P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

le point sécure

 

 

dernière modification de cette page le 23-juin-2013

journal n° 51 du 06/2013

Le point sécure, c’est ouvert, ce peut être un paysage, l’échange avec une personne, c’est trouver un moment où vous êtes bien avec vous-mêmes et vous sentez en accord avec ce qui vous entoure. Pour commencer la pratique, nous allons faire l’exercice du tratac où nous plaçons le pouce en face de nous et progressivement nous le rapprochons du front. Nous commençons en position debout et ensuite je vous invite à vous assoir.

Nous nous installons confortablement sur nos pieds écartés de la largeur des épaules, pensons à bien déverrouiller les genoux et à basculer le bassin, relâcher les épaules, et nous venons placer notre bras à l’horizontale et nous fixons notre pouce. Nous rapprochons notre pouce en direction de notre front, et progressivement nous relâchons le bras nous relâchons l’épaule, nous prenons le temps. Plaçons notre conscience au niveau de notre corps. Percevons la verticalité de notre corps. Et nous pouvons même dans un 1er temps venir contempler notre respiration, percevoir les mouvements de notre corps à chaque inspiration à chaque expiration. A chaque expiration, nous donnons davantage, nous maintenons simplement les tensions nécessaires pour notre position debout. Ensuite pour venir renforcer la présence, dans notre temps d’ancrage, nous allons activer la présence de l’équilibre, nous pourrons dans un 1er temps déplacer notre point d’appui et nous allons simuler une marche, pied droit pied gauche – nous commençons lentement, prenons le temps de bien déplacer notre point d’appui, et ensuite progressivement, nous allons accélérer le rythme tout en pensant régulièrement à notre respiration, nous allons un petit peu plus vite, encore un petit peu plus vite, toujours plus vite, nous simulons presque une course. Nous arrêtons l’exercice. Nous inspirons nous expirons. Accueil de toutes les sensations au niveau de nos pieds de nos jambes, percevoir l’équilibre de la moitié inférieure de notre corps. Présence forme de l’ensemble de notre 5ème système. Prenons le temps de percevoir le poids de notre corps pour attirer le sol. Et ensuite pour activer l’ensemble de notre corps, nous allons effectuer des tensions-détentes par hémicorps. Dans une grande inspiration, nous déplaçons notre point d’appui sur un côté, nous prenons une grande inspiration  nous montons le bras au-dessus de notre tête nous poussons la terre avec nos pieds nous étirons, tension douce de tout l’hémicorps, et à l’expiration relâche. Toujours du même  côté à nouveau nous basculons notre point d’appui, dans une grande inspiration nous montons le bras au-dessus de notre tête, inspiration nous restons poumons pleins, tension douce expiration relâche. Une dernière fois toujours du même côté, nous déplaçons le point d’appui, grande inspiration, toujours avec cette intention d’étirer tous l’hémicorps, et respiration relâche. On inspire on expire, on relâche bien le bras l’épaule, et nous accueillons la présence de tout l’hémicorps qui vient d’être activé, davantage conscience de la forme, de la forme de tout notre hémicorps. Peut-être aussi nous pouvons percevoir la différence entre le côté qui vient d’être activé et l’autre côté, cette présence plus riche plus détaillée de notre côté activé, toutes les sensations qui nous parviennent. Et ensuite nous allons faire la même chose de l’autre côté. Nous déplaçons notre point d’appui sur l’autre jambe, en équilibre sur cette jambe, une grande inspiration, tension douce poussant vers le plafond et poussant le sol avec le pied, et relâche – Une 2ème fois nous déplaçons le point d’appui, grande inspiration, tension expiration relâche. Une dernière fois nous déplaçons le point d’appui, inspiration tension relâche. Retrouver notre position d’équilibre de tout l’hémicorps. Ensuite pour harmoniser l’ensemble du corps nous prenons une grande inspiration, nous montons les 2 bras au-dessus de notre tête, tension douce de l’ensemble du corps en poussant le sol avec les pieds et en étirant les bras, et expiration, relâcher.  Nous basculons la tête les bras les épaules vers l’avant, avec cette intention de tirer notre coccyx vers le plafond pour étirer toute la partie postérieure de nos jambes – nous relâchons bien nos muscles, nous fléchissons les genoux, nous venons dérouler notre colonne vertèbre après vertèbre, dans un 1er temps nous venons placer notre bassin, nos abdominaux, déroulons notre colonne, prenons le temps, les épaules, la tête. Prenons le temps d’observer tous les phénomènes, notre verticalité. Ensuite nous pouvons nous installer sur notre chaise.

Nous nous installons confortablement et nous prenons contact avec nos points d’appuis. Conscience de notre nouvelle position. Et nous prenons conscience de l’ensemble de notre tête notre 1er système sans tensions. Nous prenons conscience de la présence de la forme de notre 2ème système sans tensions. Et nous prenons conscience de la forme de la présence de notre 3ème système qui se relâche un peu plus à chaque expiration. Et nous prenons conscience de notre 4ème système qui se relâche au rythme de notre respiration. Et nous prenons conscience de notre 5ème système, la partie inférieure de notre corps. Y compris sur la région ombilicale la conscience de l’ensemble de notre corps qui se relâche et nous prenons le temps avec cette intention de mémoriser la présence de l’ensemble de notre corps dans la détente.

Ensuite avec l’aide de nos mains placées sur la région ombilicale, nous allons venir faire le déplacement du négatif sur l’ensemble de notre corps. Une main placée sur notre ventre nous faisons une grande inspiration, présence de l’ensemble de notre corps dans notre conscience, et expiration nous relâchons toutes les tensions qui pourraient persister dans l’ensemble de notre corps – Nous le faisons une 2ème fois. Grande inspiration, présence de notre corps, expiration nous relâchons. Et une 3ème fois, inspiration, et expiration. Nous relâchons les épaules, nous relâchons les bras. – Et ensuite nous allons pendant quelques instants, toujours sur l’ensemble du corps, venir stimuler l’ensemble de notre corps. A l’inspiration, en mettant de la présence sur notre corps, nous mettons le mot « stimulation », et à l’expiration, nous venons percuter avec le mot « vitale ». a l’inspiration « stimulation » et « vitale » à l’expiration. Une dernière fois. Grande inspiration, présence forme de l’ensemble de notre corps « stimulation » et « vitale » à l’expiration. – Et ensuite nous prenons le temps d’accueillir la présence de notre corps activé par cette stimulation. Sans analyse sans jugement. Nous sommes simplement dans l’accueil de tous les phénomènes qui se présentent dans l’instant.

Ensuite nous laissons venir à notre conscience un lieu réel ou imaginaire, d’apaisement. Prenons le temps de choisir ce lieu. Si plusieurs lieux nous parviennent, nous essayons de choisir le lieu qui nous apaise le plus. – Ensuite nous laissons venir au travers de nos 5 sens les informations concernant le lieu l’espace où nous nous trouvons. Il pourrait être une référence au calme à la tranquillité voire même à la sérénité. En présence de ce lieu nous nous sentons en totale sécurité. Nous nous laissons remplir de sensations qui peuvent être olfactives par les parfums les odeurs, tactiles par  le contact de l’air sur notre peau d’une main posée sur notre dos, nous pouvons aussi orienter peut-être notre attention sur les bruits les musiques les formes les couleurs. Nous nous remplissons de toutes ces sensations. Peut-être associer à toutes ces sensations de bien-être de sécurité de calme, pouvons-nous associer un mouvement de notre corps, discret, peut-être lez croisement de 2 doigts, la fermeture d’un point, simplement avec cette intention de venir valider toutes ces sensations de bien-être au niveau de notre corps, imprimer sur une partie de notre corps, avec cette intention peut-être ultérieurement de pouvoir réutiliser ce mouvement pour retrouver toutes ces sensations de tranquillité de calme. Nous prenons le temps d’associer au mouvement toutes ces sensations présentes dans notre corps. Et nous prenons le temps de goûter la plénitude du bien-être, cette rencontre avec nous-mêmes comme si c’était la première fois, et dans cet accueil inconditionnel de qui nous sommes. Nous profitons pendant quelques instants de cet état de relaxation de présence qui nous ouvre à une profonde récupération, récupération d’énergie vitale. – Et à nouveau nous pouvons revenir en conscience sur nos points d’appuis, et nous venons renforcer notre capacité d’harmonie intérieure, nous venons renforcer notre capacité de confiance, nous venons renforcer notre capacité d’espérance. – Et à nouveau nous pouvons mettre davantage de présence dans nos points d’appuis en prenant le temps nécessaire, nous pouvons commencer à bouger nos pieds notre 5ème système toute la partie inférieure de notre corps, mobiliser nos épaules notre tête, nous étirer bâiller, et quand nous le souhaitons, nous pouvons ouvrir les yeux. –

 

Véronique Lavastre-Hirigaray 29ème journée du 30/03/13

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr