P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

développer sa force de vie

 

 

  dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 16 (26/06/04)

On travaille sur les techniques de sophrologie, mais avec une sophronisation, on parle plutôt en dynagogie d’une introspection, basée sur non pas une relaxation mentale mais sur des auto-massages c’est-à-dire ça aide le mental à se déconnecter des pensées extérieures parasites, parce qu’on va demander au mental de se concentrer sur les perceptions et donc sur le corps et puis décrire les perceptions.

Je vais vous présenter les auto-massages et après la séance.

 

Pour les auto-massages, on commence par les mains, on se met en position calée confortable. Si vous vous sentez bien c’est intéressant de sentir la qualité du contact des pieds au sol. Chacun fait comme il veut de façon à ce que ce soit le plus agréable possible.

 

Donc on commence par frotter les mains, toujours chaque fois ce qu’on fait on se concentre sur la sensation perçue et on ne fait pas très longtemps. Mais le moment important, c’est à chaque fois de marquer un temps de pause et prendre le temps d’accueillir, prendre conscience des modifications des sensations. Quand on active une zone du corps, il y a des sensations qui sont modifiées donc on se concentre sur ces perceptions.

Dans l’ordre, on va activer le pavillon des oreilles : passer entre pouces et  index de haut en bas à 2 reprises. Temps de pause.

Puis l’ensemble du crâne, chacun cherche, on peut faire des petits tapotements, ce qui vous va bien.  Et dans un 2ème temps, on masque les oreilles avec les paumes des pouces pour provoquer des résonances.

Ensuite on active l’ensemble du visage, on peut le faire dans l’ordre qu’on veut, je propose d’abord le petit visage et ensuite toute la structure du visage, vous le faites comme vous le sentez.

Ensuite on active la base de la nuque par un massage avec les pouces de bas en haut, on masse toute la nuque. Si vous avez envie de déborder ? 

Puis on va activer 3 foyers énergétiques : le foyer de l’énergie respiratoire au niveau du sternum, puis le foyer de l’énergie alimentaire au niveau du plexus ou de l’estomac, et ensuite le foyer de l’énergie ancestrale, point situé sous l’ombilic.

Ensuite on va faire circuler l’énergie : à chaque fois on va se concentrer sur le niveau de détente obtenue et sur la circulation énergétique, puis on fait circuler l’énergie mentalement : sur l’inspir on la fait monter depuis le coccyx sur toute la partie  arrière du corps jusqu’au sommet du crâne et sur l’expiration elle s’écoule sur la partie antérieure du corps. On le fait à son rythme, en essayant de réguler, c’est-à-dire si on se sent un peu apathique, on inspire davantage, on va faire plus pour se remplir d’énergie. Si on se sent débordant, si on a chaud, on va expirer davantage. C’est un peu la même chose que quand on veut désactiver une émotion : on souffle vers le bas dans les pieds, mais ici c’est sur la plan du travail de la circulation énergétique.

Ensuite on active les membres supérieurs l’un après l’autre, les membres inférieurs l’un après l’autre, on prend le temps de comparer un peu, ensuite on fera attention à la circulation énergétique, il se peut que vous vous sentiez coupé, on inspire et on souffle en contractant les muscles du bassin, et on voit ce qui se passe.

On essaie de sentir l’état dans lequel on est arrivé.

Puis on se lève, on active la région des reins et la région du ventre, et là on a fait le tour.

 

Présentation de la séance.

On commencera en position debout, en travaillant sur l’ancrage, je vous proposerai de vous centrer sur le centre de gravité et pour cela de déplacer le poids du corps. Cela vous aide à trouver la verticalité, s’ancrer au sol, s’étirer vers le haut les épaules basses, et ouvrir tout cela.  Et on travaillera un peu la respiration, l’expiration prolongée, inspiration, prise de conscience de tous les mouvements liés à la respiration.

Après on fera ce qu’on appelle l’introspection, et quand on se relèvera, on travaillera sur,  on retrouvera cet ancrage, et ce que je vous proposerai, c’est de transformer toute cette énergie qui va circuler, faire une correspondance entre force et énergie, suivant la théorie chinoise du yin et du yang, un peu comme une batterie quand on roule on la recharge, en faisant un footing vous revenez dynamisé. On se donne de l’énergie avec la force et l’énergie nourrit la force, elle contient la force. On va transformer cette énergie en force de vie, c’est la force primaire, la force de la naissance et puis ensuite peut-être en force de conviction personnelle et derrière on laissera venir une qualité dont on a particulièrement besoin en ce moment, qu’on a envie de développer.

Derrière on se concentrera sur cet ancrage, toujours en débloquant les genoux, en basculant le bassin, on va essayer de sentir cette force, on essaiera d’imaginer une situation, pas une situation traumatisante, mais une situation où on a besoin de résister. Ce peut être un gros chien sympathique qui vient dire bonjour en vous mettant les pattes dessus et si je suis faible, je tombe, donc on essaiera de résister. Ce peut être une bande de gamins qui nous saute au cou pour nous dire bonjour, c’est quelque chose de sympathique mais qui risque d’être déstabilisant, donc on le prendra avec le sourire et on en vient à cette stabilité, cet ancrage, cette force tranquille paisible.

Ensuite on s’assiéra, on prendra conscience de la présence de notre image, et je vous inviterai à laisser venir une réussite dont on est fier, pas forcément une réussite mirobolante, ce peut être simple, ce qui se présente, et bien s’imprégner de la satisfaction apportée par cette réalisation. Et on laissera venir les qualités qui nous ont permis d’arriver à cette réalisation.

On se projettera dans une situation dans un futur proche où on mettra en œuvre ces qualités, et où ces qualités nous permettrons de nous affirmer. Là aussi c’est quelque chose de simple, une situation dans laquelle on a envie d’être à la hauteur. On va exprimer toutes ces qualités qu’on a déjà utilisées, peut-être celle qui nous est venue, essayer de se projeter dans cette situation, bien essayer de s’y voir avec un petit projet qu’on va réaliser et dont on sera content.

 

Pratique

On peut commencer à chercher le bon écartement des pieds, et puis chercher déjà notre verticalité, nous concentrer sur notre centre de gravité situé sous l’ombilic, et déplacer le poids du corps d’un pied sur l’autre en nous concentrant sur les mouvements de notre centre,-- puis revenant au centre nous pouvons aller d’avant en arrière en prenant bien conscience de nos limites ------  Puis nous pourrons entamer des cercles pour faire le tour de nos limites, mettant le poids du corps sur une jambe, repartir vers l’arrière, tourner pour aller de l’autre côté, puis vers l’avant --  Puis tourner dans l’autre sens --  Nous revenons au centre en prenant bien conscience de notre ancrage entre terre et ciel, la tête bien étirée vers le haut les  épaules basses, la tête droite et le regard à l’horizon  --  Nous pouvons expirer profondément – et laisser l’inspiration venir, inspiration qui nous relie –

 

Puis nous prenons conscience, retrouvant une respiration naturelle régulière, des mouvements liés à notre respiration – ouverture – prendre conscience de la respiration depuis l’air qui rentre par le nez, la gorge est libre, mouvements de la poitrine, mouvements du ventre – et bercement du diaphragme entre thorax et abdomen.

Nous nous concentrons sur l’intention que nous voulons donner à notre silence – Nous nous déconnectons des préoccupations extérieures – et quand nous sommes prêts, nous pouvons nous asseoir nous installer en position confortable…

 

Nous prenons conscience du contact des pieds au sol, contact du corps sur le siège, les mains posées sur nos cuisses, peut-être contact des vêtements sur notre peau – les épaules basses, la nuque libre la tête droite –

Nous prenons conscience de notre respiration régulière naturelle --- et nous pouvons commencer à activer nos mains en les massant l’une contre l’autre en prenant bien conscience de nos sensations ---- puis nous marquons une pause – posez les mains sur les genoux et nous accueillons les modifications perçues, nous les décrivons avec des mots simples, des images naturelles, ce qui se présente -----

Puis nous allons activer les pavillons des oreilles entre pouces et index de haut en bas plusieurs fois – toujours en nous concentrant sur les sensations perçues -  Puis nous marquerons un temps de pause à nouveau, nous accueillons ces sensations --- prenons le temps de les décrire –

Nous allons ensuite activer l’ensemble de la boîte crânienne avec des massages des tapotements comme cela nous convient -- tapotons bien toute la boîte crânienne, et dans un 2ème temps, nous allons masquer les oreilles avec les paumes des pouces et provoquer des résonances profondes --- puis nous accueillons, prenons conscience de l’espace dont dispose notre cerveau dans la boîte crânienne.  Prenez conscience de la détente – de la circulation énergétique dans toute cette région --- et laissons venir les images pour décrire –

Puis nous allons activer le visage. Nous pouvons commencer par les yeux, faire le tour des yeux, le nez, les ailes du nez, les lèvres la bouche – et puis l’ensemble du visage à partir du front, des tempes des  pommettes des mâchoires des joues, le menton – Prenons conscience de l’image de notre visage, de sa forme, de son expression, expression que nous pouvons modifier si nous le souhaitons – nous pouvons la rapprocher de la présence intérieure -

Puis nous allons activer la région de la nuque par le massage avec les pouces de bas en haut – et puis l’ensemble de la nuque et du cou -------------- Marquons un temps de pause. Nous accueillons, prenons conscience du niveau de détente obtenu par l’ensemble de la tête activée et de la circulation énergétique.

 

Puis nous allons activer les 3 foyers énergétiques en pensant bien à leur ouverture.

Nous inspirons et sur l’expiration nous massons le foyer de l’énergie respiratoire situé au niveau du sternum --- Puis nous pouvons prendre conscience de l’espace dont disposent nos poumons, des mouvements de la cage thoracique et de notre capacité d’ouverture d’amplification de toute cette région.

Nous allons ensuite activer le foyer de l’énergie alimentaire. Nous respirons et sur l’expiration nous massons la région de l’estomac du plexus --  Nous enchaînons avec l’activation du foyer de l’énergie ancestrale situé sous l’ombilic. – Nous prenons conscience de l’espace dont disposent nos organes dans l’abdomen, de leur niveau de détente, de la circulation énergétique dans l’ensemble du thorax et de l’abdomen.

 

Nous allons faire circuler l’énergie à partir du coccyx : sur l’inspiration, l’énergie monte dans les reins, le dos, entre les omoplates, dans la nuque, le crâne jusqu’au sommet du crâne,  et sur l’expiration, l’énergie redescend le long du front, du visage, du cou, de la poitrine, du ventre et jusqu’au périnée. Puis nous pouvons continuer à notre rythme en respirant un peu plus si nous souhaitons amplifier l’énergie, en expirant davantage si nous sentons un trop plein --- Respiration l’énergie monte le long de la partie postérieure du corps, expiration l’énergie s’écoule redescend dans la partie antérieure de votre corps.

 

Puis nous allons activer les membres supérieurs. Nous commençons par un bras. Nous pouvons activer depuis le bout des doigts, l’ensemble de la main, le poignet, l’avant-bras, le bras jusqu’à l’épaule ---  Nous marquons un temps pour prendre conscience des modifications énergétiques et décrire les sensations au niveau des 2 bras et comparer. – Nous allons étirer l’autre bras ------------ et puis nous pouvons comparer à nouveau et prendre conscience comme toujours du niveau de détente et de tonus énergétique dans les régions activées.---

 

Nous allons ensuite activer les jambes l’une après l’autre en commençant au niveau de la hanche, cuisse, genoux, nous allons à notre rythme, en nous concentrant sur les sensations sur les 2 jambes. Conscience de la qualité du contact des pieds au sol – et puis nous activons la 2ème jambe ------ conscience des modifications, la circulation énergétique dans l’ensemble des parties du corps activées.

 

Puis nous allons relier haut et bas en nous avançant sur notre siège. Nous inspirons et sur l’expiration nous appuyons avec nos mains et en contractant les muscles du bassin -----------

Nous pouvons nous installer en position confortable et faire un 1er bilan de ce que nous avons retenu, harmonie, équilibre –

Puis avec la présence de l’ensemble de notre corps nous nous préparons à nous lever pour retrouver la position verticale.

Nous nous levons en faisant le moins d’efforts possibles. Nous retrouvons la position d’ancrage, de verticalité – les épaules basses la nuque libre le regard à l’horizon – Prenons conscience de notre respiration – de notre ancrage entre terre et ciel – et nous allons activer la région des reins par des massages ou des tapotements jusqu’au bas du dos, en prenant conscience de l’énergie disponible dans cette région, de cette diffusion vers le haut vers le bas dans toute la partie postérieure de notre corps. –

 

Puis nous allons activer la région du ventre avec des massages circulaires dans un sens -- puis dans l’autre --

Prenons conscience de l’énergie disponible dans cette région et de sa circulation dans toute la partie antérieure de notre corps ---

 

Nous allons réunir avant et arrière et prendre conscience de notre capacité à exprimer, à transformer cette énergie en force de vie, en force de conviction personnelle – en force de caractère ou de qualité que nous voulons développer parce que nous en avons particulièrement besoin en ce moment ; nous accueillons cette qualité – et nous allons l’amplifier sur l’inspir pour nous en imprégner, et sur l’expiration nous allons la nommer pour l’imprégner afin qu’elle soit disponible lorsque nous en avons besoin.

Inspiration nous amplifions, expiration nous la nommons. Nous répétons -------------

Puis nous allons prendre conscience de notre présence dans la pièce, de l’image que nous avons de nous-mêmes, de l’image que nous pensons donner aux autres.

Nous allons rapprocher cette image de notre présence intérieure – Nous allons vérifier la taille avec laquelle nous nous voyons. Si nous pensons que nous nous voyons plus petits, nous pourrons corriger en inspirant un peu plus, si nous pensons que nous nous voyons trop grand, nous pouvons expirer  ----

 

Nous prenons conscience de notre ancrage, nous vérifions que nos jambes sont souples, notre bassin est basculé que nous sommes bien ancrés. Nous prenons conscience de notre force paisible et notre force intérieure disponible lorsque nous en avons besoin.

Nous pourrons laisser venir une situation agréable où nous pourrons utiliser cette force, nous pourrons vérifier à quel point elle est efficace -------

Et puis nous allons nous asseoir, retrouver la position confortable. Nous retrouvons nos points d’appui, nous pouvons faire le tour du propriétaire depuis le front, le crâne bien détendu -- ?  Conscience de l’air, des narines, la langue, les mâchoires desserrées, la nuque, cou, bras, jambes, dos ventre détendus. Nous prenons conscience de notre respiration régulière – nous nous laissons descendre dans notre espace intérieur un peu plus profondément à chaque expiration. Prenons conscience du niveau d’harmonie obtenue, niveau d’équilibre de paix --  Nous pourrons fixer cette sensation en laissant venir une image un objet qui représente ce que nous sentons. ------------

Puis nous laissons cette image cet objet retourner à sa place, nous pourrons les retrouver lorsque nous le souhaiterons lors d’une prochaine séance. Nous nous laissons glisser au bord du sommeil sur chaque expiration ----

Et nous allons laisser venir une réalisation dont nous sommes fiers ---. Nous allons nous imprégner de ce sentiment de satisfaction. Nous pouvons l’amplifier si nous le souhaitons sur l’inspiration. Vous vous en imprégnez jusqu’à la moelle de vos cellules, puis nous expirons pour retrouver le niveau d’harmonie et d’équilibre. Nous expirons vers le bas, vers les pieds -------   Nous revenons à cette réalisation – nous prenons conscience des qualités qui nous ont permis d’arriver au niveau de satisfaction – nous les accueillons, celles qui se présentent ------- nous en prenons bien conscience, nous les ancrons -----

Puis nous revenons au présent, nous vérifions les tensions éventuelles au niveau du corps – nous réharmonisons si nécessaire à l’aide de la respiration, la circulation – et nous allons nous projeter dans une situation assez proche dans laquelle nous souhaitons nous affirmer, développer encore davantage toutes ces qualités que nous avons, cette qualité que nous souhaitons renforcer, et nous allons nous voir dans cette situation à la hauteur ----

Si la situation qui nous vient déclenche une émotion, commençons par la désactiver, vers le bas pour retrouver notre équilibre et notre harmonie – Nous nous imprégnons de cette force, force paisible disponible, de toutes les capacités de notre motivation --  Nous voyons, nous apprécions les quelques modifications au niveau de notre comportement --------------------  Nous nous imprégnons de la situation -----  Essayons de bien noter tous les détails afin de ne rien oublier et que tout se déroule comme prévu.

 

Nous revenons au présent – Prenons conscience de ce qui nous a plu, éventuellement des corrections que nous aurons à apporter à notre projet – Prenons conscience des tensions éventuelles au  niveau de notre corps. Nous réharmonisons si nécessaire –

 

Nous allons commencer à faire le bilan de notre séance en notant tout ce qui nous paraît important que nous voulons noter ou exprimer de façon à pouvoir en profiter et ne pas le perdre.-

Lorsque nous aurons fini notre bilan, nous pourrons commencer notre reprise en prenant le temps de contracter d’étirer l’ensemble de nos muscles du bas vers le haut du corps en faisant des respirations profondes. Nous n’ouvrirons les yeux qu’à la fin lorsque nous serons prêts…

Christina Martin lors de la 45ème soirée du 30/04/2004

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr