P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

espaces énergétiques

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 33 du 11/10/2008

Espaces énergétiques ou Energie de la Vie

1/ avant propos

L’énergie peut être :

infiniment grande et/ou infiniment petite.

interne à nous même ou externe

mécanique, magnétique, nucléaire, thermique, lumineuse, électrique etc.

mesurée

Ces énergies nous influencent.

En sophrologie nous parlons aussi :

Energie : du grec «  energos « active », est la capacité pour réaliser une activité ou un travail. (capacité à vivre mon quotidien).

 

d’énergie phronique  provoquée par les vibrations du son de la voix.

La prise de conscience de la circulation de l’énergie phronique, c’est une fois de plus la possibilité de dévoiler la conscience, de se poser de façon toujours plus affirmée dans l’existence. (Bernard Santerre)

Phronique : profond, interne, intégré à la fois sur le plan psychique et corporel.

(force phronique = force de diffusion, d’harmonisation)

 

La conscience : au sens d’énergie intégrative (force d’intégration)

 

Ame phronique : ce qui se manifeste au delà de la pensé et la force responsable de la cohésion de la conscience elle-même (force de cohésion)

           

Pendant la séance nous suivons le processus de l’énergie de la vie qui se manifeste en nous, d’abord dans les sensations et les perceptions/visualisations, puis dans le sentiment de vie, ensuite dans l’énergie vitale et pour finir dans sa vitalité.

Progressivement au niveau tissulaire, musculaire, osseux, des organes, des cellules.

 

2/ La séance :

Elle est adaptée d’une méthode particulière de Maria HOLL pour soulager les acouphènes.

Les exercices que nous allons effectuer sont d’origine chinoise et font travailler le système énergétique humain, c’est-à-dire les lignes du corps parcourues par notre force de vie, appelée chi (selon l’auteur).

 

 

3/ Protocole :

Posture debout  (déchaussé si possible)

-         sophronisation de base :

-         je prends conscience de mon équilibre, de ma respiration, du poids de mon corps sur ma  voûte plantaire.

-         prise de conscience du corps par le toucher, le massage doux en partant des pieds.

-         Prise de conscience de mes 4 voûtes au niveau plantaire, du périnée, du diaphragme, du crâne.

IRTER

 

Posture assise

-         assouplir les chevilles

 -   mouvements de gauche à droite et de bas en haut, rotation.

faire tomber les cubes imaginaires colorés en secouant les jambes.

 

allongement des 10 orteils

-         frottez doucement les pieds sur le sol pour rendre les pieds ainsi massés clairement présent à la conscience.

-         inspirez par le bassin et expirez lentement le long du corps

-         à présent contemplez vos orteils et imaginez qu’ils s’allongent (de 5cm, puis 10 progressez peu à peu jusqu’à 40 cm).

-         modifier la respiration de façon que le souffle descende le long du corps jusqu’au-delà de l’orteil prolongé.

-          

·          des racines pivotantes poussent sous la pointe des pieds.

- Imaginez à présent qu’une racine pivotante longue de 40cm et de couleur orange pousse par la largeur de votre talon. Elle se termine en pointe et de partout lui poussent des fines racines chevelues.

-  Laissez pousser les mêmes racines pivotantes de votre petit orteil et du gros orteil. Le diamètre, au début, est de 5 cm environ.

-  A présent respirez par votre bassin puis expirez par les pieds et les racines, à travers les jambes.

-         Pause d’intégration+ prise de conscience des sensations et des perceptions.

J’éprouve  la vie au niveau tissulaire de la peau (frontière entre le monde extérieur et mon espace intérieur).

- IRTER

-         Se décaler sur sa chaise (1/2 fesse à l’extérieur de la chaise)

-         Assouplissement de l’articulation du genou (plier lentement 10 à 15 fois)

-         Assouplissement de l’articulation de la hanche (tourner la jambe 7 fois vers l’arrière et 7 fois vers l’avant)

-         Pause d’intégration+  au-delà des sensations et des perceptions, prise de conscience du ou des sentiments de vie

-         J’éprouve la vie au niveau tissulaire, des muscles, des os.

-         IRTER

-         posture debout

·        Assouplir le bassin :

-         jambes légèrement écartées, déplacer le bassin vers l’avant à l’inspire et vers l’arrière à l’expire comme sur une balançoire-bateau)

-         poser la main droite devant sur le bassin et la gauche derrière sur les fesses. Déplacer délicatement le bassin avec la pression des mains.

-         Les pieds bien enracinés, laissez tomber la tête doucement sur la poitrine et puis encore plus bas en s’enroulant. Vous inspirez par le bassin et expirez par les pieds.

-         Pause d’intégration+  au-delà des sensations, des perceptions, des sentiments de vie, prise de conscience de l’énergie vitale

-         J’éprouve la vie au niveau tissulaire, musculaire, des os, des organes

-         IRTER

-         Posture assise :

* respiration rose 

-  imaginez à présent que votre respiration est rose, inspirez en remplissant tout le bassin d’air rose et expirez en rose dans  la direction du bas du corps, les jambes, les pieds, les orteils allongés et dans le reste du corps si nécessaire. (rose = amour, voir la vie en rose, prendre le bon côté des choses)

-         Pause de totalisation : +  au-delà des sensations, des perceptions, des sentiments de vie et l’énergie vitale, prise de conscience de ma vitalité.

-         J’éprouve la vie au niveau tissulaire, musculaire, osseux, des organes, des cellules.

-         Retour à la vie ordinaire

-         Partage du vécu

 

4/ Tableau:

Processus possible de dévoilement de la conscience et de mise en lumière de l’âme phronique.

Comme les frottements ralentissent et freinent  un véhicule ou un objet lancé, les aspérités de la vie masquent le processus de dévoilement de la conscience et de mise en lumière de l’âme phronique. D’où la nécessité de la répétition vivantielle.

Selon les étapes de sa vie, ses expériences, son niveau de pratique,  à chaque répétition chacun de nous vie son propre phénomène, le tableau peut donc aussi se lire en diagonale  ou en escaliers.

 

 Premier

Cycle

 

Vivance*

primaire

Sensations

perceptions

Présence du corps dans la conscience

Tissulaire

  peau

 muscles

découvrir

Une autre vie existe dans la caverne .j’aperçois la lumière

Deuxième

cycle

Vivance

secondaire

Sentiment de vie

Energie vitale

Sentiment de profondeur

intégration et bonheur vital

Les os

 squelette

Organes

Apprivoiser

Adapter

 

accepter

Montée vers l’entrée de la caverne,  vers la lumière

Les possibles

Troisième

cycle

Vivance

troisième

Energie vitale

Vitalité**

Intégration et bonheur vital

Fusion des deux premières

Organes

cellules

 transformer

Sortie de la caverne

J’existe dans la lumière

·        *vivance : elle permet à l’individu de se découvrir et se réaliser

 

·         **Vitalité : - Etre en mouvement, digne, libre, autonome, responsable.

projection de l’expérience du bonheur vital à l’existence

 

Inspiré de « Soulager les acouphènes » (une méthode inédite) livre + CD de MarIa HOLL (naturopathe et psychothérapeute allemande)

   

DUFOUR Paul  pratique du 11 octobre 2008

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr