P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

bas les masques

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n°14 du 02/07/2003

Ce n'est pas un scoop : rien ne va plus chez les médecins (clonages, euthanasie, etc.) et moi, je n'ai plus confiance.

D'ailleurs c'est bien connu, les chirurgiens mettent un masque pour qu'on ne les reconnaisse pas.

II faut dire qu'ils n'ont pas de quoi pavoiser. J'ai un ami qui a été hospitalisé pour une tache au poumon avant qu'on ne découvre de la sauce tomate sur son tee-shirt.

Mais ma plus grande peur, c'est d'être enterré vivant, et ce n'est pas Groucho Marx qui va me rassurer :

« Je ne sens plus mon pouls, ou je suis mort ou ma montre s'est arrêtée. »

Alors, pour fuir le corps médical, trois solutions :

Ÿ accepter sa maladie, comme un ami parkinsonien devenu le meilleur barman de sa ville (il prépare les cocktails en cinq secondes) 

Ÿ essayer les médecines parallèles comme l'acupuncture (on voit peu de porcs-épics malades)

Ÿ  s'en tenir aux remèdes de nos grand-mères genre « Une pomme par jour éloigne le docteur ». oui, mais comme disait Winston Churchill : «A condition de viser juste!»

Jean Loup Chiflet

auteur de “Réflexions faites... Et autres libres pensées”

(Mots et Cie, 2001)

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr