P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

le sommeil

 

 

  dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 15  / journée du 18/10/2003

 

DEFINITION

Etat physiologique normal et périodique caractérisé par la suspension de la conscience, la résolution musculaire, le ralentissement de la circulation, de la respiration et par l’activité onirique.

Cet état est immédiatement réversible lors d’une stimulation, ce qui le différencie avec les autres pertes de conscience comme le coma, les malaises cardiaques qui elles ne sont pas immédiatement réversibles.

Le sommeil est aussi différent de la mort encore appelée «sommeil éternel».

ROLE

Il joue un rôle réparateur essentiel sur le plan physique et psychique. C’est un moment privilégié où notre cerveau, déconnecté de notre corps, se ressource, restructure ses souvenirs, fait le plein d’énergie pour aborder la journée suivante.

Le sommeil occupe 1/3 de notre vie. A 60 ans, nous aurons passé 20 ans à dormir.

LES SIGNES du SOMMEIL

Ils sont représentés par les bâillements, les clignements fréquents des paupières et l’inattention à l’environnement.

POSITION OPTIMALE pour DORMIR

La position doit être confortable. C’est celle qui permet un relâchement musculaire optimal. Cette position varie avec la température ambiante, en boule lorsqu’il fait froid, allongée par temps chaud.

CYCLES du SOMMEIL

Un cycle de sommeil dure environ 1 heure 30 à 2 heures. La nuit est donc une succession de 4 à 5 cycles.

Un cycle de sommeil comporte 5 phases:

Endormissement: fermeture des yeux, ralentissement des fonctions végétatives.

Sommeil lent et léger: respiration et circulation apaisées, corps physique presque relaxé. Possibilité de mouvements musculaires.

Sommeil lent et profond: sommeil bénéfique, la température continue à descendre.

Sommeil lent et très profond: minimum d’activité cérébrale, période de somnambulisme, reconstitution de réserve (protéines, glycogène) pour l’éveil ou le sommeil paradoxal.

Sommeil paradoxal: association des signes de sommeil et des signes d’éveil, cerveau actif et désynchronisé du corps, mouvement rapides des yeux sous paupières mi-closes, période principale du rêve, vasodilatation au niveau des organes génitaux.

Les cycles de la seconde moitié de la nuit ne sont constitués progressivement que de sommeil léger alternant avec les phases de sommeil paradoxal de plus en plus longues.

RYTHMES HORMONAUX

HYPOPHYSE

HORMONE

PERIODE

ROLE

 

Somatothrophine

Prolactine

1ère moitié de la nuit

Pic de sécrétion 2ème moitié du sommeil

Croissance, cicatrisation

Stimulation système immunitaire

GLANDE PINEALE

Sérotonine -Mélatonine

Taux sanguin élevé la nuit

Balance éveil/sommeil

REINS

Rénine

Sommeil Paradoxal TA baisse

Sommeil Lent TA augmente

Régulation de la tension artérielle (TA)

SURRENALES

Cortisol

Jour Taux sanguin élevé

Nuit Taux sanguin bas

Action éveillante

TEMPERATURE du CORPS et DUREE du SOMMEIL

La température oscille entre un maximum en plateau le jour: 37 – 37.5° C et un minimum entre 3 heures et 5 heures du matin: 36 – 36.5 ° C.

La durée moyenne totale du sommeil chez un adulte est d’environ 7.30 à 8.00 heures plus ou moins 2 heures. Cette variabilité inter-individuelle va dépendre de divers facteurs comme la température ambiante, l’éclairement, l’alimentation, les facteurs génétiques, l’âge (au-delà de 60 ans la durée du sommeil nocturne est plus courte).

LES EFFETS du MANQUE de SOMMEIL

Les effets du manque de sommeil sont variables selon les individus.

TROUBLES de l’HUMEUR Irritabilité, irascibilité croissante
TROUBLES de la SENSIBILITE Perception de fourmillements des extrémités
TROUBLES de la SPHERE VISUELLE Sensation de brûlure et picotements oculaires, flou visuel, hallucinations (interprétation troubles sensitifs)
TROUBLES de la MEMOIRE Trous de mémoire, manque d’imagination
SUGGESTIBILITE ACCRUE Exécution d’ordres refusés en temps normal
FATIGUE et FATIGABILITE à L’EFFORT Attribuées au surmenage plutôt qu’au manque de sommeil
MICRO-SOMMEILS Brefs endormissements non mémorisés

 

DEBAT DES PARTICIPANTS (avec Danièle GRINGET et Marc MARTIN)

Selon certains travaux, si nous manquons le premier cycle de sommeil, ce dernier n’est pas rattrapable.

Nous avons la capacité de programmer notre horaire de coucher en faisant attention aux premiers signes de sommeil (Cf. plus haut).

Pour trouver un meilleur sommeil, faire attention à l’alimentation le soir et aux activités dynamisantes.

Pour faciliter l’endormissement, pratiquer la respiration du sommeil (inspir-expir-pause; inspir-expir-pause …) et masser le point du sommeil situé au sommet du crâne.

Les réveils fréquents nocturnes sont-ils un problème?

... Rassurer la personne!

On sait que l’environnement immédiat (lumière, bruit, température ambiante, etc.), le milieu intérieur (faim, soif, excès alimentaire, boissons stimulantes, douleur, etc...) et les stimulations affectives (émotions, anxiété) ou cognitives (soucis familiaux, de travail, etc...) sont de puissants facteurs éveillants.

Problème pour le travailleur de nuit?

L’homme est un animal diurne qui ne voit pas la nuit. L’invention de l’électricité a profondément perturbé ses rythmes biologiques en lui permettant de rester éveillé à un moment ou sa nature l’incline à dormir. L’habituation de l’organisme au travail de nuit (inversion des rythmes hormonaux) se réaliserait en 2 ou 3 semaines selon l’âge et l’adaptabilité. Les personnes couche-tard supportent mieux le travail de nuit que les lève-tôt.

Et le travail posté?

L’alternance successive des postes de nuit, du matin et de l’après-midi demande à l’organisme un effort supplémentaire d’adaptation. Les différents rythmes biologiques ne s’adaptent pas tous à la même vitesse. Cette désynchronisation peut, à la longue entraîner un syndrome associant des troubles du sommeil, une fatigue chronique et des troubles digestifs.

Marc Martin (18/10/2003)

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr