P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

les 3 portes

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 35 du 28/03/2009

Essayez de ne pas être trop près les uns des autres. Prenez de la place parce qu’on va faire un travail avec un mouvement, chacun de vous doit avoir les bras écartés sans toucher l’autre. Je vais parler un peu de cet atelier. C’est une séance basée sur la symbolique et l’imaginaire que je travaille en psychothérapie. Je suis sophrologue psychothérapeute en analyse psycho-organique. C’est un travail très lié au corps au verbe au mouvement, donc ça se rapproche de la sophrologie, et j’ai adapté une séance à la sophrologie, je la travaille en sophrologie.

Vous allez vous laissez aller à vos images, à vos sensations, et surtout sans chercher à obtenir quelque chose de particulier mais simplement à accueillir ce qui se présentera phénoménologiquement. Avant de commencer la séance. On va faire un travail tout d’abord d’enracinement. Certains ont fait du Chi Gong ? C’est un travail avec la respiration, on va travailler l’enracinement à la terre, la     du ciel, la verticalité, le mouvement. Je vais vous le montrer très rapidement, on le fera après ensemble. On écarte un peu les jambes, on descend sur l’inspir, sur l’expir on ouvre [les bras], sur l’expir on revient vers la terre, sur l’inspir on continue à ouvrir un peu plus large, on redescend on monte, on arrive jusqu’en haut, et la même chose dans l’autre sens. Après on va faire une sophronisation de base et un relâchement des tensions en même temps sur l’expir, et après on va s’asseoir et travailler sur la séance qui s’appelle « les 3 portes » et à la fin de la séance je vous proposerais de faire un travail de description phénoménologique sous forme d’une expression picturale avec des couleurs avec du papier.

 

Je vous propose de vous lever. Le travail d’enracinement, vous pouvez le faire avec les yeux ouverts, avec les yeux mi-clos ou avec les yeux fermés, comme vous le sentez pour vous, comme c’est juste pour vous, vous sentez au niveau de la position, de la respiration, au niveau de votre corps, comment c’est pour vous. Je vous propose de vous poser dans votre corps, d’écarter les jambes, de chercher un bon équilibre au niveau de vos pieds au niveau de votre corps comme si vous étiez en train de vous installer dans votre corps, d’habiter votre corps et de vous y poser. Vous posez également votre respiration, vous prenez quelques instants pour être là en vous. Et puis nous allons placer nos mains au niveau de notre bas-ventre, et sur l’expiration, je vous propose de souffler par la bouche et de descendre en pliant légèrement les genoux comme pour vous rapprocher de la terre, et puis de remonter en direction du ciel sur l’inspiration en écartant un petit peu les bras au niveau du bassin. Et à votre rythme, je vous propose d’effectuer ce mouvement dans la sensation dans la présence dans l’inspir dans l’expir, en vous rapprochant de la terre sur l’expiration et en remontant doucement vers le haut vers le ciel en écartant les bras progressivement. – Bien sentir l’espace qui est là autour de vous, et ce mouvement de votre corps qui se rapproche de la terre et qui remonte vers le ciel, en ouvrant toujours un peu plus les bras sur l’inspiration --- Continuez à ouvrir toujours plus haut toujours plus grand toujours plus large, en prenant tout l’espace autour de nous. Et puis lorsque  nous serons dans la position d’expansion maximum  les mains vers le ciel, tout doucement à notre rythme nous allons faire le mouvement en sens inverse --- On ouvre au niveau des épaules, on continue toujours à ramener vers la terre --- pour nous retrouver dans la position de départ --- Quand nous serons à la position de départ, nous resterons quelques instants les mains croisées devant notre bas-ventre. Nous prenons bien conscience de l’enracinement de nos pieds au niveau de la terre, et du sommet de notre crâne relié vers le ciel, avec la sensation d’être là dans notre équilibre dans notre verticalité ---

Nous prenons conscience de la forme de notre 1er système qui se relâche à sa façon, sensation qui est là dans le relâchement du visage de la tête. Nous allons visiter à notre façon  le visage la tête le crâne, les parties de notre 1er système, peut-être nous pouvons-nous libérer des tensions, peut-être pas. Quelques instants concentration sur les points d’intégration. Nous allons juste positionner le bout des doigts sur le milieu du front, et là simplement sentir la présence le contact du bout des doigts avec le tissu de la peau de notre front, dans la sensation de la perception qui est là.. Et avec quelques expirations, nous rejetons les tensions éventuelles et dans tous les cas, nous laissons notre 1er système se relâcher se détendre petit à petit. La sensation de relâchement plus profonde plus précise –  Nous relâchons nos bras, nous croisons les mains sur le bas-ventre, nous prenons conscience de la forme de notre 2ème système en train de se relâcher, la nuque la gorge les épaules le dessus des bras qui se relâchent, la sensation la perception qui est là – juste quelques instants pour aller à la rencontre de notre 2ème système interne et externe. Quelques instants de concentration sur le point d’intégration au niveau de la thyroïde, et nous positionnons le bout de nos doigts sur la région thyroïdienne, en étant à l’écoute de la sensation de la perception qui est là, de cette rencontre de la peau du bout des doigts, de tout ce qui apparaît là dans cet instant même. Vous allez visiter votre 2ème système à votre façon –  Nous rejetons les tensions éventuelles, nous relâchons notre 2ème système sur chaque expiration --- Croisons les mains sur notre bas-ventre et nous prenons conscience de la forme de notre 3ème système, la forme qui peut se relâcher à sa façon, dans la sensation qui est là --- Positionnons le bout des doigts sur le sternum, toujours en essayant de préciser cette présence cette perception de cette rencontre avec le bout des doigts et le sternum – Ce contact quelques instants pour aller à la rencontre de notre 3ème système, et nous rejetons les tensions, tout ce dont nous n’avons plus besoin nous pouvons le rejeter avec l’expiration et laisser cette partie de notre corps se relâcher,  peut-être plus profondément. Croisons nos mains sur notre bas-ventre. Nous relâchons le corps et nous portons notre attention vers la forme de notre 4ème système qui se  relâche, toute la ceinture abdominale va se relâcher, dans la sensation – cette présence, et nous allons positionner le bout de nos doigts dans la région du plexus solaire entre le nombril et le sternum, et d’aller vers cette rencontre ce contact, sur chacune de nos expirations, nous pouvons rejeter toutes nos tensions, tout ce dont nous voulons nous débarrasser nous le rejetons sur l’expiration. Et nous pouvons relâcher plus profondément cette partie de notre tout.-- Nous posons nos mains nous posons nos épaules, nous relâchons les bras et nous portons maintenant notre attention vers le 5ème système, en particulier au niveau de la forme qui se relâche. Essayons de sentir de percevoir la sensation de relâchement, comment cette partie de notre corps peut se poser peut se relâcher --- Positionnons le bout de nos doigts au niveau de notre bas-ventre, essayons de préciser la sensation qui est là, de ce contact, le bout des doigts avec le bas-ventre, le point d’intégration. Nous visitons à notre façon cette partie de notre corps, peut-être avez-vous repéré des tensions ou toute autre sensation. Avec l’expiration nous rejetons tout ce dont nous n’avons plus besoin aujourd’hui, avec l’expiration nous pouvons laisser notre 5ème système se poser, se relâcher, se détendre--. A nouveau nous croisons les mains sur notre bas-ventre, nous relâchons notre corps et nous portons notre attention vers l’ensemble de notre corps, la présence de tout notre corps, là dans cet instant même – être là dans la sensation, la forme en train de se relâcher. Nous prenons quelques instants pour aller visiter les différentes parties de notre corps, peut-être d’aller en repérer quelques tensions. Au niveau de notre esprit, au niveau de notre mental, nous pouvons également laisser place à un silence intérieur, mettre de côté toutes les pensées parasites --- Positionnons le bout de nos doigts sur la région ombilicale et aller rencontrer l’ombilic qui est là, la sensation, le contact avec le bout des doigts et cette partie du corps la région ombilicale, et de nous mettre à l’écoute de ce qui se passe là au niveau de notre nombril --- Sur chacune de nos expirations nous pouvons rejeter des tensions, tensions résiduelles, tensions de notre mental, laisser l’esprit se poser laisser le corps se relâcher ----

Nous allons maintenant nous asseoir au fond de notre siège, prendre quelques instants pour une pause d’intégration --------- simplement d’être là et nous poser sur nos points d’appuis et de préciser le dessous des pieds en contact avec le sol, les différents points d’appuis de notre corps en contact avec notre siège, simplement de sentir cette présence à notre corps et le mouvement régulier de notre respiration –

Et je vous propose de faire un voyage dans les images. Vous prenez un chemin, vous avancez – et vous arrivez dans un endroit inconnu de vous où se dresse devant vous une très grande demeure, un château peut-être – et je vous propose de prendre le temps de regarder ce qui est là autour de vous, cette très grande maison, peut-être ce château – et l’environnement --- Regardez ce château et vous voyez 3 grandes portes --- Vous vous approchez de l’une d’entre elles – vous regardez cette porte, sa forme sa dimension sa couleur – et sur cette porte vous lisez une inscription qui est écrite « amour -  amitié ». Et je vous propose de prendre le temps de bien regarder cette inscription, ces mots ces lettres « amour – amitié » --- Je vous invite à ouvrir cette porte, à entrer, et à explorer. Vous regardez ce qui est là autour de vous, les images qui sont là qui viennent à vous – Vous regardez ce qui se présente, les lieux les personnes. Et vous vous approchez de ces images, peut-être vous pouvez voir les images des amis, les images des amants des amantes, les amis – Prenez le temps de bien regarder, de vous poser dans cet endroit – de prendre ce qui est bon pour vous, ce qui vous ?  . De prendre ce que vous recevez et de donner ce que vous avez envie de donner – Quand vous le voulez, je vous propose de faire ½ tour, de sortir de cet endroit et de vous retrouver à l’extérieur. Vous pouvez fermer la porte ou bien la laisser ouverte, peut-être vous regardez une dernière fois cette porte – Vous vous placez maintenant devant la 2ème porte. Regardez bien la 2ème porte telle qu’elle vous apparaît là dans cet instant là, sa forme sa dimension, sa couleur, vous vous approchez d’elle, vous regardez cette porte et vous voyez une inscription où il est écrit « profession – société » -- Regardez bien ces mots « profession société ». – Je vous propose d’ouvrir la porte, d’entrer et de visiter cette pièce cet endroit, cette partie du château et de voir ce que vous y trouvez, ce qui est là. -- Prenez le temps de regarder les images qui viennent, laissez venir les images – peut-être de différentes périodes de votre vie – approchez-vous de ce que vous voyez, voyez bien ce qui est là, ce qui apparaît. – Et je vous propose simplement d’accueillir ---- quand vous le voulez, vous quittez cet endroit – Et je vous propose de faire ½ tour, de sortir, peut-être de fermer  la porte ou la laisser ouverte, et de vous retrouver à l’extérieur. Vous regardez une dernière fois cette porte. Et je vous invite à vous placer maintenant devant la 3ème porte. Vous vous rapprochez d’elle, vous regardez comment est sa forme – observez bien cette porte. Vous vous rapprochez et vous voyez qu’il est inscrit un mot, et il est écrit « humanité ». – Regardez  ce mot, regardez cette inscription « humanité ». Regardez-la de nouveau. Je vous propose d’ouvrir cette porte et d’entrer. Et là, vous voyez beaucoup de monde, beaucoup de personnes, une multitude, des personnes différentes, de couleurs différentes, d’âges différents, des hommes des femmes qui vivent sur la terre, des hommes des femmes qui sont là présents, et avant eux d’autres hommes d’autres femmes, des générations. Ils sont là. Vous êtes là aussi sur la terre. Je vous propose de voir votre place parmi eux, celle que vous voulez avoir, cette place que vous voulez prendre et qui est la vôtre, celle qui donne un sens à votre vie. – Je vous propose d’écouter ce qui est là en vous, à cette place qui est la vôtre, en cette humanité sur cette terre -----------------------   de nouveau quand vous êtes prêts, sortez de cet endroit, vous quittez ce lieu et vous vous retrouvez à l’extérieur, peut-être avez-vous choisi de fermer la porte ou de la laisser ouverte, et de la où vous êtes, vous pouvez une dernière fois regarder cette porte, regarder les autres portes, ces 3 portes ----- Je vous propose de rester quelques instants en contact avec ces images -------- Et je vous invite à réunir les images qui sont venues, de mettre ensemble ces parties du château comme pour en faire un tableau, --- peut-être des images plus présentes, les images des portes, les images qui ont le plus de sens, le plus de valeur pour vous, regardez quelques instants ces images qui sont là – les mettre ensemble côte à côte comme pour réaliser un tableau ------ Et maintenant comme pour faire une synthèse, essayez de laisser venir une seule image pour réunir dans une unité l’image finale qui se présente là pour vous – et la valeur qu’elle a pour vous, la valeur qu’elle dégage, la valeur qui se dégage de cette image. Une seule image – Et je vous propose de donner un nom, de choisir un titre, peut-être de poser une phrase courte pour symboliser le sens la valeur de cette image, de ce qu’elle représente pour vous ---- vous restez encore quelques instants en sa présence, avec cette image, avec sa valeur, le sens qu’elle a pour votre existence. ---- Et là, d’accueillir, en vous, pour vous ------------------------------

 

Nous relâchons notre visage notre cou nos épaules et tout notre corps. Nous nous centrons sur la présence de notre corps, nous prenons un temps pour nous, pour nous poser là en nous, simplement de sentir ce qui est là tels que nous sommes. Peut-être dans la sensation dans la présence ---- Nous renforçons notre harmonie interne, l’harmonie de notre conscience de notre esprit de notre corps – et peut-être avec notre inspiration, renforcer un peu plus profondément ce sentiment d’harmonie en nous --- renforçons notre confiance, la confiance en ce que nous sommes, en l’être que nous sommes, avec nos capacités, notre potentiel nos ressources, et d’inspirer profondément pour intégrer cette capacité de confiance --- Nous renforçons notre capacité d’espoir pour notre devenir pour notre existence, celle que nous projetons avec toute notre créativité, avec toutes nos valeurs, avec tout notre potentiel --- Et d’inspirer profondément comme pour renforcer cet espoir dans notre existence. ----

A notre façon, nous allons commencer par prendre quelques inspirations profondes, quelques expirations profondes, mobiliser notre corps, comme nous en avons l’habitude, de nous étirer. – Prenez le temps de bien vous réveiller. ----

 

Ce que je vous propose, c’est de poser sur le papier une expression picturale. Ce n’est pas un dessin, c’est la symbolique, ça peut être une forme, ça peut être des couleurs, ça peut être des mouvements. Comment vous pouvez symboliser l’image finale s’il y en a une, à votre façon, quel nom vous pouvez lui donner, quel titre, quelle phrase vous pouvez lui donner, ou alors de faire comme un petit tableau de ce qui vous a paru essentiel pour vous dans cette expérience. Donc c’est simplement symboliser sur du papier à votre façon, soit l’image finale, soit de faire un tableau une représentation. C’est important pour vous, de ce que vous avez ressenti, de ce que vous avez visualisé, et de poser un mot, un nom, un titre ou une phrase courte, pour donner sens, pour donner la valeur, quelle est la représentation de ce qui est là, quel sens vous y donnez. Vous prenez votre temps, laissez remonter, c’est important, ça ne vient pas forcément comme ça, prenez le temps de sentir, de vous remettre dans votre expérience, d’aller revisiter un petit peu les images, et puis de laisser venir ce qui vient.

 

Brigitte Ponsaillé le 28/03/09

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr