P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

le rire est-il le meilleur des remèdes ?

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

Quand nous rions, notre respiration s'accélère et la quantité d'oxygène dans notre sang augmente, ce qui favorise la guérison et améliore la circulation. L'augmentation de la quantité d'oxygène entraîne également une dilatation des vaisseaux sanguins proches de la surface de la peau ; c'est la raison pour laquelle nous rougissons lorsque nous rions. Le rire fait également baisser le rythme cardiaque et brûle des calories. On dit qu'une centaine d'éclats de rire équivaut à dix minutes d'exercice sur un rameur.

Le rire stimule également la production d'endorphines dans le cerveau ; les endorphines sont les antalgiques naturels du corps, qui ont également pour effet bénéfique de nous rendre heureux. Leur composition est similaire à des drogues comme la morphine ou l'héroïne et elles ont un effet tranquillisant sur le corps. Les endorphines ont également un effet bénéfique sur le corps en l'aidant à se défendre contre les maladies, ce qui pourrait expliquer pourquoi les gens malheureux sont plus souvent malades que les gens heureux.

En 1964, Norman Cousins apprit qu'il était atteint d'une spondylarthrite ankylosante, une forme de spondylarthropathie (une maladie inflammatoire de la colonne vertébrale). Les médecins lui annoncèrent qu'ils ne pouvaient rien faire pour lui et qu'il mourrait dans d'atroces souffrances. Comme il pensait que le rire pourrait améliorer son état, il loua toutes les vidéos de comédies qu'il put trouver. Il regarda ces films en boucle et rit aussi fort que possible. Six mois plus tard, ses médecins furent ébahis de constater qu'il n'était plus malade. Dans les années 1980, se basant sur l'expérience de Norman Cousins, certains hôpitaux américains aménagèrent des « salles de rire » pleines de livres de blagues et de comédies et organisèrent des visites régulières de comédiens. Les séances duraient entre une demi-heure et une heure et eurent des effets très bénéfiques sur la santé des patients. Ils avaient besoin de moins d'analgésiques et étaient plus faciles à traiter.

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr