P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

au service de la spiritualité

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 9 / journée du 14/10/2000

Préambule :

Vaste sujet que la sophrologie, car il faut plusieurs années pour en faire le tour, de formation d'une part, et de pratique professionnelle d'autre part.

Plus vaste sujet encore que la spiritualité puisque les partisans de la thèse de la réincarnation parlent de très nombreuses vies pour en comprendre toutes les lois.

Ce n'est donc qu'une toute petite lucarne que nous allons ouvrir aujourd'hui sur ce domaine.

Je voudrais dans un premier temps préciser deux choses :

je parlerai peu de la sophrologie en temps que science ou profession, puisque vous êtes tous des experts et je n'ai rien à vous apprendre dans ce domaine, j'essaierai simplement de dire pour ceux que cela intéresse, comment on peut se servir de la sophrologie pour développer sa propre spiritualité ;

je ne parlerai pas du tout de religion, d'abord pour ne pas risquer de heurter les convictions personnelles et intimes de ceux d'entre vous qui adhèrent à tel ou tel courant religieux, ensuite parce que dans mon esprit, les deux termes religion et spiritualité portent deux sens très différents : la religion s'appuie sur un système de croyances, de rites et de pratiques basés sur des dogmes et des vérités révélées (au moins pour les religions les plus répandues) qui amènent l'individu à suivre des comportements pour se mettre en rapport avec l'idée qu'il se fait d'un Etre Divin et Unique. Alors que la spiritualité dont je vais parler est plutôt une philosophie qui conçoit l'existence humaine comme liée à la recherche d'une transcendance ou d'une avancée vers un principe énergétique, unique, universel ou cosmique au delà de la matérialité, principe attribué en plus d'une certaine forme d'intelligence directrice qui conduit vers une certaine forme d'idéal de vie. Les deux courants de pensée ne sont pas incompatibles, pas plus qu'ils ne sont obligatoirement liés.

Entrons maintenant dans le vif du sujet

Le spiritualiste, selon cette définition, est donc celui qui, par son mode de vie, va rechercher en permanence l'expérience transcendantale qui le mettra en contact avec ce principe initial, qui va guider ses comportements et l'aider à établir ses valeurs d'existence. Il possède une force intérieure qui motive son refus de la simple matérialité, car dans ce cas réducteur, il lui faudrait se résoudre à se voir comme une simple équation biologique éphémère, un fait du hasard privé de finalité et d'utilité dans le long terme de l'humanité.

L'être humain qui pressent la probabilité de ce principe va vite découvrir la réalité de sa dualité. Bien sûr, à l'aide de ses organes sensoriels, il fera l'expérience de phénomènes de perceptions physiques liées à la matière, donc limitées dans le temps et dans l'espace, mais aussi de phénomènes de perceptions intérieures, émotionnelles non limitées dans le temps et dans l'espace, ceci à l'aide de structures moins physiques et plus psychiques. La sophrologie aborde ces phénomènes lors de la RDC2, exercice dynamique deuxième partie. Alors, il prendra conscience de l'existence d'une porte ouverte vers d'autres temps et d'autres lieux, et il se mettra à méditer sur l'objet, l'origine, et les propriétés de cette conscience.

Conscience ! voilà, le mot est lâché. Je l'avais évité jusque là, mais il devient vite incontournable.

Ce concept n'est pas inconnu des spiritualistes : au contraire, la conscience et son développement font partie de leurs préoccupations ; leur objectif est même de retrouver l'harmonie avec la Conscience Cosmique, principe initial et intelligence universelle dont je parlais tout à l'heure.

Alors, le spiritualiste est-il sophrologue? le sophrologue est-il spiritualiste ?

A mon avis, ceci n'est qu'une question de vocabulaire pour ne pas choquer telle ou telle conception personnelle de la création.

La sophrologie se donne comme but d'étudier la conscience et d'en développer les capacités chez ses clients. Elle vise à une meilleure maîtrise de la Vie, avec l'acquisition d'une autre autonomie, d'une autre responsabilité et d'une nouvelle dignité.

La spiritualité procède entre autres des mêmes finalités. Alors, même si l'on se doit d'éviter d'aborder le sujet en clientèle, arrêtons, entre nous, de nous voiler la face, et acceptons d'affirmer, au moins entre nous que la sophrologie est initiatique, c'est à dire qu'elle incite vers une autre dimension de conscience et vers une transcendance.

Cela dit, ma proposition est de voir maintenant comment on peut orienter nos exercices des quatre premiers degrés vers un développement de la spiritualité. La connaissance des lois qui régissent la matière et l'esprit viendra d'elle-même, ainsi que l'harmonisation avec ces lois. Ceci est important, car j'emploie ce terme de Co-Naissance dans le sens de "Naître avec".

Au delà du savoir acquis par la lecture et/ou de l'intellectualisation des phénomènes par le mental, il y aura mémorisation de l'expérience psychique dans les structures profondes de la conscience. C'est aussi, vous le savez bien, le fondement de la sophrologie. Cette richesse expérimentale deviendra intérieure et viendra s'ajouter aux acquis de l'âme-personnalité. A l'intention de ceux qui adhèrent à la thèse de la réincarnation, je rajoute que cette richesse, acquise dans la présente vie, fera partie de l'inné dans leur prochaine vie. Cela souligne donc toute l'importance de l'enjeu.

Voyons à présent le détail de nos exercices et leur adaptation :

Premier degré

1. Au cours des exercices dynamiques, on va dans un premier temps, rechercher la signification spirituelle simultanée des points d'appui, ancrés à la terre, et de l'équilibre de la tête, librement connectée vers l'énergie venant des lieux cosmiques. L'être humain devient le trait d'union entre le ciel et la terre, entre l'Esprit et la Matière. L'acquisition du schéma corporel va en plus s'enrichir de la prise de conscience du schéma du corps psychique, deuxième réalité de l'être humain formée par un double psychique de tous les organes : coeur psychique, oeil psychique, poumons psychiques, etc. Cette position debout, en mouvement, va être visualisée comme manifestation terrestre et matérialisée de l'Energie et de l'Intelligence Cosmique.

Chaque petit exercice dynamique aura pour objet d'activer non seulement le corps physique, mais aussi son double psychique, énergétique (d'autres peuvent dire "astral", si cela leur convient mieux).

2. Comme les exercices statiques sont essentiellement basés sur l'apprentissage et la prise de conscience du pouvoir de la respiration, on va demander au souffle vital de faire son travail, c'est à dire d'animer (dans le sens de donner une âme) chaque organe, chaque système, chaque cellule.

Il faut avoir à l'esprit que pour le spiritualiste, l’idée de l’âme ou de la partie psychique ou spirituelle de l’homme, issue de la conscience universelle et cosmique, est associée au souffle ou à la respiration. Cela se retrouve dans toutes les langues et les écritures de l’antiquité, à commencer par cette phrase de la Bible : "Dieu fit l'homme du limon de la terre, il lui insuffla le souffle de vie et l'homme devint un être vivant". A l'époque de Platon, l'âme est conçue comme un souffle et porte le nom de Pneuma. Le mot âme lui-même vient du latin anima qui signifie souffle ou air et qui remonte au mot sanscrit aditi qui veut dire : "il souffle". Le langage populaire a repris cette idée à son compte en disant au moment de la mort physique : "il a rendu son dernier souffle, il a rendu son âme à Dieu".

Alors, à chaque inspire, on va demander à la force vitale d'imprégner la globalité de l'organisme, de se diffuser à l'intérieur du corps grâce au système circulatoire. Cette force vitale spirituelle qui vient du souffle, et sur un plan vibratoire à prédominance positive, cosmique, ira rencontrer une autre force, matérielle cette fois, terrestre, négative sur le plan vibratoire et venant de l'alimentation à travers le système digestif. Cette rencontre offrira la prise de conscience du mariage alchimique du + et du -, du Yang et du Yin.

Les exercices respiratoires synchroniques, la présence du positif et le déplacement du négatif auront comme finalité de mettre en place une nouvelle harmonie, tant physique que psychique au sein de l'être tout entier. On y associera une idée force d'Amour, de Vie, de Lumière.

Dernier point : le travail sur l'image neutre est un exercice de concentration et de visualisation.. Quand on sait que ces techniques font partie de celles fondamentales de l'étudiant du mysticisme et de la spiritualité, on voit l'intérêt d'accorder une grande importance à cet entraînement. En effet, cet entraînement deviendra utile pour les exercices des degrés suivants. Pourquoi, à cette occasion ne pas choisir une image symbolique qui délivrera progressivement sa signification ésotérique ?

Deuxième degré

Il est aussi très important, sinon primordial pour le spiritualiste.

1. Les exercices dynamiques vont avoir un double but. Dans un premier temps on va apprendre à sortir de sa limite de conscience habituelle. C'est au cours de cette étape que l'espace-temps est transcendé. Plus encore : on va s'entraîner à projeter sa conscience intérieure vers la Conscience Cosmique, pour retrouver le contact perdu avec l'Intelligence Initiale. La maîtrise de ce contact permet d'obtenir les réponses fondamentales obtenues par l'Intuition. C'est une phase indispensable qui prépare le troisième degré où l'on va aborder les techniques de méditation.

L'expérience intérieure se manifeste et se grave dans la mémoire psychique et émotionnelle. Cela devient évident pour qui a vécu l'expérience. Dans un deuxième temps, vous le savez, on travaille sur l'extension des perceptions sensorielles. Les exercices seront faits par le spiritualiste dans le but de développer l'oeil psychique, l'oreille psychique, et tout ce qui touche aux perceptions extrasensorielles. C'est une ouverture vers la télépathie, la clairvoyance, la clairaudience, etc.

La télépathie est un art intéressant pour le spiritualiste, car sa maîtrise prouve l'existence d'un lien entre tous les êtres vivants. C'est aussi une ouverture vers la perception de vibrations subtiles, telle la présence de l'eau, d'ondes positives ou nocives en géobiologie par exemple. La visualisation de la finalité de ces exercices leur donne un autre sens.

2. Exercices statiques du deuxième degré : Une loi ésotérique affirme que "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et inversement". Cela signifie que les idées forces qui sont créées avec une certaine intentionnalité par la pensée dans l'espace cosmique se manifesteront tôt ou tard dans l'espace de la matérialité. Celui qui pratique efficacement cette loi se met dans un premier temps en harmonie avec l'Intelligence Universelle. Cette harmonie correspond à notre état sophronique avec en plus le sentiment de réintégration dans la Lumière et l'Amour universels. Il possède alors la capacité d'imprimer dans l'espace cosmique une image créatrice qui devient une idée force. Celle-ci se réalisera.

Le sophrologue comprend alors toute l'importance des exercices statiques du deuxième degré tournés vers le futur. Il en saisit la puissance créatrice, mais aussi la portée car il entrevoit qu'il peut participer à la programmation de l'histoire de l'humanité toute entière. Son pouvoir s'étend bien au delà de sa propre petite histoire personnelle. La Sophro Acceptation Progressive sera utilisée pour visualiser et créer autour de soi des instants de paix, d'amour et d'harmonie, de bienveillance et de santé psychique ; la Sophro Stimulation Projective nous fera choisir un sentiment de communion, de fraternité que nous projetterons dans un événement futur particulier ; la Correction Sérielle sera orientée vers l'amoindrissement des sentiments égotiques en faveur d'une meilleure empathie ; la Sophro Programmation du Futur sera tournée vers un projet de développement spirituel, d'ouverture de conscience, de soi ou du groupe auquel on appartient.

Troisième degré

Globalement, il présente également une très grande importance dans le développement spirituel : d'abord parce qu'il touche au phénomène de la pensée et de la méditation, ensuite car il permet de relire son histoire et de voir quelles valeurs ont été à l'origine de son évolution, quels ont été les événements marquants qui se sont inscrits dans un plan directeur d'ouverture et d'enrichissement de la conscience, enfin car il offre l'opportunité de faire le point sur les qualités nécessaires à son développement spirituel.

1. En ce qui concerne l'exercice de relaxation dynamique du troisième degré, je dirai ceci : la posture spécifique de ce degré sera utilisée pour visualiser le rééquilibrage de la circulation énergétique tout le long de la colonne vertébrale : l'énergie cosmique entrant par la fontanelle, l'énergie tellurique pénétrant par les points d'appui, les deux énergies se rencontrant dans les différents centres psychiques successifs. Je fais cette visualisation d'une manière plus approfondie à ce stade car le schéma corporel psychique a été en principe acquis au cours des deux premiers degrés. La marche lente sera exécutée avec la visualisation de l'intégration de la conscience dans l'environnement. "Je m'intègre dans la création, je retrouve mes liens originels, je prends conscience de cette intégration". Enfin la méditation sera surtout perçue comme un simple entraînement ; car à ce moment, elle doit rester passive, observatrice de ce qui se passe et comment rester sur une pensée orientée. La véritable méditation spirituelle, active celle-là, doit être faite à un autre moment, car elle comporte un questionnement fondamental et existentiel adressé à l'Intelligence Cosmique et prend donc un caractère plus sacré. La "question résonnante" du troisième degré peut porter sur ces sujets.

2. Cependant, cette méditation spirituelle est indispensable pour aborder les exercices statiques du troisième degré, car elle en fournira la matière. En effet, je suggère de les utiliser pour retrouver (et re construire) le lien existant entre les différentes incarnations, passées, celle présente, et futures de l'âme-personnalité, comment la conscience s'est forgée, modifiée, enrichie au cours du temps. Par exemple, au cours de l'exercice de Sophro Mnésie Senso Perceptive, je suggère de partir, non pas d'un événement répertorié dans la mémoire, mais d'une émotion forte existante dans le moi profond, et probablement liée à un événement important : une fête familiale, un anniversaire, une naissance, une mort, une paternité ou une maternité, une cérémonie d'initiation dans un temple ancien, etc.

Autre exemple quant à l'exercice sur les qualités : une fois la qualité sélectionnée, je partirai à la recherche de l'événement qui l'a fait surgir, reconnaître, valoriser, je chercherai les détails de cet événement, et je retrouverai peut-être ce qui a été à l'origine de l'ouverture de ma conscience sur ce point précis. La Sophro Substitution Mnésique pourra prendre un caractère particulier : en général, mais pas obligatoirement, nos "ennuis" sont la résultante de notre Karma, selon les lois ésotériques. Alors on va tenter de retrouver, non seulement la source karmique de ces "ennuis" physiques ou psychiques, mais aussi la leçon karmique qu'il fallait en retirer, les progrès que cette leçon nous a permis de réaliser. Quelle joie profonde alors de découvrir que sa conscience est passée, à cette occasion, d'une certaine "rugosité" vers un meilleur état d'affinement !

En réalité, tous ces exercices statiques auront comme but de retrouver des traces d'existences passées et le fil conducteur de son élévation spirituelle, la continuité de l'ouverture de sa conscience, tant passée que future. Ouverture de conscience destinée à participer à l'organisation de l'univers, organisation pris dans le sens de "passer du chaos initial à l'ordre", ou pour parler comme les spécialistes de la physique quantique : passer de l'entropie de la matière à la néguentropie de l'information. On retrouve là le concept du spiritualiste quant à la dualité de l'homme et à la finalité de la création de la Vie.

Quatrième degré

C'est celui de la globalisation, vous le savez bien. On y apprend à se voir, à voir les choses et les êtres autrement. Sous l'angle de la spiritualité, on va découvrir que toute la création s'inscrit dans un plan directeur, et que tout est lié. Il nous faut retrouver ce lien.

La physique quantique nous dit que la particule est à la fois porteuse de matière et d'information. Par ailleurs, exister implique de se mettre en relation avec son environnement. Ces deux assertions réunies nous placent face à une responsabilité inouïe : à chaque fois que nous inspirons, que nous absorbons un aliment, les particules de matière que nous faisons entrer en nous sont chargées d'une parcelle de conscience universelle, nous apportant un plus ; et chaque fois que nous expirons, que nous rendons à la nature un peu de matière organique ou non organique, nous lui offrons à notre tour des particules enrichies d'un peu de notre conscience. Ces particules sont offertes aux différents règnes : minéral, végétal, animal et humain. Prendre conscience de cela au cours du quatrième degré, c'est inscrire sa vie dans le mouvement dynamique de la Création. C'est se réintégrer dans la Conscience Universelle pour participer à son oeuvre. C'est le but ultime du spiritualiste.

1. L'exercice dynamique du quatrième degré, avec sa posture spécifique, le regard intermittent, sa marche ouverte (j'ai envie de dire offerte) vers l'extérieur comme vers l'intérieur de soi peut avoir pour objectif la prise de conscience de ce qui précède. On va tenter de percevoir cette relation qui a existé, existe encore et existera de tout temps entre les êtres et les choses, entre la matière et la conscience qui l'anime. La phase de sollicitation des sept valeurs (Individualité jusqu'à Déité) prend alors tout son sens ésotérique, car elle va être vécue comme intérieure et transcendantale. Faire cet exercice et cette marche avec toute cette philosophie à l'esprit va considérablement faire prendre conscience que la sophrologie est vraiment initiatique. L'étudiant en sophrologie ne peut plus rester dans une philosophie purement matérialiste.

2. Les exercices statiques tels que les Sophro Tridimension Externe et Interne peuvent être orientés vers sa propre intégration dans la création. Il s'agit de connecter sa conscience à celle d'autres créatures ou objets, ou d'en rechercher le lien, ceci à travers la projection de la pensée, à travers le souffle.

Exercice de Sophro Présence des valeurs : on va s'interroger sur les valeurs qui ont animé notre vie, mais en focalisant sur des valeurs plus spirituelles, à savoir l'avancée vers la Connaissance et la Maîtrise de sa vie, mais aussi notre position philosophique face à des thèmes existentiels, tels la naissance, la vie, la mort, l'amour, la maladie, l'harmonie.

Conclusion

Si la sophrologie amène une meilleure santé individuelle, physique et existentielle, elle peut aussi amener à une meilleure santé psychique et une meilleure connaissance des lois plus subtiles de l'Univers, que l'on peut appeler spirituelles.

Caycedo a affirmé : "Tout stimulus positif porté sur n'importe quelle structure de la conscience crée une répercussion positive sur toutes les structures de la conscience". J'ai eu envie de rajouter que la somme des consciences des cellules produit la conscience du corps, et encore que la somme des consciences de chaque être vivant constitue la Conscience Cosmique. Tout ce qui affecte la Conscience Universelle affecte forcément chaque individu et, inversement tout ce qui affecte chaque individu affecte la Conscience Universelle.

La notion de fraternité dans l'Humanité, et dans la Création, apparaît de plus en plus évidente.

Vu sous cet angle, la sophrologie pratiquée avec une finalité plus spiritualiste apporte aussi une meilleure santé collective. Une mission fondamentale de l'Etre humain se dessine : celle de développer la conscience collective non seulement de l'humanité, mais de l'Universalité.

Cela semble rejoindre l'entendement de Caycedo dans sa déclaration de Recife.

Bernard Kessler (14/10/2000)

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr