P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

ma capacité d'aimer

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n°28

Nous allons nous installer dans notre présence immédiate, dans notre posture debout, droite, élégante, accueillante, dans notre stabilité, les pieds bien ancrés dans le sol, dans notre respiration. Nous prenons conscience de notre respiration, mais sans la changer, simplement en l’accompagnant avec notre conscience – pendant quelques instants ---- Et puis dans mon corps, mon corps présent lui aussi, mon corps avec lequel je vais entrer en relation. Je vais lui parler, il va me parler, mais il va me parler dans son langage particulier bien sûr la sensation. Alors je vous propose durant cette séance de nous mettre à l’écoute du langage de notre corps, et comme à chaque fois que je rencontre, je vais accueillir et je vais souhaiter la bienvenue à mon corps. Bonjour mon corps, bonjour.

Et puis nous allons commencer par la SDN, en inspirant, les mains derrière la tête, rétention, tension de tout le corps, et en expirant on relâche le négatif --- une 2ème fois inspiration les mains derrière la tête, rétention tension – expulsion – et enfin une 3ème fois inspiration rétention tension – expir – et nous continuons à éliminer le négatif sur quelques respirations –

Et nous allons continuer à nous détendre. Nous allons continuer par le massage, massage agréable. Nous allons frotter nos mains pour créer un peu de chaleur d’énergie, et délicatement avec les doigts, nous allons nous masser les globes oculaires – en tournant simplement sans trop appuyer – détendre les yeux peut-être fatigués par nos occupations de la journée, nos yeux bien à l’abri derrière les paupières closes.

Puis nous allons refrotter les mains et nous allons détendre les muscles du cou de la nuque par des pétrissages agréables, derrière la tête, à la base du cou de la nuque, sur les trapèzes – voilà.

Nous prenons conscience déjà du bien-être apporté au niveau de nos yeux, au niveau de notre cou de notre nuque – Nous allons continuer à nous détendre, détendre les épaules les bras les mains par le geste du pompage. Nous inspirons, fermons les poings, nous montons les épaules, bloquons la respiration, quelques pompages et on expire – relâche. Une 2ème fois j’inspire, je monte les épaules, je bloque, je pompe – et j’expire – Une 3ème fois j’inspire je monte les épaules, je bloque je pompe, j’expire.  Je relaxe les épaules les bras les avant-bras les mains et même les doigts. Je prends conscience de ma respiration peut-être déjà modifiée par cette série d’exercices. Et nous allons continuer à nous relâcher en prenant conscience de notre cage thoracique, sa forme son volume son mouvement, les côtes s’écartent et s’abaissent. Nous prenons conscience de notre thorax qui se soulève s’abaisse au rythme de notre respiration. Et nous prenons conscience de tout notre dos, large, et surtout de son axe la colonne vertébrale. Alors pour détendre toute cette partie, le tronc, je vous propose une petite rotation axiale, chacun à son rythme, simplement pour se faire plaisir, se détendre, pour se relâcher – Et doucement nous allons ralentir et revenir à notre position initiale. Conscience de nos cuisses, de nos jambes de nos pieds, que nous allons détendre le plus simplement possible, simplement en basculant à droite et à gauche avec de petites flexions des genoux, simplement pour démobiliser la jambe. Quelques instants prendre conscience de notre stabilité, de notre ancrage dans le sol – relâche.

Et enfin pour terminer cette détente, je vous propose une respiration verticale suivie d’un enroulé déroulé. Nous réunissons les doigts des mains et nous inspirons, nous montons les bras en retournant les paumes de mains vers le plafond, rétention, nous nous étendons comme si on voulait grandir prendre toute notre place – et on expire – et nous basculons la tête, les épaules suivent, et nous descendons entraînés par le poids de notre tête – Tout doucement nous allons nous remettre en place, le dos les épaules la nuque et la tête. Nous sommes à l’écoute de notre corps. Une 2ème fois nous réunissons les mains, nous montons les bras en inspirant, rétention – extension – relâche, et nous laissons descendre entraînés par le poids de notre corps – doucement, puis nous allons replacer le corps dans un geste fluide – Et une 3ème fois nous réunissons nos mains nous inspirons montons les bras, extension – et nous descendons – et tout doucement nous allons nous replacer dans notre posture –

Intégration quelques instants – Et puis nous allons changer la posture et nous asseoir – posture de repos sur la chaise, conscience de cette posture les pieds bien à plat sur le sol, notre ancrage, les fesses bien au fond de la chaise, le dos bien calé contre le dossier de la chaise – conscience de notre respiration – respiration ordinaire à son rythme de base.

Aujourd’hui, ici et maintenant si vous le voulez bien, nous allons apprendre à nous faire un cadeau – un cadeau de notre présent. Curieusement le mot cadeau et le mot présent ont le même sens, la même signification. Nous allons donc ce soir nous faire cadeau de notre présent – et pour ce faire nous allons voyager. Nous allons aller dans notre passé rechercher quelques souvenirs différents, et nous irons dans notre présent et enfin même nous irons dans notre futur – et nous allons profiter de cette structure espace temps par un lien fort positif inaltérable – notre capacité d’aimer, notre capacité à aimer. Nous installerons dans ces 3 temps beaucoup de liberté – un peu comme notre respiration libre ronde et régulière –

Bien relâché bien détendu, j’envoie ma conscience dans mon passé lointain, et je vais laisser venir une image, l’image d’un objet que j’ai beaucoup aimé quand j’étais petit ou petite, tout petit, un jouet peut-être, un nounours une poupée ou tout autre jouet, un jouet avec lequel j’avais établi un lien fort, un lien d’intimité. Laissons venir cette image. Je sens en moi venir cette capacité d’aimer un objet. Pendant quelques instants je savoure cette sensation agréable à mon cœur, ce lien que j’avais su créer avec un objet ------- je respire tranquillement doucement ------- et toujours dans ce passé je laisse venir l’image d’une personne, une personne que j’ai aimée qui m’a aimé sûrement – et là encore je retrouve intacte ma capacité d’aimer, de créer un lien fort positif d’amour d’affection avec une personne. Je prends conscience de cette sensation positive ---- Et puis enfin, toujours dans mon passé, je laisse venir une réussite, petite grande peu importe, un projet, quelque chose que j’avais réussi, dont j’étais fier – qui m’avait mis en confiance. Je revis cette séquence ce projet cette réussite pendant quelques instants. Peut-être que d’autres images me parviennent à ce sujet, je les accueille simplement.

Je viens de vivre l’amour pour un objet dans mon passé, pour une personne, je viens d’évoquer une réussite de mon passé, je prends conscience de tout ce positif que je vais activer. Mais pour cela je vais devoir changer la posture et m’avancer au bord de la chaise, le dos plat, les mains en coquille sur les genoux mais relâchées. Très rapidement je ramène en moi l’image de ce jouet, de la personne que j’ai aimée, de la réussite, et je vais activer les sensations de mon corps. J’inspire, j’accueille tout ce positif, et en expirant j’envoie tout ce positif dans mon corps, je le diffuse. –

Une 2ème fois face à ces 3 images, j’inspire, j’inspire tout le positif, et en expirant j’envoie tout ce positif dans mon corps et le laisse diffuser –  Et enfin une 3ème fois, j’inspire – cette capacité d’amour que j’ai, et en expirant j’envoie tout ce positif dans mon corps – Intégration au fond de la chaise quelques instants. Je suis à l’écoute de mon corps qui continue de me parler. ------

 

A présent, si vous le voulez bien, nous allons aller dans notre présent. Je laisse venir l’image d’un objet que j’aime bien, un objet avec lequel j’ai établi, j’ai créé un lien, une certaine intimité, peut-être une affection, un objet avec lequel je me sens bien. Face à cette image je me retrouve immédiatement ma capacité d’aimer, ma capacité de créer un lien avec un objet. Je prends conscience de cette sensation – Toujours dans mon présent, je vais laisser venir une image, l’image d’une personne que j’aime et qui m’aime sûrement. Face à cette image, je retrouve intacte ma possibilité de créer un lien d’amour un lien d’affection avec une personne – J’en prends conscience – et toujours dans ce présent, je vais laisser venir une séquence d’une réussite, quelque chose que j’ai réussi, facile ou difficile peu importe, mais quelque chose dont je suis fier, mais en toute confiance, cette confiance que j’établis au fur et à mesure du chemin. Je vis pendant quelques instants cette réussite, ce projet ---- Je viens de vivre ma capacité d’aimer envers un objet, une personne, je viens d’évoquer un projet ou une réussite, je sens tout cela en moi et je vais activer tout le positif de ces 3 images. Mais là encore je vais changer la posture au bord de la chaise, une posture de vigilance.

Très rapidement je laisse venir l’image de cet objet puis de cette personne que j’aime, la séquence de cette réussite, et en inspirant, j’inspire tout le positif de ces 3 images – et en expirant, j’envoie tout ce positif dans mon corps. Je laisse diffuser comme si je voulais distribuer toutes ces parcelles de positif dans toutes mes cellules – Une 2ème fois j’inspire tout le positif de ces 3 images, et en expirant j’envoie tout ce positif dans mon corps. Nous allons le faire une 3ème fois, j’inspire tout le positif et en expirant j’envoie tout ce positif dans mon corps dans la moindre des cellules, je laisse diffuser quelques instants. Je suis à l’écoute de mon corps qui continue à me parler. Et puis je reprends la posture au fond de la chaise pour l’intégration -----

 

Et puis pour réunir cette structure passé/présent, je vais me projeter dans le futur, et je vais laisser venir l’image d’un objet, un objet que j’aimerais sûrement, une nouvelle maison, peut-être une nouvelle voiture, une nouvelle profession, de nouvelles activités, je laisse venir une image agréable pleine de positif, et je retrouve intacte cette capacité à aimer un objet, un tableau un disque, autre chose – Et puis toujours dans mon futur, je laisse venir l’image d’une personne que j’aimerais. C’est peut-être la même que j’aime maintenant, une personne que j’aimerais, que je connais, que je ne connais pas, peu importe, et je retrouve encore intacte ma capacité d’aimer, ma capacité de créer un lien fort d’amour et d’affection envers une personne. Je prends conscience des sensations dans mon corps – Et enfin, toujours dans mon futur, je vais laisser venir l’image d’un projet, mais d’un projet que je vais réussir, j’en suis sûr, j’ai tellement confiance en moi. Je laisse venir ce projet, je laisse venir quelque chose que je désire peut-être depuis quelques temps –

Je viens de vivre l’amour dans mon futur pour un objet, une personne, -- je viens de laisser venir une réussite, alors je vais activer tout le positif, et pour cela, je vais changer la posture – très rapidement, je vais laisser venir l’objet que j’ai aimé dans mon passé dans mon présent dans mon futur, et les personnes que j’ai aimé dans mon passé dans mon présent et que j’aimerais dans mon futur. Et enfin les 3 réunies.

Et puis je vais activer toutes ces sensations, tout ce potentiel positif. J’inspire tout le positif, et en expirant j’envoie tout ce positif dans mon corps. Une 2ème fois, je peux inspirer ce positif, cette capacité d’amour que je sens en moi et en expirant j’envoie tout ce positif dans mon corps. Et enfin une 3ème fois, inspiration, cette capacité de créer un lien d’amour, et j’expire tout ce positif dans mon corps. Je me mets à l’écoute de mon corps, toutes ces bonnes sensations, un présent, un merveilleux cadeau, alors simplement à ma façon je me fais cadeau de ce présent.

Et je vais revenir à mon corps, à ma respiration, et je vais me préparer à sortir, à revenir à l’éveil. Chacun va donc faire sa reprise à sa façon, à son rythme et nous allons nous retrouver dans quelques instants ici et maintenant.

 

Jean Claude Péchard 60ème soirée du 23/03/06

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr