P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

ouvrir les portes du diaphragme

 

 

dernière modification de cette page le 13-mars-2014

journal n° 54 du 03/2014

PROTOCOLE

Augmenter l’amplitude thoracique et la circulation des énergies vitales

Et libérer les cycles d’évacuation et d’absorption

Afin de développer notre dimension d’ETRE

 

Généralités

Chakras inférieurs : transformation, assimilation, évacuation (INTEGRATION) -> environnement interne

Chakras supérieurs : absorption air, nourriture, images (ACCUEIL) -> lien environnement externe

Séance en 3 phases : tonification corporelle, détente et ouverture, mobilisation

Accueillir ses sensations et sentiments, déconnecter rationalité et jugement

 

  1. exercices corporels

Contraction – détente périnée

Ancrage, verticalité, EXPIR (décharger), INSPIR (recharger)

Ouverture cage thoracique + déplier diaphragme

Respiration chi-gong – chinoise - fontaine

 

  1. sophronisation

Automassage des 7 chakras en étoile en descendant. Se concentrer sur les sensations et sur l’accueil de détente, ouverture, bienveillance, chaleur, amour

 

  1. activation

1)      chakra racine : périnée – squelette, os, élimination, énergie vitale, combativité, lien à la terre – « ce que j’aime en moi »

2)      chakra sacré : hara – eau et humeurs, centre de gravité, assimilation, reproduction, courant de la vie, motivation, enthousiasme

3)      plexus solaire : estomac, foie, rate – muscles, digestion, transformation, assimilation des sentiments et expériences, élaboration de l’être, force et plénitude, joie

4)      chakra du cœur : sternum – respiration, circulation, immunité, relation, acceptation, partage, responsabilité, don de soi, amour

5)      chakra de la gorge : larynx – croissance et métabolisme, communication, indépendance, intuition

6)      chakra frontal : œil de sagesse, système endocrinien, conscience individualisée et spirituelle, esprit, méditation, connaissance

7)      chakra coronal : système nerveux, cerveau, unité, conscience universelle, âme, transcendance, accomplissement

 

Accueillir flux de couleurs, de résonnances, les laisser se poser en nous ou nous baigner en elles,

Accueillir ce qui est en train de grandir et prendre sa place en nous

Se projeter dans notre nouvelle dimension d’ETRE

 

SEANCE

 

Information préalable

J’ai proposé une séance sur la respiration, et j’ai envie de partager avec vous une expérience, quand on anime un groupe, si au moins on peut leur apprendre à respirer…

L’avantage ils le pratiqueront dans la vie alors que le reste…. Pour moi c’est vraiment important, ce qui fait que je passe beaucoup de temps à expérimenter. Donc j’ai envie de vous proposer des choses que j’ai expérimentées.

Le diaphragme se trouve au milieu des 3 chakras du bas et des 3 chakras du haut, si on met à part le chakra coronal. Il est un peu une porte entre les chakras. Pour moi ceux du bas sont plus physiologiques, la digestion, l’évacuation, alors que les 3 chakras supérieurs pour moi c’est plus le contact avec l’extérieur même s’il y a aussi des aspects physiologiques. Donc il me semble que c’est important que ça circule. Tout est lié mais pour moi c’est un endroit un peu clé.

Donc on va d’abord faire des exercices corporels, ensuite, ceux qui me connaissent savent que j’aime bien les automassages, et donc un jour j’ai eu l’idée de faire des automassages différents de ce que je fais d’habitude et de faire comme si je voulais ouvrir chacun des chakras, un peu en étoile et j’ai trouvé ça génial, tout le monde ne trouve pas ça génial ! Pour plusieurs raisons parce que chacun a sa propre sensibilité, donc moi quand je montre ça, c’est parce que ce que je ressens, c’est une espèce d’ouverture de détente ; je le fais en étoile comme si je voulais partir du centre vers l’extérieur. Ce qui compte ce n’est pas le geste mais la sensation. Je vais vous inviter à aller vers une sensation d’ouverture et de détente. Vous le faites comme vous le voulez, avec une main, 2 mains ou mentalement, vous expérimentez pour chercher cette détente. On le fera sur chacun des chakras. On va le faire en descendant, ce sera pratiquement la sophronisation, et après en remontant on fera plutôt une sorte de méditation sur ce qui se passe, sur ce qu’on vit à tel endroit, à chaque niveau. Je vous proposerais quelques mots reliés à chacun des chakras. Il ne faut pas le prendre de façon dogmatique, même si ce sont des choses courantes en énergétique chinoise, ou ça résonne et vous prenez ou ça ne résonne pas et vous laissez passer. Ce sont des propositions. Si rien ne résonne, laissez venir, accueillez. Après je vous inviterais à faire circuler, et puis sous plusieurs formes, et essayer d’accueillir la partie qui a quelque chose à vous dire.

 

Pratique

 

Avant de se lever, le premier chakra, le chakra racine près du périnée, assis, c’est la meilleure position pour l’activer. Donc on va activer l’endroit entre l’anus et le sexe : on contracte, on détend, on contracte, on détend. Je commence par ça parce que dans la respiration, j’ai parlé du diaphragme, mais le périnée on n’en parle pas beaucoup mais il faudrait le travailler autant. Sur l’inspiration le diaphragme descend et pousse vers le bas, et pour qu’il puisse pousser, le périnée s’ouvre, lâche, par contre sur l’expiration c’est le périnée qui pousse qui va chasser, et le diaphragme qui remonte. Normalement la respiration c’est comme ça. C’est important , le périnée parce que c’est l’énergie primordiale qui se trouve à cet endroit, plus c’est tonique, mieux c’est. Voilà donc.

 

Passons debout. On va essayer de travailler l’ancrage au niveau du pied, la plante du pied au sol, essayer de bien étaler le pied, chercher à la fois l’ancrage au sol et l’étirement vers le haut, chercher sa verticalité, faire des petits mouvements d’avant en arrière et légèrement sur le côté, l’idée étant de sentir toutes les zones du pied et bien étaler les pieds et trouver notre axe.

 

Quand on a trouvé notre axe, débloquer les genoux et basculer le bassin pour être vraiment dans la verticalité et pour être solide. Là nous pouvons commencer à prendre conscience de notre respiration naturelle, conscience des mouvements qui accompagnent notre respiration. Peut-être essayer de prendre conscience de notre respiration en descendant, d’abord on va mettre les mains tout en haut de la poitrine, essayer de sentir la respiration à ce niveau-là, en respirant toujours naturellement, et puis progressivement redescendre une main après l’autre en respirant toujours de façon naturelle mais en portant toute notre attention sur les différentes zones. Et on va descendre jusqu’au niveau du plexus, aussi prendre conscience des mouvements toujours en respiration naturelle sur les côtés, en mettant les mains, en sentant en descendant jusqu’au niveau des côtes flottantes y compris derrière.

 

Je vais ensuite proposer de faire une respiration amplifiée. Donc on commence toujours par expirer, parce qu’on ne peut pas remplir quelque chose qui est plein, c’est important d’expirer à fond. On pose l’attention sur le diaphragme, pousser le périnée vers le haut, et l’inspiration se fait toute seule. Plus on expire fort, plus l’air va rentrer, on a juste à débloquer. Je vous invite à prendre conscience sur ces mouvements amplifiés de la respiration, à prendre conscience des mouvements de va et vient du diaphragme et éventuellement du périnée.

 

Pour amplifier encore, je vais vous proposer de lever les épaules en prenant conscience de l’espace, lever le plus haut possible contre les oreilles, c’est un peu fatigant mais c’est intéressant. Prendre conscience en respirant naturellement, du nouveau volume respiratoire. Et puis ensuite je vais vous inviter à avancer les bras en portant les mains dos à dos vers l’avant, étirer les mains vers l’avant, toujours en gardant les épaules hautes, et puis baisser la tête, on a toujours le bassin basculé, et on tire avec les bras comme si on voulait ouvrir l’arrière de la cage thoracique. On continue à respirer comme ça, les épaules sont hautes les bras tirés vers l’avant la tête tirée vers le bas. Puis on va laisser les bras redescendre, on garde la tête basse, on en profite pour se détendre ; et puis on remonte la tête, nous allons étirer par le haut de la tête. Remonter la tête doucement en marquant un temps de pause pour accueillir prendre conscience des modifications apportées par cet exercice.

 

Vous commencez à monter les épaules, cette fois pour la poitrine. Commençons à monter les épaules près des oreilles et en même temps on va lever les yeux tout doucement vers le plafond en même temps qu’on essaie de rapprocher les omoplates en tirant les épaules en arrière, on a toujours les épaules hautes, on ouvre l’avant de la cage thoracique. On prend conscience des changements de la respiration. Et on va baisser les épaules en gardant la tête en arrière sans casser la tête, simplement en la tirant vers le haut, et on va tirer les bras vers le bas en arrière. Pour que les épaules se rapprochent les bras tirent en arrière vers le bas, comme si on voulait bien descendre les épaules et la tête regarde assez haut comme si on voulait ouvrir le haut de la poitrine ; puis les bras, la tête reviennent dans la position verticale. Prenons le temps d’accueillir prendre conscience de ce qui a changé, de faire des respirations naturellement amplifiées si cela vous convient.

 

Maintenant je vais vous proposer 3 types de respirations.

 

Une respiration qui est pratiquée en Qi Gong, une respiration dans laquelle on prend l’air sur l’inspiration, et sur l’expiration on prend toute l’énergie et là on va s’appuyer ; bien prendre conscience de ce que nous apporte cette façon de respirer ; puis on marquera un temps de pause pour accueillir, décrire les images, les sensations, les perceptions dans le cadre de cette respiration.

 

Maintenant je vais vous proposer d’enchaîner avec ce que j’appelle la respiration chinoise. En premier, on va mettre les mains au-dessus du sol, capter l’énergie du sol, faire des respirations en captant cette énergie, Puis on va mettre les bras en coupe pour capturer l’énergie cosmique, et puis on va se donner toute cette énergie comme si on se donnait une douche, les mains au-dessus de la tête et on va passer tout doucement devant le visage en se donnant toute cette énergie que nous avons captée ; puis jusqu’au bassin, nous allons le faire 3 fois. Dans un 1er temps, capture de toute l’énergie de la terre avec les mains les paumes tournées vers la terre, bien nous concentrer sur les sensations, puis nous portons les bras en coupe vers le haut et en nous chargeant de l’énergie du ciel, et nous redonner cette énergie en passant devant chacun des centres énergétiques. On le fait une dernière fois, respiration avec les mains qui captent l’énergie de la terre puis respiration les bras en coupe, capter l’énergie du ciel. Prenons le temps d’accueillir de décrire ce que nous a apporté ce type de respiration.

 

Je vais vous proposer une 3ème façon de respirer, un petit peu plus subtile, mais en fait l’idée c’est d’imaginer que le bassin, comme son nom l’indique c’est un bassin, si c’était un bassin d’eau et qu’on souffle, cela ferait un jet d’eau qui monte ; on va donc remplir le bassin avec de l’air symboliquement et quand on va souffler on va imaginer qu’on a un jet d’air qui entre. Donc pour expirer on va accompagner le souffle avec les mains devant comme si on voulait soutenir le souffle, le porter. Et puis on laisse redescendre les bras et le bassin se remplit tout seul. Nous pouvons souffler à nouveau en portant notre souffle ; les bras redescendent et le bassin se remplit. Un temps de pause pour accueillir, décrire les perceptions.

 

Nous nous installons en position confortable, prendre conscience des points de contact, retrouver le contact de nos pieds avec le sol, le contact des parties du corps sur le siège, peut-être retrouver les mouvements de notre respiration, prendre conscience au niveau du dos du ventre sur les côtés, prenons conscience des mouvements de la respiration et de son rythme, respiration naturelle.

 

Nous allons commencer de la façon qui nous convient à provoquer une détente au niveau du chakra supérieur en haut de la tête comme si nous recevions un massage qui nous permette d’obtenir détente, ouverture avec beaucoup de bienveillance de chaleur et d’amour. Nous nous concentrons sur les sensations ; nous marquons un temps de pause, moment aussi important que le temps d’activation, pour accueillir, prendre conscience des changements apportés, nous les décrire ; et nous prenons conscience à chaque fois de notre respiration naturelle, de son rythme et des mouvements qui l’accompagnent. Nous allons ensuite masser, détendre le chakra qui se trouve juste au-dessus des sourcils, toujours avec des mouvements d’ouverture, de chaleur, beaucoup de bienveillance. Marquons une pause pour accueillir les modifications apportées par le massage que nous venons de donner ou de recevoir. Laissons venir les mots les images pour décrire les perceptions. Toujours, nous retrouvons notre respiration régulière naturelle, son rythme, le mouvement. Nous allons ensuite activer la région au niveau de la gorge, toujours de la même façon la détente, l’ouverture, la circulation, bienveillance, chaleur, amour ; de la façon qui nous convient le mieux, nous nous concentrons sur ce que nous recevons. Nous accueillons, nous décrivons et nous portons notre conscience sur la respiration. Nous allons maintenant enchaîner avec la région du sternum, la partie haute de la poitrine. Toujours de la façon qui convient à chacun de nous et toujours dans le même esprit de bienveillance, d’ouverture, de chaleur. Nous accueillons. Prenons le temps de décrire, de prendre conscience des modifications apportées. Et nous retrouvons notre respiration et le mouvement de va et vient entre le thorax et l’abdomen. Nous pouvons amplifier légèrement ce mouvement et nous laisser bercer par ce mouvement de va et vient. Il nous reste à activer la région de l’estomac, du plexus, toujours dans l’ouverture, le rayonnement et toujours avec beaucoup de bienveillance et d’attention portée à ce que nous recevons. Un temps de pause pour accueillir, décrire ces modifications perçues. Il reste le hara le centre de gravité, quelques doigts sous le nombril, toujours ce massage avec une recherche de détente d’ouverture de rayonnement de diffusion, toujours avec la plus grande bienveillance et beaucoup d’amour. Nous accueillons, nous décrivons. Le chakra racine, l’ouverture est vers le bas, je vous propose de faire des contractions détentes, comme nous avons fait en début de séance mais avec toujours cette intention de détente, d’ouverture, peut-être de tonicité aussi, toute cette bienveillance.

 

Puis nous allons vérifier notre niveau de détente, depuis le sommet du crâne, vérifier l’absence de tension au niveau du front, entre les sourcils, les mâchoires sont desserrées, la tête est simplement posée sur les épaules sans tensions inutiles, la poitrine, le dos, le ventre sont bercés par notre respiration, les bras, les jambes s’abandonnent. Et nous nous laissons descendre dans notre espace intérieur, progressivement sur chaque respiration. Et là nous allons porter notre attention sur le chakra racine, au niveau du périnée, en laissant venir ce qui résonne en nous dans cette région, en laissant parler cette région. Je propose quelques mots : squelette, os, illumination, énergie vitale, combativité, lien à la terre. Et peut-être chacun d’entre nous, pouvons-nous accueillir la réponse à cette question : ce que j’aime en moi.

 

Vérifions l’absence de tensions inutiles, dans notre corps, et nous nous laissons descendre au plus profond de nous-mêmes, dans notre espace intérieur, progressivement sur chaque expiration. Nous allons maintenant porter notre attention sur le chakra sacré, au niveau du hara. Je vous invite à laisser résonner ce qui se présente, éventuellement à partir des mots qui suivent : eau, humeur, assimilation, reproduction, courant de la vie, motivation, enthousiasme. Nous accueillons ce qui se présente et ce qui nous parle. Nous portons notre attention sur notre respiration. Laissons descendre.

 

Sur l’expiration approfondissons le niveau de détente, et nous portons l’attention sur le plexus solaire qui est aussi la région de l’estomac, du foie, de la rate. Nous laissons résonner ce qui nous parle, ce qui nous touche : muscle, digestion, transformation, assimilation des sentiments et des expériences, force, plénitude, joie ; laissons résonner. Nous accueillons.

 

Puis nous vérifions notre détente, nous aidant de la respiration. Nous allons porter notre attention sur le chakra du cœur, situé au niveau du sternum. Nous accueillons ce qui se présente : respiration, circulation, immunité, acceptation, responsabilité, partage, relations, don de soi, amour. Nous accueillons ce qui se présente. Nous modifions le niveau de détente au niveau de notre corps pour l’approfondir à l’aide de quelques respirations, au centre de nous-mêmes.

 

Et nous portons notre attention sur le chakra de la gorge, au niveau du larynx. Nous laissons venir ce qui se présente, ce qui résonne : croissance, métabolisme, communication, indépendance, intuition ; harmonisation de l’espace intérieur.

 

Et nous portons notre attention sur le chakra frontal, le 3ème œil, l’œil de sagesse, et nous pouvons laisser résonner ce qui résonne en nous à partir de : système hormonal, conscience individualisée, conscience spirituelle, esprit, connaissance, méditation. A nouveau harmonisation de l’espace intérieur, quelques respirations pour bien assurer le niveau de détente et descendre au centre de nous-mêmes.

 

Nous portons notre attention sur le chakra coronal, tout en haut du crâne. Nous laissons résonner ce qui nous parle : système nerveux, cerveau, unité, conscience universelle, âme, transcendance, accomplissement. Nous accueillons ce qui se présente.

 

Nous allons laisser circuler l’énergie en accueillant ce qui nous convient, des flux de couleurs ou des résonnances. Nous nous laissons traverser par ces flux, nous nous laissons baigner par cette énergie.

 

Pour finir nous allons accueillir ce qui est en train de grandir en nous et qui veut prendre sa place. Peut-être que nous pourrons projeter ce qui veut grandir dans toute notre dimension d’Être.

 

Je vous propose de faire le bilan de la séance, mentalement dans un premier temps. Laisser venir ce qui était le plus important pour vous dans la séance, ce que nous voulons en conserver, que nous pourrons écrire, éventuellement partager oralement à la fin de la séance. Et puis lorsque nous aurons fini notre bilan, nous pourrons commencer notre reprise, en faisant des contractions, des étirements, depuis le bas du corps, vers le haut du corps, des respirations profondes pour bien reprendre notre tonus et notre vigilance nécessaire avant d’ouvrir les yeux.

 

Christina MARTIN - 93ème soirée du 21/02/2014

 

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr