P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

mémoire des sens - essence mémoire

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n°23 journée du 08/04/2006

Je m'intéresse aux points d'appui qui se partagent le poids de mon corps                            

En position assise, j'essaie de percevoir les sensations des pieds en contact avec le sol. Je peux frotter mes pieds sur le sol pour mieux sentir mes pieds et m'intéresser à toutes les sensations de libération de mes pieds............... Mes pieds sont libérés du poids du corps.

La position assise me permet à partir de mes pieds posés de sentir les points d'appui du corps,......de m'installer confortablement en libérant les chevilles.........en s'intéressant à la libération des genoux, points d'appui des cuisses qui portent mes cuisses......... Points d'appui des fesses qui portent le bassin, une partie du haut du corps. Je m'installe, le dos appuyé sur le dossier. Je laisse mes épaules se relâcher, les bras, les avant-bras, les mains posées.......................... et je cherche la position de la tête bien en équilibre sur mes épaules, en ayant conscience de mon dos appuyé sur le dossier, pour me permettre de me laisser aller.

Puis, quand j'en ai envie, je prends le temps de m'intéresser au monde extérieur, aux autres, au plafond, derrière moi les fenêtres, les portes, le sol, à l'extérieur la rue, le bruit des voitures, et quand j'en ai envie, toujours à mon propre rythme, je peux fermer les paupières......,

Les paupières fermées, c'est l'air qui pénètre dans mes narines, l'air que je souffle par ma bouche, je m'installe dans le rythme conscient de ma respiration douce. J'accompagne la sensation.

L'air qui pénètre dans mes narines, l'air que je souffle par la bouche,  la sensation de l'air. Je l'accompagne : voix respiratoires supérieures, descente dans ma gorge, dans mes poumons jusqu'aux alvéoles. L'air que je souffle par la bouche, toutes les sensations. Je m'intéresse à tout ce qui apparaît dans les sensations. J'installe consciemment ma respiration en moi, en accompagnant le souffle… Le rythme me permet de m'intéresser à tout ce qui s'éveille en moi…......................... 

Je prends conscience des points d'appui, points d'appui qui portent le poids de mon corps. Je m'intéresse à mes pieds, mes pieds en contact avec le sol, libérés du poids du corps. Je m'intéresse à toutes les sensations de libération de mes pieds… Mes pieds libérés me permettent de mieux sentir les passages dans mes chevilles libérées.

Les chevilles ne portent plus que mes jambes, mes mollets jusqu'aux genoux.

Mes genoux ne portent plus rien. Je prends le temps de m'intéresser à la libération de mes genoux. Je suis présent dans mes genoux.

Je suis présent dans le point d'appui des cuisses, point d'appui des cuisses qui portent les cuisses et seulement les cuisses. Je laisse se détendre les muscles de mes cuisses.

J'accompagne les sensations jusqu'aux points d'appui des fesses. Les points d'appui des fesses portent mon bassin, une partie du haut du corps. Les points d'appui des fesses me permettent de mieux sentir le passage dans mes hanches, mes hanches placées entre les points des cuisses et des fesses qui petit à petit se libèrent.....................................

Depuis mon bassin, je m'intéresse à la position de mon dos, appuyé sur le dossier. Je peux laisser mon dos posé, se relâcher.

Je m'intéresse à mes épaules…............... mes épaules qui se relâchent, mes avant-bras, mes mains posées sur mes cuisses.

les points d'appui des avant-bras qui me permettent de bien sentir la libération, la libération des articulations jusqu'aux extrémités des doigts… toutes les phalanges de mes doigts, toutes les articulations de mes mains… de mes poignets. Je pose mes bras, mes avant-bras.........................................

Je m'intéresse aux passages faciles vers mes épaules. Je place ma tête bien en équilibre, ma tête et mon cou bien posés au niveau de mes épaules.................................................................................

L'air qui pénètre dans mes narines l'air que je souffle par ma bouche.

Le rythme calme, le rythme doux de ma respiration consciente qui me permet de me laisser aller doucement, tranquillement, en toute sécurité, porté par mes points d'appui, niveau profond, au bord même du sommeil............................................................................................

J'accueille toutes les sensations de mon corps vivant, de mon corps qui respire depuis le sommet de la tête jusqu'aux extrémités des doigts, jusqu'aux extrémités des pieds…............................................

La totalité de mon corps posé en équilibre, tranquillement………....

Tout m'intéresse en moi…..................................................................

Et si je le souhaite, afin de mieux percevoir la forme de mon corps en position assise, je vais allonger mes jambes devant moi,  poser mes pieds sur les talons, pratiquer une vaste respiration abdominale.

Inspiration. J'élève mes bras. Tension poings fermés…..........

Expulsion douce................................................................................

Installé au rythme de mon souffle en moi, je m'intéresse à toutes les sensations qui dévoilent la forme de mon corps.

Je m'intéresse à tout ce qui apparaît dans les tissus de ma peau dans les tissus de mon enveloppe...................................................................

Je peux recommencer cet exercice une deuxième fois à mon rythme.

Talons. Inspiration. Rétention. Tension        

Expiration douce.................................................................................

Je retrouve mes points d'appui, ma respiration calme 

Installé chez moi, je m'intéresse à toutes les sensations qui s'éveillent dans les tissus de ma peau, dans les tissus de mon enveloppe, tous les phénomènes d'irrigation qui apparaissent dévoilent la forme de mon corps         

Si je le souhaite une troisième fois, les talons. Inspiration. Rétention.

Tension

Expulsion douce 

Je m'installe à nouveau confortablement sur mes points d'appui. L'air qui pénètre dans mes narines, l'air que je souffle, le rythme. Le rythme de ma respiration douce    

Le rythme de ma respiration consciente me permet de me laisser aller doucement, tranquillement, en toute sécurité, niveau profond.

Niveau sophroliminal depuis lequel j'accueille tous les phénomènes qui s'expriment dans les tissus de ma peau, mon enveloppe. La forme de mon corps se dévoile, forme de ma tête et de mon visage, le relief de mon visage

La forme de mon cou et de ma gorge......de mes épaules……………

La forme de mes épaules et de mes bras, de mes mains, de mes doigts jusqu'aux extrémités des doigts         

La forme totale de tout le haut du corps, forme de mes épaules, forme de mon thorax, le dos et la poitrine, forme de ma taille, forme de mon ventre, forme du bas de mon dos, mes fesses, de mon entrejambes, mon sexe     

Forme de mes cuisses jusqu'aux genoux, forme de mes jambes avec les mollets jusqu'aux chevilles. Forme de mes pieds depuis mes talons jusqu'aux extrémités des orteils.............................................

La forme totale de mon corps en position assise, mes pieds jusqu'à la tête, jusqu'aux extrémités des doigts. Consciemment j'enfile ma tunique de peau 

Je m'installe chez moi en moi au rythme de mon souffle.

Tranquillement je me laisse aller dans le rythme de ma respiration. J'ai conscience du monde extérieur à l'extérieur, ma présence chez moi dans mon souffle, tranquillement             

Conscient de ma présence dans mon propre rythme, à mon propre rythme           

Bien présent dans mon corps, je laisse remonter un petit peu mon niveau de conscience pour me préparer à stimuler mes sens.

 

L’ODORAT

D'abord l'odorat. Pour stimuler l'odorat, je vais me pencher en avant un petit peu, mettre mes coudes sur les genoux, mettre mes pouces à l'intérieur de mes narines, mes index sur les narines, et je vais m'amuser à faire ce qui est défendu c'est à dire à explorer l'intérieur de mes narines, il suffit de rentrer et de picoter en pinçant la peau de mes narines entre les pouces et les index, stimuler toute cette zone, toutes ces cavernes jusqu'au bout du nez. Je prends le temps en pinçant doucement les ailes de mon nez.............................................................

Je peux me servir de mes ongles pour picoter l’intérieur de mes narines. Stimuler tous les méridiens d’énergie…………………………

Je peux masser également mon nez 

Je me donne le droit de stimuler toute cette zone         ..............................................................

Puis lorsque j'estime avoir suffisamment stimulé, je place les index de chaque côté des narines, avec un index je ferme la narine et j'inspire avec l'autre narine, puis je ferme cette narine et je souffle de l'autre côté               

D'un côté à l'autre, 5 ou 6 fois à mon rythme

Je stimule en va et vient. Puis quand je le souhaite je peux enlever mes doigts et souffler avec mes deux narines       

Quand j'en ai envie, j'arrête de souffler, je repose mes mains sur les points d'appui, mon dos appuyé. Je m'installe dans ma position de détente, je retrouve ma respiration calme, tranquille, respiration diaphragmatique qui me permet doucement, tranquillement, de m'installer chez moi au rythme de ma respiration douce         

Je me laisse aller en toute sécurité au bord même du sommeil, niveau sophroliminal depuis lequel j'accueille tous les phénomènes qui s'éveillent maintenant.................................................. 

Je m'intéresse à l'odorat, l'air qui pénètre dans mes narines me permet d'accueillir les odeurs de la pièce, les odeurs des autres............

Je suis présent dans les sensations odorantes. Je m'intéresse à toutes les informations rapportées par le monde extérieur...............................

Je peux m'intéresser à mes propres odeurs. Je peux me servir d'une main et mettre cette main près de mon nez et m'amuser à renifler le dessus de la main pour essayer de sentir l'odeur de cette main, puis je m'intéresse à l'odeur de mes doigts jusqu'aux extrémités des doigts. Je m'intéresse. Je renifle mes odeurs. Je peux retourner ma main, les odeurs à l'intérieur de ma main, creux de la main. Tout en reniflant les odeurs, je m'intéresse à mon poignet. Je remonte le long de l'avant-bras. Toutes les odeurs m'intéressent. Je remonte jusqu'à ce que je rencontre mes vêtements, les odeurs de mes vêtements, les odeurs sous le bras, toutes les odeurs que je renifle sous le bras. Je redescends doucement en m'intéressant à toutes les odeurs en redescendant et c'est quand j'en ai envie que je peux reposer le bras et m'intéresser aux odeurs de la pièce              

Puis élever l'autre main et m'intéresser aux odeurs de cette main, mes doigts dessus de la main d'abord. Pour chercher la subtilité des odeurs, points nouveaux, à mon rythme, à l'intérieur, le creux de la main, poignet, l'odeur de mon avant-bras. Je prends le temps, je me donne le temps, les vêtements, le dessous du bras, les différentes odeurs que je porte sur moi. Je redescends au bout du bras quand j'en ai envie, à mon rythme. Toutes les odeurs m'intéressent, ma peau, mes vêtements         

Et quand j'en ai envie toujours à mon propre rythme, je peux poser ce bras          

Je reste présent, dans les informations odorantes en m'intéressant aux odeurs du monde, aux odeurs de la pièce. Je renifle, odeurs des autres

Je peux tourner la tête d'un côté, de l'autre pour mieux percevoir toutes les odeurs qui arrivent jusqu'à moi, toutes les informations du monde que je reçois par les odeurs, les senteurs      

Puis je peux si je le souhaite, stimuler les mémoires d'odeurs, accueillir, évoquer les mémoires d'odeurs que j'aime. Les odeurs qui me viennent. Je peux me souvenir des odeurs de fleurs, des odeurs de jardin, toutes les odeurs que j'aime dans la maison            

Je peux évoquer toutes les odeurs que j'ai vécues quand j'étais enfant.

Odeurs des gens que j'aime. Je laisse apparaître toutes les odeurs, toutes les senteurs, les parfums              

Parfums des gens, des personnes que j'aime

Parfums des personnes que j'ai aimées          

L'odeur des animaux          

L'odeur de la pluie              

Les odeurs de mes vacances           

Je laisse apparaître toutes les mémoires odorantes     

Puis quand j'en ai envie, toujours à mon propre rythme, je peux pratiquer une vaste respiration pour me retrouver dans ma respiration solaire. Relax, relaxation à nouveau présent dans le mouvement de mon diaphragme       

Dans ma respiration calme

Dans ma respiration souple             

Le rythme de ma respiration me permet de me laisser aller doucement, tranquillement au niveau sophroliminal au bord même du sommeil               

J'accueille tous les phénomènes d'irrigation qui s'expriment en moi, dans la totalité de mon corps depuis le diaphragme, depuis la zone solaire je respire jusqu'au sommet de la tête              

Depuis la zone solaire je respire jusqu'aux extrémités des doigts             

Depuis la zone solaire je respire jusqu'aux extrémités des pieds              

Chaque fois la globalité de mon corps m'apparaît       

Je laisse apparaître la forme de mon corps, ma mesure, ma présence dans mon souffle au centre même de la forme de mon corps. Chaque fois je m'installe dans mon propre bien-être à mon propre rythme.

Tout est vivant en moi.....................................................................

 

LE GOUT

Puis je peux laisser remonter un petit peu mon niveau de conscience pour m'intéresser maintenant au sens du goût........................................

Et pour stimuler le sens du goût, je vais pratiquer les stimulations avec le bout de ma langue.................................................................

Je commence à m'intéresser à mes lèvres, je stimule mes lèvres avec le bout de ma langue. Je prends conscience que mes lèvres sont les premiers tissus qui goûtent. Je stimule avec le bout de ma langue mes lèvres : lèvre extérieure, lèvre inférieure. Je stimule les tissus de mes lèvres    

Puis avec le bout de ma langue je stimule à l'intérieur de mes joues. Je prends conscience de la douceur de l'intérieur. Toute la cavité buccale, mes joues, d'un côté, de l'autre, puis je m'intéresse avec le bout de ma langue à mes gencives, à mes dents, tout le maxillaire inférieur, tout le maxillaire supérieur            

Puis avec le bout de ma langue je vais stimuler mon palais, zone si importante pour le goût. Avec le bout de ma langue, depuis mes dents de devant en allant vers la luette j'essaie de stimuler tous les tissus de mon palais  

Puis je peux stimuler avec le bout de ma langue les glandes salivaires.

Puis entre ma langue et mon palais, je goûte ma salive. Chaque fois que je déglutis afin de stimuler la papille de ma langue, je peux évoquer toutes les saveurs, ce que j'aime manger, tout ce qui m'apparaît lorsque je me sers da ma salive. Je déglutis pour stimuler toutes les zones de ma langue, mon palais. Je peux évoquer ce que je préfère au niveau des saveurs, au niveau du goût, ce qui est sucré, ce qui est salé, amer, acide     

Je peux évoquer les gâteaux, les choses que j'ai goûtées          

Je peux évoquer aussi tout ce que je recherche lorsque j'ai faim, lorsque je recherche à me faire plaisir         

Je peux évoquer mes plats préférés

Je peux percevoir les mémoires des goûts de mon enfance, ce que j'aimais dans mon enfance         

Je peux évoquer les goûts de tout ce que j'ai pu goûter lorsque j'étais enfant : les objets..........................................................les plats que j’ai aimé............................................Lorsque j'étais en vacances…………..

Toutes les saveurs...............................................................................

Le goût des personnes que j'aime. Tout ce que j'aime goûter, ma relation au monde par les saveurs. Toutes les nourritures terrestres .....................................................................

Puis quand je le souhaite toujours à mon propre rythme, je peux si je le souhaite quitter la cavité buccale en poussant un vaste soupir pour me retrouver dans ma respiration solaire. Relax, relaxation        

A nouveau présent dans mon souffle, je m'intéresse au mouvement de mon diaphragme au rythme de ma respiration douce, au rythme de ma respiration calme

L'air qui pénètre dans mes narines, l'air que je souffle par la bouche, le rythme qui me permet de me laisser aller doucement, tranquillement, en toute sécurité au bord même du sommeil, niveau sophroliminal depuis lequel j'accueille tout ce qui se révèle en moi, tous les langages de la vie en moi qui s'expriment. Je respire dans la totalité de mon corps. Chacune de mes respirations me permet d'accompagner depuis la zone solaire jusque la tête, depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des doigts, depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des pieds       

Je vis ma respiration totale, ma respiration globale. Tout m'intéresse en moi. Je laisse apparaître petit à petit la forme de mon corps en position assise, posé en équilibre sur mes points d'appui, installé dans mon souffle à mon rythme, présent dans mon propre bien-être, je m'installe chez moi               

Je me centre ce qui me permet maintenant d'accueillir tout ce qui m'apparaît        

 

LA VUE

Lorsque j'ai bien intégré ma présence chez moi dans mon corps, je peux si je le souhaite laisser remonter un petit peu mon niveau de conscience, m'intéresser maintenant à la vue.

Pour cela je vais à nouveau mettre mes coudes sur mes genoux, mettre mes mains sur mon visage et avec mes doigts posés sur mon front, je vais d'abord m'intéresser à mon front, stimuler mon front en étirant les muscles depuis le centre de mon front au-dessus des sourcils vers les tempes. Je masse tous les muscles de mon front doucement avec mes doigts je peux stimuler toute cette zone vers les tempes. Je prends le temps pour stimuler toute cette zone

Puis je peux poser l'extrémité des doigts sur les sourcils puis tapoter et stimuler à nouveau la zone des sourcils. Prendre l'importance de la stimulation pour l'irrigation depuis la zone des sourcils........................

Tout doucement je tapote les tempes, puis je tapote les pommettes.

Et je recommence, les pommettes, les tempes, les sourcils, à mon propre rythme, plusieurs fois tout autour de mes yeux avec l'extrémité des doigts, je tapote.

Puis quand je le souhaite, je pose l'extrémité de mes doigts sur les paupières et très doucement je vais masser les globes oculaires sous les paupières, à mon rythme, très doucement avec l'extrémité de mes doigts, je masse les tissus de mes globes oculaires que je perçois sous mes doigts   

Puis quand je le souhaite je peux glisser mes doigts doucement vers les tempes….. et je pose mes mains sur mon visage comme si je voulais cacher mes yeux. Je reste dans la posture et je pratique 3 vastes respirations pour tous les tissus que je viens de stimuler.........

Je repose ma respiration calme en restant dans la posture.................

J'accompagne toutes les sensations d'irrigation qui apparaissent dans tous les tissus autour de mes yeux. Aussi bien  de mon front, de mes tempes, toute l'irrigation qui s'exprime puis petit à petit dans la zone des globes oculaires.......................................................................

Lorsque je perçois bien l'irrigation dans tous les tissus consciemment, je peux lâcher mes mains, retrouve ma position de détente, reste présent derrière l'écran de mes paupières, accueillir tout ce qui apparaît derrière l'écran de mes paupières. Les couleurs, les formes, les mouvements, les images des paysages, j'accueille tout ce qui apparaît  

Toute la luminosité, luminosité du monde    

Je laisse s'éveiller mes mémoires que je peux évoquer

Je laisse apparaître             

Je prends conscience de ma relation au monde par la vue        

Evoquer des paysages de mon enfance, les maisons que j'ai connues, les jardins, les écoles          

Je laisse apparaître tout ce qui m'intéresse, les visions du monde en moi              

La luminosité, les formes  

Et quand je le souhaite je peux lâcher les images. Je peux lâcher l'écran de mes paupières pour me retrouver dans ma respiration calme solaire en pratiquant une vaste respiration..................................

Relax, relaxation…………………….................................................

Présent de ma respiration douce     

La sensation de l'air qui pénètre dans mes narines, la sensation de l'air que je souffle par la bouche. Rythme calme le rythme doux de ma respiration me permet de me laisser aller doucement, tranquillement au bord même du sommeil. J'accueille maintenant tous les langages de la vie en moi qui s'expriment dans la totalité des tissus de mon corps.

Tout m'intéresse en moi.

Conscience depuis la zone solaire de respirer jusqu'au sommet de la tête.

Depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des doigts.

Depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des pieds la totalité de mon corps vivant s'exprime.

Ma présence installée en moi, je m'intéresse à la forme de mon corps qui se dévoile. La forme de mon corps bien porté en équilibre sur mes points d'appui. Ma présence dans mon souffle mon propre rythme.

Conscience de mon bien-être chez moi..............................................

Chaque fois je me donne le temps, je prends le temps

Conscient de tout ce qui apparaît chez moi. J'installe ma présence         

 

L’OUIE

Et si j'en ai envie je peux laisser remonter un petit peu mon niveau de conscience pour m'intéresser maintenant à l'ouie. Je vais à nouveau décoller mon dos du dossier, poser mes coudes sur mes genoux. Poser le pouce et l'index sur le lobe de mes oreilles. Je masse le lobe de mes oreilles. Je prends conscience de tout ce qui s'éveille depuis le lobe des oreilles en coinçant l'ourlet de mes oreilles entre l'index et le pouce je stimule en remontant tout l'ourlet de mes oreilles jusqu'à ce que je rencontre mon  crâne  

Puis je m'intéresse aux pavillons externes dans la globalité et je vais essayer ici de défroisser doucement tous les plis du cartilage des pavillons externes comme si je voulais défroisser tous les muscles je masse doucement entre mes doigts    

Je peux stimuler avec le pouce à l'arrière le pli entre les pavillons externes et le crâne. Je masse doucement autour des pavillons externes

Puis je peux placer mes index dans les passages entre pavillon externe et oreilles internes. Je tourne doucement mes doigts pour stimuler les passages………………..............................

Et toujours à mon rythme quand j'ai bien stimulé je peux placer mes mains en conque sur mes oreilles, rester dans la posture et pratiquer 3 vastes respirations pour mieux irriguer les pavillons externes. Puis je retrouve la respiration calme, la respiration douce .........................................................

Je m'intéresse à tous les phénomènes d'irrigation qui apparaissent maintenant dans tous les tissus des pavillons externes     

Phénomènes d'irrigation que j'accompagne petit à petit mes oreilles internes. L'irrigation apparaît dans les tissus profonds de mes oreilles internes

J'accompagne toutes les sensations              

Et si je le souhaite je peux avec mes mains m'amuser à fermer mes oreilles et à ouvrir les oreilles à mon propre rythme en m'intéressant à toutes les sensations dans la posture        

Si je le souhaite je peux relâcher mes mains, retrouver ma posture à mon propre rythme, l'air qui pénètre dans mes narines, l'air que je souffle par ma bouche, le rythme calme, le rythme doux qui me permet de me laisser aller doucement, tranquillement au bord même du sommeil. J'accueille tout ce qui s'éveille, tout ce qui apparaît, installé chez moi conscient de tous les langages de la vie en moi qui s'éveillent dans tous les tissus de mon corps..........................................

Je vis ma respiration...................Je suis respiration      

Le rythme de ma respiration solaire me permet d'accompagner tous les langages de la vie jusqu'au sommet de la tête depuis ma zone solaire.

Depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des doigts.

Depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des pieds.

La totalité de mon corps respire, je laisse apparaître petit à petit la forme de mon corps qui se dévoile, la forme de mon corps en position assise, ma présence dans mon souffle à mon rythme 

Intégration chaque fois de ma présence chez moi dans mon propre bien-être à mon propre rythme

Je laisse apparaître tout ce qui s'éveille         

Je me donne le temps, je prends le temps  .....................................................

   

LE TOUCHER

Lorsque j'ai bien intégré ma présence chez moi, dans mon souffle, dans ma respiration, je peux si je le souhaite laisser remonter un petit peu mon niveau de conscience pour me préparer maintenant à stimuler le toucher. Pour cela je vais lever les mains devant moi et frotter mes mains comme si je voulais me laver les mains. Je frotte mes mains, je frotte les doigts. Je prends le temps de stimuler chacune des phalanges, toutes les zones de mes mains, mes poignets, je stimule tous ces tissus. Je prends conscience de l'importance de mes mains. Je prends conscience de l'importance de mes doigts.................................

Lorsque j'ai bien stimulé tous les tissus de mes doigts de mes mains, je vais faire comme si je me débarrassais de l'eau de lavage en envoyant les mains sur le sol.

Les poignets les épaules jusqu'à la nuque je prends conscience que je libère tout le haut du corps à mon rythme et c'est quand j'en ai envie toujours à mon propre rythme que je peux poser mes mains mes bras sur leurs points d'appui et pratiquer 3 vastes respirations maintenant pour mes mains pour mes doigts.   

Relax relaxation à nouveau l'air qui pénètre dans mes narines, l'air que je souffle par la bouche, le rythme, le rythme calme de ma respiration qui me permet de me laisser aller doucement tranquillement en toute sécurité au bord même du sommeil. Niveau sophroliminal profond depuis lequel je m'intéresse à tous les phénomènes qui apparaissent maintenant jusqu'aux extrémités de chacun de mes doigts dans les phalanges qui portent les ongles       

Je peux m'intéresser à mes pouces en accompagnant les phénomènes d'irrigation dans tous les tissus de mes pouces en m'intéressant aux tissus des index, en passant dans chacune des phalanges jusque dans celle qui porte l'ongle. Intégration de l'irrigation de ces tissus 

Puis je m'intéresse aux majeurs, j'accompagne tous les fleuves de vie qui s'expriment qui passent à travers chacune des articulations jusque dans la dernière qui porte l'ongle. Toute l'irrigation dans les majeurs ................................................

Puis je m'intéresse à l'annulaire. J'accompagne les phénomènes jusqu'aux extrémités des annulaires en passant par tous les tissus jusque dans la phalange qui porte l'ongle. Irrigation des annulaires jusqu'aux extrémités               

Puis je peux m'intéresser aux auriculaires en me servant du bord extérieur de chaque main et en accompagnant les phénomènes d'irrigation qui passent à travers les articulations jusque dans les phalanges qui portent les ongles des petits doigts..................................

5 doigts à chaque main. 5 faisceaux d'énergie que je relie au creux de chaque main. Je m'intéresse aux sensations qui apparaissent au creux de chaque main...................................., puis qui remontent doucement dans mes poignets. J'accompagne tous les relais d'énergie 

Des poignets je m'intéresse aux avant-bras tous les phénomènes qui apparaissent depuis les poignets jusqu'aux coudes.

J'accompagne tous les faisceaux d'énergie jusqu'aux coudes passages faciles. Depuis mes coudes dans les hauts des bras. Dans les tissus du haut des bras. Passages dans les articulations des épaules.

J'accompagne les phénomènes qui apparaissent dans les muscles trapèzes puis qui s'élèvent doucement dans les tissus de mon cou, de ma nuque, de ma tête, je relis consciemment mes doigts et mon cerveau mes doigts sont les extrémités de mon cerveau. Je relie consciemment               

J'intègre

Puis quand je le souhaite à mon propre rythme je vais doucement élever mes mains pour toucher la texture de mes cheveux, m'intéresser maintenant au sens du toucher. Je touche mes cheveux. Je prends le temps, je m'intéresse à la texture de mes cheveux. Je peux toucher mon crâne ma forme, toutes les informations qui me viennent à partir de mes doigts me permettent de bien percevoir la texture de mes cheveux, la texture de ma peau             

Je peux toucher mon front, m'intéresser à toutes les sensations du toucher, m'intéresser à mes sourcils, la texture de mes sourcils. Je m'intéresse à mes tempes, je peux toucher mes paupières, m'intéresser à mes cils, je touche ce qui me permet de sentir les différences, mes tempes, mes pommettes. Je peux toucher mon nez, mes narines, mes joues. Je peux toucher mes lèvres, le dessin de mes lèvres, le dessin de mes joues, la forme le menton. Je peux toucher mes oreilles, la forme de mes oreilles.

Je m'intéresse à ma nuque, je m'intéresse à mon cou. Je touche je prends conscience de la différence des informations sur les tissus. Ma gorge, mes vêtements. Je peux toucher mon corps sous mes vêtements, la forme de mes épaules, la forme du haut du dos, la forme de ma poitrine. Je peux décoller mon dos pour mieux sentir. Je touche mon dos. Je touche mon thorax. Ma taille. Je peux toucher mes seins    Si je le souhaite, mon ventre, mes fesses, mes hanches......................

Je touche mes cuisses, mes vêtements, texture des différents vêtements. Les formes sous les vêtements, mes genoux. Je m'intéresse à toutes les sensations qui apparaissent.....................................

Mes jambes, mes mollets, mes chevilles, pantalon.

Toucher mes pieds m'intéresser à la forme de mes orteils, à la forme de mes pieds.

Puis à mon rythme toujours je remonte. Mes chevilles, m'intéressant à toutes les informations différentes qui me parviennent par le toucher, mes chevilles, mes mollets, la forme de mes mollets, de mes cuisses. Je prends le temps de toucher. Je m'intéresse à tout ce qui apparaît au fur et à mesure, les différentes textures. Mes fesses mon ventre ma taille mon dos ma posture mes seins mes épaules mes bras. Un bras touche l'autre.

Je recherche toutes les informations du toucher mes mains, une main touche l'autre, mes bras puis à nouveau je remonte à mon rythme bien sûr, mon cou ma gorge toutes les informations ma tête forme de ma tête relief de mon visage toutes les lectures différentes.

Et c'est quand j'en ai envie, toujours à mon propre rythme que je peux quand je le souhaite retrouver ma position de détente, m'intéresser à nouveau à ma respiration, l'air qui pénètre dans mes narines, l'air que je souffle par ma bouche. Je m'installe dans mon rythme calme, le rythme doux de ma respiration diaphragmatique, de ma respiration calme, me permet de me laisser aller tout doucement tranquillement en toute sécurité au bord même du sommeil. Niveau sophroliminal profond depuis lequel j'accueille tous les phénomènes qui apparaissent maintenant depuis mon toucher.

J'ai touché mon corps. Mon corps a été touché. Je laisse apparaître tout ce qui maintenant se dévoile, la forme de mon corps, toutes les informations, les différentes textures les différentes formes tout ce qui petit à petit s'est dévoilé. Ma présence installée en moi chez moi au rythme de ma respiration je laisse apparaître. Je m'installe dans mon propre bien-être, tous les phénomènes sont les bienvenus ...............................................................................................................

Toutes les sensations forme de ma tête et de mon visage, le relief de mon visage la forme de mon front et de mes sourcils.

La forme de mon nez et de mes narines.

La forme de mes pommettes et de mes joues.

La forme de mes lèvres, forme de mon menton.

Forme de l'ovale du visage jusqu'aux oreilles.

La forme de mes oreilles. Forme de ma tête jusqu'à la nuque.

Forme de mon cou et de ma gorge, forme de mes épaules,

Forme de mes bras, forme de mes mains, de mes doigts jusqu'aux extrémités des doigts.

La forme de tout le haut du corps, les épaules, la forme de mon thorax, mon dos et ma poitrine.

Forme de ma taille. Forme de mon ventre.

Forme de mes hanches, du bas du dos : la forme.

Forme de mes fesses, mon entrejambes, mon sexe,

Forme de mes cuisses, forme de mes genoux, forme de mes jambes avec mes mollets.

Forme de mes chevilles. Forme de mes pieds depuis mes talons jusqu'aux extrémités des orteils.

La forme totale de mon corps, la forme globale des pieds jusqu'à la tête jusqu'aux extrémités des doigts. Ma présence installée au centre même de la forme de mon corps, je respire    

 

EVOCATION DE LA JOURNEE

Installé dans mon souffle, chez moi, en moi, je peux m'intéresser ce matin au réveil. Je me retrouve ce matin au réveil. Et j'essaie de m'intéresser à tout ce que mes sens ont pu percevoir ce matin au réveil.

La luminosité de l'air, les odeurs que j'ai pu toucher. Je laisse apparaître au réveil le lieu où j'ai dormi                ...............................................................................................................

Toutes les sensations qui apparaissent lorsque je me lève, lorsque je marche, lorsque je retrouve ma verticalité. Toutes les sensations du monde autour de moi         

Je peux m'intéresser au moment où j'ai fait ma toilette, lorsque je me suis lavé, les gestes que j'ai pu faire, toutes les sensations ...............................................................................................................

Et je peux m'intéresser aux vêtements que j'ai choisis pour la journée, lorsque j'ai touché mes vêtements, lorsqu'ils ont touché mon corps, les odeurs que j'ai senties       

Tous mes sens en éveil. Et lorsque je suis allé déjeuner, les odeurs, la pièce, la luminosité, les sons, tout ce qui m'a intéressé

Et lorsque j'ai décidé de m'habiller pour sortir, tout ce que j'ai pu percevoir          

Toutes les sensations       

Et lorsque je suis sorti, la différence de température entre la maison et le monde extérieur, le ciel, toute la luminosité autour de moi, les odeurs, les couleurs, les bruits, les formes, tout ce qui m'a intéressé, les personnes que j'ai rencontrées ce matin     

Ce qui m'a intéressé. Ma matinée, les lieux où je suis allé, toutes les sensations dans mes yeux au fur et à mesure de ma matinée, au fur et à mesure des personnes rencontrées. Toutes les différentes sensations et odeurs, couleurs, tout ce qui m'a intéressé, perçu ce matin.

En fin de matinée lorsque j'ai décidé d'aller déjeuner, les personnes que j'ai rencontrées en allant déjeuner, touts les sensations perçues en déjeunant, le goût de ce que j'ai mangé, de ce qui m'a plu, ce qui m'a moins plu   

Les discours, les paroles  

Je m'intéresse aux sensations de tout le repas. Peut-être ai-je pris un café ou autre chose.

Puis le début de l'après-midi            

Les personnes qui étaient là, les lieux, tout ce qui m'apparaissait, que je percevais avec tous mes sens en relation au monde et lorsque j'ai décidé de venir à l'institut je vais évoquer le chemin, tout ce qui s'est passé sur le chemin               

Lorsque je suis arrivé à la porte en bas, qu'est-ce qui m'a intéressé, la luminosité du ciel avant de rentrer, la différence lorsque je suis rentré. Tout ce que j'ai perçu en montant. Puis lorsque je suis rentré à l'institut, les autres, la pièce            

J'accueille tout ce qui s'éveille en moi ..................................................

Et quand je le souhaite je peux lâcher l'écran de mes paupières, me retrouver dans ma respiration solaire, dans ma respiration calme, tranquille. Chacune de mes respirations me permet de sentir l'irrigation totale de mon corps depuis la zone solaire jusqu'au sommet de la tête, depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des doigts, depuis la zone solaire jusqu'aux extrémités des pieds. Chaque fois la totalité de mon corps qui respire, ma présence dans mon souffle.

Quand je le souhaite, je peux laisser remonter un petit peu mon niveau de conscience pour me permettre de retrouver ma position verticale. Pour cela je pense à mon dos et je décolle le dos, je pense à mes pieds et j'installe ma base et très doucement à mon rythme je vais porter le poids de mon corps sur mes pieds. Je redresse ma verticalité.

Sommet de la tête qui pousse le ciel, les épaules et les bras souples. Ma présence dans ma respiration calme, tranquille............................ Je laisse apparaître la forme de mon corps en position verticale. Conscience de mes pieds en contact avec le sol.

Ma tête en contact avec le ciel.

De ma présence dans la forme de mon corps : intégration de tout ce qui s'éveille dans ma verticalité.

Et quand je le souhaite à mon propre rythme, plusieurs respirations, toniques. Je prends le temps de m'étirer, de bien sentir tout mon corps et quand j'en ai envie à mon propre rythme, je décide de me remettre au monde en ouvrant les yeux, conscience de ma taille, conscience des autres.

Bonjour, quelle heure est-il ?

 

Gilles Paillet – 07260 – Rosières - 0680409294

gillespaillet@wanadoo.fr

Gilles Paillet le 08/04/2006

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr