P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

hivernage et renaissance de soi

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 33 du 11/10/2008

IPS

Préparation de la séance.

Toujours pareil sur les cycles, j’ai remis le conscient forcément, je l’ai mis en haut, je pense que ça n’étonnera personne, l’inconscient en bas, le préconscient avec la prise de conscience et puis le poste conscient, on va dire côté soir, automne, comme vous voulez avec ce qui va permettre chaque fois de passer d’un cycle à l’autre.

Mettons qu’on se positionne au printemps, j’aime bien commencer par le printemps, on va sortir de notre hibernation par quelque chose qui va nous mobiliser, une motivation, une intention, quelque chose dont on a envie. Je ne sais pas comment envie si on l’écrit en un mot ou deux mots mais… A partir de là, on va aller vers les choses et puis c’est l’intuition qui nous permettra d’aller plus loin dans la conscience, on arrive à la raison et là on va retrouver toute la partie, c’est très résumé, c’est très synthétique ce que je dis, on va retrouver quand on dit le poste conscient, la prise de conscience, tout ce qu’ on sent à travers le corps, tout ce qu’on fait en sophrologie., la prise de conscience des sensations au niveau du corps qui nous permettent d’aller plus loin, la captation, l’intégration. C’est ça qu’on a en sophrologie, et qui nous permet derrière de descendre, de se laisser aller un petit peu.

Et là je vous ai dit que l’eau c’était le symbole qu’on trouve sur l’hiver, un petit peu comme si quand on dit accepter, lâcher prise pour aller dans l’introspection, dans la vivance, un petit peu comme si on laissait l’eau s’infiltrer. Vous savez l’eau, elle passe partout, elle va aller dans la terre, elle va aller au fond de nous, elle va aller tout au fond de nous, elle va vraiment aller au plus profond de nous et elle va aller chercher les graines qui sont au fond de nous et elle va laisser, elle va permettre à ces graines… une graine on a vu que ça peut attendre 4000 ans et au bout de 4000 ans on a retrouvé des graines qu’on a mis à la lumière, on leur donne ce qui faut et elle s’épanouissent. Cà nous donne de l’espoir.

Donc l’idée c’est bien à ce moment là accepter des choses, lâcher prise, çà veut dire ouvrir les barrages, laisser l’eau rentrer, l’eau elle va rentrer et puis çà va permettre que çà germe. A ce moment là, l’hiver çà nous fait plus peur.

Voila, donc… Ce n’est pas la mort, c’est la renaissance d’accord.

Donc la séance que je vais vous proposer, on ne va pas refaire comme ce matin, parce que je pense qu’on a déjà fait pas mal de choses, on va aller assez vite dans un état qu’on appelle sophroliminal.

Par contre, ce que je vous proposerai c’est de refaire, de retourner par des massages, je vous propose d’abord de faire des massages, on va commencer vraiment au niveau de la peau, ensuite on ira plus sur les os et on finira par la chair.

Pourquoi j’ai choisi çà comme çà, pour moi la peau, c’est l’extérieur, c’est la frontière entre l’intérieur et l’extérieur, les os c’est la terre, on a l‘intérieur et la chair c’est l’incarnation, c’est lié entre l’intérieur et l’extérieur. C’est pour çà que je vous propose de le faire dans ce sens. Toujours pareil ces massages, on va les faire chacun à notre rythme, toujours du haut en bas, chacun va faire comme il le sent en fermant les yeux, en étant bien dans son axe. On va le faire debout, comme çà personne s’endormira et en étant bien à l’écoute de toutes les  sensations qu’on éveille à travers ces massages.

Donc on va faire un 1er massage au niveau de la peau, un 2ème  massage en essayant de prendre conscience des sensations quand on va chercher nos os,  notre structure, trouver notre charpente. Ensuite un 3ème massage, on s’intéresse plutôt aux sensations, on va à la rencontre de notre chair.

Puis après,  pareil, c’est le même protocole que j’ai fait ce matin. Donc je vous guiderai, on s’assiéra après.

Prise de conscience de l’équilibre, du niveau d’harmonie qu’on a trouvé. Activation d’une émotion, des valeurs, c’est important puisque derrière on va essayer de faire, de se préparer à l’automne, de vivre l’automne et de se préparer à l’hiver peut être, je vais dire un peu plus que çà.

Pour çà, on va accueillir, qu’est ce que j’ai récolté cet été. Alors là, vous allez vraiment faire ce que chacun sent par rapport à ce que je propose. Qu’est ce que j’ai récolté.

Ce que j’appelle les activités parasite, c’est qu’est ce qu’il faut que j’arrête parce que cela m’apporte rien et que je perds mon temps avec çà, c’est les mâles qu’on bouffe là,  c’est les abeilles qui se débarrassent de leurs cellules mâle, nous on se débarrasse de notre activisme qui n’est pas bien venu a cette saison. Qu’est ce que je fais qui ne sert à rien et qui m’empoisonne la vie en ce moment et donc je pourrais bien me passer ? Qu’est ce que je fais de çà ?

Et puis la conscience du corps. On va essayer de bien descendre à l’intérieur de nous. Si l’eau vous inspire vous prenez l’image que j’ai donnée toute à l’heure pour essayer de descendre au plus profond de nous et d’accueillir, de se préparer.

Le but de la séance, ce n’est pas d’aller chercher quelque chose de particulier, c’est de se mettre en condition parce que c’est ce qu’on doit vivre en cette saison, c’est ce qu’on doit vivre pendant trois mois. C’est le moment le plus favorable pour une transformation, pour se préparer à des transformations. Je sais qu’il y en a qui en vive en ce moment.

Voilà, vous avez des questions ?

Pratique

Je vous invite à vous lever, je pense qu’on sera mieux, s’il y en a qui se sentent mieux assis, ils restent assis. Le but, c’est de se sentir bien, donc vous changez en cours de route si vous avez besoin de changer en cours de route, vous êtes les mieux placés pour savoir ce qui vous convient.

Même si on est assis, on trouve son axe. Première chose, expirez…On arrête la respiration, on peut peut-être amplifier dans un 1er temps, retrouver cette capacité respiratoire, cet espace de respiration, retrouver tous les mouvements, les amplifier un peu pour en prendre conscience, les mouvements qui sont liés à la respiration. On peut être prendre conscience aussi du mouvement du diaphragme parce que ces mouvements, çà va aider la digestion.

Se mettre bien dans son axe, on prend bien contact avec le sol, contact avec le ciel au sommet du crâne, notre verticalité juste. Prise de conscience de l’air, du va et vient entre intérieur et extérieur, prise de conscience de l’air autour de nous.

Nous allons pouvoir commencer à faire un 1er massage de haut en bas progressivement en prenant plus particulièrement conscience des sensations au niveau de notre peau…………

Nous descendons à notre rythme…En prenant bien conscience des sensations perçues

…………………………………………………………………………..

Puis nous marquons un temps de pause pour accueillir, prendre conscience des modifications, décrire nos sensations, prendre conscience de la circulation énergétique ………………………………

Et nous ferons un 2ème massage toujours de haut en bas en nous concentrant davantage sur les sensations au niveau des os …………………………………

Nous descendons progressivement le long de notre charpente ………………..

Nous accueillons, nous décrivons à la fois les sensations perçues et toujours la prise de conscience de la circulation énergétique à l’ensemble du corps…

Puis nous allons faire un dernier massage. Nous nous concentrons plus particulièrement sur les sensations perçues au niveau des chairs, des muscles ………………………………

Accueil des perceptions…en prenant conscience de notre unité corporelle, la circulation dans l’ensemble du corps. Nous retrouvons notre respiration, notre axe, notre vivance intérieure.

 Peut être pouvons nous prendre conscience de notre présence dans la salle pour essayer de nous voir…

Et puis nous retournons à l’intérieur… pour prendre conscience de la cohérence entre ce que nous voyons et ce que nous ressentons de l’intérieur, entre l’image que nous avons de nous même et ce que nous ressentons, notre vivance propre…Nous pouvons équilibrer, harmoniser avec de la respiration et de la circulation énergétique pour habiter pleinement notre corps………………….

Puis vous vous installez en position confortable.

Prendre conscience des points d’appui, contact des pieds avec le sol, contact des cuisses, du dos sur le siège, contact des vêtements sur notre peau…

En prenant conscience du niveau de détente de l’ensemble du crâne, des yeux qui sont lourds, les paupières lourdes, les mâchoires desserrées, les épaules lourdes, les bras, les jambes. Et cette respiration qui nous berce. Ce mouvement de va et vient du diaphragme un petit peu comme le mouvement de la mer. Prendre conscience de ce mouvement de flux et de reflux. Nous nous laissons descendre dans notre espace intérieur en insistant  sur chaque expiration…

Nous prenons conscience de notre niveau de détente, d’équilibre, d’harmonie…

Nous allons laisser venir une émotion agréable…

Nous accueillons toujours en prenant conscience de ses manifestations au niveau du corps, en les localisant…

Nous allons amplifier ces sensations agréables avec de l’inspiration pour nous imprégner totalement de cette sensation de bien être………………………….

Puis nous la laisserons s’estomper, chaque fois nous pourrons  la retrouver quand nous le souhaitons.

Nous allons désactiver le trop plein en nous aidant de l’expiration pour retrouver un niveau d’équilibre, celui qui nous convient.

Et nous allons laisser venir une valeur qui est essentielle pour nous…………

Puis nous allons nous laisser descendre pour aller au bord du sommeil, nous trouvons notre respiration et nous descendons toujours plus profondément dans notre espace intérieur…………………………………………………………….

En laissant descendre au plus profond de nous même pour accueillir ce qui se présente parmi les récoltes que nous avons pu faire cette année. Quand nous sommes fiers, quand nous nous sentons plus riche, nous accueillons ce qui se présente …………………………………………

Pour accueillir aussi, prendre conscience de ce qui nous embarrasse et qui nous semble inutile, nous regardons comme inutile et çà va se dessécher tout seul …………………………………………

Puis nous allons laisser venir les épreuves, les difficultés, les inquiétudes, tout ce qui peut se présenter à nous, nous allons les accepter comme une bonne pluie qui va nous permettre de nous ressourcer, qui va nous permettre d’aller plus loin, de faire germer les graines qui sont au fond de nous. Nous allons accueillir cette pluie, la laisser descendre en nous …………………………

L’accueillir comme un cadeau qui nous est fait, qui va nous permettre de faire germer ces graines, d’attendre………………………………………………….

Nous retrouvons notre respiration, nous retrouvons une respiration consciente, naturelle, régulière…

Nous allons faire le bilan de notre séance, histoire de noter ce que nous voulons en retenir, nous notons mentalement pour le moment…………………………

Puis à notre rythme nous pourrons commencer la reprise toujours avec des étirements, des respirations profondes, on reprend…

Tonus musculaire et niveau de vigilance nécessaires à l’actualité, à l’activité…

Christina Martin le 11/10/08

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr