P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

du mouvement à la danse

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n° 31 du 23/06/2008

Je propose que nous nous mettions en cercle, que nous nous massions la tête et le dos, passer les mains de haut en bas puis un peu plus énergiquement...

 

Je lâche le cercle, j e me prends une place dans l'espace de façon à pouvoir bouger à l'aise et dans le confort de tous.

 

Je laisse mes yeux se fermer, je laisse mon regard glisser à l'intérieur de ma bulle, conscience du relâchement qui, partant du sommet du crâne, se propage au rythme de ma respiration douce et tranquille... Tout le long de mon corps, tête, visage, épaule, buste, bras, bassin, jambe, jusqu'au bout des doigts de pied.

 

Bien planté sur mes deux pieds parallèles, je vais commencer à faire de tout petit cercle avec mon nez, tout doucement... Puis ces cercles s'élargissent, mon nez va emmener mes yeux, mon menton, tout mon visage, ma tête... doucement, dans la limite de mon confort et de mon plaisir...

 

(Musique 1: son augmentant progressivement ; avec des bruitages et une mélodie arrivant dans un second temps)

 

Puis ces mouvements circulaires vont emmener mon torse ... mes bras, mon bassin et mes jambes ...  Ces ronds, ces mouvements circulaires peuvent devenir des vagues, des ondulations... des ouvertures, des fermetures... Tout mon corps entrent en mouvements circulaires... ou autres... Je me laisse aller à me déplacer peut-être dans cet espace... que je sens peut-être rond... Je peux maintenant ouvrir les yeux...

 

(Musique : monter le son)

 

Dans des mouvements ronds... synchronisés à ma respiration... avec des rencontres qui se font avec le plus de douceur possible peut-être avec rondeur... peut-être avec des surprises...

Je laisse le mouvement se calmer tranquillement...

 

(Fin de la musique 1)

 

et je peux m'immobiliser... fermer mes yeux... aller à la rencontre de mes sensations... de ma respiration... des mes ancrages...

Conscience de la forme de mon corps... conscience de l'espace traversé... conscience du volume... conscience du mouvement... conscience de la vie en moi ... conscience de ce que ca provoque... conscience de la vie autour de moi... conscience de l'autre...

 

(Musique 2 : très calme et très douce avec du piano ; temps court avec le son dans un premier temps normal puis le réduire progressivement pour le stopper)

 

Je finis de me détendre au rythme de ma respiration de la tête aux pieds...

 

(Musique 3 : son bas)

 

Mes oreilles et mon sens de l'ouie perçoivent peut-être au loin comme une rumeur... des sons... un air de fête peut-être apporté par un souffle d'air... et j e peux peut­-être permettre à mon corps de se laisser effleurer, toucher, bercé par ce rythme qui me bouscule peut-être un peu et me remet en mouvement... mes yeux toujours fermés...

 

(Fin de la musique 3)

 

(Musique 4 : monter un peu le son)

 

Et peut-être mon corps et mon âme acceptent de tanguer, de gondoler, de faire des vagues, ou tout autre mouvement qui me font plaisir... mes yeux peuvent peut-être légèrement s'entrouvrir... je peux prendre de l'espace... et dans cet espace peut-être rencontrer un autre corps en mouvement avec le regard... ou un contact, les mains, les bras... et pourquoi pas continuer la danse à deux......................................................

 

(Musique 3 ,4... ou 5 selon la dynamique du groupe ; musiques festives genre salsa ou zouk, de plus en plus entraînante avec un volume augmentant progressivement)

 

(Fin de la musique : baisser le son et aller jusqu'à la fin d'un morceau)

 

Je vais m'offrir une pause les yeux fermés ... je prends conscience de mon état intérieur ... tout en laissant le mouvement se calmer, se terminer, peut-être pas complètement d'ailleurs... et sans aucun jugement ni raisonnement je vais à la rencontre de ce qui est là...

 

(Musique 6 – 7 - 8 : son bas ; presque une berceuse d’abord issue d’un folklore par exemple irlandais, progression vers un rythme convivial de plus en plus entraînant et bondissant)

 

Je prends tout mon temps... pour entrouvrir les yeux... ou au feeling... à l'aveuglette... je me rappelle que je ne suis pas seule... il m'est possible de rencontrer avec mes mains... d'autre mains et me laisser gagner par le groupéité pour entamer peut-être une ronde en se laissant simplement bercer main dans la main accompagné de la musique du corps...

 

ou une farandole... qui peut...

 

(Monter le volume de la musique)

 

Devenir plus rythmée... de plus en plus rythmée...

 

(Monter encore le volume de la musique)

 

Peut-être même endiablée...

 

(Fin de la musique 6 -7 - 8)

 

Quand l'essoufflement me ralentit, à mon rythme, mon corps... mes jambes... ma respiration... je vais m'offrir une pause de totalisation... les yeux fermés... au travers ces différentes expériences, il est possible que je contacte certaines de mes capacités... de mes valeurs ... je laisse émerger toute sensation... émotion... sentiment... comme si c'était le première fois...

 

Je prends le temps de revenir ici... dans cette salle... en ce moment particulier de la journée, ce jour... en sachant qu'à tout moment... je peux retourner aux sensations vécues... et les retrouver si cela me semble adéquat pour mon bien-être...

 

Pascale Schnur-Moebs le  05/04/2008

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr