P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

découverte du cycle radical

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n° 13 / journée du 19/10/2002

Pratique RDC6 abrégée ou E-MOU-SO-TRI-A abrégée ; informations (10’) : dialogue présophronique et présentation de la séance. Notions de : posture ISOCAY, énergies présentes ontogénétiquement, vibration des cellules, phonèmes, phronèmes, âme phronique, conscience phronique (voir article en rubrique publication). Séance (12’).

Avec les yeux fermés, le corps vertical relâché, nous prenons conscience de la verticalité de notre corps. Relaxons le visage, les épaules, les bras, prenons conscience de la forme de notre tête, sans tensions, de notre cou, des épaules, des bras en train de se relâcher, conscience de notre dos, de notre thorax entrain de se relâcher, de notre abdomen et de la partie inférieure en train de se relâcher.

Croisons les mains, faisons monter les bras à la verticale, avec la respiration libre, nous prenons conscience de notre corporalité, faisons descendre les mains croisées et arrêtons-les en face de notre visage pour contempler notre premier système, nous allons pratiquer quelques moments de SDN sur notre premier système ; descendons nos mains en face de notre deuxième système, SDN ; descendons nos mains en face de notre troisième système, SDN sur ce système ; libération des tensions en face de notre quatrième système, SDN ; en face du cinquième système, SDN ; décroisons les mains, nous pouvons nous asseoir SVP...

Relaxons le visage, les épaules et les bras. Présence du corps dans la conscience, merveilleuse présence du corps libéré plus ou moins des tensions de toute la corporalité... Sentiment positif dans chaque système ; au moment d’inspirer l’air, accueillons des sentiments positifs dans notre premier système.. Dans le deuxième système... Dans le troisième système... Dans le quatrième système... Dans le cinquième système...

Posture ISOCAY assise pour vivre la présence du corps dans la conscience ; pour activer cette présence, IRTER, relax dans la posture. Conscience de la forme, de l’équilibre, de la respiration dans la posture.

Plaçons la langue contre le palais, essayons librement de choisir un système et plaçons les mains en face du système. Avec la force de la pensée, la force de notre concentration et la force du phronème E-MOU-SO-TRI-A, nous essayons de percuter, d’activer l’énergie de ce système doucement, nous commençons... (environ 1’20").

Nous arrêtons le phronème, nous faisons monter les bras à la verticale, doucement avec la respiration libre, nous ouvrons les mains, nous ouvrons les bras, nous déplaçons la tête en arrière et nous essayons de percevoir l’énergie de l’univers ; essayons de canaliser doucement cette énergie sur le système que nous avons activé (20")... Laissons tomber doucement les bras comme si nous voulions apporter un peu plus d’énergie sur le système.

Maintenant, relax en position deuxième degré SVP ; relâchons visage, épaules et bras, essayons de percevoir la présence de l’énergie phronique dans le système que nous avons choisi, essayons de constater cette présence avec une contemplation interne originale, profonde de notre âme phronique radicale dans sa fonction contemplative ; nous constatons la présence de cette énergie.

Avec cette contemplation, nous faisons une contemplation externe sur le système, contemplation de la forme du système, contemplation phronique externe radicale, la contemplation de notre âme réveille chez nous des sentiments profonds de foi, d’amour, foi en les êtres, en nous, en nos valeurs. La foi est une des grandes valeurs radicales de l’existence... Elle nous permet de contacter les valeurs biologiques de notre existence... Nous pouvons avoir la foi de l’existence, l’amour radical, apprendre à aimer radicalement, l’amour pour notre existence, pour nous-même et pour les êtres.

Maintenant nous terminons la contemplation, nous revenons à notre conscience actuelle, à notre posture, notre quotidienneté ; avec un sentiment profond d’intégration radicale, nous terminons la séance en activant la confiance, l’harmonie, l’espoir dans une existence positive, nous respirons profondément, nous faisons des mouvements dans les membres, le visage, nous nous étirons, nous donnons le temps pour une complète récupération et quand nous voulons, nous pouvons ouvrir les yeux.

Citation de Caycedo : "L’esprit humain n’a pas besoin d’analyse mais doit se libérer des contenus pour apprendre à laisser libre expression aux structures que nous sommes".

Claude Bernard le 19/10/2002

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr