P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

langage du corps

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 45 / journée du 08/10/2011

Protocole

Travail proposé à un public dans une quête de gestion du stress, du trac, dans sa présentation à l'autre.

Artistes pour la gestion du trac.

Etudiants ayant des difficultés à l'oral.

Personnes qui préparent un entretien d'embauche.

Etc.

1 °SS en position debout

Individuel

Exercice emprunté à la pratique de la « danse fondamentale » Prise de conscience des chaines musculaires.

« La conscience dans tout le corps en mouvement.

Présence de tout le corps en mouvement dans la conscience. » Environ 20 mn.

2° » Le Coq » : Se présenter dans « Sa Superbe ».  A deux.

Travail sur l'identité.

Présentation à l'autre dans « sa Superbe » sur de la musique. Se poser, s’imposer.

Laisser entrer dans l'expérience 4 à 5 mn par personne. 3 changements de partenaires.

Environ 15mns.

3° La poupée de chiffon articulée.  A 6 personnes

Lâcher prise.

S'abandonner à soi, à l'autre. Confiance en soi, en l'autre. Environ 40 mn

 

DUREE DE L'ATELIER 1H30

 

Qui suis-je ?

Ou les origines de cet atelier

Je suis Marie-Pierre Cholat

Sophrologue

(J'ai obtenu mon diplôme de Master Spécialiste en Sophrologie Caycédienne, auprès du Professeur Alfonso Caycedo en Andorre).

Je pratique la danse dès mon plus jeune âge.

Mon attrait pour ce travail Corps-Mental m'oriente vers un Brevet d'Etat d'Educateur Sportif, que j'obtiens en 1992.

« Un esprit sain dans un corps sain », «avoir un bon mental », « la force du mental sur le corps ». Les matières Anatomie, Physiologie, Pédagogie et Psychologie me passionnent.

Pédagogue depuis une vingtaine d'années, j'enseigne la danse, anime des ateliers création. J'ai mis en place des ateliers « Langage du Corps » à médiation corporelle.

De 1973 à 2001, j'exerce mon activité professionnelle au sein du Service des Ressources Humaines d'un Laboratoire Pharmaceutique.

C'est tout naturellement, que mon intérêt pour les Sciences Humaines et la cohérence de mon cheminement personnel, m'amène à la Formation de Sophrologue en 1993.

J'ai découvert cette pratique en 1974.

Aujourd'hui,

J'exerce dans deux cabinets :

à Vienne (Isère) et à Annonay (Ardèche).

J'interviens :

En Institution : Gestion du Stress au travail.

A l'Education Nationale : Préparation aux examens, gestion du stress. Projet pédagogique à médiation corporelle.

En Foyer de Vie pour personnes handicapées : Développement capacités et ressources personnelles.

Auprès de public en insertion : Confiance en soi, estime de soi.

Cet atelier « singulier » est né de mon expérience personnelle et professionnelle.

 

Le premier exercice  est un exercice qui se pratique individuellement.

 

Je propose de démarrer cet exercice par une Sophro Simple  en position debout, yeux fermés. Puis j'accompagne par le terpnos logos suivant :

« Portez votre attention dans vos doigts.... et lentement, très lentement… vous pouvez mettre vos doigts en mouvement………. Expérimentez tous les possibles de la mobilité des doigts………

Lorsque les doigts sont en mouvement,……. vous prenez conscience de la mobilisation de la paume de la main……….. Vous expérimentez alors les possibles de la mobilité des doigts, de la paume de la main……

Vous observez ce qui se passe dans le poignet,……….. vous élargissez votre conscience à la mobilisation des poignets,………. en gardant en mouvement les doigts,………. les mains,……. les poignets lentement, très lentement………..

Puis,... vous observez ce qui se passe dans les avant-bras,…….. que vous pouvez mobiliser à leur tour.... toujours lentement…….. Observation de ce qui se passe dans les coudes,…….. tous les mouvements possibles avec les coudes,……….. sans arrêter la mobilisation des autres parties déjà en mouvement. »

 

Je guide cette mobilisation de la même manière, en reprenant les termes du terpnos logos avec les bras,…… les épaules,……… la cage thoracique,……… poitrine et dos qui s'ouvrent et se ferment de façon antagoniste………..

Le cou, la nuque, la tête se mettent en mouvement ........ sans arrêter les membres supérieurs qui explorent lentement tous les mouvements possibles, et l'espace environnant.

La taille……….          

 

A ce moment de l'exercice, prendre conscience du haut du corps en mouvement (qui est considéré en danse comme la partie expressive) alors que le bas est immobile (l'ancrage qui porte de façon solide tout le corps).

 

La conscience s'élargit à tout le haut du corps en mouvement lentement, très lentement pour ne pas s'épuiser et doser son énergie……..

 

J'image en disant : « COMME » dans un « Tai chi » personnel et improvisé. Mais cette phrase reste une image.

 

« Puis mobilisation des hanches,……… du bassin,…….. qui entraine spontanément, la mobilisation des cuisses, ce mouvement se perpétue dans les genoux…….. les mollets…….. les chevilles……… les pieds……… les orteils……. tout le corps est en mouvement présent dans la conscience, la conscience est dans tout le corps en mouvement. »

 

Comme nous étions en présence d'un public avisé, tous sophrologues, et que nous avions l'espace, j'ai proposé de faire évoluer l'exercice en se déplaçant dans la pièce, avec l'intermittence du regard.

 

Je trouve que l'image du Tai Chi personnel et improvisé prend ici tout son sens. Cet exercice offre une présence à soi, alors que nous sommes en mouvement.

Une conscience de l'interaction des chaînes musculaires, emprunté à la danse fondamentale.

 

Le retour à l'immobilité se fait avec le voyage retour :

Immobilisation des ancrages au sol, et pour immobiliser complètement les pieds,…. les chevilles perdent de leur amplitude,……… pour immobiliser complètement les chevilles, se sont les mollets... etc…………..les genoux………. les cuisses………. les hanches……… la taille………. la cage thoracique,………. le cou, la nuque, la tête……….. les épaules…….. les bras……… les coudes……….. les avant-bras………… les poignets……….. les paumes de mains ……….. les doigts……………. pause d'intégration dans le silence ».

Elargissement de la conscience dans le corps en mouvement, souplesse, fluidité…………

Présence du corps dans la conscience et présence de la conscience de la mobilité et peut-être plaisir de cette mobilité.

 

Sortie de la pratique. Proposition d'échange.

 

 

Deuxième exercice que j'ai intitulé « LE COQ ».

 

Pour imager cette façon de « Se présenter dans sa Superbe ».

 

Qui pourrait être la version corporelle et en mouvement de la chanson pour enfants et grands enfants de Geneviève Manent :

 

« Moi, Je suis unique, je suis magnifique, il n'y a que Moi comme Moi,

Toi, tu es unique, tu es magnifique, il n'y a que Toi comme Toi. »

 

Dans cet exercice deux personnes sont face à face, se regardant dans les yeux avec bienveillance, se centrer, se poser, dans la contemplation sans jugement, sans analyse, ici et maintenant.

 

Sur la musique, sans lâcher le regard, une personne prend une posture pour tenir le plus de place dans l'espace, se présenter à son partenaire dans toute sa grandeur, qui lui, en fait de même à son tour, dans sa propre posture. Cette conversation gestuelle se prolonge en s'imposant l'un à l'autre sans projection, sans agressivité, avec chaque fois une posture différente. Prendre tout l'espace. Montrer sa magnificence, étalage de beauté et de grandeur.

 

Nous avons pu faire évoluer l'exercice en changeant plusieurs fois de partenaires pour tester des énergies différentes, d'autres dialogues possibles.

Puis en faisant évoluer la consigne : en entrant dans l'espace de son partenaire, sans contact. Passer par exemple un bras entre sa tête et son épaule sans le toucher.

 

Cet exercice du coq est un travail sur l'identité, l'individualisation.

Se présenter à l'autre et recevoir la présence de l'autre.

Garder « sa superbe » même lorsque je prends une position au sol et que mon partenaire reste droit et grand.

Garder sa superbe quoi que l'on vive, cet exercice est un exercice important dans le travail de confiance en soi et d'estime de soi.

Cette conversation gestuelle devient un joli ballet où chacun à une belle présence à soi et à l'autre.

 

 

Je propose ce travail à des élèves de Lycée :  Confiance en soi, estime de soi

Confiance en l'Autre, estime de l'Autre

Cet exercice permet de changer les rapports.

 

Il m'est également arrivé de l'utiliser avec des personnes en insertion.

 

 

TOUTEFOIS, cet exercice est à manipuler avec précaution avec des personnes en souffrance, des publics sensibles.

 

Cet exercice s'inscrira dans un programme élaboré à un moment où il pourra être contenu.

 

 

Laisser le temps d'entrer dans l'expérience,

5 à 6 minutes de pratique par binôme. Echange verbal.

 


 

 

 

La poupée de chiffon

 

Exercice de lâcher prise à proposer à un public déjà bien entraîné. Lâcher prise passif qui demande de faire confiance aux autres.

Cet exercice se fait à 6.

 

Une personne est allongée au sol, les yeux fermés et très détendue.

Une des 5 personnes porte sa tête dans les paumes de ses deux mains et la soutient à 1cm du sol. Les 4 autres personnes soutiennent dans leurs mains, chacune un membre de la personne.

 

Chacun mobilise en douceur la partie du corps qu'il porte, très en douceur et dans le respect de la mobilité articulaire.

 

La personne « manipulée » : « la poupée de chiffon », veille à ne pas prendre en charge les mouvements proposés et de rester dans le lâcher prise.

 

Faire vivre cette expérience à la personne pendant 5 mn.

Puis déposer délicatement sa tête et ses membres, s'éloigner d'elle, petit à petit pour lui laisser le temps de revenir à son rythme.

Temps d'échange après la vivance de l'exercice.

 

Chaque personne du groupe de 6 vit l'expérience à son tour.

 

 

 

Cet atelier est inspiré des pratiques sophro sans être purement de la Sophro.

Des pratiques danse sans être de la Danse.

Des pratiques de danse fondamentale sans être de la Danse Fondamentale.

De la danse contact sans être de la Danse Contact.

 

Atelier complètement singulier et original que j'ai souhaité partagé avec vous.

Cette envie s'est présentée à moi lors des journées de conférence de Geneviève Manent.

Son travail a résonné fortement en moi, par et dans ma pratique…….

                                    ce qu'elle propose a fait écho à ce que je propose……  merci à elle.

Avec mes remerciements,

à tous ceux qui ont pu participer à cet atelier original et pour leurs retours…….

            ainsi qu'à tous les autres………

Marie-Pierre

 

Marie Pierre Cholat le 08/10/2011

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr