P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

présence et gratitude

 

 

dernière modification de cette page le 02-avr.-2017

journal n° 66 du 04/2017

Lorsque tu es triste et que tu n'as pas le moral, je te propose de faire ce petit exercice.

« On cherche souvent le bonheur à l’autre bout du monde pour finalement le retrouver sur le seuil de notre porte quand on revient chez soi. » Anonyme

Le corps est une merveilleuse machine à entretenir : « La conscience du corps vous fait rester dans le présent et vous y ancre » Eckhart Tolle

La sophrologie, pas seulement une méthode et des outils, un chemin en conscience qui se poursuit au quotidien par ses pensées, paroles, gestes, actes ; une voie d’accès parmi tant d’autres à la connaissance de soi, à sa propre présence. Il ne suffit pas d’être un bon technicien, d’appliquer les protocoles, encore faut-il habiter son corps, son existence, laisser l’espace en soi, faire silence et s’accepter tel que l’on est, se reconnaître, accepter ce qui est, même dans l’inconfortable, en chercher le sens profond, écouter les messages de son corps, de son esprit, de son âme, les mouvements intérieurs et ceux extérieurs, riche de ses expériences de vie, son entraînement, de ce qui émerge, humble et reconnaissant des conditions favorables qui nous ont permis d’être là aujourd’hui, de nous rencontrer, des pas parcourus vers soi et l’autre, respectueux de son espace, de son rythme, de ce qu’il est et ce qu’il exprime (ses besoins, sa demande actuelle).

Quelle attention nous portons-nous ? Sommes-nous bienveillants à notre égard ? Tolérants ? Prenons-nous soin de nous-même ? Parfois, des pauses obligatoires nous invitent à cette introspection, à revenir à l’essentiel pour nous, aujourd’hui, à mesurer le chemin déjà parcouru pour en arriver là, dans ce lieu, en cet instant ; nous arrêter de faire ; à l’écoute des signaux d’alarme parfois manifestés par notre véhicule corporel, à Être tout simplement au mieux du moment.

Cette séance d’ouverture de cette journée mêle quelques notions* de Médecine Traditionnelle Chinoise qui se fonde sur « une philosophie de vie », née de l’observation millénaire de la nature, de son fonctionnement et qui situe l’homme dans son environnement, une technique visuelle de centrage ou recentrage, des exercices de relaxation dynamique pour plus de présence à soi, un appel à nos valeurs, et une lecture du corps orientée vers la Gratitude pour son fonctionnement (système par système), comme un voyage au cœur de la matière, le Tout dans une intention sophrologique, cherchant à harmoniser le corps et l’esprit.

*Le Yin-Yang représente les deux aspects d’une même essence non manifestée que la tradition appelle le Tao ou la Voie, le chemin, l’Un. Cette origine commune explique les règles de fonctionnement de ce couple d’opposés-complémentaires. Ses lois énergétiques sont l’interdépendance, l’évolution (mouvement de croissance et de décroissance) et la transformation l’un dans l’autre. Pour bien saisir le dynamisme énergétique de chaque aspect, il faut se souvenir que l’image du Yang est le feu et l’image du Yin est l’eau.

 

Déroulement de la pratique

 

Météo ou climat intérieur : (assis) quelques minutes pour observer ce qui est là, sensations, perceptions, émotions, sentiments, en ce début de journée, en employant les mots justes pour nous ; est-ce l’enfant en nous qui est là ? l’adolescent ? l’adulte ? le parent ?

Habiter son corps - verticalité (ancrage – centrage)

En position verticale (ou adaptation posture selon votre réalité du moment).

L’homme se situe entre Terre et Ciel avec une extrémité Yang-Ciel (tête) et une extrémité Yin-Terre (pieds) (bipole). Il est donc important que ses deux pôles soient connectés à l’univers.

« Etre centré » signifie être aligné entre Ciel et Terre. Notre bulle énergétique a un axe central et celui-ci doit être aligné avec l’axe du corps : la colonne vertébrale.

Lorsque ce n’est pas le cas, son attitude et son comportement changent. Il est « décentré. »

Ciel (tête) : intérêt pour l’abstraction, la philosophie, la métaphysique, la spiritualité.

Terre (pieds) : conscience du principe de réalité, gestion du quotidien et de l’argent.

Je nous invite à jeter un regard circulaire sur votre environnement et à saluer du regard notre voisin ou voisine, puis à fermer les yeux et tout d’abord à nous détendre de la tête aux pieds, rapidement, sur 3 respirations :

 

1.       Inspirons l’air profondément, puis en expirant lentement par la bouche comme si vous souffliez dans une paille, relâchons le menton, maxillaire inférieur, le visage, l’arrière de la tête, le cou et prenons conscience de la détente installée dans cette zone : tête, visage, cou.

2.       Inspirons une seconde fois l’air profondément puis sur une expiration lente, laissons aller les épaules, les bras, le thorax, le dos. Prenons conscience du relâchement opéré au niveau de ces segments corporels.

3.       Inspirons une 3ème fois et, sur une expiration lente, détendons le ventre, les jambes, les pieds.

 

Nous avons ainsi détendu tout notre corps ; afin de mettre notre esprit au repos, concentrons-nous sur notre respiration et laissons-nous bercer par ce mouvement doux et harmonieux.

 

Centrage : à présent, vous imaginez un fil d’or lumineux (énergie) qui descend du ciel et vient se placer au sommet de notre tête ; il continue son trajet en descendant à l’arrière de notre tête, arrivé aux cervicales, il rentre à l’intérieur de notre colonne vertébrale et la parcourt de haut en bas : cervicales, dorsales, lombaires, sacrum et ressort au coccyx pour plonger dans le sol vers le centre de la terre. Ce fil nous relie au ciel et à la terre et nous recentre autour de notre axe central : la colonne vertébrale. Lorsqu’il est installé, concentrons-nous dessus ; nous pourrons sentir notre corps énergétique se recentrer autour de lui.

 

PRESENCE DE NOTRE CORPS DANS NOTRE VERTICALITE !

 

Nous remettrons le corps en mouvement en prenant une grande Inspiration Rétention Tension douce de tout le corps Expiration Récupération

 

Afin d’être plus présent à soi-même, nous pratiquerons un Sophro Déplacement du Négatif Global : soufflez, à l’inspir vous mettez en tension tout votre corps, depuis les pieds jusqu’à la tête, en repérant les tensions présentes, et vous les expulsez loin, très fort sur l’expir : relâchement éventuel des tensions posturales de la nuit, pensées discordantes, jugement, a priori. (PPI) Puis, poursuivre en mouvement en effectuant un petit polichinelle. (PPI)

Ensuite, nous allons vivre l’exercice des hémicorps (X 1) (de chaque côté et les deux bras en même temps dans un mouvement d’ensemble) en prenant conscience des mouvements effectués dans l’espace. (PPI)

 

Puis, avant de partir dans un voyage intérieur et d’exprimer la gratitude à votre corps pour son fonctionnement, nous allons d’abord effectuer une Sophro Activation Vitale Globale abrégée : douce augmentation de chaleur, augmentation du diamètre des vaisseaux qui viennent nourrir les organes vitaux de notre 6ème système. Puis, nous connecter à des Valeurs qui font sens pour nous en tant qu’Homme ou Femme et Sophrologue : une valeur universelle, la Liberté, une valeur de groupéité de votre choix : l’Humanité ou la société ou le respect des autres, la famille et une 3ème valeur qui vous tient particulièrement à cœur : l’Amour par exemple…

Laissons émerger ces valeurs de la boite noire de notre biologie, dans une montée vers notre conscience.

 

En posture ISOCAY (le dos bien droit, décollé du dossier de la chaise, les mains sur les cuisses pour bien prendre conscience de la forme du corps dans votre conscience) Evoquons la 1ère valeur de Liberté et établissons phénomène avec elle, la valeur de liberté individuelle… Nous laissons émaner à votre conscience la notion de liberté. Qui suis-je en tant qu’individu ? Qui fait que chaque individu est libre et unique ? Quels sont mes rapports avec ma propre liberté ? Nous soufflons, puis à l’inspir, nous montons les mains, paumes de mains tournées vers le Ciel, avec la tête légèrement en arrière et là, en respiration libre, nous laissons s’établir les phénomènes avec notre propre notion de liberté, le temps souhaité et nous pourrons descendre les bras à notre rythme, à l’écoute des messages de notre corps, peut-être de nos mains comme si elles étaient le réceptacle de notre propre liberté. Relax – posture assise confortable (PPI)

 

En posture ISOCAY. Laissons émaner du plus profond de notre biologie, de nos cellules, de nos chromosomes une 2ème valeur à votre choix, valeur de groupéité : l’Humanité, ou la famille, ou la société, ou le respect des autres, le droit, le devoir… Nous soufflons, puis à l’inspir, même posture pour contacter cette valeur : vous montez les mains… et laisser s’établir les phénomènes (associations, images, pensées…) avec cette valeur de groupéité choisie, le temps nécessaire et nous redescendons nos bras à notre rythme. Relax – posture assise confortable (PPI)

 

En posture ISOCAY. Laissons émaner une 3ème valeur, une valeur qui nous tient à cœur, l’Amour par exemple, avec laquelle nous souhaitons établir un échange au plus profond de vous. Prenons la posture et établissons phénomène avec cette valeur essentielle à nos yeux le temps nécessaire puis redescendons nos bras. Relax – posture assise confortable (PPI)

 

Riche de ces valeurs, tournons notre regard empathique vers nous-mêmes, et laissons émerger de notre conscience un souvenir où nous nous sentions à notre place, satisfait d’un choix, juste pour nous, de notre existence, quelles que soient les circonstances extérieures, où nous avons contacté la joie et un sentiment de gratitude, où nous avons su accueillir, nous remercier et remercier également le ou les personnes en relation, les conditions de vie présentes alors : acceptons de revivre toute l’émotion positive ressentie au cours de ce moment de notre passé comme si nous y étions.

Pour renforcer ce souvenir dans notre conscience, nous inspirons, levons le bras et tout doucement quand notre bras redescend, nous amplifions ce souvenir avec force de détails : visualisons le cadre, les formes, les couleurs, les odeurs, les bruits, notre présence, notre attitude, nos gestes, notre sourire.

Puis nous laissons ce sourire s’installer sur nos lèvres, notre visage, ainsi qu’une douce chaleur au niveau de notre cœur et notre plexus solaire.

 

Vous allez faire voyager ce sourire dans votre corps, l’adresser à chacun de vos systèmes, à vos organes vitaux, les remerciant de leur bon fonctionnement et leur harmonie les uns par rapport aux autres, un voyage en profondeur dans nos organes, tissus, cellules, dans l’infiniment petit.   

 

Vous adressez votre sourire à votre 1er système et remerciez votre cerveau d’être le grand chef d’orchestre de l’ensemble de votre activité physique, psychique et émotionnelle.

 

Vous adressez votre sourire intérieur à votre 2ème système, à votre thyroïde qui sécrète des hormones, votre gorge, la remercier de vous permettre de vous exprimer, de communiquer avec autrui, à vos membres supérieurs en les remerciant pour le contact direct avec l’environnement qu’ils vous permettent (saisir, enlacer, embrasser).

 

Un sourire intérieur à votre 3ème système, votre thorax, vos poumons pour l’air qu’ils véhiculent, indispensable à la vie, à votre cœur pour son bon fonctionnement, pour toutes les émotions qu’il vous permet de vivre, à votre dos et colonne vertébrale qui permettent votre verticalité.

 

Un sourire intérieur à votre 4ème système, vos organes digestifs en les remerciant pour la transformation des aliments en énergie nécessaire à la vie, pour l’assimilation des expériences qu’ils vous permettent d’opérer, à vos reins (et vessie) pour filtrer le sang, éliminer les déchets, équilibrer l’eau et les minéraux dans l’organisme. En cette saison d’hiver associée au rein en médecine chinoise, à la peur, imprégnez-les de pensées positives qui y sont associées : la volonté et la persévérance. Visualisez la couleur « bleu profond » sur vos reins comme s’ils baignaient dans cette couleur.

 

Un sourire intérieur à votre 5ème système, votre ventre, votre appareil génital en le remerciant pour toute la pulsion de vie dont il est porteur, vos membres inférieurs, jambes, pieds, articulations en les remerciant de vous porter à longueur de temps, de vous procurer votre autonomie de déplacement.

 

Vous adressez un sourire intérieur à tout votre corps en le remerciant d’être ce véhicule parfait et unique qui vous permet d’être présent au monde.

Pendant quelques instants, vous accueillez ce qui est là, phénomènes, sensations, perceptions, présence de votre souffle, de l’énergie qui circule dans votre corps, tissus, organes, cellules, émotions, sentiment de bonheur vital, de gratitude pour la vie qui s’exprime dans votre corps et votre esprit, vous permet de bouger, d’entreprendre, de créer, d’aimer…

 

Pause de Totalisation : se remémorer les différentes étapes de cette expérience, peut-être le moment le plus important pour vous ; sentiment de bien-être profond, de bonheur, d’harmonie vitale.

 

Renforcer les 3 capacités :

Confiance en soi, en la vie

Harmonie entre le corps et l’esprit

Espoir en des projets ou Enthousiasme

 

Désophronisation : retour à l’état de veille, enrichi par ce voyage au cœur de notre biologie, de nos structures, par ce sentiment de bonheur vital.

 

« L’homme mérite qu’il se soucie de lui-même car il porte dans son âme les germes de son devenir. » Carl Jung

 

« Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie de l’habiter. » Proverbe chinois

 

 

Martine Couter – 38ème journée du 28/01/2017

 

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr