P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

en piste

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n° 21

En piste, c’est au cirque. Pas pour regarder, mais participer. C’est-à-dire que l’on va faire le funambule, on va se mettre dans la peau d’un funambule, d’un trapéziste, d’un dompteur, et peut-être pas le plus facile, on va se mettre dans la peau d’un clown. Donc tout ça demande une certaine préparation sur le plan physique, on a intérêt à bien s’ancrer, à bien trouver notre centre de gravité, parce que c’est quelque chose de pas facile à faire et puis sur le plan des émotions aussi parce que si on est encore un peu endormi, si on est énervé, ce n’est pas le moment d’entrer dans la cage des lions parce qu’ils vont le sentir et ça va pas bien se passer. Donc on va faire une préparation avant de jouer ces différents rôles, au moins sur ces 2 plans-là.

La technique que je vous propose est une technique de Dynagogie, c’est la même chose que la sophrologie, sauf que la relaxation, au lieu d’être mentale, se fait par des automassages. Je vous guiderais dans les automassages. Le principe : on fait les automassages toujours du haut en bas, et on prend le temps d’être à l’écoute des sensations, des perceptions fines qu’on a éveillées par ces automassages, ce qui nous permet de bien rentrer dans une bonne connaissance de notre corps, et ça évite aussi au mental de se balader, tant qu’il est occupé à prendre conscience d’une perception, normalement il ne s’occupe pas du reste.

 

Je vous propose de vous lever. Je propose une séance, chacun la mène à sa façon, le critère est que ce soit agréable, chacun sent quand quelque chose ne lui convient pas, il l’arrange à sa façon. Ceux qui le souhaitent, c’est bien de se mettre pieds nus car on va commencer à prendre conscience de nos points d’appuis.

Nous pouvons commencer à fermer les yeux, chercher le bon écartement des pieds. Nous allons commencer par chercher notre axe, notre verticalité en prenant conscience du contact des pieds avec le sol, conscience de notre capacité de perception au niveau de la plante des pieds, et puis nous remontons progressivement. Prenons conscience de notre capacité d’oscillation sur notre base d’avant en arrière, avec la prise de conscience des muscles des mollets, des cuisses qui vont se contracter lors de ces oscillations. Et nous cherchons la verticalité, le bon équilibre – Puis nous allons prendre conscience de notre bassin bien ancré au dessus de notre base au sol. Nous remontons. Notre thorax est dans l’ouverture, les épaules basses, la tête est posée sur les épaules et légèrement étirée vers le haut, comme si un petit fil nous suspendait vers le haut. Nous sommes ancrés entre terre et ciel. Nous prenons ensuite conscience de notre respiration. Nous pouvons commencer à la travailler notre respiration.

Nous allons expirer en faisant un petit sifflement, et nous allons nous concentrer sur ce sifflement jusqu’à ce que nous ayons expiré tout l’air. Nous prenons conscience de tout ce qui se passe au niveau de nos abdominaux ----- Nous continuons. Quand nous n’avons plus d’air, nous marquons un temps de rétention, et quand nous le décidons, nous libérons les abdominaux et nous prenons conscience de l’air qui rentre --  Nous pouvons le faire une 2ème fois pour bien prendre conscience de tout ce qui se passe – Prenons conscience du lien entre ces abdominaux qui se détendent et l’air qui rentre. Nous enchaînons en prenant conscience de la respiration régulière naturelle et des mouvements qui accompagne notre respiration. Nous nous concentrons sur le mouvement de va et vient du diaphragme entre thorax et abdomen, mouvements du ventre, la cage thoracique devant sur le côté derrière toutes les côtes qui bougent. Et nous pouvons prendre conscience de tous nos diaphragmes. Le diaphragme entre thorax et abdomen, et nous pouvons nous concentrer aussi sur la détente du périnée et au niveau de la gorge. Cela en même temps que nous faisons nos respirations, nous prenons conscience à la fois de la détente et de la tonicité à ces 3 niveaux. – Nous pouvons monter notre respiration jusque dans les sinus, comme pour faire respirer même le cerveau. Nous prenons conscience de l’ouverture qui se passe au niveau de la gorge, et si des bâillements se déclenchent, c’est bon signe.

Et puis nous portons notre attention sur notre centre de gravité situé sous le nombril, et nous laissons venir une intention que nous voulons donner à notre séance ------------------

Et puis nous allons pouvoir nous asseoir, nous installer confortablement, nous caler au fond du siège, et nous prenons conscience des nouveaux points d’appuis, points d’appuis des pieds au sol, des cuisses sur le siège, du dos. Peut-être contact des vêtements sur notre peau. Et nous retrouvons notre respiration régulière naturelle.

 

Nous allons commencer par frotter nos mains l’une contre l’autre en prenant bien conscience des sensations perçues – Sensations grossières – perceptions plus fines – et puis nous marquons un temps de pause. Nous accueillons ces sensations. Nous les décrivons avec des mots simples, des images naturelles, ce qui se présente.

Et puis nous allons activer les pavillons de nos oreilles entre pouces et index de haut en bas. Nous le faisons à plusieurs reprises, toujours en nous concentrant bien sur les sensations. Puis nous marquons un temps de pause, nous accueillons ces sensations modifiées, nous les décrivons nous les intégrons.

Nous allons ensuite activer l’ensemble de la boîte crânienne comme nous le souhaitons, avec des massages, des tapotements, ce qui nous convient ------- Prenons bien conscience des sensations activées par ces massages. Prenons conscience du niveau de détente de cette région, de l’espace dont dispose notre cerveau dans la boîte crânienne, en même temps que de l’énergie qui circule dans cette région.

Puis nous allons activer l’ensemble du visage. Avec la pulpe de nos doigts, nous allons masser comme un sculpteur, masser notre front, les tempes, les pommettes, le menton, les mâchoires, et les yeux, le nez, les lèvres, la bouche. Prenons conscience de la forme de notre visage et de son expression. Expression que nous pouvons modifier si vous le souhaitez. ----

Nous allons maintenant activer la région à la base de la nuque par des massages avec les pouces de bas en haut pour bien activer toute la circulation cérébrale. Et puis dans la foulée, nous allons bien masser l’ensemble de la nuque et du cou. Nous accueillons. Prenons conscience du niveau de détente et de tonus énergétique de l’ensemble de notre tête activée. –

Nous allons ensuite activer nos 3 foyers énergétiques, en commençant par le foyer de l’énergie respiratoire.

Nous respirons, et sur l’expiration, nous allons masser la région du sternum. Nous pensons bien à son ouverture, à sa détente. – Prenons conscience de l’espace dont disposent nos poumons.

Nous allons enchaîner avec le foyer de l’énergie alimentaire. Nous inspirons, et toujours sur l’expiration, nous activons la région, nous allons masser la région du plexus ou de l’estomac. On prend un temps de pause pour accueillir – prendre conscience des sensations modifiées. Puis nous activons le foyer de l’énergie ancestrale situé sous l’ombilic. Nous respirons et massons cette région sur l’expiration. --- Prenons conscience de l’espace dont disposent nos organes dans l’ensemble de l’abdomen. Nous retrouvons le mouvement de va et  vient du diaphragme entre thorax et abdomen.

Prenons conscience du niveau de détente obtenu et l’énergie disponible dans toute cette région. Nous allons faire circuler l’énergie dans l’ensemble des parties du corps activé. Sur l’inspiration, nous allons faire monter l’énergie dans les reins, le dos, entre les omoplates, la nuque, le crâne jusqu’au sommet du crâne. Et sur l’expiration, l’énergie redescend le long du front, du visage, du cou, de la poitrine, du ventre jusqu’au périnée. Nous pouvons continuer à notre rythme à faire circuler cette énergie qui monte le long du dos sur l’inspiration jusqu’au sommet du crâne qui redescend sur l’expiration par la paroi antérieure de notre corps. Nous pouvons réguler cette énergie en inspirant davantage si nous voulons augmenter le niveau d’énergie, ou en expirant davantage si nous sentons un trop plein. – Nous continuons à notre rythme pour trouver le niveau qui nous convient. – puis nous allons activer les membres supérieurs que nous pouvons commencer à masser : un bras depuis le bout des doigts, le poignet, avant-bras, coude, bras jusqu’à l’épaule. Marquons un temps de pause. Nous pouvons décrire, comparer les sensations perçues entre le bras activé et l’autre bras – Et puis enchaîner  avec le 2ème bras pour l’activer lui aussi ----- A nouveau un temps de pause. Description, comparaison – et puis nous allons enchaîner avec les 2 jambes à notre rythme en marquant un temps de pause entre les 2 jambes ---- puis nous accueillons ces sensations. Nous prenons conscience du niveau de détente obtenu et de la circulation énergétique dans l’ensemble des parties du corps activées – Nous allons réunir le haut et le bas du corps en nous avançant sur notre siège. Nous posons les mains sur les genoux, nous inspirons et sur l’expiration, nous allons contracter l’ensemble des muscles du bassin – Nous faisons une 1ère fois en prenant conscience des modifications perçues dans cette région. Nous pouvons le faire une 2ème fois. Nous inspirons et sur l’expir nous poussons avec nos mains sur les genoux, et nous contractons tous les muscles de la région du bassin. Ceux qui le souhaitent peuvent profiter de cette position pour faire un barattage abdominal.

Et puis nous retrouvons la position assise en fond de siège. Position plus confortable dans laquelle nous pouvons faire un premier bilan de l’état de détente, de calme, de paix, et de tonus obtenus. Et puis nous pourrons nous préparer à retrouver la position verticale, et lorsque nous sommes prêts, nous pouvons nous lever avec le moins d’efforts possible, et nous retrouvons notre position d’ancrage, d’étirement vers le haut, de verticalité juste entre terre et ciel ici et maintenant. Retrouvons notre respiration régulière – et nous allons pouvoir commencer à activer la région des reins, toujours pas des massages, ou bien les poings fermés, des tapotements, depuis le haut des fesses jusqu’en bas du dos – Prenons conscience de l’énergie disponible dans cette région qu’on appelle parfois la batterie du corps. Puis nous allons laisser circuler cette énergie vers le haut, vers le bas dans toute la région postérieure de notre corps.

Puis nous allons activer la région du ventre – pour faire des massages circulaires dans un sens et puis dans l’autre – Prenons conscience de l’énergie disponible dans cette région du ventre, région que les chinois appellent le palais des énergies. Et nous laissons circuler cette énergie vers le haut vers le bas dans toute la partie antérieur de notre corps. Nous allons réunir avant arrière. Nous prenons conscience de notre capacité à mobiliser cette énergie – à la transformer, à l’exprimer en force de vie, en force dont nous avons besoin à un moment donné particulièrement. Et nous allons accueillir une force une qualité dont nous avons besoin aujourd’hui en ce moment – nous la laissons venir – et sur l’inspiration nous l’amplifions pour nous en imprégner complètement. Sur l’expiration nous la nommons pour l’imprimer. Respiration, nous l’amplifions. Expiration, nous la répétons afin qu’elle soit disponible lorsque nous en avons besoin ----- Puis nous retournons à la perception de l’ensemble de notre corps. Nous prenons conscience de notre présence dans la pièce, et nous prenons conscience de notre vivance intérieure. Et nous harmonisons les 2 vivances intérieure et présence image que nous avons de nous-mêmes, que nous pensons donner. --- Nous pouvons nous aider de la respiration de la circulation énergétique pour trouver l’équilibre, l’harmonie, rapprocher les deux. –

 

Puis nous allons nous asseoir.

Nous pouvons faire un rapide tour du propriétaire, depuis le front détendu, l’ensemble du visage, les mâchoires desserrées, la tête simplement posée sur les épaules, thorax dos ventre sans tensions inutiles. Les bras les jambes. La respiration régulière. Nous laissons descendre dans notre espace intérieur progressivement sur chaque expiration. Prenons conscience du niveau de détente d’harmonie de détente obtenu.

Nous  allons laisser venir un moment agréable de la journée, d’une journée habituelle, un moment que nous aimons tout particulièrement. Nous prenons conscience de la perception que nous avons au niveau du corps lorsque nous évoquons ce moment agréable et ce qui se passe, où cela s’exprime-t-il au niveau de notre corps. Nous allons amplifier ces sensations physiques agréables pour bien nous imprégner de cette sensation de bien-être. Puis nous désactivons le trop plein dans l’expiration vers le bas dans les pieds pour retrouver le niveau d’harmonie d’équilibre et ne  conserver que l’empreinte laissée par cette émotion agréable.

Puis nous nous laissons descendre au bord du sommeil et nous allons nous rendre dans notre cirque.

 

Nous regardons, nous nous imprégnons, nous regardons nos collègues qui sont en train d’évoluer sur la piste, et nous nous préparons à jouer notre rôle ---

 

Nous allons commencer par faire notre tour de funambule.

Nous prenons conscience du numéro que nous avons à faire, un numéro qui est à notre portée. Prenons conscience des sensations perçues lorsque nous nous préparons à aller faire ce numéro. Nous mobilisons les ressources qui vont nous permettre de réussir notre numéro. Et lorsque nous nous sentons prêts, nous commençons -------------------------------------- Puis nous revenons. Nous revenons à notre corps . nous prenons conscience des tensions éventuelles que nous réharmonisons si nécessaire. Nous laissons descendre dans notre espace intérieur en retrouvant notre respiration régulière –

Nous allons maintenant nous préparer à notre numéro de dompteur – Nous regardons d’abord le contexte. Nous prenons conscience des émotions que nous sentons, et nous mobilisons les ressources correspondantes qui vont nous permettre de  jouer notre rôle – Lorsque nous sommes prêts, nous entrons en piste ---------------------------------------- Puis nous revenons à notre corps, nous vérifions son niveau de détente, nous réharmonisons si nécessaire. Toujours la respiration régulière qui nous aide à retrouver. Laissons descendre au bord du sommeil.

Et nous allons nous préparer à notre numéro de jonglage. Nous nous concentrons sur les difficultés qui nous attendent, sur les émotions qui accompagnent notre préparation – nous mobilisons les ressources qui vont nous permettre de bien réaliser notre numéro.

Lorsque nous sommes prêts, nous commençons -----------------------------------------------------

Puis nous reviendrons à notre corps. Nous retrouvons notre respiration régulière. Nous réharmonisons.

Et nous nous préparons à notre numéro de trapéziste. Préparation mentale, accueil des émotions, mobilisation des ressources, et quand nous sommes prêts nous nous lançons ----------------------------------------- Retour au corps, harmonisation, respiration régulière, et nous nous préparons à notre numéro de clown. Quand nous sommes prêts, nous allons sur la piste. – nous prenons conscience de ce qui se passe et nous gérons l’ensemble des échanges avec les spectateurs et les émotions que suscitent l’ensemble de leurs réactions et qui nous guident pour être toujours plus juste – Nous retournons à notre corps, nous réharmonisons
Et nous nous préparons à faire un  bilan de notre séance en notant mentalement tous les points importants que nous voulons conserver de cette séance. Nous les notons précisément pour pouvoir par la suite les noter par écrit si nous le souhaitons ou échanger oralement, les partager. –

Lorsque nous aurons fini le bilan de notre séance, nous pourrons commencer la reprise progressivement par des étirements contractions de l’ensemble du corps, du bas vers le haut. – respirations profondes. Nous prenons le temps de retrouver le tonus musculaire et le niveau de vigilance nécessaire.

Christina Martin le 08/10/05

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr