P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

l'hiver désherber son intérieur

 

 

dernière modification de cette page le 02-avr.-2017

journal n° 66 du 04/2017

L'Hiver, Déserber son Intérieur pour Préparer le Printemps

INTRODUCTION

En hiver la nature est au repos. Ce qui prend l'apparence d'une fin, comme nous le montre dame nature, n'est vraiment qu'apparence. C'est en fait une longue veille où nous attendons le réveil et les renaissances. Cela peut être aussi une proposition pour tirer enseignements de ce que l'on a vécu de positif et peut-être de négatif, durant les 3 dernières saisons.

Durant ce temps de silence et de la Terre endormie, les graines commencent à germer, répondant à l’appel puissant de la Vie.

En effet, c'est à ce moment que se forment les bourgeons, même s'ils ne sont pas encore visibles de l'extérieur, ils sont là, bien présents, là, dans l'attente des premiers rayons du soleil. Le temps de l'hiver est aussi pour l'homme, un temps de ressourcement et de préparation comme l'arbre qui vit ce repos de la végétation.

Ça peut être une proposition à tourner la page du passé, et nous porter vers ce qui est devant nous. Ce qui implique un temps de labourage et de désherbage pour enfouir profondément ces chaumes et souches vidées afin qu'elles se décomposent dans le sol et viennent enrichir la terre. Peut-être pouvons-nous aussi   enterrer, détruire nos racines épuisées afin que d'elles renaissent de futures et belles germinations.

Cette vie active pendant les 3 saisons précédentes a peut-être provoqué aussi des blessures, des déceptions, des rancœurs qui agissent comme des mauvaises herbes. Alors, nous pouvons prendre soin de désherber notre jardin intérieur, le préparer à recevoir l'énergie du printemps.

Ce travail consiste à regarder tout ce qui est en nous et qui ne porte pas de fruit, mettre de l'ordre, trier et se débarrasser de l’inutile et faire de la place. Quelles sont les choses dont vous n’avez plus besoin ? De quelle tâche pénible pouvez-vous vous débarrasser pour ne pas ralentir l’arrivée du renouveau ?

Reconnaitre peut-être qu’il y a un temps pour créer et un temps pour attendre... que le moment soit venu de créer. Un temps pour récolter et un temps pour entretenir son jardin jusqu’à la prochaine récolte.

On peut trouver ce vide qui précède le renouveau dans plusieurs aspects de notre existence, comme dans notre respiration par exemple. En cas de respiration normale et saine, nous inspirons et expirons ensuite immédiatement l’air en un seul mouvement fluide. Mais après cette expiration, nous attendons généralement un temps avant de reprendre notre inspiration. Sans ce moment de répit, nous nous essoufflerions rapidement. Cette petite pause, où nous avons les poumons vides, est primordiale. Aussi courte soit elle, elle est importante...

Je vous propose donc, dans cette séance, de jardiner notre intérieur, faire de la place pour préparer le renouveau, accueillir le printemps.

Nous commencerons la séance debout, accueil de notre verticalité

Stimulation corporelle – Les hémicorps

Assis - RD1 classique

Position du 3ème degré - SDN avec une intentionnalité un peu différente

Enroulement de la colonne, bras croisés, se placer dans un cocon

Bras levés vers le ciel – valeur

Position du 1er degré – accueil du positif de la séance

Désophronisation

 

Durant la séance, je vous fais des propositions, mais ce ne sont que des propositions, vous prenez ce qui vous convient et vous laissez ce qui ne vous convient pas, avec bienveillance pour vous-mêmes.

 

SÉANCE

Nous allons démarrer cette séance debout.

Conscience de notre équilibre, nous pouvons ajuster l'espace entre nos deux pieds pour renforcer notre équilibre. Nous commençons dans un premier temps, à observer tout autour de nous, conscience de notre environnement, la luminosité, notre place dans la pièce, la distance qui nous sépare des autres personnes, conscience de notre place dans l'espace.

Puis nous laissons nos yeux se fermer, dans la conscience que par ce geste nous rentrons dans notre intérieur, dans cet espace que nous ne partageons pas.

Et à partir de notre intérieur, de nouveau, nous prenons conscience de notre équilibre. Conscience de nos pieds qui s'étalent sur le sol, renforçant notre lien à la terre, renforçant notre ancrage. Nous pouvons légèrement déverrouiller les genoux, le bassin légèrement rentré, pour soulager les lombaires. Nous plaçons notre conscience dans notre centre de gravité, dans notre hara. Nous pouvons nous aider de nos mains, mettre nos deux mains, sous notre nombril. Etre dans la conscience de notre centre de gravité renforce notre équilibre, notre force. La juste tension nécessaire, nous gardons en tension ce qui est nécessaire pour notre verticalité et nous lâchons le reste, l’eutonie, la juste tension nécessaire.

Nous laissons nos bras le long du corps, nous laissons notre respiration prendre son rythme naturel. Conscience de l'instant présent, ici et maintenant.  Et nous allons prendre un temps pour nous observer de l'intérieur, un simple constat, aucun discours avec nous-mêmes, simplement nous observons, comment nous nous sentons ici et maintenant.

Puis pour renforcer la présence du corps à la conscience, sur un bel inspir nous allons lever les bras au-dessus de la tête, rétention de l'air, douce tension bienveillante de tout le corps, expiration relâchement.

Et nous accueillons les sensations ///

Et nous portons notre conscience sur notre respiration, nous observons comment elle se place tout naturellement, chacun à son rythme. Nous accueillons cette respiration, ce mouvement naturel, le souffle, la vie... Nous observons l'air que nous inspirons, sa qualité, sa température, la différence peut être à l'expir, puis à la fin de chaque expir, nous pourrons faire une pauser de quelques instants///

Puis, si nous le souhaitons, nous pouvons activer notre respiration abdominale ///

Massage de notre abdomen, massage naturel de nos organes vitaux, grâce à notre diaphragme qui pousse l'air vers le bas à l'inspir et grâce à notre périnée qui pousse l'air vers le haut à l'expir ///

Nous laissons de nouveau notre respiration se poser naturellement, INSPIR EXPIR ///

Stimulation corporelle : les hémicorps

Pause d'intégration ///

Je vous propose de poursuivre la séance en position assise,

Conscience de cette nouvelle posture / les points de contact / la respiration /

RD1 Base

Et pour renforcer la détente du corps à la conscience, mains sur le nombril, IRTER

Les points de contact, les sensations, la détente du corps. ///

 

Et si c'est juste pour vous, je vous propose de vous installer en posture du 3ème degré, le dos droit, la tête à la verticale, le menton légèrement rentré, les mains posées l'une sur l'autre sur le nombril, IRTER,

 

Et je vous propose de prendre conscience qu'à chaque expiration nous allons nous libérer, désherber notre jardin intérieur, afin de le préparer à recevoir l'énergie du printemps, du renouveau. Sur chaque expiration, nous envoyons à la terre pour que soit recyclé tout le négatif. Nous allons chercher en nous toutes ces choses dont nous n'avons plus besoin. Tout ce dont nous voulons nous débarrasser pour ne pas ralentir l’arrivée du renouveau... Et sur chaque expir, nous faisons de la place.

 

Je vous propose, c'est une proposition, de laisser revenir à notre conscience des évènements difficiles, des épreuves, des doutes. Nous les accueillons, nous les remercions pour l'expérience qu'ils nous ont apportée et nous les libérons en les envoyant à terre pour être recyclé, sur chaque expir... Ils nous ont permis de grandir, Et maintenant, ils viennent enrichir notre terreau qui viendra nourrir ces belles graines des possibles qui sont en nous. Nous prenons tout notre temps pour cela...

 

Puis, lorsque nous avons fait suffisamment de place, nous allons croiser nos bras, poser nos mains sur le bras opposé, et nous allons nous enrouler, vertèbre par vertèbre, en commençant par descendre la tête sur le thorax. Nous nous enroulons, nous nous recentrons sur nous-mêmes.

Je vous propose, de retrouver en nous l’origine de la vie, conscience de chaque cellule de notre corps, conscience de notre soleil intérieur… Comme une graine qui porte en elle toute son énergie en son centre et qui se trouve dans la terre, en sécurité, attendant les prémices du printemps. Comme cette graine qui vibre en harmonie avec la terre, je me relie à la terre, à la nature, calme, tranquille, je me relie à tout ce qui est vivant. Je sens la terre vibrer dans tout mon être, dans mon silence intérieur, ////

Et j'entends l'appel du renouveau, je peux sentir la terre se réchauffer au premier rayon du soleil du printemps. Et je peux sentir cette douce chaleur qui rentre en moi, qui active mon soleil intérieur, ma lumière, m'apportant l'énergie dont j'ai besoin,

... Alors comme la graine qui germe au printemps, je m'ouvre à la vie, je me déploie...

 

Sur l'inspir, je lève les bras au ciel, je place légèrement la tête en arrière et je laisse venir en moi une valeur qui m'est importante, ici et maintenant, je laisse émerger cette valeur.  Conscience de cette valeur en moi... je ramène mes mains sur mon thorax, et je laisse cette valeur se diffuser au plus profond de mon être.

 

Puis je laisse mes bras se poser en douceur sur mes cuisses, les mains posées en coupe, je peux reprendre la posture du 1er degré et je prends un temps pour m’imprégner de tout le positif que je souhaite intégrer de cette séance....

 

Pour terminer, je vous propose de formuler un souhait, pour vous-même, pour vos proches. Et vous pouvez, si vous le souhaitez, étendre ce souhait à l'humanité toute entière.

 

Puis chacun à son rythme, je vous propose de procéder à votre désophronisation, en remettant notre corps en mouvement, en amplifiant l'intensité de votre respiration... conscience de l'extérieur. Et au tout dernier moment, lorsque vous en aurez envie, vous pourrez ouvrir les yeux...

Description vivantielle...

 

Patricia Gaudin – 38ème journée du 28/01/2017

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr