous fait honte ?

A.     Rien

B.     Le comportement des autres

C.     Vos propres erreurs

 

20. Au travail, vous diriez que vos supérieurs sont

A.     Relativement heureux de votre performance

B.     Souvent insatisfaits de votre rendement

C.     Généralement très satisfaits de votre travail

 

 

Estime de soi - Tendances

Calculez votre pointage selon la grille ci-dessous en entourant les réponses puis en totalisant.

A

B

C

 

A

B

C

1

0

2

4

 

11

2

4

2

2

2

4

0

 

12

0

4

2

3

0

4

2

 

13

2

0

4

4

0

2

4

 

14

4

2

0

5

4

2

0

 

15

0

2

4

6

0

2

4

 

16

2

4

0

7

4

0

2

 

17

2

0

4

8

2

0

4

 

18

0

2

4

9

4

2

0

 

19

4

2

0

10

0

2

4

 

20

2

0

4

Total :

Entre 60 et 80 points

Vous êtes parfaitement sûr(e) de vous!

Entre 40 et 60 points

Vous êtes prudent(e) et oscillez régulièrement entre des phases de doutes et de satisfaction.

Moins de 40 points

Ce manque d'estime de soi peut être à l'origine de certains problèmes personnels.

 

Références

Adapté d'un test présenté par la corporation professionnelle des psychologues du Québec

 

LA PERSONNALITÉ

Ce test, sans grande prétention scientifique, attire notre attention sur une série de comportements et d'attitudes qui reflètent notre personnalité sans même que nous puissions nous en rendre compte. Par contre, ces comportements et attitudes sont souvent perceptibles par notre entourage et influent probablement sur les relations que nous entretenons avec les autres. Lisez chacune de ces situations et entourez, dans la colonne de gauche, la réponse correspondante qui vous semble la plus proche de votre comportement.

1

Quand vous sentez-vous le mieux ?

A

Le matin

B

Dans la journée et en début de soirée

C

Tard le soir

2

Vous avez une démarche

A

Plutôt rapide avec de longues enjambées

B

Plutôt rapide avec de petites enjambées

C

Moins rapide, la tête haute

D

Moins rapide, la tête baissée

3

Lorsque vous parlez à quelqu'un, vous

A

Avez les bras croisés

B

Avez les mains jointes

C

Avez une main ou deux sur les hanches

D

Touchez la personne à qui vous parlez

E

Jouez avec votre menton ou vos cheveux

4

Quand vous vous relaxez, vous êtes assis avec

A

Les genoux serrés l'un contre l'autre

B

Les jambes croisées

C

Les jambes tendues ou raides

D

Une jambe croisée sous vous

5

Une chose amusante provoque chez vous

A

Un grand éclat de rire

B

Un éclat de rire mais bruyant

C

Un rire discret

D

Un sourire

6

Vos entrées en public se font de manière

A

Bruyante pour que tout le monde vous remarque

B

Discrète, cherchant une personne familière

C

Des plus discrète, essayant de passer inaperçu(e)

7

Vous êtes interrompu dans un travail nécessitant de la concentration

A

Vous accueillez la pause avec plaisir

B

Vous êtes extrêmement irrité(e)

C

Vous hésitez entre ces deux extrêmes

8

Laquelle de ces couleurs préférez-vous ?

A

Rouge ou orange

B

Noir

C

Jaune ou bleu clair

D

Vert

E

Bleu foncé ou violet

F

Blanc

G

Marron ou gris

9

Au moment de vous endormir, vous êtes

A

Etendu(e) sur le dos

B

Etendu(e) sur le ventre

C

Sur votre côté favori, légèrement recroquevillé(e)

D

Avec un bras sous votre tête

E

Avec votre tête sous les couvertures

10

Vous rêvez souvent que vous

A

Etes en train de tomber

B

Etes en train de vous battre ou de lutter

C

Cherchez quelque chose ou quelqu'un

D

Etes en train de voler ou de flotter

E

Généralement, vous avez un sommeil sans rêves

F

Vos rêves sont souvent agréables

 

Personnalité - Tendances

Comptabilisez vos points à l'aide du tableau ci-dessous en entourant les réponses :

Question

A

B

C

D

E

F

G

1

2

4

6

 

 

 

 

2

6

4

7

2

1

 

 

3

4

2

5

7

6

 

 

4

4

6

2

1

 

 

 

5

6

4

3

5

 

 

 

6

6

4

2

 

 

 

 

7

6

2

4

 

 

 

 

8

6

7

5

4

3

2

1

9

7

6

4

2

1

 

 

10

4

2

3

5

6

1

 

Total colonne

 

 

 

 

 

 

 

Total Général

 

 

 

 

 

 

 

Moins de 20 points

Les gens vous trouvent timide, nerveux, indécis, quelqu'un qui a toujours besoin d'attention, de quelqu'un pour prendre les décisions et qui a de la difficulté à s’investir. Ils vous considèrent comme quelqu'un d'angoissé qui voit des problèmes un peu partout, même là où il n'y en a pas. Certaines personnes peuvent même vous trouver ennuyeux. Seuls ceux qui vous connaissent vraiment savent que vous ne l'êtes pas.

 

Entre 20 et 30 points

Vos amis vous perçoivent comme quelqu'un de minutieux, un peu maniaque. Ils vous voient comme quelqu'un de méticuleux et très prudent, régulier et bosseur. Ils seraient très surpris de vous voir faire quelque chose d'impulsif ou de surprenant. Vous examinez soigneusement chaque situation avant de prendre une décision. Ils pensent que cette attitude est due en partie à votre nature prudente.

 

Entre 30 et 40 points

Vos amis vous perçoivent comme quelqu'un de raisonnable, attentionné, soigneux, pratique. Ils vous voient comme étant intelligent, généreux, doué, mais modeste... Pas quelqu'un qui se fait des amis trop vite ou trop facilement, mais quelqu'un d'extrêmement loyal envers les amis qu'il se fait. Ceux qui ont la chance de réellement vous connaître se rendent compte qu'il est difficile de chambouler la confiance que vous leur accordez. Mais en même temps, ils savent qu'il faudrait beaucoup de temps pour retrouver cette confiance si elle venait à disparaître.

 

Entre 40 et 50 points

Les gens vous perçoivent comme quelqu'un plein d'entrain, de vif, charmant, amusant, pratique et toujours intéressé. Quelqu'un qui est toujours au centre de l'attention mais suffisamment équilibré pour que ça ne lui monte pas à la tête. Vous êtes également perçu comme une personne gentille, courtoise et compréhensive. Quelqu'un qui est toujours prêt à aider et à remonter le moral des gens.

 

Entre 50 et 60 points

Vous êtes considéré comme quelqu'un de motivant, de très volatile, plutôt impulsif, un leader naturel, rapide pour prendre des décisions, même si ce ne sont pas toujours les bonnes. Les gens vous perçoivent comme étant audacieux et aventureux. Quelqu'un qui essaie tout au moins une fois. Les gens apprécient être en votre compagnie.

 

Plus de 60 points

Vous êtes perçu comme une personne à prendre avec précaution tant les gens voient en vous quelqu'un d’égocentrique plutôt autoritaire. Les autres peuvent vous admirer et espérer vous ressembler, ils ne vous font pas toujours confiance et hésitent à trop s'investir avec vous.

 

Références

Test tiré du site www.users.skynet.be/pouradrien

  

LE SYSTEME DE REPRESENTATIONS

Voici une liste de 27 énoncés. Encerclez tous les numéros des énoncés qui vous décrivent le mieux la plupart du temps.

1)    Je porte attention à ce que je vois.

2)    Je suis facilement distrait par les bruits ambiants.

3)    Je me fie souvent à mes sensations physiques.

4)    Je me représente les idées sous forme d'images.

5)    J'apprends mieux lorsque l'on m'explique verbalement.

6)    Je laisse mijoter les idées.

7)    Je me trace un portrait d'une situation.

8)    J'aime écouter la musique.

9)    Je suis attentif à mes émotions.

10) Je demande quelquefois aux gens de me dresser un tableau d'une situation.

11) Je me parle à voix haute ou en silence.

12) Quand je suis assis, je ressens le confort de ma chaise.

13) J'aime les endroits où il y a des choses à voir et des gens à regarder.

14) Je me surprends souvent à faire des commentaires.

15) Il est important pour moi de me sentir confortable.

16) Lorsque quelqu'un me parle, je me fais une image de ce qu'il me dit.

17) J'aime bien les conférences et les causeries.

18) Je me fie à ce que je ressens.

19) Je n'aime pas que les gens me cachent la vue.

20) J'apprécie une bonne conversation.

21) J'aime le contact physique.

22) Je suis porté à écrire mes idées.

23) Je préfère que mon supérieur m'explique verbalement.

24) Je m'implique intensément dans la résolution des problèmes.

25) Je regarde la personne qui me parle.

26) Je porte plus attention à ce que les gens disent qu'à leur apparence.

27) J'aime toucher les gens quand je leur parle.


 

Voici une liste d'énoncés regroupés par paire. Choisissez un énoncé dans chacune des paires qui vous décrit le mieux, le plus approchant.

 

A- Je porte attention aux détails.

B- Je ne suis généralement pas attentif aux détails.

 

C- Je n'effectue qu'une seule tâche à la fois.

D- J'aime faire plusieurs choses en même temps.

 

E- Je complète une tâche d'une manière séquentielle, étape par étape.

F- J'aime aborder plusieurs travaux de front.

 

G- J'aime terminer un travail avant d'en commencer un autre.

H- Je complète mes travaux à intervalle irrégulier.

 

I- J'effectue des analyses d'une façon logique et structurée.

J- Je préfère faire des analyses globalement et à plusieurs niveaux.

 

K- Les gens me décrivent comme une personne bien organisée.

L- Les gens me décrivent comme étant synthétique et ayant une vision globale.

 

M- Je préfère compléter un formulaire moi-même plutôt que de le faire compléter par quelqu'un d'autre.

N- Je préfère que quelqu'un d'autre complète un formulaire pour moi comme, par exemple, une déclaration de revenus.

 

Voici huit groupes de quatre mots. Lisez chacun des groupes et identifiez le mot de chaque groupe que vous utilisez le plus souvent lorsque vous communiquez avec les autres. Ne choisissez qu'un seul mot par groupe (les groupes sont en colonne verticale et se suivent par leur numérotation ; exemple : 42-43-44-45). 

42. Clair

50. Brillant

58. Voir

66. Regarder

43. Son

51. Entendre

59. Ecouter

67. Dire

44. Sentir

52. Toucher

60. Pression

68. Pousser

45. Idée

53. Considérer

61. Concevoir

69. Motiver

 

 

 

 

46. Montrer

54. Couleur

62. Vue

70. Perspective

47. Annoncer

55. Expliquer

63. Parler

71. Raconter

48. Tenir

56. Saisir

64. Instinct

72. Prendre

49. Faire le point

57. Processus

65. Conscience

73. Penser

 
 

Système de représentations - Tendances

 

ENCERCLEZ VOS REPONSES.

Encerclez les énoncés

qui vous décrivent

Encerclez un énoncé

de chaque paire

Encerclez un seul mot

de chaque groupe de mots

 

1

2

3

a

b

42

43

44

45

4

5

6

c

d

46

47

48

49

7

8

9

e

f

50

51

52

53

10

11

12

g

h

54

55

56

57

13

14

15

i

j

58

59

60

61

16

17

18

k

l

62

63

64

65

19

20

21

m

n

66

67

68

69

22

23

24

 

 

70

71

72

73

25

26

27

 

 

 

 

 

 

Total

Mode de cueillette d’infos

Total

Mode de penser

Total

Mode d’expression

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visuel

Auditif

Kinesth.

Séquentiel

Global

Visuel

Auditif

Kinesth.

Digital

                   

(Kinesth. = Kinesthésique)

 

Comptez le nombre de cercles par colonne et inscrivez vos réponses dans l’avant dernière case de chaque colonne.

Observez bien dans les colonnes de gauche comment vous recueillez les informations, selon quel mode, celui auquel vous êtes le plus sensible et qui vous permet au mieux, le plus facilement pour vous d’intégrer les informations

Observez dans les 4 colonnes les plus à droite comment vous communiquez avec les autres, par quel mode préférentiel et, si c’est le cas, quel mode peut être plus ou moins absent qui pourrait vous gêner dans la transmission des informations à celles et ceux dont c’est le mode prioritaire de réception.

Observez bien dans les deux colonnes centrales comment s’organise pour vous votre mode de penser, l’organisation des tâches, multi ou mono tâche et tirez-en les conclusions pour être au plus efficace lorsque vous devez mettre en route une démarche quelconque en utilisant le mode qui vous est le plus efficient.

 

Référence formation PNL « ARTEC »

 

LA RELATION : Interventions verbales et attitudes

Pour chaque situation, il vous est proposé un choix de sept attitudes différentes.

Vous entourez la réponse qui se rapproche le plus (ou s'éloigne le moins) de celle que vous auriez faite spontanément à une personne qui vous aurait livré cette confidence et attendrait de vous une réponse.

Vous réalisez cet exercice pour les cinq situations qui vous sont proposées en prenant bien le temps de vous « imprégner » de la situation.

 

CAS N°1

Jeune femme 24 ans (voix en colère)

« J'en ai marre. Au travail, ma chef n'arrête pas de m'enquiquiner. Elle est toujours après moi, à me faire des remarques. Un jour, c'est parce que je ne souris pas assez aux clients, le lendemain, c'est parce que je reste trop longtemps avec un client... Si ça continue, moi je vais démissionner, vraiment, elle m'énerve trop. »

 

1.      Vous souhaiteriez vous reposer quelques jours pour récupérer un peu ?

2.      Vous avez l'air sur les nerfs. Pensez-vous que cette situation pourrait vous amener à craquer ?

3.      Vous iriez jusqu'à perdre votre emploi à cause des humeurs de votre chef ? Vous savez avec le chômage, ce n'est peut-être pas très prudent.

4.      Si vous êtes énervée par elle, c'est peut être parce que vous acceptez mal le pouvoir hiérarchique qu'elle exerce sur vous.

5.      Oh ! c'est sûrement encore une « empêcheuse de tourner en rond » ! Je connais ça, je vous comprends. C'est vraiment pénible à vivre.

6.      Est-ce que votre chef a la même attitude avec les autres vendeuses ?

7.      Vous vous sentez exaspérée par ses remarques.

 

CAS N°2

Jeune homme -17 ans (voix faible)

« Mes parents n'arrêtent pas de m'engueuler. ça va pas au lycée, je suis nul. De toutes façons, je n'ai jamais rien fait de bien... Mais, bon, je ne vais plus les ennuyer longtemps... »

 

1.      Il ne faut pas vous laisser aller. Vous savez, ce n'est qu'un mauvais passage. Je vois beaucoup de jeunes comme vous qui ont des difficultés avec leurs parents et à l'école.

2.      Je pense que les disputes avec vos parents vous déstabilisent et que c'est cela qui a un effet sur vos capacités scolaires.

3.      Vous n'avez plus confiance en vous, vous vous sentez mal.

4.      Pourquoi vos parents vous disputent-ils en général ?

5.      Ce n'est pas bien de parler comme ça, je suis sûr que vos parents font du mieux qu'ils peuvent.

6.      Vous devriez prendre quelques vitamines et vous devriez partir quelques jours vous reposer. Vous n'avez pas de la famille ou des amis chez qui vous pourriez aller ?

7.      Vous n'allez pas bien et vous semblez broyer du noir. Lorsque vous dites que vous n'allez plus les ennuyer, est-ce que vous pensez mettre votre vie en danger ?


 

CAS N°3

Jeune fille -16 ans (voix inquiète)

« Je fais toujours le pitre en cours. Je suis toujours à la porte... et la semaine dernière, j'ai insulté un prof et là... ils m'ont dit, bon écoute, on ne veut plus te voir l'année prochaine... »

 

1.      Qui vous a dit qu'il ne voulait plus vous voir ?

2.      C'est parce que vous êtes en plein dans votre crise d'adolescence. Vous vous rebellez. Vous savez, c'est normal, cela arrive à tous les adolescents.

3.      Oui, mais vous avez peut être été trop loin, ça ne se fait pas d'insulter un professeur vous savez !

4.      Vous semblez inquiète. Est-ce que vous avez fait ces bêtises parce que vous vous sentez mal?

5.      Vous faites tout cela parce que ça vous permet d'attirer l'attention des autres sur vous mais cela vous fait plaisir, non ?

6.      Vous devriez peut être changer de lycée. Un nouvel environnement, de nouveaux professeurs seraient peut être bien pour vous.

7.      Vous avez peur qu'ils ne vous acceptent pas l'an prochain.

 

CAS N°4

Jeune homme -25 ans (voix tendue)

« Je viens de me séparer de ma copine. Bon, c'est pas facile... j'ai plus envie de rien, aller voir les copains, aller à la fac... tout ça, j'ai pas envie. Il y a des jours, je ne sors même pas, je traîne dans l'apparte... »

 

1.      Vous connaissez le dicton «une de perdue, dix de retrouvées". Courage ! dans quelques temps, ça ira mieux, il faut un peu de temps.

2.      Vous avez l'air de ne pas être bien. Est-ce que vous broyez du noir ?

3.      Il faut vous secouer un peu ! C'est pas bon de rester comme ça, à ne rien faire.

4.      Vous avez déjà fait une psychothérapie ? ça pourrait vous aider à passer ce cap difficile.

5.      Et pourquoi vous êtes vous séparés vous et votre amie?

6.      Vous vous repliez sur vous-même parce que vous éprouvez un sentiment d'abandon.

7.      Depuis cette séparation, vous n'avez envie de rien.

 

CAS N° 5

Femme 48 ans (voix angoissée)

« Je ne sais plus quoi faire. Ma fille passe toutes ses journées à étudier. Elle ne voit même plus ses amies. Et puis, des fois, elle a des attitudes bizarres. Par exemple, elle s'empiffre de gâteaux tous les après-midi. ça m'inquiète tout ça. »

 

1.      Moi, je trouve qu'elle a raison de prendre part aux nourritures intellectuelles et terrestres. C'est ce qu'il y a de mieux en ce monde.

2.      Si elle agit comme ça, c'est probablement parce qu'elle vous sent trop sur elle. Elle vous échappe comme cela ; c'est un comportement typique de l'adolescence.

3.      Ne vous inquiétez pas, Madame. C'est normal que vous vous en fassiez pour elle. Il faut rester sereine malgré tout ; ce n'est pas grave tout ça.

4.      Vous devriez l'amener consulter pour voir ce qui se passe.

5.      Vous êtes inquiète et vous ne savez pas quoi faire.

6.      Est-ce qu'elle a déjà eu d'autres comportements bizarres avant?

7.      Vous vous sentez angoissée et démunie face à ses comportements. Avez-vous peur que cela soit le signe d'un mal plus profond ?

 

La relation -Tendances

 

Cas n°

1

2

3

4

5

A. Évaluative

3

5

3

3

1

B. Interprétative

4

2

5

6

2

C. Consolatrice

5

1

2

1

3

D. Investigatrice

6

4

1

5

6

E. Solution

1

6

6

4

4

F. Compréhensive

7

3

7

7

5

G. Clarification

2

7

4

2

7

             

LES ATTITUDES

A : Evaluative

Description : point de vue personnel qui comporte un jugement critique ou approbateur.

Effets : peut provoquer inhibition, culpabilité, révolte, angoisse, sentiment d'infériorité.

B : Interprétative

Description : projection personnelle d'explications. Attitude intellectuelle qui pose un diagnostic.

Effets : peut provoquer une rectification de la personne « ce n'est pas ce que je voulais dire », un désintérêt, une irritation, un blocage.

C : Consolatrice

Description : soutien, encouragement, dédramatisation, généralisation.

Effets : peut provoquer une dépendance, une passivité ou une opposition.

D : Investigatrice

Description : attitude de recherche de renseignements supplémentaires. Attitude pressée d'aller à l'essentiel.

Effets : peut provoquer un sentiment d'inquisition, d'inhibition ou du déni de façon à donner une image de soi positive.

E : Solution

Description : proposition de mise en application immédiate d'une réponse.

Effets : peut provoquer une impression d'être éconduit, une dépendance, une déresponsabilisation.

F : Compréhensive

Description : reprise synthétique et fidèle de ce qui a été dit.

Effets : sentiment d'être écouté, compris. Eclatement du sentiment de solitude.

G : Clarification

Description : verbalisation des émotions et du contenu latent du discours en s'assurant auprès de la personne de leur véracité.

Effets : libération du pouvoir de la réflexion. Renforcement des capacités d'adaptation et d'autonomie de la personne.

 

Observez simplement votre attitude préférentielle et dégagez peut-être des pistes de travail sur d’autres attitudes envisageables pour vous dans la relation. Essayez d’observer quelle est votre attitude la plus naturelle et vers quoi vous souhaiteriez aller, ouvrez-vous également à d’autres attitudes qui peuvent vous sembler correspondre à ce qu’attend votre partenaire dans la rencontre.

Référence formation Coaching « ARTEC »

 


Pratique intégrative

Information Pré Sophronique

A l’aide de notre Savoir premier, du Pouvoir, du Se Mouvoir, portons toute notre Attention soutenue, notre Concentration sur nos Capacités, passées, présentes et futures dans cette pratique au cours de laquelle nous allons effectuer le parcours suivant : Debout SB, IRTER, assis, SDN par systèmes (réduction phénoménologique consistant à mettre dans l’inactualité ce qui n’est pas Présent, comme par exemple les représentations mentales fantasmatiques, en s’orientant sur la Vie), alternance de posture active et d’intégration relâchée avec prétérisation autour d’une capacité que j’ai pu ou je peux redécouvrir en moi (qui fait trace en moi donc dans le Présent), avec la présence d’une capacité sur laquelle je m’appuie dans ma quotidienneté, avec l’évocation d’une capacité à l’état de potentiel que j’ai repéré et que je souhaite développer dans le futur (qui est déjà là donc Présente), puis l’activation du sentiment de Vie, pour ensuite retrouver la position assise et un moment de totalisation. Passage du Nous au Je.

Protocole

Debout

SBV (IRTER)

Assis

SDN systèmes (réduction phénoménologique consistant à mettre dans l’inactualité ce qui n’est pas Présent, comme les représentations mentales fantasmatiques, en s’orientant sur la Vie)

Posture active

§         Prétérisation autour d’une capacité (qui fait trace en moi donc dans le Présent)

§         Intégration relâchée

§         Posture active avec la présentation d’une capacité sur laquelle je m’appuie dans ma quotidienneté

§         Intégration relâchée

§         Posture active avec futurisation par l’évocation d’une capacité à l’état de potentiel que je souhaite développer (qui est déjà là donc Présent)

§         Intégration relâchée

§         Posture active

§         Activation du sentiment de Vie

Assis

Totalisation  

Je laisse venir, émerger, apparaître tous les phénomènes, ils sont tous les bienvenus, synthèse éventuelle que me livre ma conscience ici et maintenant

Formulation positive (« je peux vivre dans une réalité consciente la présence de la Vie en train de s’éprouver elle-même avec toutes mes capacités et tout mes possibles »)

Activation des sentiments de Confiance, d’Harmonie et d’Espérance

Ramener dans ma quotidienneté mes capacités pour mieux vivre ma journée

Désophronisation

Restitution

(Voir la séance nommée Capacités passées, présentes et futures)

Michel Billard le 21/04/07

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr