P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

capacités passées, présentes, futures

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n°27

 

pratique en lien avec l'atelier profilons-nous

 

En posture verticale puis en posture assise du deuxième degré, posture Isocay ou posture d’intégration ou « agacement de la conscience » (dixit Charles RODA), c’est une posture d’éveil de la conscience, qui nous permet de maintenir notre attention. Nous alternerons, dans les 3 temps, cette posture et la posture habituelle du deuxième degré. Nous terminerons avec une totalisation. Je vous propose aussi une petite activation « VIPHI », l’activation du sentiment de Vie.

 

Je m’installe debout devant mon siège, je m’installe confortablement dans mes appuis au sol, le regard horizontal, je peux, lorsque je le souhaite, fermer mes yeux et diriger mon regard à l’intérieur de moi-même, en me coupant du monde extérieur et je dirige toute mon attention sur la présence de mes appuis au sol …..

 

Je peux  également prendre conscience de l’équilibre de mon corps, mes pieds sur la terre avec des mouvements d’oscillation éventuellement, ce sont des ajustements normaux de mon corps dans l’équilibre.

J’ai la possibilité également de trouver l’équilibre de ma tête au sommet de mon corps, le juste équilibre et je peux prendre conscience de la présence de ma respiration …..

 

Je relaxe un peu plus ma tête, mon visage  et je prends conscience de la forme de ma tête et de mon visage en train de se relaxer …………..

 

Je relaxe un peu plus mon cou, ma nuque, mes trapèzes et mes épaules en maintenant simplement les tensions nécessaires, les justes tensions et je prends conscience de la forme de mon cou, ma nuque, mes trapèzes et mes épaules en train de se relaxer ………..

 

Je relaxe un peu plus mes bras, mes avant-bras, mes poignets, mes mains, mes doigts, je prends conscience de la forme et de la présence de mes membres supérieurs sans tension ………

 

Je relaxe mon dos, ma poitrine, mon ventre, mon bassin, je prends conscience de la forme de l’ensemble de mon tronc en train de se relaxer, plus profondément à chaque expiration ….

 

Je relaxe autant que possible mes membres inférieurs en maintenant les justes tensions nécessaires au maintien de ma posture debout et je prends conscience de la forme de mes membres inférieurs en train de se relaxer …..

 

Pour activer un peu plus la présence de mon corps dans ma conscience, j’inspire, rétention, tension douce de tout mon corps dans la posture debout, expiration, relâchement …..

Une deuxième fois, j’inspire, rétention, tension douce, expiration, relâchement …..

Une troisième fois, j’inspire, rétention, tension douce, expulsion, récupération …..

 

J’accueille les sensations, les manifestations de la vie en train d’émerger dans mon corps ………

 

Puis, lorsque je le souhaite, je prends contact avec mon siège, je m’assois confortablement contre le dossier, j’observe les sensations qui apparaissent, qui émergent liées au changement de posture, les variations…. Mes points d’appui, mes pieds, mes fesses, mes cuisses, mon dos, mes bras, mes mains …………

 

Je prends conscience de la forme de mon corps dans la posture assise ………………

 

Quelques instants de Sophro déplacement du négatif où à chaque expiration je vais déplacer tout ce qui n’est pas ici et maintenant …………. Tout ce qui n’est pas en lien avec la vie que j’éprouve …………… à chaque expiration j’expulse de l’air et des tensions ……………..

 

Je vais me préparer, anticiper mon changement de posture, lorsque je le souhaite je m’avance sur mon siège pour prendre cette posture particulière, une posture d’intégration, d’interaction, d’éveil à la conscience ………………

 

Le bassin avancé, le bas de mon ventre légèrement vers l’avant, ma tête en équilibre au sommet de mon corps, mes épaules peuvent être basses, relâchées, mes mains posées sur mes genoux ou sur mes cuisses …………….

Je prends conscience de la forme de mon corps dans la posture …………………

Je prends conscience de l’équilibre de mon corps dans la posture …….

Je prends conscience de ma respiration douce et tranquille au niveau abdominal ………

 

Je vous propose maintenant de laisser s’ouvrir le livre de la mémoire pour aller retrouver une capacité, une capacité que j’ai développée, que j’ai fais émerger de mon passé ………… et qui fait encore trace en moi …. Qui est encore présente ………

Je laisse émerger cette capacité, capacité de mon passé qui fait trace en moi………….

Il se peut que des images, des mots, des pensées, des sensations, des émotions émergent, je reste en contact avec cette capacité ………………..

 

Au contact de cette capacité, présente encore en moi ……… Je vais reprendre ma posture assise du deuxième degré pour une pause d’intégration …………. Je me laisse le temps d’intégrer, de me remplir un peu plus de cette capacité qui fait trace en moi, qui est toujours présente ici et maintenant ….

Je peux peut-être aussi prendre conscience de l’impact de cette capacité sur moi ici et maintenant … Comment cette capacité affecte la vie qui est en moi … Comment je suis touché(e)  par cette capacité …

 

A nouveau je me prépare, j’anticipe le changement de posture et je m’installe dans la posture, je m’avance, je me place en équilibre, les épaules basses, les mains posées sur mes genoux ou sur mes cuisses ….. Je prends conscience de la forme de mon corps dans la posture ….. de mon équilibre et de ma respiration …………

Je vais maintenant porter mon attention sur une capacité présente dans ma quotidienneté, aujourd’hui, sur laquelle je peux m’appuyer …………….. Je laisse émerger cette capacité et je peux prendre conscience de ce qui se passe quand je suis en contact avec cette capacité ……….. en restant centré(e) sur cette capacité qui est la mienne aujourd’hui, je la vis ici et maintenant …………..

 

Et fort(e) de cette capacité, je relâche ma posture je vais reprendre ma posture assise du deuxième degré pour une pause d’intégration …………. J’accueille pleinement cette capacité en moi, j’accueille la présence de la vie affectée par cette capacité en moi … Je peux, si je le souhaite, laisser se diffuser cette capacité à l’ensemble de ma conscience …………..

 

Je me prépare, j’anticipe le changement de posture et je m’avance sur mon siège pour m’installer dans la posture d’éveil de la conscience, je m’installe confortablement, dignement  ……

Je prends conscience de la forme de mon corps dans la posture ….. de mon équilibre et de ma respiration …………

Je vais simplement maintenant me projeter dans mon futur, plus ou moins proche pour évoquer une capacité à l’état de potentiel chez moi et que je souhaite développer … C’est donc une capacité déjà présente et que je souhaite développer dans le futur … Je laisse émerger cette capacité future ….. à l’évocation de cette capacité je laisse venir tous les phénomènes en restant centré(e) sur cette capacité ……………….

 

Je reste dans la posture quelques instants en relâchant un peu plus mon corps, je relâche mes épaules, je peux arrondir légèrement mon dos et j’intègre ………………….

J’accueille la présence de ce potentiel, de cette capacité future …. J’accueille la présence de la vie affectée par cette capacité …………………..

 

Puis en me redressant je prends la posture juste pour moi, je prends conscience de la forme, de l’équilibre et de ma respiration et en restant centré(e) sur ma respiration ………………………. 

Je vais à chaque inspiration activer le sentiment de vie en moi ….. et à chaque expiration je vais essayer d’éprouver la vie en moi ….

J’active la vie à l’inspiration … j’éprouve la vie à l’expiration ……. J’active …. J’éprouve …

Je reste centré(e) sur ce sentiment de vie que j’active à chaque inspiration et que j’éprouve un peu plus à chaque expiration que je peux prolonger légèrement si je le souhaite ………….

Sentiment de vie …………………

 

Lorsque je le souhaite je quitte la posture et je m’installe de façon plus relâchée, plus relaxée dans la posture assise, je me laisse aller plus profondément …..

Je peux si je le souhaite relâcher un peu plus ma tête, mon visage, mes épaules, mes bras dans une pause de totalisation ………….

Ce moment particulier où il n’y a plus rien à faire, simplement accueillir les phénomènes de la conscience. Ils sont tous les bienvenus ……………..

 

Je peux aussi dans cette pause de totalisation laisser émerger un phénomène s’il apparaît, de façon intuitive, synthétique ……

 

Je peux aussi vivre la présence de la vie de façon plus consciente …. La vie avec mes capacités, mes possibles …. Peut-être même la vie à l’épreuve d’elle-même ……….

 

Je peux également activer un sentiment de confiance dans mes capacités, un sentiment d’équilibre, d’harmonie et un sentiment d’espérance dans mes potentiels qui deviendront mes futures capacités, sur lesquelles je pourrais m’appuyer dans ma vie quotidienne ………..

 

Je pourrais aussi dans cette fin de totalisation ramener avec moi dans ma vie, dans ma quotidienneté mes capacités, notamment pour mieux vivre la suite de cette journée ………

 

Je prends le temps nécessaire pour que se déroulent et se terminent les phénomènes de ma conscience et ce sera ensuite, en prenant ma responsabilité que je déciderais de terminer cette pratique en activant l’inspiration progressivement, en retonifiant mon corps à partir de mes extrémités …. A mon rythme, à l’écoute de mon corps, de mon esprit et lorsque j’aurais le sentiment d’avoir récupéré, d’avoir retrouvé un état de conscience plus ordinaire, je terminerais cette pratique en retrouvant l’espace de cette pièce, le groupe ici et maintenant, à Villeurbanne …. A 11 h 20 du matin …

 

Chacun prend le temps.

 

Michel Billard le 21/04/2007

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr