P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

marche phronique et prétérisation

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n°27

Marche phronique du 3ème degré avec activation du paramètre de prétérisation

Information Pré Sophronique

Ce troisième degré, depuis la réactualisation, c’est la rencontre du corps comme réalité vécue, de l’esprit comme réalité vécue, et de cette rencontre de ces deux facettes de Soi que l’on a compartimenté pédagogiquement dans le 1er puis le 2ème degré  ce que nous allons découvrir dans ce 3ème degré c’est cette rencontre d’une dimension corporelle délimitée avec la dimension présentielle qui elle est illimitée, à travers un mouvement de rencontre qui donnera ensuite cette unité au travers d’un petit espace qui est virtuel, qui n’existe pas, ce moment qui me permet de saisir la région phronique. Dans cette séance, je vais donc faire appel aux systèmes permettant à chaque zone de notre corps de vivre cette interaction, chaque système ayant une force d’attraction et d’interaction qui lui est propre et lui permettant d’être une unité fonctionnelle, et ces différents systèmes vont ensuite pouvoir au gré de cette attraction et cette interaction devenir des forces de plus en plus importante permettant de créer une unité.. L’actualisation 2004 a porté sur la mémoire des tissus, la peau en 1er, les muscles en 2ème, les os en 3ème, les organes vitaux ensuite.

Je vais vous proposer d’aller jusqu’à la marche, celle du 3ème degré, la mise en mouvement de nos os, de tous nos tissus, de pouvoir vivre pleinement ma tridimensionnalité, c’est-à-dire que mon présent est toujours un glissement de mon passé vers mon futur.. Il nous faut vivre un déséquilibre pour pouvoir trouver un autre équilibre. 

Protocole

Debout et SBV c'est-à-dire le paramètre de présentation par une contemplation senso-perceptive en mettant les mains sur chacun des systèmes de la Vie en train de s’éprouver, contemplation à la fois interne et externe, suivi d’une pause phronique d’intégration pour intégrer un peu plus la présence de la Vie.

Position assise et je vous laisserai choisir un système librement en fonction de ce que vous aurez observé, en portant votre attention sur le moment où le choix se fait. On l’activera en se concentrant sur ce système et en activant les 3 paramètres suivant : Sophro Mnésie,  je suis en re-présentation mais la Vie est encore là, en moi présente, en voyant dans cet évènement comme la première fois les différents éléments et en mettant en réduction ce que je connais, c’est-à-dire avoir un autre regard, porter un autre regard, tout cela en m’appuyant sur la Vie en train de s’éprouver en moi et que je peux aussi éprouver. Ensuite Sophro Présence Immédiat, puis une Sophro Projection qui me permet, à partir de ce qui est là, de le remettre en jeu dans mon futur. Ensuite Pause Phronique d’Intégration.

Après une activation nous nous installerons en posture du 3ème degré pour une activation du tissu osseux, soit sur le même système choisi précédemment soit sur un autre, pour aller à la découverte de ce tissu, de la conscience tissulaire. Retour à la posture d’intégration en essayant de vivre cette rencontre, ce moment de rencontre.

Debout Je vous proposerai de faire ensuite la marche phronique, de la rupture des automatismes. . En inspirant je peux décoller, , je me mets en mouvement, à l’expulsion rétention je peux ramener mon pied. Là aussi vous pourrez découvrir tout ce qui se passe, comment je fais à chaque moment de cette marche, en découvrant que le présent n’est qu’un glissement d’un passé vers le futur et que c’est mon passé qui construit mon futur. C’est cette force qui est la Vie qui permet de relier finalement la passé, le présent et le futur dans une même dynamique. Pour des raisons pratiques, je vous propose puisque nous allons marcher par rangées de libérer trois sièges du même côté de la salle afin d’ouvrir un espace de marche.

Chacun le fera avec les yeux fermés car chacun sait où il est, vous avez la possibilité aussi pendant la marche si vous le souhaitez d’ouvrir les yeux mais seulement en les entrouvrant pour ne pas vous laisser distraire par l’environnement, les autres.

Nous finirons en position assise par une pause de totalisation.

Pratique

Donc je vous propose de vous mettre debout, en appui sur les 2 pieds, les yeux fermés, je peux porter mon attention sur ma tête mon visage, tous les organes des sens, mon cou ma nuque, je porte mon attention sur mes épaules et mes membres supérieurs, et j’essaie d’enlever les tensions. Je porte mon attention sur mon dos ma poitrine et mon ventre que je relâche sans jugement – mon attention sur la forme de la moitié inférieure de mon corps jusqu’à l’extrémité des doigts de pieds sans tensions. --- Pour vivre la présence de toute ma corporalité, je peux lever mes 2 bras à la verticale, inspiration rétention douce tension toujours de manière confortable seul moi je peux faire une tension valable pour moi.

Je relâche les tensions et je vais mettre mes mains sur mon front cet espace d’intégration de mon 1er système d’intégration avec ma peau mes muscles mes os tous mes organes vitaux – et le constat je vais pouvoir contempler, c’est-à-dire le constat est la certitude de la présence immédiate de ma peau de mes muscles  de mes organes vitaux en interaction avec la vie en train de s’éprouver, et je profite de chaque expiration pour mettre hors de l’actualité mes pensées dérangeantes, les dernières tensions physiques –

et je peux redescendre mes mains sur le 2ème système d’intégration, juste à la base de mon cou – contemplation senso-perceptive -- à la fois de manière interne je peux vivre cette présence dans toutes mes structures en interaction – et à la fois de manière externe pour vivre la présence avec le monde. Et je vais toucher cette faculté cette capacité à être affecté par ma propre vivance ---- et je fais un sophro déplacement des tensions à chaque expiration.

Puis je peux redescendre mes mains sur mon 3ème système mon thorax mon dos la partie interne de mes bras, avec ma peau mes muscles mes os tous mes organes vitaux, et particulièrement le thymus qui gère toute mon immunité.

 – je peux redescendre doucement mes mains sur mon 4ème système, mon ventre avec ma région lombaire, avec mes organes – mes surrénales qui gèrent mon stress nécessaire à la vie -----   contemplation senso-perceptive, toujours en repérant ce mouvement qui tantôt se porte en dedans tantôt se porte en dehors – et je vais pouvoir redescendre mes mains sur mon 5ème système, mon bas-ventre mes organes génitaux mes membres inférieurs jusqu’à l’extrémité des doigts de pieds, avec des os, avec la moelle osseuse, toute mon immunité, toute la force de l’espèce humaine – contemplation ------------ je déplace les dernières tensions physiques et mentales, et je peux revenir au niveau de mon nombril pour faire une totalisation de toute ma corporalité, que je peux contempler debout, les pieds solidement en appui sur le sol qui me repoussent vers le haut, une force antigravitationnelle génétiquement donnée ----------

Puis je peux redescendre les mains, aller m’asseoir pour faire une pause phronique d’intégration – c’est la vivance de toute ma corporalité – et je vais aller consciemment --  et au moment d’inspirer l’air, vous activez le sentiment positif pour la vie en train de s’éprouver – et peut-être de découvrir le sentiment de bonheur vital, ce sentiment profond de la vie quelques instants, à quel moment ça apparaît -------------------------------------------

Et je vais pouvoir m’apprêter à rechercher la posture en avant, pour cela je remue les doigts de pieds je respire plus amplement et je recherche la posture – le sentiment de la forme de la posture – le sentiment de ma respiration libre – le sentiment de mon équilibre – Pour vivre la présence de toute ma corporalité, je vais porter mon buste légèrement en arrière, mes mains sur mes cuisses, les pieds sur le sol. Inspiration rétention douce tension – je relâche ces tensions et je recherche cette posture d’intégration qui se place toute seule, c’est-à-dire que je ne retombe pas, je peux éprouver ma colonne vertébrale qui s’étire du haut vers le bas juste pour le ressenti gravitationnel, le reste de mon corps sans tensions – Et je vais pouvoir dans cette posture retrouver des synergies, un système que vous avez pu découvrir dans la contemplation, repérer à quel moment il apparaît – Lorsque je peux le localiser, je peux placer les 2 mains sur cet espace d’intégration du système choisi. Inspiration – rétention douce tension – je relâche – et je peux peut-être découvrir cette douce chaleur, la force vitale, l’interaction avec toutes les structures – où je peux vivre la présence de ma peau, la présence de mes muscles, la présence de mes os – que je peux  à nouveau contempler ce double mouvement la vie en train de s’éprouver, de manière externe  ma présence avec le monde –

Et je vais pouvoir à partir de cette vivance retrouver un événement déjà connu, mais en repérant la capacité de la vie qui est là, le sentiment qui m’anime. Et je peux revisiter cet événement avec le regard d’ici et maintenant – comme si je le voyais pour la première fois, en repérant que le sentiment est toujours là – sophromnésie senso-perceptive, avec tous les êtres et tous les objets qui sont là, avec ce regard d’aujourd’hui ---- et ce sentiment qu’on peut retrouver, je peux toujours le vivre maintenant – la sophro présence immédiate – il ne m’a pas quitté – Et je peux sur chaque inspiration activer un peu plus la présence – Et c’est avec cette nouvelle présence que je peux m’envisager dans les actions à venir – où tout ce que je suis en train d’éprouver est engagé dans toutes mes actions prochaines – la sophro projection du futur, quels que soient les circonstances, c’est cette capacité que je suis en train de vivre, la certitude de cette présence ---------------------------------------

Et je vais pouvoir revenir lorsque ce sera bon pour moi dans la position du 2ème degré pour faire une pause phronique d’intégration – et cette rencontre de mon corps phronique avec mon esprit phronique. Nous essayons de repérer ce moment de rencontre ---- il définit un petit espace virtuel qu’on appelle chez nous la région phronique, commencer à exister. Le petit espace où tout est lié et tout est séparé à la fois – ce petit espace qui donne de l’unité ---- Et au moment d’inspirer l’air, je peux activer un peu plus, c’est-à-dire rendre présent,  encore plus, ce sentiment qu’on appelle d’intégration profonde – d’interaction de la vie en train de s’éprouver – Ce moment où ma conscience devient consciente d’elle-même. Et je peux peut-être découvrir quelques instants de bonheur vital,  ---------------------------------------------------------

Et je vais vous proposer maintenant de revenir dans la posture d’intégration, pour cela je remue les doigts de pieds, je respire plus amplement, et je porte mon attention sur le sentiment de ma forme dans ma posture, de ma respiration libre dans ma posture, de mon équilibre dans ma posture – et je peux activer la présence de toute ma corporalité, inspiration rétention – douce tension – je relâche cette tension et je laisse s’étirer ma colonne vers le haut – et je vais porter à nouveau mon attention sur le tissu osseux. Je peux revenir sur le système que j’ai découvert ou en choisir un autre. Je vais porter mes 2 mains sur l’espace d’intégration du système choisi. Inspiration douce tension – relâche dans la posture. C’est un relâchement qui tient compte de cet étirement de la colonne vertébrale vers le haut. Et je vais pouvoir à chaque inspiration, activer ou rendre encore plus présent la présence du tissu osseux du système choisi. – Au moment d’inspirer c’est un temps d’activation, c’est toujours en douceur, au temps expiratoire, je laisse émerger un sentiment, nous retrouvons quelque chose de déjà connu ------------ A l’inspiration, c’est un temps d’activation, rendre encore plus présent le tissu osseux, et je peux peut-être découvrir cette douce chaleur cette force vitale, et en même temps l’interaction sur tous les autres tissus osseux -------------------

 

Et je vais pouvoir arrêter cette stimulation et revenir dans la position du 2ème degré pour faire une pause phronique d’intégration ---------------------------------------------

Ce moment où je vis consciemment une présence de mon corps qui est limité et de mon esprit qui ne l’est pas inséparables – et pourtant tout est lié et pourtant tout est séparé. C’est une unité – Et au moment d’inspirer l’air, d’activer un peu plus et rendre encore plus présent ce sentiment positif de la vie en train de s’éprouver et peut-être d’en découvrir quelques instants ce sentiment profond d’intégration, à quel moment il apparaît --------------------------

 

Et je vais pouvoir m’apprêter maintenant à faire la marche de la découverte de la rupture de mes automatismes, la marche de la découverte de ma liberté, de ma tridimensionnalité.

Pour cela je peux en remuant les doigts de pieds, toujours en repérant que tout ce que je fais part de moi, et c’est moi qui le décide. Je peux respirer plus amplement et lorsque c’est possible pour moi, je peux me remettre debout –

Le sentiment de la verticalité, le sentiment de ma respiration, le sentiment de mon équilibre et de sa dynamique. L’équilibre est toujours une succession de déséquilibres.

Je vais pouvoir faire un quart de tour vers la droite. Pour vivre la présence de toute ma corporalité, je peux lever mes deux bras à la verticale, inspiration rétention tension pour vivre la présence de toute ma corporalité et en présence avec moi. Je relâche cette tension—et je vais pouvoir commencer ma marche.

Pour cela inspiration rétention, je peux avancer le pied droit sans déplacer le poids de mon corps, expulsion de l’air je peux rapprocher le pied gauche du pied droit. Tout ce qui se présente est le bienvenu, au delà du jugement au delà de la rationalisation – inspiration rétention douce tension, j’avance mon pied gauche, expulsion je rapproche mon pied droit de mon pied gauche. Je ne cherche pas à faire mais à vivre la présence de mon corps et de mon esprit phroniques. Je mets toujours dans l’inactualité mes pensées dérangeantes mes jugements. Inspiration rétention douce tension, j’avance le pied droit, expulsion je rapproche le pied gauche du pied droit, j’accepte tout ce qui se présente. Inspiration rétention douce tension j’avance mon pied gauche le risque du déséquilibre, expulsion je rapproche le pied droit du pied gauche. Je vais pouvoir faire maintenant un demi tour sur place. Inspiration rétention douce tension j’avance un pied, expulsion je rapproche l’autre – Inspiration rétention douce tension j’avance l’autre pied, expulsion je rapproche l’autre. Intégration. Je vous propose de faire les 2 derniers pas à votre propre rythme -----------------------------------------------------

Quand je pense que je suis devant mon siège, je peux éventuellement ouvrir les yeux pour vérifier la réalité, et je peux aller m’asseoir pour faire la pause phronique d’intégration –  de ma tridimensionnalité -------------------- que je viens de vivre conscient. Un temps d’intégration au plus profond de mon être. Dans ce temps d’intégration, je vais vous proposer si cela est possible que vous n’appuyez pas votre tête sur votre siège – et je peux porter ce temps de méditation, ce moment où je me situe là maintenant, où je peux faire un retour en arrière, une ré-flexion, là où je suis maintenant, où j’étais précédemment, c’est toujours dans le sentiment que ça se passe – pour revenir au cœur là de cette rencontre unitaire de mon corps et de mon esprit, ma région phronique – tout est lié tout est séparé, c’est toujours l’unité, la vie en train de s’éprouver dans tout mon être, mon moi phronique tridimensionnel -----------     c’est le moment où je peux  commencer à donner du sens et des valeurs à mes actions passées, à mes actions présentes, à mes perspectives d’actions ----

 

Lorsque que ce sera bon pour moi, je pourrais repérer ce moment, ce choix,  de commencer à me mouvoir, je pourrais remuer mes doigts de pieds, mobiliser chacun de mes systèmes, progressivement et à mon propre rythme, bâiller, m’étirer, faire ce qui  est bon pendant quelques instants – jusqu’au moment, et seulement à ce moment là en le repérant, je pourrais ouvrir les yeux.

D’après la pratique de Martine Lemoine du symposium de Tours en 2006

Paule Raffin le 21/04/2007

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr