P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

RDC1 et le 5ème élément

 

 

dernière modification de cette page le 19-sept.-2015

journal n° 11 / journée du 13/10/2001

Sophronisation simple en position debout. Recherche de son équilibre et installation de la détente de chacune des parties du corps du haut vers le bas.

Invitation à un 2ème passage en se représentant sous une douche légère à bonne température.

Laisser glisser cette eau sur la tête, les épaules.

Elle nous caresse le dos, la poitrine, les épaules, glisse le long des jambes jusqu'à la pointe des pieds.

Pause d’intégration sous le signe de l'eau qui habite chacune de nos cellules, à l'intérieur et l'extérieur.

Puis travail sur la respiration : d'abord abdominale basse, profonde calme. Puis on l'accélère sans toutefois forcer, puis on relâche pour revenir à une respiration calme, abdominale. (deux fois de suite), puis respiration thoracique, en utilisant le mouvement des bras que l'on amène au niveau de la poitrine. On accélère légèrement la respiration puis on revient à une respiration normale (2 fois) on laisse les bras revenir le long du corps. Puis enfin la respiration complète, abdominale que l'on continue par une respiration thoracique. Nous faisons cette respiration le temps qu'il nous convient puis ramenons les bras le long du corps.

Pause d’intégration en prenant conscience de cet air dans nos poumons, de cette énergie. On se centre sur les sensations les plus positives, les plus agréables.

Exercice d'ancrage : le polichinelle chacun au rythme qui lui convient. En restant léger, souple, éventuellement en lâchant la voix. On termine dans un grand soupir. (trois fois)

Pause d’intégration

Marche sur place très légère, pour se repositionner tout doucement et réintégrer dans son équilibre la posture.

Ancrage au sol : dans l'équilibre, prendre conscience de la présence paisible de la terre.

Puis prenant conscience de la chaise derrière soi, s'y installer confortablement

En position assise, on va prendre le temps de l'approfondissement de la détente.

Nous prenons conscience de notre respiration et en utilisant l'expir nous allons détendre tout le corps en commençant par le visage, le cou, les bras jusqu'au bout des doigts, le dos, la poitrine et le ventre, les cuisses, les jambes jusqu'à la pointe des pieds.

Toujours sur ce rythme de la respiration sur l'expir, nous allons approfondir la détente. Sur l'expir, calmement, et quand cette détente sera complète. Dans cette détente profonde, confortable, invitation au voyage.

Nous allons nous voir en train de quitter cette pièce, de monter tranquillement dans le ciel.

On s'élève encore jusqu'à voir la planète. Nous allons maintenant nous approcher du soleil pour en sentir la chaleur. Là aussi il faut garder la bonne distance. On se met en contact avec cette énergie pour en faire provision.

Puis nous allons descendre calmement, tranquillement, progressivement de notre voyage dans les étoiles. Nous allons retrouver notre planète dans ses couleurs, retrouver les formes des continents, notre région, notre place ? Nous allons tranquillement nous réinstaller sur notre chaise et prendre le temps de nous y réinstaller.

Pause d’intégration en privilégiant toutes les sensations agréables, et en faisant circuler toute cette énergie.

Chacun est invité à s'installer à l'intérieur de lui-même et à suivre en lui cette énergie qui circule, cet oxygène qui entre et baigne toutes nos cellules. Sentir la présence de cette chaleur constante qui circule en nous.

Pour terminer cette pratique, invitation à reprendre contact avec les personnes présentes, à revenir à la réalité de la pièce. Invitation à prendre contact avec les personnes qui nous sont chères. Prendre plus intensément ce qui nous relie à la fois à ceux qui nous sont proches physiquement et ceux qui nous sont chers affectivement.

Pause d’intégration pour intégrer les sensations positives et agréables.

Prendre tout le temps nécessaire à ce retour au présent en activant progressivement la respiration, en bougeant les mains et les pieds, en s'étirant... Prendre le temps de cette reprise de contact.

Jean-Pierre Lepage le 13/10/2001

     P Adoptez l'éco-attitude. N'imprimez ces pages que si c'est vraiment nécessaire

Retour au début de la page                                             parenthese2@wanadoo.fr