P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

phénomènes

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 36 du 27/09/2009

Nous allons commencer par nous installer en position debout devant notre siège – les pieds ancrés au sol, les genoux relâchés, le regard horizontal. Nous fermons nos yeux – prenons conscience de nos ancrages actuels depuis les pieds, l’équilibre, notre respiration, l’équilibre de la tête au sommet du corps, tous ces ancrages ou un seul de ces ancrages ----

Nous prenons conscience de la forme de notre 1er système, notre tête, notre visage, avec l’espace d’intégration au niveau du globe frontal – la forme de notre 1er système en train de se relaxer – Conscience de la forme de notre 2ème système le cou, la nuque, les trapèzes, les épaules, la partie externe des bras avec un espace d’intégration au niveau de la thyroïde – conscience de la forme de notre 2ème système en train de se relaxer. ---------- Prenons conscience de la forme de notre 3ème système, la poitrine, la région dorsale, la partie interne des membres supérieurs, avec un espace d’intégration au milieu du sternum – Prenons conscience de la forme de notre 3ème système en train de se relaxer. Puis prenons conscience de la forme de notre 4ème système, la région abdominale, région lombaire, l’espace d’intégration au niveau du plexus solaire. Conscience de la forme du 4ème système en train de se relaxer. – Prenons conscience de la forme de notre 5ème système, le bassin, les membres inférieurs, la moitié inférieure de notre corps sous le nombril, l’espace d’intégration situé en dessous du nombril au niveau du bas-ventre. Et nous prenons conscience de la forme de notre 5ème système en train de se relaxer. Nous prenons conscience de la forme de nos 5 systèmes réunis ---------------------

 

Je vous propose maintenant simplement d’observer quelle est la région de notre corps qui apparaît à notre conscience – et comment elle apparaît : c’est par des sensations, par la pensée, par le mouvement, par des tensions, par des relâchements, par de l’énergie, de la température, la pesanteur. Essayons simplement d’observer ce phénomène. Peut-être même qu’une autre région apparaît, un autre endroit de notre corps, est-ce que c’est le plus présent, le plus absent, le plus tendu, le plus relâché ? Est-ce que nous le laissons apparaître, ou est-ce que c’est notre intentionnalité qui nous fait diriger notre regard de la conscience sur cet endroit de notre corps. Essayons de laisser apparaître le phénomène ---- Qu’est-ce qui émerge et comment cela émerge ? Observons même les fluctuations, tantôt à un endroit, tantôt à un autre, et à chaque fois, qu’est-ce qui émerge ? Sensations, variations, pensées, volonté, température, peut importe ----

Puis nous allons maintenant simplement, toujours dans notre liberté, choisir là, ici et maintenant, la région qui se présente, dans quel système. Je vous propose maintenant pendant quelques instants, à l’aide de nos deux mains, de parcourir le système qui apparaît, parcourir tout le système si possible, pleinement en contact avec les sensations ----- Et puis nous relâchons – Et nous accueillons les phénomènes dans une pause d’intégration. Là aussi j’observe ce qui apparaît, ce qui est là, ce qui est présent en permanence, en alternance – ça augmente, ça diminue, ça s’étend, ça se contracte. On peut observer aussi ce que cela entraîne en chaîne, les sensations, les sentiments ou l’inverse, si le regard de la conscience se porte sur d’autres phénomènes intérieurs extérieurs —

 

Je vous propose maintenant de retrouver notre siège et de nous asseoir confortablement – relax. Et là aussi immédiatement, qu’est-ce qui apparaît à la conscience, quels phénomènes, les sensations, pensées. Sommes-nous ici et maintenant, les variations, les changements. Laissons apparaître les phénomènes, sans forcer – Vivons le phénomène pleinement – Observons également le système librement choisi, toujours présent, sous quelle forme, ou bien si un autre système se présente et comment il se présente – Peut-être pouvons-nous vivre aussi deux phénomènes conjointement.

Prenons conscience aussi si notre respiration est présente, absente, intermittente – Ne nous focalisons pas, laissons-nous balayer tous les phénomènes ----- Bien observer aussi s’il y a un phénomène récurrent, qui revient – auquel je me rattache. Observons également comment je me sens en lien avec lui. – De quel phénomène, qu’est-ce qui me relie le plus à la vie, qui fait que je me sens vivre. Est-ce que ce sont les sensations, est-ce que c’est le mouvement, la respiration, est-ce que c’est la pensée, est-ce qu’il y a plusieurs choses ----- Relâchons plus profondément. Détendons notre tête, notre visage. Laissons la détente s’installer dans nos épaules, dans nos bras. Laissons-nous approfondir cet état de détente à chaque expir pour aller plus profond dans la détente ---------------------

 

Pause de totalisation. Laissons-nous aller à ce qui reste essentiel, à l’écoute de la vie et comment elle s’exprime, comment elle se manifeste – Laissons nous aller plus en plus profondément, pour finalement peut-être découvrir ce qui reste d’essentiel, qui nous relie à elle – qui nous permet de dire « je vis, j’existe »…. Peut-être qu’au contraire dans cet essentiel ou de ces essentiels, pouvons-nous activer un sentiment d’harmonie, d’équilibre, d’harmonie vitale --- Peut-être pouvons-nous activer un sentiment de confiance dans notre conscience, notre conscience des phénomènes. –

 

Prenons le temps progressivement de retrouver notre niveau de conscience habituel en inspirant plus activement, tranquillement, recontacter le monde extérieur environnant, ici et maintenant, l’air qui nous entoure, l’appui de notre siège, de nos pieds au sol. Ensuite progressivement, retrouver la tonicité, le dynamisme de notre corps, à notre rythme, en prenant tout le temps nécessaire, et c’est seulement en tout dernier lieu que je vous proposerais de retrouver l’espace et le groupe, ici et maintenant, en ouvrant les yeux.

 

Michel Billard – séance de groupe du 26/11/2005

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr