P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

confiance en soi et valeurs

 

 

dernière modification de cette page le 30-sept.-2013

journal n° 52 du 09/2013

 

DEBOUT

 

Les yeux fermés, prenez le temps de vous positionner, de trouver une position confortable, dans laquelle vous vous sentez bien.

Prenez le temps de vous familiariser avec l’espace qui vous entoure et faites le vôtre pendant cette séance. Prenez des repères par rapport à la lumière même si vous avez les yeux fermés, les bruits, les odeurs. Toutes ces petites choses sont là pour vous pour cette séance, pour ce moment de bien-être que vous prenez pour vous.

Pour prendre conscience du contact de vos pieds avec le sol, vous pouvez vous balancer sur vos pieds et trouver le bon équilibre, vous sentir bien droit dans cette posture.

Imaginez que vous avez comme des racines qui partent des pieds et viennent s’enfoncer dans le sol pour puiser l’énergie de la terre.

Laissez-vous sentir la force et la présence comme si vous étiez un arbre. Un grand arbre, qui est entouré de lumières. Laissez la lumière entrer en vous, ressentez les rayons vous entourer.

Allez chercher cette lumière en étirant vos bras vers le haut comme si c’étaient des branches. Laissez-vous tendre vers cette lumière sur les côtés et partout autour de votre corps. Ressentez votre présence. Vivez l’espace qui vous entoure et laisser votre cou et votre nuque suivre ce mouvement d’étirement en laissant aller la tête vers l’avant et vers l’arrière.

À votre rythme laisser aller vos bras le long de votre corps et gardez la lumière que vous absorbez le plus possible en vous.

Prenez un temps pour ancrer les ressentis que vous avez eus et les sensations de cette posture debout avant de vous visualiser en train de vous mettre couché. Imaginez le mouvement de votre corps pendant ce changement.

Quand vous le voudrez, vous pourrez en ouvrant les yeux le moins possible vous mettre dans la position allongée.

 

COUCHE

Prenez le temps de trouver la position qui vous semble la plus confortable. Habituez-vous tout doucement à cette nouvelle position et faites la vôtre. Découvrez la manière dont votre corps se pose. Vos différents points d’appui, de contact. Demandez à votre corps de trouver la meilleure manière de se laisser aller, de se relâcher complètement.

Et tout doucement vous pouvez prendre conscience de votre manière naturelle de respirer. Le trajet de l’air, comment vous l’accueillez. La température de l’air quand elle entre dans vos narines et quand elle en ressort. Observez tout cela.

Et pour aider votre corps à gagner en détente, vous pouvez contrôler votre respiration pour la rendre plus profonde et permettre à votre corps de profiter des bienfaits de l’oxygène.

Vous pouvez diriger votre air, commencez par inspirer par le nez et soufflez longuement comme si vous souffliez dans une paille. Vous contractez la bouche pour prolonger l’expiration le plus longtemps possible et laisser juste passer un filet d’air. Votre cerveau profite de l’oxygène pour se relâcher et le reste du corps se régule.

Vous ressentez les effets de ce mouvement en le faisant plusieurs fois à votre rythme. Peut-être que cet oxygène provoque de nouvelles sensations à l’intérieur de vous. Observez avant de reprendre une respiration naturelle.

Puis, tranquillement vous pouvez commencer à jouer avec votre respiration, comme pour en découvrir toutes les possibilités.

Vous pouvez respirer profondément par le nez. Vous faites l’inspiration et l’expiration par le nez. Puis vous respirez ensuite par la bouche. À l’inspir comme à l’expir.

Et vous alternerez, inspirez par le nez et expirez par la bouche. Et vice-versa. Bouche-Nez. Puis nez nez, bouche bouche. Vous êtes à l'écoute de ses différentes façons qu'a votre corps d'accueillir l'air.

Jouez à recevoir l’air au niveau de votre thorax puis au niveau abdominal, en laissant le ventre se gonfler.

Voyez quelle manière vous semble la plus plaisante, la plus naturelle…

Et c’est en laissant aller votre respiration que vous pouvez porter votre attention sur votre front. Imaginez que vous venez poser comme un fluide de détente sur votre front qui lui permet de se relâcher. Vous le lissez, vous agrandissez tout doucement la distance entre vos sourcils pour venir détendre en pensée vos yeux. Vos yeux avec les paupières qui sont posées, bien closes, sans être lourdes. Vos répandez ce fluide de détente sur les tempes, les joues à l’intérieur comme à l’extérieur. Laisser aller votre mâchoire, la langue prend sa place dans la bouche. Peut-Être avez-vous enviez de bailler, de déglutir, d'entrouvrir la bouche. Vous suivez le mouvement naturel de votre corps.

Puis vous laissez descendre la détente sur votre cou, vous relâcher bien cette zone de lien entre corps et tête. Puis les épaules. Et vous laissez aller vos bras et apportez de la détente jusqu’au bout de vos doigts.

Puis concentrez-vous sur votre thorax. Sentez la cage thoracique bouger au rythme de la respiration. Pensez-vous à vos poumons puis à votre cœur. Prenez un temps pour le remercier, qu’il continue à vous aider à aimer. Offrir votre amour aux autres mais aussi à vous-même.

Allez détendre en douceur votre ventre. En surface mais aussi vos organes internes, qui travaillent et régulent votre corps sans même que vous en ayez conscience. Puis laissez la détente s’installer sur votre taille, vos hanches et la région du bassin région génitale.

Laissez la détente glisser sur vos jambes avec une attention plus particulière pour les articulations des genoux et des chevilles et relâchez vos jambes jusqu'au bout des pieds. Puis visualisez le dessous de vos pieds et voyez les différentes parties à relâcher.

Vous pouvez imaginer l’arrière de votre corps pour faire remonter la détente sur les mollets, le creux des genoux et l’arrière des cuisses. Vous laissez aussi vos fessiers se relâcher.

Puis vous pouvez voir votre dos dans son ensemble. Bien détendre le bas du dos avec les reins. Puis laissez remonter la détente comme un souffle d’air agréable le long de votre colonne. Ressentez cette colonne bien centrale pour vous comme elle l’était pour l’arbre que vous étiez debout. Vous pouvez diffuser la détente aux vertèbres et aux muscles du dos telles les branches de l’arbre. La détente se poursuit vers la cime au niveau des cervicales et de la nuque. Et elle se propage sur la boîte crânienne et le cuir chevelu.

Enfin, damez à votre cerveau lui aussi de se relâcher. Il peut prendre sa place, se détendre.

Ce cerveau vous permet de vous sentir unifier dans la détente.

Vous profitez de cet instant que vous prenez rien que vous. Et même si cette détente n’est pas parfaite, elle est vôtre, elle vous permet de façon tout à fait suffisante de vous trouver entre veille et sommeil, dans un état où vous vous permettez de vous sentir bien.

Et dans cette séance qui est vôtre, je vous invite à repenser à une journée de votre vie, des moments récents. Dans ces moments, faites une liste pour vous-même de tout ce que vous avez effectué. Cela peut être des gestes simples du quotient, des actes auxquels on ne prête pas toujours attention comme s’habiller, se faire à manger, mais qui pourtant prennent leur place et nous rappellent notre capacité à pouvoir le faire. Regardez la diversité mais aussi la multitude de choses que vous avez enchaînées. Prenez le temps de le réaliser.

Pensez également à toutes les choses que vous avez mises en place, les nouvelles choses que vous avez faites, aussi petites soient-elles, elles reflètent la richesse de votre existence.

Puis au milieu de ces actes du quotidien peuvent se dégager des choses dont vous êtes fier, des choses que vous avez faites avec succès ou compétence. Que ce soient des moments récents ou plus éloignés, faites encore une fois une liste mentalement de tout ce qui était réussi. Cela peut toucher tous les domaines. Que ce soit dans votre foyer comme un plat réussi, quelque chose de joli que vous avez créé ou dans le milieu professionnel, amical…

Souvenez-vous des personnes qui vous ont complimenté, ou même encouragé. Et plus généralement, pensez aux personnes qui apprécient votre travail ou tout simplement votre présence sans qu’ils ne fassent toujours savoir.

Repensez aux moments où vous avez eu un jugement juste ou une réplique pertinente. Laissez venir à vous ces images et laissez grandir votre liste de succès, petits et grands.

Prenez conscience que ces événements, ces actes, ces situations, vous ne les devez qu’à vous. C’est vous seul qui en avez été l’auteur, l’initiateur. C’est vous qui avez réalisé tout cela. Toutes les capacités que vous avez utilisées sont en vous, elles font partie de vous.

Laissez monter en vous la confiance de ces réussites, leur réalité et la fierté que vous pouvez en avoir. Tout cela vous appartient.

Les erreurs ou les choses négatives sont en nombre bien moins importantes. Elles font partie de votre parcours, mais restent en arrière-plan. C’est la réussite qui l’emporte. Vous accomplissez de nombreuses choses avec succès.

Acceptez de recueillir les fruits et les effets bénéfiques de toutes ses actions, même les plus simples, les plus petites. Gagner en confiance par cette belle liste qui est vôtre et toutes les expériences que vous avez acquises. Elles sont également vôtres.

Repensez toujours à ce que vous faites de bien. Le positif l'emporte sur le négatif, permettez-vous de le reconnaître, apprenez à le voir.

Puis imaginez que vous êtes à nouveau entouré de lumières, vous la ressentez comme si vous l'inspiriez. Cette lumière est vive, éclatante. Elle vous illumine. Vous vous laissez porter par cette lumière, vous vous rechargez de cette énergie.

 

Peu à peu vous pouvez laisser partir la lumière pour en rapporter les bienfaits dans l’ici et maintenant. Tranquillement vous reprenez contact avec l’espace qui vous entoure.

En sortant de cette séance, vous aurez acquis davantage de capacités à remettre du positif dans votre vie, à voir tout ce que vous accomplissez et toute votre valeur.

Calmement vous ressentez votre corps, son état, comment il se sent. Vous pouvez respirer plus profondément pour remettre du dynamisme en vous. Et à votre rythme, vous pouvez bouger les mains, les pieds, vous étirer pour doucement revenir à un niveau de vigilance dans l’instant présent. Quand vous vous sentirez prêt, vous pourrez ouvrir les yeux.

 

Magali Roggerone – soirée n° 90 du 24/05/2013

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr