P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

lettre à l'intime de vous

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 12

Lettre à l’intime de vous, de nous peut-être

La communication est la mise en commun, non pas de ce que l'on sait, voit ou entend,

mais le partage sans réserve de ce que l'on sent, perçoit, découvre

sous le banal des apparences, dans la profondeur de l'écoute de soi.

J'aime ainsi me creuser pour accueillir les mots de vos enthousiasmes.

Quand je mets en suspens mes certitudes et que je reçois vos interrogations,

je n'ai pas besoin d'atténuer les différences.

Je les entends de vous, je peux les reconnaître en moi.

Quand chacun, dans ces échanges, accède au désir de parler en son nom.

Quand un mot s'anime, s'amplifie et se dépose au recevoir de l'autre, il devient un acte.

Quand il franchit le cœur, il devient un germe.

Avec les mots de la vie, j'ouvre des chemins insoupçonnés vers le meilleur de Moi, 

de l'Autre parfois.

Ce matin, je suis sorti, j'ai marché lentement, je rayonnais de bonheur

car vous m'accompagniez dans mes émotions.

Le soleil fragile, mais si réel chaque fois,

que je le reçois comme un vrai cadeau brillait aussi dans vos yeux.

L'herbe comme renversée, encore effrayée du froid de l'hiver,

un chien surpris de me voir traverser son territoire.

Tout semblait amour, beauté, tendresse, car tout me reliait à vous.

L'extérieur avait-il changé depuis hier ? Non !

Seul mon regard était différent,

tourné encore vers le doux de vous en moi.

Quand je songe à vous, à la manière de vous écrire,

j'imagine que le plus simple est de laisser couler les mots,

se déposer l'accord des lettres,

d'accepter le mouvement de mes élans vers le merveilleux de vous.

Je me sens ainsi relié à l'enfant de lumière qui m'habite parfois,

flamme dansée au ventre de mes enfances tumultueuses.

Cet enfant est empli de plaisir, de spontanéité, d'amour joyeux.

Il est relié au monde par une infinie tendresse,

bien au delà des peurs, des détresses, du mal-être et des déceptions.

Ces temps derniers, je lui fais confiance,

je me laisse guider par lui

et c'est vers vous qu'il m'a conduit.

Jacques Salomé

("Lettres à l’intime de soi" chez Albin Michel)

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr