P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

hatha yoga

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n°25 / journée du 07/10/2006

Je pratique régulièrement le HathaYoga depuis l’âge de 17 ans (un certain temps…). Il s’agit pour moi d’une discipline de fond, un discret fils conducteur qui ne m’a pas empêché d’aller à la rencontre d’autres voies de recherche. J’ai suivi des cours et stage avec André Van Lysebeth (de l’école Belge) et Mme de Matos élève de Shri Mahesh (disciple de Dolto dont on a parlé le matin) de la fédération française de Hatha Yoga.

 

Dans l’esprit de « la parenthèse » il m’a paru intéressant d’offrir cette modeste  expérience. En effet j’ai le sentiment que le Hatha Yoga est une des bases « rustiques » de la sophrologie. On y retrouve très facilement « l’inspiration » qui a animé le Professeur  CAYCEDO (respiration, rythme, symbolique) au même titre que l’influence de la phénoménologie.

 

Le terme Yoga est apparenté au mot « joug » retrouvé dans conjugal. L’homme est sous le même « joug » que le Divin (relié comme dans le mot re-ligion) mais aussi l’homme apparent est relié à l’homme réel. Il y a plusieurs sortes de Yoga (Râja Yoga, de la concentration intériosée, Karma yoga, de l’action désintéressé etc.) Le Hatha Yoga a plusieurs applications variées. Son objectif est la vitalisation du corps et la purification du système nerveux.

 

La partie visible et physique se compose essentiellement de 2 éléments : les postures (asanas) et la respiration (pranayama) La partie mentale et symbolique est souvent négligée en occident. Ce yoga permet d’atteindre une grande concentration puis la contemplation pour en arriver à la méditation. Une séance idéale se pratique dans un enchaînement d’inspire/ expire en articulation étroite et très subtile avec les postures. On devient la posture en intégrant son symbolisme sans jamais chercher à atteindre une posture « esthétique gymnique ». Ce travail amène l’esprit à se calmer, le corps à se détendre et la fin de la séance se termine dans un état de méditation.

 

Au cours de l’atelier je fais les postures (asanas) en même temps que le groupe. Le but fut de vivre les effets positifs en recommandant d’être très vigilant à l’écoute de son corps, surtout sans forcer mais en allant avec plaisir jusqu’à un étirement bienfaisant de son corps. La pratique se fait les yeux fermés ou mi-clos. Pour  ressentir les effets, la pratique a consisté à une heure de Asanas, quelques exercices de Pranayamas. Pour intégrer le symbolisme une asana a été détaillée. La séance se termine avec une relaxation de type Schultz et une visualisation positive.

 

Si des personnes sont intéressés par la pratique il est conseillé de chercher un professeur qualifié.

 

Christian Rigaud le 07/10/06

 

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr