P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

le corps, la vie

 

 

dernière modification de cette page le 30-sept.-2013

journal n° 52 du 09/2013

 

PROTOCOLE

 

IPS : définition du Positif et du Négatif ; ici le positif est la présence de la Vie dans le Corps, tout le reste est négatif (pensées, images, sentiments).

 

Début de séance très dynamique debout : SBV - pompage – barattage abdominal – polichinelle.

 

Debout : Nous portons toute notre attention sur la présence de la Vie en train de se manifester dans le Corps. La Vie à l'épreuve d'elle-même, qui s'auto-éprouve.

Nous portons notre attention sur l’ensemble du front ensuite nous nous redéployons dans tout le premier système, présence dans le système. Nous portons notre attention au niveau de la thyroïde à la base du cou. Nous redéployons notre attention dans le 2e système, les trapèzes, épaules, partie supérieure des bras. Nous portons notre attention au niveau du sternum. Nous redéployons notre attention sur le 3e système, poitrine, dos, partie intérieure des bras. Nous portons notre attention au niveau du plexus solaire. Nous redéployons notre attention sur le 4e système, le ventre, l'abdomen, la région lombaire. Nous portons notre attention au niveau de nos organes, en dessous du nombril. Nous redéployons notre attention au niveau du 5e système, bas-ventre, bassin, membres inférieurs. Nous portons notre attention au niveau du nombril. Nous redéployons notre attention sur le 6e système, le méga système, la totalité. Nous prenons conscience de la forme du 6e système en train de respirer.

 

Assis : SDN par systèmes ; nous déplaçons hors du champ de notre conscience, ce qui n'est pas l'actualité intentionnelle, le corps en l'occurrence (nous laissons les pensées, les sentiments, la mémoire et les projets de côté). Nous nous concentrons sur la présence du corps au travers des sensations, tout le reste est rejeté dans l'inactualité.

 

Posture d'intégration avec VIPHI : Nous activons en pleine conscience la VIe à l'inspire et nous l'éprouvons et l'intégron à l'expire.

 

Assis - Totalisation : Tout est bienvenu ; « Nous pouvons éprouver, ici et maintenant, comme une réalité consciente, la présence de la Vie avec toutes nos capacités et tous nos possibles.

Désophronisation

 

Phénodescription, Dialogue post-sophronique, Sophro-Analyse Vivantielle.


 

 

 

EXEMPLE DE TERPNOS LOGOS

 

IPS : J’ai envie de vous proposer une pratique très basique. Dans le cœur de cette séance, il y a un travail sur le négatif, déplacement du négatif, et je vais donc donner aujourd'hui une intentionnalité dans le positif et le négatif. Nous allons partir avec cette intentionnalité que le positif, ce sera la présence de la vie dans le corps, bien sûr, à travers les sensations, et que tout le reste, je dis bien tout le reste sera considéré comme le négatif, ce seront les pensées, les images, les sentiments. Lorsque nous effectuerons le déplacement du négatif tout à l’heure, nous essaierons de nous centrer sur ce positif et de laisser le négatif de côté, c'est-à-dire tout ce qui n’est pas la présence de la vie dans le corps. OK ? Voilà ce qui sera le cœur de la séance.

Le protocole de la séance sera assez simple. Nous commencerons dans la posture debout, et nous allons vraiment activer la présence de la vie avec les pompages, le barattage abdominal et le polichinelle. Le barattage, c'est un exercice qui se fait soit dans la posture debout, soit dans la posture penchée en avant mains posées sur les cuisses, soit en posture assise. Le principe du barattage, c'est que nous allons vider nos poumons, nous mettre en apnée expiratoire, et une fois en apnée expiratoire, à partir de là nous jouons à rentrer et à sortir le ventre toujours en apnée, et au bout d'un moment nous relâchons en inspirant. Voilà le principe du barattage. Nous le ferons deux ou trois fois. Voilà pour les exercices dynamiques du début de cette séance, qui sera accompagné de la sophronisation de base sur les systèmes. Après nous passerons en posture assise type deuxième degré pour un temps de déplacement du négatif, système par système, et puis nous passerons en posture d'intégration, posture isocay, posture du cavalier ou de méditation, si certains le souhaitent vous pouvez aussi, mais en tout cas nous nous installerons dans une posture un peu plus active. Et nous ferons une petite séquence du type VIPHI sur la globalité, retour à la position assise habituelle pour terminer avec la pause de totalisation. Une séance très basique donc. Je vais essayer à travers cette séance  de nous permettre d’aller au contact de la présence de la vie dans le corps. Et puis je vais rajouter avant que nous commencions, que vous pourrez aussi peut-être mettre une intentionnalité supplémentaire qui est celle de vous mettre dans votre capacité à vous accueillir, à accueillir ce qui va être là, hors de l’analyse et hors du jugement.

 

Pratique :

Je vais vous proposer de vous installer dans la posture debout, nous prenons nos repères habituels, nos propres critères, propres indices pour nous relaxer.

Lorsque nous nous sentons prêts, nous pouvons commencer à laisser de côté le monde extérieur et diriger toute notre attention à l’intérieur de nous-mêmes en fermant les yeux, avec l’intentionnalité de nous accueillir nous-mêmes et de diriger toute notre attention sur la présence de la vie dans notre corps.

Nous repérons l’appui des pieds sur le sol, l’équilibre de notre corps, l’équilibre de notre tête au sommet du corps, et la douce présence de notre respiration qui nous accompagne. Relaxons notre tête, le visage, les épaules, les bras, libérons les tensions inutiles déjà dans un premier temps, au niveau de notre dos, notre poitrine, notre ventre, notre bassin, les membres inférieurs, en conservant les justes tensions nécessaires à la posture debout.

Afin d’activer la présence de la vie, nous allons commencer le premier exercice, l’exercice des pompages. Pour cela, nous inspirons, rétention, et nous activons - relax.

Une 2e fois inspire, rétention, nous activons – expiration.

Une 3e fois si nous le souhaitons, inspir, rétention, activation - inspiration-- récupération.

Nous accueillons la présence de la vie, les sensations présentes ---- 

Nous allons effectuer l’exercice du barattage abdominal. Pour cet exercice dans la posture debout, nous allons nous pencher en avant, mains sur les cuisses. Dans un 1er temps, nous inspirons et nous vidons les poumons. Rétention et nous rentrons et sortons notre ventre en apnée – et nous inspirons.

Une 2e fois, nous inspirons dans un 1er temps, nous vidons les poumons, rétention et nous activons - nous inspirons.

Une 3e est dernière fois, si nous le souhaitons. Inspire, nous vidons nos poumons, rétention, nous activons – nous inspirons – récupération.

Nous accueillons les sensations, la présence de la vie dans le corps ---

Pour activer encore un peu plus le processus, nous allons maintenant effectuer l’exercice des tremblements, du polichinelle, que nous faisons à notre rythme en faisant sortir le souffle – relâchons.

Nous portons notre attention sur la présence de la vie ; la vie en train de s’éprouver elle-même.

Portons notre attention au niveau de notre front, puis nous redéployons notre attention sur le 1er système, la tête, le visage. Présence de notre 1er système. Présence de la vie dans notre 1er système.

Portons notre attention au niveau de la base de notre cou et de la tyroïde, puis nous redéployons notre attention sur tout notre 2e système, les trapèzes, les épaules, la partie externe des bras, conscience de notre 2e système, présence de la vie dans notre 2e système.

Portons notre attention au milieu de notre sternum puis nous redéployons notre attention sur notre 3e système, poitrine, dos, partie interne des bras. Prenons conscience de notre 3e  système - présence de la vie dans notre 3e système.

Portons notre attention au niveau de notre plexus solaire, nous redéployons notre attention sur notre 4e système, l'abdomen et la région lombaire - présence de notre 4e système ; nous accueillons la présence de la vie dans notre 4e système.

Portons notre attention au niveau de nos organes en dessous du nombril puis nous redéployons notre attention au niveau du 5e système, bas-ventre, bassin, membres inférieurs ; prenons conscience de la présence de notre 5e système, conscience de présence de la vie dans notre 5e système.

Portons notre attention au niveau de notre nombril puis nous redéployons notre attention au niveau de notre 6e système, la globalité du corps. Prenons conscience de notre méga système, conscience de la vie dans la totalité de notre corps. –

Nous nous préparons à prendre contact avec notre siège pour nous asseoir le plus confortablement possible contre le dossier – relax –

Et puis nous portons notre attention sur notre 1er système. Pendant quelques instants, déplacement du négatif. Nous allons déplacer hors du champ de notre conscience, ce qui n'est pas dans notre actualité intentionnelle, c'est-à-dire le corps. Nous laissons les pensées, les sentiments, la mémoire, les projets de côté. À chaque inspir et à chaque expir, nous dirigeons un peu plus notre attention sur la présence de la vie dans notre 1er système. nous nous concentrons sur la présence du corps sur la présence de la vie dans le corps en rejetant tout le restant dans l’inactualité -- 

Portons notre attention au niveau de notre 2e système. Déplacement du négatif. À chaque inspir et à chaque expir, nous rejetons hors du champ de notre conscience, ce qui n’est pas la présence du corps, présence de la vie dans le corps. À chaque inspir, à chaque expir, nous sommes un peu plus attentifs à la présence de la vie.

Portons notre attention au niveau de notre 3e système. Déplacement du négatif. Déplacement hors du champ de notre conscience de ce qui n’est pas présence de la vie dans le corps. Nous sommes de plus en plus attentifs à la présence des sensations dans notre 3e système.

Portons notre attention au niveau de notre 4e système. Déplacement du négatif. Mettons hors du champ de notre conscience les pensées, les images, le passé, le futur, portons toute notre attention à la présence de la vie dans notre corps, dans le 4e système.

Portons notre attention au niveau de notre 5e système. Quelques instants de déplacement du négatif. Nous rejetons dans l'inactualité, hors du champ de notre conscience, ce qui n'est pas la présence de la vie dans notre 5e système dans le corps, les sensations.

Portons notre attention au niveau de notre nombril. Redéployons notre attention sur notre 6e système la totalité du corps. Quelques instants de déplacement du négatif.

Nous allons maintenant nous préparer à changer de posture, à prendre la posture d’intégration, posture Isocay, posture du cavalier ou posture de méditation, comme nous le souhaitons pour notre propre confort, prenons le temps de nous installer. Peut-être, pouvons-nous faire un IRTER, inspir, rétention, tension dans la posture, expiration, relâchement. Nous nous installons dans la posture.

Nous prenons conscience de la forme de notre corps dans la posture – conscience de l’équilibre de notre corps dans la posture – conscience de notre respiration douce et tranquille au niveau abdominal.

Quelques instants de VIPHI. À chaque inspir, nous activons en pleine conscience la vie, à chaque expir, nous l’éprouvons et nous l’intégrons. Nous activons en pleine conscience la vie à l’inspir, nous éprouvons et intégrons à l’expir.

Lorsque nous le souhaiterons, nous pourrons interrompre la posture ou bien la conserver pour terminer cette séance afin de vivre la pause de totalisation. – Relaxons un peu plus la tête le visage nos épaules nos bras. Nous nous laissons aller un peu plus profondément dans la conscience. Et nous laissons apparaître les phénomènes, tous les phénomènes sont les bienvenus quels qu’ils soient.

Nous nous donnons le temps d’éprouver la présence de la vie avec tous nos possibles et toutes nos capacités.

Et tout en nous donnant le temps nécessaire pour que se déroule, se termine pour nous cette pause de totalisation, nous pourrons également si nous le souhaitons, activer un sentiment d’harmonie vitale, harmonie de la vie dans notre corps – nous pouvons également activer un sentiment de confiance en la présence de la vie – voire un sentiment d’espérance dans la projection que nous pourrons réaliser dans notre quotidienneté, dans notre existence, de cette harmonie, de cette confiance vitale de la vie dans le corps, notre corps libéré.

Puis à partir de là, nous prendrons le temps nécessaire, en nous appuyant sur nos capacités, pour terminer cette pratique avec la désophronisation et ses différentes étapes que nous ferons librement et avec beaucoup de respect envers nous-mêmes, en nous appuyant sur la vie présente dans notre corps.

 

Michel Billard - 89e soirée du 22/03/2013

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr