P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

accueillir et se découvrir

 

 

dernière modification de cette page le 24-sept.-2012

journal n° 41 du 20/12/2010

Sous-titre : Cercle vertueux de la découverte de Soi

 

Cette séance s’appuie sur les pratiques de dynagogie, technique émergeante de la sophrologie créée par le Dr Yves Davrou, qui permet de mettre en mouvement la vitalité qui nous anime et de développer les forces latentes, les qualités dont nous avons besoin.

 

Protocole de la séance

  1. Ancrage dans la verticalité, respiration ventrale (notre 2è cerveau) avec contraction du diaphragme vers le bas et relâchement du périnée sur l’inspiration, puis contraction du périnée vers le haut et relâchement du diaphragme

  2. Accueil de l’INTENTION de la séance

  3. Mobilisation de l’énergie vitale par une série d’automassages du haut vers le bas du corps : concentration sur la chair, puis sur les os, puis sur la peau, puis sur l’enveloppe corporelle

  4. Prise de conscience de la circulation de l’énergie de vie, du sentiment d’unité corporelle, de sensation de son corps vivant

  5. Accueil et mobilisation d’une qualité

  6. Mise en œuvre de cette qualité dans une situation délicate : la qualité permet de mieux gérer la situation et de libérer les tensions inutiles, ce qui libère de l’énergie pour renforcer les qualités nécessaires (mise en route du cercle vertueux)

  7. Retour aux sensations du corps, harmonisation si nécessaire

  8. Synthèse et reprise

L’accueil de l’intention est essentiel : c’est elle qui va aider l’inconscient à faire émerger la qualité appropriée à la situation

Ce type de technique est particulièrement efficace pour aider une personne déprimée, dès lors qu’elle a repris goût à la vie (techniques corporelles exclusives)

 

Séance

Le titre de la séance, c’est « accueillir et se découvrir ». Il y a un sous-titre c’est « besoin ouverture et la découverte de soi ». Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire accueillir, prendre conscience, c’est ce qu’on fait tout le temps en sophro, et se découvrir on va imaginer que c’est peut-être mieux se connaître, mais ce n’est pas seulement ça, puisqu’en fait au fur et à mesure qu’on va prendre conscience, on va pouvoir développer la force dont on a besoin en fonction de ce qu’on a découvert. Quand on va développer cette force, ça va nous permettre de relâcher des tensions, des tensions qui nous gênent. Je vais prendre 2 exemples simples : j’ai froid, c’est comme ça, je vais mettre un pull, j’ai plus besoin de chaud, c’est simple. On va prendre un peu plus difficile : je suis inquiète, je me rends compte que je suis agressive et je me demande pourquoi. Je me rends compte que c’est parce que je suis inquiète. Je vais développer la confiance. Je vais développer la confiance, je vais me sentir plus à l’aise, et à ce moment-là mon agressivité va fondre. C’est ce travail qui n’est pas seulement dans la prise de conscience mais dans le développement d’une force, ce qu’on fait toujours en dynagogie, c’est-à-dire qu’il faut que l’on ait conscience de quelque chose pour agir. Voilà. C’est ce que je vous invite à expérimenter. Ce que je vais vous proposer, au lieu de se découper en étage du haut en bas, on va se découper en épaisseur. Ça veut dire qu’on va faire des automassages. D’abord un automassage en prenant conscience plutôt de notre chair, puis au niveau des os, puis au niveau de la peau. On sent que la peau c’est la respiration, c’est le contact entre l’intérieur et l’extérieur, et puis ensuite un massage plus global de tout notre être, et puis à partir de là, on laissera venir comment on se sent, comment mobiliser comment projeter dans un moment qui n’est pas forcément facile, on ne prend pas la situation du siècle mais des marches qu’on peut monter.

 

Je vous invite à vous lever, ceux qui ne sont pas à l’aise pour se lever feront le massage assis, mais je pense que l’ancrage dans les pieds au sol c’est important, chacun adapte la séance comme il le sent pour qu’elle lui soit bénéfique, il n’y a rien d’imposé.

Je vous invite à vous ancrer dans votre verticalité. Quand je dis ancrer, prendre conscience de la force d’ancrage, vous pouvez prendre l’image qui vous convient, peut-être un chêne peut-être un menhir, prenez l’image qui vous convient pour bien sentir cette force d’ancrage du bas du corps. Et puis nous allons nous étirer vers le haut, prendre conscience de notre espace de liberté entre terre et ciel, prendre conscience de notre verticalité juste. Nous allons commencer par une expiration profonde en dégageant toutes les tensions, et puis nous allons faire 2 ou 3 respirations en travaillant sur le ventre, le ventre qui est le 2ème cerveau on le dit aujourd’hui… sur l’inspiration, nous allons pousser le diaphragme vers le bas pour bien le débloquer, et sur l’expiration nous allons pousser le périnée vers le haut.  Respiration en sentant le diaphragme qui pousse vers le bas et le périnée qui se détend, puis le périnée qui pousse vers le haut et le diaphragme qui se détend entièrement. Nous faisons ce mouvement en prenant conscience de ce qui se passe au niveau du ventre, c’est le ventre qui est massé au fur et à mesure, dans lequel la vie circule librement à mesure que nous respirons librement. Puis quand cette respiration est bien installée, nous allons laisser venir l’intention que vous donniez à cette séance. Et puis à notre rythme, nous pourrons commencer le 1er massage du haut vers le bas. Le 1er massage, nous allons nous concentrer sur les sensations au niveau des chairs. Nous descendons progressivement. Notre mental nous aide à prendre conscience des sensations des perceptions fines éveillées par cet automassage, en se centrant sur ce que représente pour nous cette chair ces muscles. Et nous accueillons les modifications apportées par les massages. Nous allons activer les régions du corps en nous concentrant, toujours en partant du haut du crâne, en nous concentrant plutôt sur nos os, notre structure, prendre conscience des perceptions au niveau des os. Prenons conscience des sensations des mots des images qui viennent pour décrire ces sensations au fur et à mesure de ce massage. Nous prendrons une pause d’accueil, prise de conscience des modifications apportées par cette activation. Nous allons ensuite faire un 3ème massage dans lequel nous allons nous concentrer sur notre peau, la peau qui est organe de respiration essentiel, organe d’échanges entre intérieur et extérieur. Concentrons-nous sur toutes ces perceptions. Concentrons-nous sur les perceptions au niveau de la peau. Un moment de pause d’accueil, prise de conscience des modifications apportées perçues. Nous allons faire un dernier massage, à distance. Prenons conscience de l’ensemble de notre corps, corps énergétique, comme si nous sentions notre présence dans nos mains en reflet, prenons conscience de la vie qui circule, la façon dont nous habitons notre corps de la tête aux pieds. Prenons conscience de ces vibrations présentes dans l’ensemble de notre corps, de notre présence ici et maintenant, notre force de vie, en laissant circuler depuis les pieds en montant dans le dos dans les reins entre les épaules dans la nuque jusqu’au sommet du crâne, sur une respiration nous laissons monter cette énergie, sur l’expiration nous la laissons descendre le long du en haut du visage du cou de la poitrine du ventre , laissons descendre jusqu’à la terre, sur l’inspiration, nous mobilisons l’énergie dont nous avons besoin, sur l’expiration nous expulsons le trop plein les éléments parasites. Et nous allons accueillir une qualité dont nous avons particulièrement besoin en ce moment, laissons venir ce qui se présente. Nous allons dynamiser cette qualité. Sur l’inspiration nous l’amplifions pour qu’elle aille jusqu’au bout de nos doigts jusqu’au bout de nos pieds, qu’elle aille dans la moindre des cellules, qu’elle nous habite complètement, et sur l’expiration nous allons la répéter la nommer pour l’inscrire en nous. Inspiration, nous nous imprégnons de cette qualité, expiration nous la répétons. Et puis nous allons laisser venir une situation délicate, qui demande un effort, dans laquelle nous ne sommes pas forcément très à l’aise. Nous allons vivre cette situation en nous imprégnant de cette qualité, de la qualité dont nous avons besoin pour gérer la situation. Nous nous projetons dans cette situation et nous nous aidons de la respiration pour bien installer cette qualité qui va nous permettre d’être plus solides. Nous vivons cette situation peut-être différemment que d’habitude. au fur et à mesure que nous sentons cette nouvelle force qui s’installe en nous, peut-être sentons-nous une défense qui fond qui se dissout, et cette défense libère une nouvelle force qui nous permet de développer cette qualité encore davantage, notre confiance augmente. Vous savourez la situation. Et les difficultés s’effacent, nous libérons toujours davantage de force, continuons un petit moment.

Nous reviendrons au présent de notre corps. Prenez conscience des tensions éventuelles. Nous réharmonisons toujours avec la circulation énergétique de la respiration, et nous nous préparons à la reprise en faisant des étirements des respirations profondes avant d’ouvrir les yeux.

 

Christina Martin - journée du 09/10/2010

 

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr