P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

indignés

 

 

dernière modification de cette page le 25-juin-2014

journal n° 55

Camarade, toi qui défends l'étranger

Ton compagnon de tranchées, le roumain ou l'arabe

À toi qui pense que l'humain passe avant la finance... Ecoute...

 

Il y a sûrement de petites choses qui nous éloignent mais

Camarade révolté on a besoin de toi

Il est temps de s'assoir autour de la table

Taper du poing, lever la voix et dire combien on en a marre

C'est en restant soudés qu'on prendra le dessus

Et par de gestes simples que les choses évoluent

Au moins pour nos enfants, poursuivre la lutte

Ensemble, essayer de décrocher la Lune

Camarade, ne leur permets pas de marcher sur ton champ

Ni de te priver de tes chances,

Empêche-les de jouer ton avenir en bourse

Ne les laisse pas privatiser ta source

Lève le poing fait face, n'achète pas leurs marques

Surtout, ne porte pas leurs masques

Choisis c'que tu consommes avec précaution

Heureux celui qui n'mange que des fruits de saison

 

Indignés...indignés...indignés­!...

 

REFRAIN:

Ne laissons pas les financiers

Racheter les murs de nos maisons

Les créanciers du monde entier

Décider de nos existences

Ne laissons pas les semenciers

Fixer le cours de nos moissons

Ni les banquiers nous inciter

A consommer au nom de la croissance

 

Ils ont sacrifié la planète au nom du progrès

Et veulent aller sur Mars déplacer le problème

C'est peut-être une solution, quand la haine prend trop de place

De faire la révolution avec des " je t'aime"

Ne laissons pas monétiser l'air que l'on respire

Empêchons-les de s'amuser avec la génétique

Ne laissons pas lentement notre esprit s'endormir

Le peuple aussi a son mot à dire

Ils font la guerre par l'image, achètent la presse

Leurs tenues militaires sont des costumes trois pièces

Ils affament en baissant les salaires

Ils spéculent sur les matières premières

Camarades indignés, formez les rangs

Opprimés, révoltés, marchons tous ensemble

À la conquête d'un peu d'humanité

Et pour qu'on n'aille jamais danser au bal des licenciés

 

REFRAIN

 

Et s'il faut abreuver les sillons de nos larmes

Au nom des idées que l'on revendique

Aucune guerre ne se gagnera par les armes

Car ce sont eux qui les fabriquent

Et s'il faut abreuver les sillons de nos larmes

Au nom des slogans que l'on scande

Aucune guerre ne se gagnera par les armes

Car ce sont eux qui les revendent...

 

REFRAIN

 

Les Gueules du WaB

(Paroles: Kaëm – Pététo)

http://www.youtube.com/user/lesgueulesdewab

 

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr