P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

plantons un arbre

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n° 21

Je vais vous inviter pour à planter un arbre. Donc on va faire un travail de préparation : un massage des 4 saisons, c’est-à-dire 4 massages complets, même 5, du corps, assez rapides, en étant toujours très concentré sur les perceptions.

Donc un 1er massage un peu vigoureux, toujours dans le même ordre. Chacun fait à son rythme, un massage un peu rapide quand même en essayant de bien prendre conscience. Le premier massage est celui du printemps, un massage un peu vigoureux, c’est l’énergie qui monte.

2ème massage : massage d’été, donc des caresses plus douces

3ème massage de l’automne : la main à plat

4ème massage de l’hiver avec les poings

et ensuite on fera un massage de centrage, d’intégration, à distance, là où on est centré.

Et puis ensuite on pourra enchaîner. On plantera notre arbre. Vraiment. On va travailler debout, on plantera, faire attention à ce que les racines prennent. On va le faire physiquement la 1ère fois, puis on va le monter, on va le suivre dans son développement, on le fera une 1ère fois, toujours un petit temps d’intégration pas très long mais bien prendre le temps d’intégrer.

2ème fois, on va retourner voir notre arbre, et puis on laissera venir tout ce que cet arbre nous inspire.

3ème fois, progressivement, on va passer de la substance à l’essence. 3ème passage, on va retourner voir notre arbre, et ce qu’il nous inspire, et on va le nommer. On attendra la 3ème fois pour le nommer. Cet arbre à ce moment prendra une forme et un nom. Et on restera un petit moment pour accueillir ce qui se présente, le sens que cela a pour nous. Voilà.

Quand nous sommes prêt, nous pouvons retrouver notre équilibre, notre verticalité juste, notre respiration. – Et quand nous le souhaitons, nous pouvons commencer le massage dans l’énergie du printemps, à partir de la tête, en descendant progressivement – la tête, le cou, le torse, l’ensemble du buste,  -- les bras --  en étant bien concentré sur les sensations que nous éveillons avec ce massage et sur ce qu’elles représentent pour nous. – Nous pouvons marquer un 1er temps de pause pour intégrer, laisser venir, peut-être, un mot qui synthétise l’ensemble des sensations perçues lors de ce massage.

Puis nous allons nous mettre dans l’énergie de l’été et faire un massage plus doux, des caresses toujours à partir de la tête – et toujours à l’écoute des perceptions --------- Nouveau temps de pause, d’accueil, d’intégration. – Nous laissons venir une synthèse – des sensations perçues suite à ce massage.

Et puis nous allons nous mettre dans l’énergie de l’automne et faire un massage avec les mains à plat. – Nous prenons conscience des résonances différentes. – On fait une pause d’intégration. Nous accueillons ce qui se présente, nous laissons venir les mots les images pour décrire, synthétiser.

Et puis nous allons entrer dans l’hiver avec un massage poings fermés – avec la force qui nous convient ----- Accueil, intégration, laissons venir un mot.

Nous allons finir par un massage d’intégration à distance. Prenons conscience de ce que nous allons sentir, le contact entre nos mains et les différentes parties de notre corps -----

Nous intégrons l’ensemble de ce cycle, l’ensemble de notre présence dans ce cycle.

Prenons un temps pour finir cette phase d’intégration, de bouclage du cycle, de retour sur nous-mêmes.

– Et lorsque nous nous sentirons prêts, nous pourrons commencer cette démarche d’aller planter un arbre.

Nous allons commencer par mettre notre arbre en terre. Et puis nous allons le tuteurer si nécessaire. Nous remontons progressivement et nous l’accompagnons dans son développement, pour l’accompagner en montant et en ouvrant les bras, comme nous le sentons ------ Marquons un temps de pause. – Et nous nous préparons à retourner voir notre arbre. Nous prenons le temps, nous allons refaire l’ensemble des gestes, pour suivre son enracinement et son développement le long du tronc et son déploiement vers le ciel – en accueillant tout ce qui nous touche – lorsque nous faisons ce geste. --  Accueil, intégration. ---------

Et nous allons retourner voir notre arbre une 3ème fois, toujours en accompagnant son développement depuis la terre vers le ciel, en l’accompagnant avec nos mains avec nos bras, et en ouvrant les bras vers le haut, nous allons laisser venir son nom. Nous allons le nommer.- Et puis nous pourrons laisser retomber les bras, et accueillir, laisser venir le sens – qu’est-ce que cet arbre représente pour nous, quels liens nous pouvons faire ---------------------------------------

Et puis à notre rythme, nous reprendrons les mouvements, les petits mouvements de marche d’étirement --  pour retrouver le tonus musculaire et le niveau de vigilance. --------------------

 

Christina Martin le 08/10/05

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr