P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

l'éternité au présent

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 45

IPS

…sa place au présent pour être vraiment complètement dans le présent, et quand on donne sa place au présent, le temps s’arrête, et c’est pour ça que le mot éternité est vide. On m’a demandé si je faisais de la méditation. Je ne sais pas bien ce que c’est, je pense que j’en fais souvent mais je n’ai pas appris à le faire. Effectivement il y a des moments où, quand on est vraiment centré, méditer c’est aller, « meditare » c’est aller au centre. Donc je pense que tout sophrologue fait de la méditation quelque part. Quand on est vraiment au centre, on n’a plus conscience du temps. C’est un peu ça, le mot éternité est là pour renforcer notre présence au présent. Je veux vous inviter à faire à vivre ça au niveau corporel, au niveau émotionnel, au niveau     de soi. Je vais vous demander de faire des choses simples, ça veut dire que quand je dis par exemple on va laisser venir une émotion agréable, je ne cherche pas quelque chose de compliqué. Ça peut être une bonne nouvelle, ce n’est pas la nouvelle du siècle, ça peut être juste quelque qui vous a appelé que vous aimez bien. On fait simple, c’est important de prendre les choses comme elles sont là où elles sont. C’est pareil, la réalisation, ce n’est pas l’arche de la défense, c’est quelque chose qu’on a fait hier avant-hier ou il y a 6 mois, mais dont on a senti que ça nous avait enrichi, voilà qu’on avait été bien à l’époque. L’idée c’est de revenir dans cette plénitude. D’accord ?

Et puis on essaiera d’aller un petit peu plus loin, je vous demanderais de vous mettre en posture de méditation, c'est-à-dire être vraiment dans la verticalité. Ce qui compte c’est d’être moins confortable mais vraiment dans la verticalité, on cherche la posture qui va bien dans la verticalité. Je vous inviterais plutôt à aller plus loin, à aller vraiment en résonance avec tout l’univers. Chacun fera ce qu’il sent, comme ça vient.

Sophronisation, l’activation c’est important. Je vais vous proposer 3 séries de massages, de haut en bas, qui seront d’intensités différentes. Le 1er sera vraiment en profondeur, on peut taper aussi, vraiment dans le corps, le 2ème sera au niveau de la peau sera plutôt des caresses, on sera plutôt sur la limité entre l’intérieur et l’extérieur. La peau c’est toute la sensibilité, à l’intérieur c’est soi à l’extérieur c’est l’extérieur. Et le 3ème on sera plus sur le corps énergétique, on va essayer de sentir toute notre ambiance énergétique. Et quand on aura fait ces 3 massages, on commencera ce que je vous ai raconté tout à l’heure.

 

Protocole

Objectif : vivre pleinement le présent sur tous les plans

Série de 3 massages debout de haut en bas :

Le 1er, tonique en profondeur

Le 2ème, caresses sur la peau

Le 3ème, corps énergétique à quelques cm du corps

Assis : sophronisation

Accueillir moment agréable : amplifier, désactiver, conscience de l’empreinte laissée au niveau du corps

Accueillir émotion agréable : amplifier, désactiver, sentiment de nous-mêmes, valeur essentielle

Accueillir action que nous avons réalisée et qui nous a comblé (sentiment de réalisation) : sens, essence de cette action ?

 

Posture : osmose avec l’univers, richesse des échanges (donner et recevoir)

Retour à notre place, à celle que nous nous donnons

Retour à notre corps

 

Bilan de la séance : le plus important, les moments les plus forts, ce que nous voulons en retenir

Reprise

Phénodescription / partage oral

 

Pratique

Je vous invite à vous lever. Toujours dans notre ancrage, toujours une prise de conscience de la respiration. C’est cette respiration qui nous donne le rythme, c’est elle qui nous aidera à trouver l’intensité, donner une intention à notre séance. Et puis nous pouvons commencer la première série de massages du haut du corps vers le bas du corps, un massage vraiment en profondeur – à notre rythme – et puis nous retrouvons notre verticalité. Nous marquons un temps de pause pour accueillir et décrire les modifications perçues. On va faire le 2ème massage, plus sur des caresses, en prenant conscience de notre contact entre l’intérieur et l’extérieur de notre corps, cette zone d’échanges - Pause d’intégration. Nous retrouvons toujours notre ancrage entre terre et ciel, notre espace intérieur extérieur, notre respiration naturelle régulière. – Nous allons faire le 3ème massage – modification des perceptions –

Et puis nous allons nous asseoir, nous installer en position confortable, dans nos points d’appuis, dans notre respiration régulière. Prenons conscience des mouvements de notre respiration naturelle. Nous allons prendre conscience de la détente de la détente de toute la tête. Progressivement nous allons installer la détente au niveau du cou des épaules des bras les membres supérieurs les membres inférieurs, nous laisser bercer par notre respiration, nous pouvons amplifier légèrement si nous en avons besoin. Et nous laissons descendre dans notre espace intérieur, progressivement sur chaque expiration -  Nous allons accueillir un moment de la journée que nous aimons bien. Prenons conscience de ce qui se passe au niveau de notre corps lorsque nous évoquons ce moment que nous apprécions. Quelle est la ou les zones du corps qui sont touchées, là où nous sentons qu’il y a quelque chose qui va bien, les parties du corps qui sont vraiment bien. Nous allons faire propager cette sensation de bien-être, la propager à l’ensemble du corps – pour cela nous pouvons nous aider de l’inspiration, comme si nous voulions nous remplir de cette sensation agréable, remplir l’ensemble de notre corps de cette sensation de bien-être. Nous amplifions régulièrement sur chaque inspiration, jusqu’à nous sentir remplis, comblés. Puis nous viderons le trop plein, nous ne pouvons pas rester comme ça, nous viderons le trop plein avec l’expiration, progressivement, pour retrouver un niveau d’équilibre et d’harmonie, en prenant conscience de l’empreinte laissée par cet exercice au niveau du corps, comment nous sentons nous maintenant, retrouvons notre respiration, nous approfondissons chaque expiration peut aller un peu plus près du sommeil, progressivement sur chaque expiration. Et là nous allons accueillir une émotion agréable, ou une bonne nouvelle – Prenons conscience des zones du corps qui sont touchées par  l’évocation de cette émotion. Nous allons nous laisser imprégner de ces sensations agréables, les amplifier encore, pour donner toute sa place à cette émotion, l’accueillir pleinement, la reconnaître complètement, l’accueillir, parce que nous sentons que c’est plein,  nous allons en tirer tous les bénéfices. On va expirer doucement vers le bas pour retrouver le niveau d’harmonie et d’équilibre qui nous convient. Nous allons pouvoir prendre conscience à ce moment-là du sentiment que nous avons de nous-mêmes, accueillant une valeur importante pour nous actuellement. Notre corps, vérifions sa détente, retrouvons notre respiration, et nous laissons descendre vers notre espace intérieur. Nous allons accueillir une réalisation qui nous a ressourcés, qui nous a peut-être comblés, dans laquelle nous nous sommes réalisés, dans laquelle nous nous sommes sentis bien. – Nous accueillons cette vivance qui accompagne cette évocation cette réalisation. Nous pouvons accueillir le sens que cette réalisation a pour nous.  Notre respiration – nous harmonisons notre espace intérieur.

Nous allons nous avancer sur notre siège, nous mettre en posture, en cherchant bien la verticalité. Nous laissons descendre au plus profond de notre espace intérieur progressivement sur chaque expiration. Et nous allons nous mettre en osmose avec notre environnement avec l’univers, prendre conscience de tout ce que l’univers nous apporte, de tout ce que nous pouvons apporter, de la richesse des échanges. Nous nous laissons baigner par toute cette richesse. -  Nous allons revenir à notre place, à la place que nous nous donnons, à la place que nous nous donnons en ce monde, dans la vie, en essayant de prendre toute notre place et rien que notre place. – Puis nous reviendrons à notre corps en prenant conscience des sensations de notre vivance. – A notre rythme, nous pourrons nous mettre en position confortable, retrouver notre respiration au rythme régulier. Nous allons accueillir tout ce qui est important, tout ce que nous voulons retenir de cette séance, tout ce que nous allons vouloir noter tout à l’heure par écrit pour pouvoir en garder le bénéfice.

Quand nous aurons fini notre vivance, nous pourrons commencer la reprise, toujours par des étirements des contractions, du bas du corps vers le haut du corps, respirations profondes pour reprendre le tonus musculaire et la vigilance nécessaire avant d’ouvrir les yeux.

 

Christina Martin le 08/10/2011

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr