P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

la pente

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n°25 du 22/12/2006

Comme il sonne bien ce mot de pente. Il claque, à l'unisson des mots essentiels : pain, vin, soif, cri ...

L'étroitesse apparente, lexicographique, couvre le champ (ou le chant) immense de l'inclinaison et de ses valeurs.

Ni horizon ni ciel, la pente est l'intermédiaire entre la base et le sommet. Elle peut être plus ou moins raide, sursaut léger ou verticale vertigineuse.

Sur la rondeur de la planète, la pente est une dentelle « chic » qui manifeste le désir du fulminant noyau interne et lisse. La pente du coup est partout.

Elle est le chemin commun des hommes, constamment en train de monter, constamment en train de descendre.

Elle intéresse les vagues de l'océan, le doux jeu des collines, les abîmes et les flancs accortes des montagnes du monde.

Par quel mystère linguistique la pente a-t-elle pris très souvent le sens du bas, de la descente ? On est plus souvent sur la mauvaise pente que sur la bonne.

En fait, dans un sens ou dans l'autre, la pente initie l'homme à la gravité (ce mot qui désigne la pesanteur et l'importance).

C'est pourquoi l'image de « remonter la pente » convient à merveille pour décrire ce moment positif qui voit l'homme des abîmes retrouver la lumière. (...)

Ce jeu de la montée que pratique l'alpiniste, ce jeu de la descente que vit le glisseur, qu'il utilise la neige, les rapides des torrents ou les filets d'air.

La pente inverse des corps la proposition de départ. Là où elle conduisait à l'enfer, la voilà sentier de paradis. Ces paradis humains et naturels où « s'envoyer en l'air » peut se prendre à la lettre.

La pente prend ainsi sa polysémie originelle, son double sens fonctionne à plein rendement. Il suffit de regarder. On appelle cette action un point de vue. (...)

Cette chaîne qui nous tient serré à la terre n'est plus qu'un geste poétique validant la vie, encore la vie, rien que la vie. Notre beau jeu futile.

 

Jean-Mi ASSELIN

Intro à l'exposition photo de Sylvie CHAPPAZ à la FNAC


 

[1] pluralité du sens d’un mot

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr