P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

au coeur dune saison

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 37 du 10/10/2009

 

ETIREMENTS DEBOUT

SBV DEBOUT

SDN et POLICHINEL

ENRACINEMENT de l’ARBRE que nous sommes

Conscience de notre tronc de nos branches de nos feuilles de nos racines ce qui nous lie à notre vie et notre vivance ici et maintenant

Nous sommes en début d’automne, c’est la saison des récoltes : les fruits tombent des arbres et les grains sont triés pour être mangés ou conservés pour être semés plus tard afin que le cycle recommence

ELEMENT TERRE (yeux fermés)

Nous sentons la terre à l’automne, nous marchons dans la nature, nous foulons les feuilles mortes, nous entendons nos pas dans les feuillages et sur les fruits craquants

La terre de notre VIE ici et maintenant

COULEURS (yeux mentalement ouverts)

Nous regardons les différentes couleurs de l’automne des variations de jaune orange au rouge, des verts pâles au marron foncé, des formes racornies de certaines feuilles, et leur beauté émanante,

Nous voyons voltiger les feuilles

Nous observons les couleurs du ciel rougeoyant dans cette fin d’été, des nuages roses devenant violet ou orange derrière les rayons furtifs du soleil couchant,

Les couleurs de notre VIE ici et maintenant

ODEURS (nous ouvrons tout grand nos narines)

Nous sentons la terre, chaude encore humide des dernières pluies, de cet humus dans les bois , l’odeur des fruits, l’odeur des champignons

L’odeur toute simple de nos narines ici maintenant, l’odeur de notre VIE

AIR

Nous ressentons l’air sur notre peau découverte, sur notre visage dans ce paysage d’automne, nous percevons la chaleur du soleil rougissant, ou la fraicheur d’un soleil matinal,

La fraicheur d’une goutte de rosée sur la pointe d’une herbe ou la beauté étincelante d’une toile d’araignée, la toile de notre VIE

Ici et maintenant, l’air que nous respirons à notre rythme

puis

CONTEMPLATION

Je vous invite pendant quelques minutes à rester dans cette contemplation automnale, confortablement installés dans votre imaginaire

ICI et MAINTENANT en respirant votre contemplation

Nous inspirons et nous diffusons dans nos cellules tout ce que nous contemplons

Puis je vous invite maintenant à vous laisser guider vers une RECOLTE d’AUTOMNE

Imaginez vous comme un arbre fruitier et posez vous cette question (suis je un pommier, un poirier, un châtaignier, un noyer, un figuier, un pêcher, une vigne, un cognassier etc. ai-je une peau douce veloutée, rugueuse, piquante, brillante, ai je une belle couleur d’automne, vais je être transformé pour nourrir si je suis ce fruit, ou serai je croqué ou conservé puis je ressentir les parfums que j’exhale de ma peau, suis je un fruit à noyau ou à graine)

Ou comme un végétal (suis je un champignon, une herbe qui donne de belles et grosses graines mûres – serai je une graine pour nourrir les oiseaux ou tout autre animal, ou une graine stockée servant à être replantée pour recommencer le cycle de la vie)

Où Suis-je un beau légume d’automne aux belles couleurs servant à nourrir, servant à décorer,

Qui suis-je aujourd’hui en cet automne, puis je me reconnaître dans cette SAISON

Ici et maintenant

Je laisse mon imaginaire m’entraîner dans cette merveilleuse rencontre riche de la maturation de l’été, de la maturation de notre VIE

SUIS-JE AUJOURD’HUI A L’AUTOMNE DE MA VIE, et QUELLE RECOLTE PUIS-JE FAIRE ? QUEL FRUIT DE MA VIE PUIS-JE APPORTER ? QUEL PARALLELE puis-je établir entre cette saison et ma VIE aujourd’hui ?

CHACUN ICI VA TROUVER LA REPONSE AU FOND DE SOI

Mais tout comme à l’automne les fruits tombent des arbres et les grains sont triés, tout comme le fruit se sépare de l’arbre, et le noyau ou la graine du fruit,  ce travail de séparation de triage qui se fait dans la nature ne concerne pas uniquement la végétation, mais concerne aussi l’être humain ; notre destinée nous prépare à donner nos meilleurs fruits, le corps est l’enveloppe de notre conscience et cette dernière s’élève et nous élève pour donner le meilleur de nous mêmes dans notre VIE à tout ceux que  nous aimons, à tout ceux qui nous entoure, au travail que nous aimons, aux personnes que nous rencontrons, et pourquoi ne pas donner tout d’abord ces fruit de notre conscience à nous même pour nous faire ce cadeau de la VIE, une récolte de fruits merveilleusement bons… faire qu’un unanimement et tous ensemble aussi,

Puis tranquillement, à notre rythme, nous laissons émerger nos pensées de cette rencontre automnale, nous savourons encore ces instants de plénitude et lentement nous reviendrons à notre présence dans cette pièce, dans ce lieu aujourd’hui tous ensemble…

Nous nous étirons….

Jocelyne Lacour-Chainard - journée du 10/10/09

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr