P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

premiers pas en sophrologie

 

 

dernière modification de cette page le 28-juin-2015

journal n° 57 du 24/11/2014

Pour faciliter la rencontre avec la sophrologie avant toutes techniques,  je vous propose d'ouvrir la porte de l'Attention   avec de petits exercices courts sur les différentes approches corporelles. Allons au contact de nos pensées, de nos émotions, de nos sensations, et accueillons la présence de soi et de l'autre. Je vous invite à venir évacuer les tensions par le jeu, réveiller le positif par le souffle et les sons et vous laisser bercer dans votre monde imaginaire lors d'un conte que nous partagerons ensemble.

 

J'ai eu envie de présenter cet atelier après l'observation des personnes avec qui je pratique, en fauteuil roulant, personnes âgées ou personnes atteintes de maladie.

Aussi bien en séance individuelle que collective, pour faciliter la première rencontre avec la sophrologie. C'est pour cela qu'avant toutes techniques, je propose des jeux ou de petits exercices courts sur les différentes approches corporelles.

Ceux-ci durent quelques minutes pour la simple prise de conscience de l'instant.

Pour faciliter la  présence à soi et aux autres : Nous nous plaçons en cercle et  nous envoyons une balle nous servant à nous présenter. Cela favorise le lien et l'harmonie. Cet exercice peut se pratiquer assis ou debout et permet de réveiller la sensation du toucher et de faire réapparaître des souvenirs positifs.

Je pratique cela avec tous mes patients.

Concernant la respiration : Assis, les yeux fermés, nous sommes à l'écoute de notre respiration sans rien changer, sans rien modifier, l'accueillir simplement. Cet instant suscite un retour à soi. Puis nous laissons venir une image positive à l'inspire, rassemblons le bonheur qu'elle évoque, et à l'expire nous nous remplissons de ce positif.

Ces quelques minutes de respiration; si des personnes sont très contractées ou ont des difficultés, leur permettent de se poser.

 Le souffle : En position assise ou debout il peut se travailler avec un plumeau de couleurs, nous soufflons dessus plus ou moins intensément et à plus ou moins grande distance.

Le plumeau permet de prendre conscience de son souffle et fait intervenir les sens dans un geste simple.

Libérer les tensions en soufflant profondément : En position debout, les bras le long du corps, les mains remontent à hauteur de la poitrine à l'expire et se tendent devant soi  en expirant. Cet exercice peut aussi être pratiqué avec un coussin que l'on jette lors de l'expiration.

Chacun ayant des perceptions différentes il évacuera les tensions d'une manière ou d'une autre. Le coussin en est un exemple.

 

Sourire face à face : Il est important de ressentir l'effet sur nous de l'expression d'un visage gai puis du visage sérieux, cela demande une présence à soi et à l'autre. Un sourire pouvant  attirer un sourire.

Dans ce jeu  les muscles du visage sont sollicités également. Cet exercice facilite le lien et l'harmonie dans les groupes.

Les sons : Assis sur une chaise nous prenons conscience des sons extérieurs, des sons de l'intérieur, et des sons de notre corps. Nous faisons ça sans les nommer et sans les identifier en restant dans l'accueil du phénomène.

Puis  nous prenons conscience des sons que nous émettons  individuellement au centre d'un cercle  ainsi qu'en groupe en récitant des gammes. Cet instant musical amène la détente, facilite l'homogénéité et fait travailler le corps en douceur.

Ce moment permet de retrouver des souvenirs positifs et de prendre conscience de ses capacités corporelles et gérer ses émotions. Il est une façon de se présenter à un groupe et de partager.

Le conte : En rond, assis les yeux fermés sur une chaise, chacun à notre tour alimentons la trame d'un conte en déposant nos mots,  en laissant aller notre imagination et nos visualisations.

Dans cette histoire nous développons notre monde imaginaire pour nous laisser bercer par nos émotions et exprimer nos pensées.

Cet exercice est plaisant et important vis à vis des personnes ayant des difficultés motrices et/ou cérébrales car elles se laissent aller plus facilement dans leur imaginaire.

Finalement, ces premiers pas en sophrologie permettent à tout individu, avec ses possibilités, de prendre doucement contact avec lui -même et de faire ressurgir les émotions positives de l'enfant qui sommeille. Cette initiation vise à porter un nouveau regard sur soi et sur la vie au quotidien.

 

Christine CAGNA VALLINO - journée du 22/11/2014

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr